Definition de la depression








télécharger 203.07 Kb.
titreDefinition de la depression
page1/5
date de publication19.05.2017
taille203.07 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5
LABORATOIRE DE TOXICOLOGIE

CHU BAB EL OUED

LES ANTIDEPRESSEURS

Encadré par : Dr ETTAIEB ERRAHMANI

Présenté par : BENELFOUL ASMAA

Année universitaire : 2012/2013


Plan :


  1. DEFINITION DE LA DEPRESSION




  • Définition clinique :

La dépression est un trouble de l’humeur défini par la présence d’une constellation de plusieurs symptômes suffisamment intenses, nombreux et durables pour justifier ce diagnostic, et d’une souffrance cliniquement significative associée à une altération du fonctionnement social ou professionnel marquée.

Ces symptômes peuvent être:

  • Humeur triste (dépressive): décrite comme plus intense que la douleur d'un deuil.

Le malade est sans joie et opprimé, parfois il est incapable de percevoir tout sentiment. En général l'humeur est au pire le matin. Chez les enfants et adolescents, cela peut se manifester par une irritabilité accrue.

  • Anhédonie : diminution du plaisir ou de l'intérêt pour toutes activités, y compris celles qui procurent habituellement du plaisir. Les habitudes se modifient, les passe-temps sont délaissés, tout semble monotone et vide, y compris les activités habituellement gratifiantes.

  • Modification involontaire du poids : prise ou perte de 5% ou plus du poids habituel en un mois. Éventuellement accompagné d’un trouble de l’appétit.

  • Troubles du sommeil : diminution (insomnie) ou augmentation (hypersomnie) du temps de sommeil

  • Troubles de la concentration ou du processus de prise de décision

  • Troubles du comportement: agitation ou ralentissement (bradypsychie) rapportée par l'entourage.

  • Asthénie: sensation de fatigue ou de diminution d'énergie

  • Sentiments de culpabilité hypertrophiés, souvent injustifiés et liés à l'autodépréciation du patient.

  • Idées noires: volonté de mourir, idées suicidaires actives, avec ou sans plan spécifique, finalement tentative de suicide.


Chaque personne étant unique, les signes de dépression diffèrent considérablement d'une personne à l'autre, ainsi que l'ordre d'apparition des symptômes. Le premier signe est souvent constitué par la modification du comportement habituel.

L'anhédonie et les troubles du sommeil viennent ensuite, suivis des troubles du comportement alimentaire.

Parfois, les personnes dépressives se plaignent de problèmes physiques en ignorant les facteurs de la dépression, et consultent pour douleurs chroniques, maux de tête, des douleurs persistantes au dos ou à l'estomac inexpliqués, problèmes digestifs, de bouche sèche ou de constipation…. Être constamment préoccupé, anxieux ou irritable peut aussi représenter d'éventuels signes « masqués » de dépression.

En dépit de troubles massifs et de la souffrance qui en résulte, la personne dépressive n'a quelquefois pas le sentiment d'être réellement malade, mais est accablée par les sentiments de culpabilité et se fait des reproches. Cette absence de sentiment réel de la maladie (Anosognosie) rend également le diagnostic difficile à établir.


  • Dysthymie

On appelle dysthymie, un trouble chronique de l’humeur moins intense que la dépression mais suffisant pour causer des perturbations significatives chez le patient.

Les symptômes de la dysthymie sont similaires à ceux de la dépression majeure, bien qu'ils tendent à être moins intenses. Les symptômes peuvent s'accroître et mener à une période de dépression majeure. Cette situation est parfois appelée "double dépression" parce que la période de dépression intense se superpose au sentiment général d'humeur sombre. Les personnes atteintes de dysthymie ont un risque supérieur à la moyenne de développer une dépression majeure. Alors que la dépression majeure se déclare souvent par épisodes, la dysthymie est plus constante et durable, commençant parfois dès l'enfance, ayant pour conséquence que la personne affectée par la dysthymie tend à croire que la dépression fait partie de sa personnalité.




  • Trouble unipolaire, trouble bipolaire

Le trouble dépressif unipolaire est un trouble dépressif majeur de l’humeur ne comportant qu’une symptomatologie dépressive, au contraire du trouble dépressif bipolaire, caractérisé par une alternance d’épisodes dépressifs majeurs et d’épisodes maniaques (trouble bipolaire de type I), hypomaniaques (trouble bipolaire de type II) ou mixtes. Un trouble bipolaire peut démarrer par un épisode dépressif et être initialement diagnostiqué comme trouble unipolaire. Il est estimé que 10% des patients présentant un épisode dépressif majeur souffrent d’un trouble bipolaire.

Il existe différents sous-types de dépression, soit psychotique, soit mélancolique en fonction des symptômes prédominants, mais la limite est parfois difficile à établir de façon claire.

  1   2   3   4   5

similaire:

Definition de la depression iconChapitre La définition du domaine public Section Définition légale

Definition de la depression iconAnne verjus, politologue Marine boisson, politologue
«fatigue émotionnelle et physique» des mères, dépression du parent, mais aussi conflits et désaccords entre parents, jusqu’à maintenant...

Definition de la depression iconNote sur l’Art métaphysique L’expression «art métaphysique»
«métaphysique», ici presque synonyme de «surréaliste», y soit des plus vagues. Hors d’une définition philosophique précise (et la...

Definition de la depression iconI : Définition

Definition de la depression iconFatigue Définition

Definition de la depression iconDéfinition de la civilisation

Definition de la depression icon1. Définition d’un plancher

Definition de la depression iconDÉfinition et nomenclature

Definition de la depression iconDéfinition de phobie

Definition de la depression iconOstéopathie petite définition








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com