Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe








télécharger 50.75 Kb.
titreCôte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe
date de publication16.04.2017
taille50.75 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
Vocabulaire d'introduction à la Géographie.

En espérant que ceci vous aidera pour vos révisions, c'est cadeauuu. Il s'agit d'un condensé de toutes les définitions de l'ensemble des tds de cette matière! Bon courage à tous pour les révisions!! Et bonne vacance ;)

 

« Introduction à la Géographie »

 

Rappel des définitions

 

Aléa : Probabilité d'occurrence d'un phénomène naturel.

Alizés : Vents secs, allant des tropiques vers l'équateur. Ils sont dévié vers l'ouest notamment avec la force de Coriolis. Cette force correspond à la déviation des mouvements à la surface du globe en raison de la rotation de la terre. Sa implique que les vents sont déviés sur leurs droites dans l'hémisphère nord, et sur leurs gauche dans l'hémisphère sud.

Alluvions : (Plaine « Aluviale ) Sédiment des cours d'eau et des lacs composée selon les régions traversées et la force du courant, de galais, de gravier et de sable.

Anticyclone : Vent de haute pression, supérieur à 1013,25 Hectopascal / 1013 milibar

Bassin versant : Aire d'alimentation ou de collecte d'un cour d'eau et de ses tributaires (affluents) en amont d'un exutoire (point de sortie).

Biogéographie : Branche de la géographie physique qui s’intéresse à la distribution des organismes vivants sur la terre et cherche à expliquer les raisons de le leurs répartition géographiques.

En d'autres termes « A pour l'objet l'étude de la répartition des organismes à la surface du globe et la mise en évidence des causes qui régissent cette répartition » (Lacoste A.)

Biome : C'est une vaste entité biogéographique d'échelle continental définie par ces caractéristiques écologiques et ces populations végétales et animales. Les facteurs qui explique la répartition des biomes sont les climats, les reliefs, les sols, les hommes.

Catastrophe : Réalisation du risque.

Chenal d'étiage : Niveau des bas eaux annuel → plus bas niveau des eaux et plus faible débit.

Colluvions : Dépôt sur un versant, mis en place par la gravité. Les colluvions reflètent la lithologie du haut du versant.

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave.

Crûe : Phénomène naturel de très hautes eaux supérieur aux hautes eaux annuelle moyennes. Elle se caractérise par une sortie du lit mineur et une expansion dans le lit majeur. Peut être lié à un phénomène saisonnier ou accidentel. Les crues deviennent des inondations lorsque les enjeux humains sont touchés.

Dépression : Vent de basse pression, inférieur à 1013,25 Hectopascal / 1013 milibar

Diagrammes ombrothermiques : (Ombro = Humidité, thermique = Température) Graphique qui représente des valeurs moyennes, relevé sur plusieurs mois. Il permet de résumer un climat et de voir son évolution.

→ On a le « P » qui représente les Précipitations (mm) et « T » qui représente la température (°C).

→ Amplitude : Différence la plus importante entre les mois les plus froid et les mois les plus chaud.

Écart type : Mesure de la dispersion d'une série de valeurs autour de leurs moyennes.

Ecosystème : Inventé par le botaniste anglais Tansley en 1935. Le système d'un milieu naturelle « typique » d'une unité naturelle. L'écosystème représente les relations entre les être vivants (biocénose) et le milieu de ses êtres vivants (biotope). Il faut une régulation de l'écosystème pour maintenir un certaine équilibre. Par exemple, l'échelle alimentaire est un élément de régulation interne. Pour finir, l'écosystème peut être utiliser à différentes échelles.

Ecoulement : Déplacement des eaux sous l'effet de la gravitation

Ecoumène/ œkoumène : Partie de la Terre habitée par les hommes

Endiguer: Signifie l'aménagement spécifique, pont, moulin, barrage, pour éviter un débordement mais aussi pour profiter de manière énergétique (Moulin pour créer de électricité)

Frontière : Limite séparant deux zones, deux états. C'est à dire une ligne de séparation très nette et souvent matérialisée dans l'espace. La frontière représente une rupture souvent franche entre deux modes d'organisation de l'espace, entre des réseaux de communication, entre des sociétés souvent différentes. La frontière a donc une forte implication géographique.

Géosystème; Concept inventé par Victor Stochava dans les années 1960, repris en France par Georges Bertrand depuis 1970. Ecosystème homogène localisé associé à un espace social. Un géosystème est aussi un système, car il y a des éléments organisé, des relations, des interactions, des rétroactions. Un géosystème est dynamique et consiste à comprendre la structure et le fonctionnement des systèmes géographiques “naturels” (Climat, eaux, sols, végétation, relief)

Insularité : (île insulaire) L'ensemble des caractères géographiques physique et humains d'une île. Impose que l’île n'a pas de lien physique avec les terres continentales, et du coup un certain isolement. Seule les îles ou les archipel de moins de 2000 km2 et peuplé de moins d'un million d'habitants, possède des caractéristiques d'insularité!

Interface : Zone de contact entre deux espaces bien disctinct. Zone qui génére de nombreux flux.

Interfluve : Ligne des points les plus hauts d’un secteur qui sert de ligne de partage des eaux entre deux bassins versants.

Lit majeur épisodique : Plus exceptionnel, celui des crûs centennale. Ces zones connaissent un fort risque d’inondation souvent sous- estimé =) on construit souvent dans ces zones. En dehors des crûs la rivière reste dans son lit mineur.

Lit majeur périodique : Limite des eaux lors des épisodes régulier de crûs (augmentation du débit et de la hauteur d'eau supérieur à la moyenne des hautes eaux annuelles). Les crûs font sortir la rivière de son lit mineur et ennoient les zones situées au- delà des bourrelets. Généralement réservé aux activités agricoles.

Lit mineur : Lit moyen du cour d'eau encadré par les bourrelets de rive =) limite d'expansion des hautes eaux annuels qui construisent années après années les bourrelets de rive.

Loess : Mot d'origine allemande, Dépôt sédimentaire composé de particules d'argiles, de calcaires et de silice, d'un diamètre suffisamment petit pour être transportable par le vent et par les eaux de ruissellement.

Microgéographie : Etude au détail (Exemple : Maison)

Macrogéographie : Etude dans un ensemble  (Exemple : Ma maison dans une ville)

Mousson : C'est un vent saisonnier de l’Asie du sud et de l'océan indien. La mousson vient de « mousim » en arabe qui veut dire « saison ». Un vent de mousson, c'est un vent d'alizé qui franchis l'équateur pour envahir l'autre hémisphère. On trouve la mousson dans l'Afrique de l'ouest notamment la mousson guinéenne, en Australie et à Madagascar.

Pays transfrontalier : Lorsque deux pays séparer par une frontière sont finalement assez proche d'un point de vue économique, politique et idéologique. Il y a une certaine homogénéité des pays frontaliers.

Pédologie : Science qui étudie les sols

Pente = dénivelé/distance

Peuplement : Manière dont la population se répartie

Photosynthèse : Processus qui permet aux plantes et a certaines bactéries de synthétiser de la matière organique en exploitant la lumière du soleil.

Plaine : Étendue de terrain assez plane dans laquelle les cours d’eau ne coulent pas dans des vallées encaissé.

Plantes hydrophiles : Plantes qui vivent dans l'eau, au moins pendant une partie de l'année. Plantes aquatique ou sub-aquatique. Elles sont adapté à une forte humidité. Leurs larges feuilles permettent une transpiration abondante.

Plantes zérophites : Supporte une sécheresse plus ou moins prononcé.

Plateau : Étendue de terrain assez plane dans laquelle les cours d’eau sont encaissés.

Population : Ensemble de personnes.

Résilience : Résistance d'un matériaux au choc → élasticité

Risque : Croisement de l'aléa naturel et de la vulnérabilité anthropique.

Système : Entité autonome par rapport à son environnement, organisé en structure stable, c'est à dire repérable dans la durée. Elle est constitué d’éléments interdépendants donc les interactions permettent de maintenir la structure du système et à la faire évoluer.

Talweg : Ligne des points les plus bas d’un secteur qui est comprise entre deux bassins versants.

Terroir : Mot ancien qui a très tôt désigné les aptitudes agronomiques particulières d’un sol, d’un ensemble de sols, d’une exposition microclimatique. Par extension, il désigne aujourd’hui la combinaison entre un milieu local de production et de savoir-faire qui contribueraient a la nature et à la qualité spécifique d’un produit, et en particulier d’un aliment. Le terroir a pris une grande importance dans les stratégies de développement local en France et en Europe, à travers la reconnaissance de dénominations géographiques, de signatures par noms de lieux.

Vulnérabilité : A la fois le dommage et la propension à subir le dommage.

Vocabulaire de lecture et production d'image en Géographie.



En espérant que ceci vous aidera pour vos révisions, c'est cadeauuu. Il s'agit d'un condensé de toutes les définitions de l'ensemble des tds de cette matière! Bon courage à tous pour les révisions!! Et bonne vacance ;)

 

« Méthode et outil à la lecture et production d'image »

 

Rappel des définitions

 

Abrupt, Corniche : Pente très raide, se rapprochant de la verticale (environ 70°C)

Agricole : Tout ce qui concerne les activités s'attachant à la production de végétaux et d'animaux, c''est à dire l'agriculture et l'élevage.

Analyse topographique : Elle a pour but de décrire les divers éléments formant le relief. Lire une carte topographique, c'est interpréter ses données de manière à imaginer le paysage qu'elle représente.

Butte: Forme de relief à sommet plat et versant raide.

Cartes analytique : Carte qui peuvent être simple, avec un seul thème, ou complexe, avec une combinaison de plusieurs thèmes logiquement liés

Carte choroplèthe : Carte en surface colorées. Elle permet de représenter une variable numérique continue ou discrète. Pour traduire les variations de données chaque polygone est colorié.

Carte proportionnels : Destiné à représenter des quantités ou des effectifs.

Cartes synthétiques : Communique l'essentiel de l'information par une vision globale de l'image graphique en la rendant immédiatement mémorisable. La synthèse est destinée à mettre en valeur un trait dominant de phénomène et établir de grandes liaisons relationnelles.

Carte topographique : « Représentation exacte et détaillée de la surface de la terre concernant la position, la forme, les dimensions et l’identification des accidents du terrain ainsi que des objets qui s’y trouvent en permanence »

Carte en semis de points : Représente des quantités ou des effectifs. Chaque point est placé de manière aléatoire sur la surface, pour obtenir un effet de densité et rendre compte de la localisation du phénomène.

Cartes de liens ou en oursins : Permette de visualiser des relations entre deux points. Les valeurs, prises par une variable. Visualisation efficace lorsqu'on cherche à exprimer une organisation spatiale polarisées.

Carte de réseaux : Permet de hiérarchiser les différents segments d'un réseau. Il est possible de faire varier l'épaisseur des traits en fonction de quantités ou d'effectifs.

Carte par anamorphose : Surface de l'unité géographique proportionnelle à la variable quantitative illustrée. La « déformation » des unités géographiques est ainsi un indicateur des inégalités.

Cartographie : Ensemble de signes et de couleurs, qui véhicule le message et les informations sélectionner par son auteur. Ce langage répond à trois caractéristiques : Lisibilité, Universalité, et Clarté/Cohérence. Elle permet de décrire, restituer de informations quantitative ou/et qualitative et sa configuration spatiale (localisation). Les figurés sont des symboles qui résulte d'une convention (Règles) élaborer par le cartographe et qui est exposé dans une légende.

Colline: Forme de relief plus ou moins circulaire à sommet arrondie et a versant en pente douce

Densité : Nombre d'habitant population / Km2 (Hab/Km2)

Echelle : Rapport de réduction entre une longueur mesuré sur la carte entre deux points et la mesure réel effectuer sur le terrain. Elle permet d'évaluer les dimensions du territoire cartographié.

Echelle numérique : Elle s'exprime sous la forme d'une fraction dont le numérateur est une unité de longueur portée sur la carte et le dénominateur, la distance correspondante sur le terrain. (Différent de l'échelle graphique : Dessin composé d'une droite horizontale divisée en segments égaux)

Généralisation : Simplification des éléments représentés sur le fond de carte. Généraliser n'est pas caricaturer. Généraliser, c'est reconstituer, dans ses traits essentiels, les caractéristiques des objets géographiques représentés, en fonction du but de la carte, de son thème, de son échelle et des particularités de la région.

Géodésie : Science qui à pour objet l'étude des formes et de la gravitation de la terre.

Interfluve : Relief qui separe les vallées. Il peut être plus ou moins large et présenter des formes diverses: Croupe (forme convexe), crête (forme concave)

Montagne: Relief d’altitude élevé, aux dénivellations importantes et aux pentes raides.On caractérise l’altitude, aération, l’orientation, la forme des crête, la disposition du réseau

Photogrammétrie : Ensemble des techniques qui permettent de déterminer la forme, la dimension et la position des objets, ceci à partir de la perspective des objets qui sont photographiés.

Plaine: Surface plane ou légèrement ondulée où le réseau hydrographique est à fleur de sol (ou les rivières coulent à fleur de sol). Les denivellations sont donc très faibles et les pentes infirmes. On caractérise l’altitude et l’inclinaison.

Plateau: Surface plane ou légèrement ondulée où le réseau hydrographique (les rivières) est encaissé. Un plateau est qualifié de tabulaire lorsque sa surface est particulièrement plane, ondulé lorsque de petits vallons affluents des rivières principales viennent découper sa surface.On caractérise l’altitude, l’inclinaison, la dissection , et densité des vallées.

Portulans : Cartes qui servent à la navigation. Mise en avant de la mer, au détriment des continents (représentation des côtes/littoraux uniquement).

Replat : Partie d'un versant en pente plus douce entre deux parties en pente plus forte.

Rupture de pente : Ligne a partir de laquelle la pente d'un versant change de valeur tout en conservant le même sens.

Rural : L'INSEE le définit statistiquement comme tout ce qui n'est pas urbain. Cela concerne alors toutes les communes dont la population aggloméré au chef-lieu est inférieure à 2000 habitants.

SIG est « un ensemble de données repérées dans l’espace et d’origine variées, stockées sur un support information, et structuré de façon à pouvoir en extraire commodément des synthèses utiles aux décisions ». C'est un système permettant de communiquer et traiter les informations qui contribue à l’administration, la gestion et la compréhension des espaces considérés.

Talus : Gradin entre deux éléments de relief. Partie centré entre deux plateaux, ou centré entre un plateau et une plaine. L'orientation, dénivelé, le regard et la forme

Talweg : Ligne joignant les points les plus bas d'une vallée. Dans les vallées drainées, le lit de la rivière coincide généralement avec le Talweg.

Télédétection : Consiste à mesurer les ondes électromagnétiques émises par les différents corps. Elle capte une gamme d’ondes beaucoup plus large que la vue et fournit des informations non perceptibles sur les photographies aériennes.

Topographie : (écriture du relief) Technique qui consiste à relever des points, des coordonnées.

Vallée : Sillon incliné, plus ou moins régulièrement, mais toujours dans le même sens (de l'amont vers l'aval) résultant du recoupement vers le bas de deux versants, le long d'un talweg.

similaire:

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconWilliam james
«aspects», un côté conscience et un côté matière, et ces deux côtés demeurent aussi irréductibles que les attributs fondamentaux,...

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconTous les documents concernant l'intégration pédagogique «La physiognomonie...
«La physiognomonie et le côté obscur de la science» par Philippe Couture est mis à disposition selon les termes de la licence Creative...

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconRequête pour autorisation d'exercer
«Nicotine is addictive. We are, then, in the business of selling nicotine» le tout tel qu’il appert audit document produit au soutien...

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconThèse tpe nom du candidat
«webmaster» du groupe. Après une phase d’adaptation et un bon travail chacun de notre côté, nous avons réussi à obtenir un support...

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe icon6 – Modification de la houle à l’approche de la côte 1 – Déferlement

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconA noter : Les numéros de téléphone commençant par 00 225 renvoient tous en Côte d'Ivoire

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconMieux que le traditionnel horoscope annuel, cet agenda astrologique...
«ondes planétaires» ! Autant mettre toutes les chances de son côté pour un succès assuré !

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconDispose une lampe à incandescence au-dessus de l’une des faces d’une...
«Comment déterminer expérimentalement la salinité d’un échantillon d’eau de mer ?»

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconPhysique chimie 10 Représentation spatiale des molécules
«Z» lorsque les 2 gros groupes sont situés du même côté de la double liaison C=C

Côte : Forme de bordure d’un plateau donc la couche supérieur, plus résistante que l’intérieur, est légèrement incliné et soutien le revers de la côte, et donc le talus externe est dit front de côte et normalement de profil concave. Crûe iconA. La section Football des Aigrettes côté Objectifs
«garantissant un parcours de réussite scolaire à tous les élèves»à travers le paramètre motivationnel








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com