Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille








télécharger 65.57 Kb.
titreExamen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille
date de publication20.05.2017
taille65.57 Kb.
typeExam
p.21-bal.com > droit > Exam
PRISE EN CHARGE DES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES ET COMPORTEMENTAUX

Clémentine Allain, Psychologue Clinicienne

Charlotte Fortin, Neuropsychologue

CHI Caux Vallée de Seine

Ce diaporama m’a été remis au « clic maill’âge » de Notre Dame de Gravenchon (76)

Plan

. Introduction

. Troubles psycho-comportementaux

  • Troubles affectifs et émotionnels

  • Troubles comportementaux

  • Troubles psychotiques

  • Troubles des conduites élémentaires

. Conclusion

INTRODUCTION

DTA et Troubles Psycho-comportementaux

. Fréquents dans la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées.

. Peuvent mettre à mal les aidants et les professionnels de santé + représentent éventuellement un danger pour le patient et l'entourage.

  • Nécessite un repérage, une évaluation et un traitement spécifiques : examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille.

Qu'est-ce qu'on évalue?

  • Description des symptômes

  • Fréquence et intensité/gravité des symptômes

  • Mode de survenue : facteurs déclenchant, précipitants, apaisants selon l'environnement

  • Evolution aigüe ou chronique

  • Facteurs d'amélioration

  • Retentissement sur l'adaptation à la vie quotidienne et sur les aidants

Echelle : NPI (Inventaire Neuropsychiatrique)

Nécessite une enquête étiologique

  • Causes somatiques : Douleur mal contrôlée, une infection, etc. Cause iatrogène dont le risque est majoré par une poly-médication.

  • Causes psychiatriques : décompensation d'une maladie psychiatrique préexistante qui peuvent se manifester par des troubles du comportement.

  • Facteurs déclenchant : relever les évènements récents, même anodins (changement d'organisation, de la prise en charge ou du lieu de vie; modification de l'environnement ou des intervenants; situation de conflit interpersonnel ou de contraintes vécues).

  • Facteurs prédisposant :

. Cognitifs : troubles cognitifs et ayant le plus de conséquences sur l'adaptation du patient à la vie quotidienne.

. Comorbidités somatiques : Stabilité des pathologies chroniques, génératrices de handicap, de stress et de contraintes, ainsi que l'utilité des mesures thérapeutiques, notamment médicamenteuses.

. Autonomie fonctionnelle : rechercher, traiter ou compenser l'existence de déficits sensoriels, notamment auditifs et visuels. Rechercher la présence de handicaps physiques pour les déplacements, pour les activités basiques de la vie quotidienne.

  • Facteurs de la personnalité : éléments d'histoire de vie, caractère et personnalité, modalités de réaction à des situations stressantes ou problèmes de santé.

  • Facteurs relationnels : attitude, degré d'information et de formation, capacités de communication, d'empathie, d'anticipation des besoins du patient, d'adaptation à ses symptômes.

  • Facteurs d'environnement : contraintes environnementales (lieu imposé, organisation de la journée).


Différentes approches en psychopathologie


. Phénoménologique : s’intéresse à l’expérience vécue

. Psychanalytique :

. Structure du psychisme

. Inconscient – Mécanisme de défense inconscient

. Conflit intrapsychique

. Vie infantile

. Systémique : vie en communauté  apparition de symptôme – trouver le sens des comportements.

Troubles affectifs et émotionnels

Troubles affectifs et émotionnels

Dépression

. Manifestations

. Dévalorisation, culpabilité

. Replis sur soi

. Idées de mort

. Tristesse apparente

. Perte d’intérêt du de plaisir

. troubles du sommeil

. Perte d’appétit

. Causes

. conscience de la maladie

. frustration

. stratégies de compensation inefficaces

. perte d’autonomie et de liberté

. infantilisation

. angoisse d’abandon

Comment réagir?

. faire parler, écourter

. ne pas banaliser

. « renarcissiser », compliments, valorisation

. dédramatiser les échecs

. créer un climat chaleureux et sécurisant

. préserver l’autonomie

Emoussement affectif

. Définition  :

  • Défaut de réactivité aux stimulations émotionnelles

  • Apathie

. Manifestations

  • Expression affectives

  • Perte de la recherche du plaisir

  • Indifférence affective

Comment réagir?

. ne pas laisser seul(e)

. Faire participer aux activités de groupe

. Stimuler au niveau sensoriel

. sourire !!!

Troubles affectifs et émotionnels

Anxiété

Comment réagir?

. Trouver la source anxiogène

. Ne pas laisser seul(e)

. Rassurer

. Sourire

. Ne pas banaliser

. Créer un climat chaleureux et sécurisant

Troubles affectifs et émotionnels

Incontinence émotionnelle

. Définition : fluctuations brutales du ressenti émotionnel et de son expression

. Manifestations : Passage du "rire aux larmes"

Irritabilité

Explosions coléreuses

Réactions de catastrophe

Troubles affectifs et émotionnels

Réactions de catastrophe

. Définition : Réaction émotionnelle excessive face à un évènement banal.

Panique, angoisse

. Crise : La personne ne peut pas se contrôler. Ce n'est pas intentionnel.

. Raisons :

  • Surcharge sensorielle

  • Forte angoisse

  • Sentiment d'échec

  • Frustration

  • Fatigue



Comment réagir?

. Eliminer les facteurs déclenchant la crise

-activités en cours

-exigences de l'activité

-conduite de l'intervenant

. Ne pas se sentir visé personnellement

. Garder son calme

. Amener la personne dans un endroit calme

. Essayer de la calmer et de la distraire

. Rassurer la personne

. Appeler de l'aide en cas de violence

Comment prévenir?

. Adapter les activités

. Surveiller les signes de stress

. Environnement familier et relaxant

Troubles affectifs et émotionnels

Agressivité

. Définition : Comportement physique ou verbal menaçant ou dangereux pour

l'entourage ou le patient. Manifestation de colère suite à une frustration.

  • Opposition = affirmation de soi

. Manifestations :

  • Irritabilité

  • Attitude d'opposition

  • Violence verbale (injures, cris)

. Causes :

  • Changement soudain

  • Peur, sentiment de menace, insatisfaction

  • Facteurs externes : environnement

  • Facteurs internes

Comment réagir?

. Rester calme et rassurant

. Laisser le patient se calmer

. Proposer une distraction

. Chercher les éléments déclencheurs

. En parler à l'équipe



A ne pas faire !

. Vouloir raisonner le patient

. Provoquer, polémiquer

. Exprimer sa peur, sa colère

. Retenir de force ou immobiliser

. Punir

Troubles comportementaux

Troubles du comportement

Agitation

. Définition : Comportements verbaux ou moteurs excessifs et inadaptés

. Manifestations :

  • Comportements répétitifs

  • Questions répétitives

  • Déambulation

  • Fugue

Troubles du comportement

Lors de questions et comportements répétitifs

Comment réagir?

. Ecouter, rassurer en répondant

. Faire parler (cause sous-jacente)

. Lui offrir une activité simple

. Fractionner la tâche en petites séquences

. Routines, rituels, heures fixes

Troubles du comportement

Lors de déambulations et fugues

. Différentes formes :

  • Errance avec but et comportement de recherche

  • Errance sans but : attirance par des stimuli sur le parcours

  • Comportement d'autostimulation

. Causes :

  • Ennui

  • Inconfort

  • Désorientation et mémoire

  • Soulagement des tensions

  • Fuite d'une situation difficile

Comment réagir?

  • Eviter les conflits et la contrainte physique

  • Distraire le patient

  • Proposer des activités physiques ou répétitives (pliage de linge, etc.)

  • Maintenir l'environnement stable

  • Ecouter de la musique ou regarder l'album photos du patient, etc.

Troubles du comportement

Désinhibition

. Définition : Comportement inapproprié par rapport aux normes sociales ou familiales : remarques grossières, attitudes sexuelles incongrues, comportement impudique ou envahissant.

. Causes : syndrome frontal

  • Altération par atteinte +/- profonde de la "personnalité"

  • Absence de régulation (activation ou inhibition) du comportement mettant en relation le monde intérieur (besoins primaires, motivation et émotion) et les contraintes extérieures.

Comment réagir?

  • Eviter les conflits

  • Réajuster/recadrer le comportement

  • Ne pas dramatiser

  • Isoler un instant si besoin

Troubles du comportement

Cris

. Définition : vocalisations compréhensibles ou non, de forte intensité et répétitives.

. Causes : besoin insatisfait, s'exprimera par le biais

  • Trouble qui comblera ce besoin,

  • Trouble qui communiquera le besoin,

  • Trouble résultant d'une frustration ou autres affects négatifs qui interagissent avec une inhibition décroissante.

Comment réagir?

. Solitude et angoisse :

  • Placer des photos, des objets familiers,

  • Utiliser des sons ambiants (personnes, environnementales, musique, etc.),

  • Parler, toucher, rassurer,

  • Faire des activités physique ou récréative pour apporter un sentiment d'utilité et valoriser le patient.

. Anxiété : Rechercher l'élément déclencheur, éviter trop de stimuli autour de lui ou dans son espace vital ou inversement, aménager en conséquence son espace.

Troubles psychotiques

Troubles psychotiques

Les idées délirantes

. Définition : convictions erronées qui ne sont pas corrigées par l'expérience ou le raisonnement. Non critiqués par le sujet.

. Formes :

  • Vol ou préjudice

  • Persécution

  • Jalousie

  • hypocondrie

Comment réagir?

  • Rassurer

  • Ecouter

  • Ne pas discuter/convictions

  • Détourner l'attention

  • Ne pas exercer de contrainte

Troubles psychotiques

Les hallucinations

. Définition : perception de stimuli qui n'existent pas en réalité.

Attention! "Illusions" : déformations ou interprétations de perceptions réelles.

. Formes :

  • Visuelles

  • Auditives

  • Sensitives

  • Gustatives



Comment réagir?

  • Ne pas nier ou argumenter

  • Expliquer et rassurer

  • Ne pas exercer de contrainte

  • Régler les problèmes auditifs et visuels

  • Faire disparaître les situations et objets anxiogènes



Troubles psychotiques

Les troubles de l'identification

. Définition : non reconnaissance des personnes et des visages.

. Manifestations :

  • Erreur d'identification transitoire

  • Non reconnaissance des proches

  • Non reconnaissance de son propre visage

  • Phénomène de compagnon imaginaire

Comment réagir?

  • Rassurer

  • Question plutôt qu'affirmation

  • Identifier avec lui (photos, miroir)

Trouble des conduites élémentaires

Trouble des conduites élémentaires

  • Alimentation

  • Sexualité

  • Rythme veille-sommeil

  • Continence

Trouble des conduites élémentaires

Comportement alimentaire

Déshydratation / Dénutrition

. Causes :

  • Perte du goût et de l'odorat

  • Dépression et apathie

  • Désorientation temporelle et oubli

  • Défaut d'initiation

  • Expression et interprétation de la faim/soif

  • Apraxie (comment utiliser les couverts)

  • Dégoût (médicaments)

  • Sentiment d'être bousculé

  • Mauvais souvenir (brûlure)

  • Problème de digestion, constipation

  • Problème dentaire, aphtes

  • Agitation

  • Hallucinations gustatives

Comment réagir?

  • Chercher la cause d'un refus brutal

  • Aider tout en encourageant l'indépendance

  • Adapter texture et quantité

  • Ne pas négliger la boisson (1.5 L/jour)

  • Environnement calme (bruit, rapidité)



Trouble des conduites alimentaires

Trouble des conduites élémentaires

Comportement alimentaire

Troubles de la déglutition / mastication

. Causes :

  • Affections neurologiques (MA, paralysie …)

  • Maladies inflammatoires (pharyngite, laryngite)

  • Fractures, interventions chirurgicales, dentier …

. Manifestations :

  • Toux, efforts violents pour vomir

  • Salivation

  • Accumulation d'aliments (joues, palais)

  • Refus de nourriture, perte de poids subite

Comment réagir?

  • Position assise et maintien de la tête

  • Bouche vide pour nouvelle bouchée

  • Laisser le temps de mastiquer / déglutir

  • Encourager à bien mâcher

  • Petites bouchées / petites gorgées

  • Soins de la bouche

  • Laisser le malade assis encore 20 minutes après le repas

Trouble des conduites élémentaires

Trouble de la sexualité

  • le plus souvent inactivé et indifférence mais parfois activité

  • conduite de désinhibition = disparition des interdits sociaux (avances à des inconnus, comportements verbaux à connotation sexuelle, masturbation publique, passage à l'acte avec violence sexuelle)

Comment réagir?

  • Rester calme et ne pas se montrer choqué

  • Distraire en cas de masturbation en public

  • Ne pas juger et chercher la cause

  • Ne pas interpréter tout geste comme sexuel (besoin d'aller aux toilettes / trop chaud / souillé

  • Soigner les irritations des organes sexuels ou infections urinaires

  • Marquer une distance sociale

  • Eviter tout geste interprétable comme une caresse à caractère sexuel

Troubles du sommeil

Trouble du rythme veille / sommeil

  • Troubles de la durée, de la qualité du sommeil, mais aussi une inversion du cycle nycthéméral, dépassant le cadre poly-phasique du sommeil physiologique de la personne âgée.

. Au début : fragmentation du sommeil et réveil matinal précoce

. Puis : réveils et errances nocturnes, inversion nuit/jour

Comment réagir?

  • Renforcer la sécurité de l'environnement

  • Limiter la somnolence diurne

  • Maintenir une activité

  • Donner une boisson qui favorise le sommeil

Troubles sphinctériens

  • Incontinence urinaire : nocturne puis nocturne et diurne

  • Incontinence fécale : formes évoluées

Comment réagir?

  • Attitude bienveillante non critique

  • Analyser la situation si incontinence brutale

  • Changer et laver rapidement

Prévenir

  • Accessibilité des toilettes

  • Développer une routine

  • Eviter trop de boissons le soir

  • Stabilité de l'environnement

  • Mise en place de protections : attention!

Prise en charge

  • Non médicamenteuse

  • Tentatives d'aménagement spatial et temporel du lieu de vie, avec une réduction du niveau de stress. Respect de son espace vital (éviter tout encombrement, sur ou sous-stimulation).

  • Possibilité de participation à des activités récréatives individuelles ou collectives (activités physiques, ateliers peintures, de cuisine, de relaxation, réminiscence thérapie, thérapie de revalidation, stimulation cognitive ou multi sensorielle) > domicile, accueil de jour, etc.

  • Apporter un sentiment d'utilité et le valoriser.

  • Le soutien aux aidants familiaux et la formation des équipes soignantes.

  • Moment de répit pour vous > aide à domicile, solliciter l'entourage, hébergement temporaire, etc.



  • Médicamenteuse voir le médecin

En conclusion …

"Distinguer la différence entre la personne et son comportement : celui-ci, le comportement, est acquis et la personne ne peut le contrôler spontanément."

  • Ne prenez pas pour vous ce qui est dit ou fait.

  • Ne culpabilisez pas.

similaire:

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen médical préalable

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen médical de Base

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconL’examen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconL’examen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique en pathologie digestive 3

Examen clinique médical/observation des équipes/appréciation par la famille iconExamen clinique = constantes, neuro, psy (état vigilance, thymique, délire)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com