Sommaire








titreSommaire
page9/11
date de publication14.04.2017
taille228 Kb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

Interprétation des résultats : analyse des items.


On appelle item toute question qui reçoit un score.

L’analyse des résultats de chaque question est une technique docimologique pour valider des questions d’examens. Elle permet une évaluation à posteriori de la qualité des QCM. Le but est la révision des questions pour la constitution d’une banque de QCM.

Il est très important d’avoir un retour des résultats de l’examen par QCM.

Chaque professeur devrait recevoir un rapport avec le résultat de l’analyse des items après chaque examen à choix multiple. Deux indices sont importants : l’indice de difficulté et l’indice de discrimination.

6-1) Indice de difficulté: il s’exprime par un nombre décimal


Cet indice permet de déterminer dans quelle mesure une question d’examen est facile ou difficile. C’est le pourcentage de réussite à la question : nombre de candidats ayant répondu correctement divisé par le nombre total de réponses. Il s’exprime par un nombre à deux décimales.

Plus cet indice est élevé, plus la question est facile. Il serait plus logique d’appeler cet indice, indice de facilité. En principe, une question ayant un indice de difficulté compris entre 0,40 et 0,60 est « acceptable ».

Un indice de difficulté égal à 0,95 signifie que 95% des étudiants ont répondu juste à cette question: il s’agit d’une question trop facile, qui doit nous amener à nous poser les deux questions suivantes : est ce que cette question correspond à un objectif important ? Faut-il conserver les questions réussies par tous les candidats ?

Les items dont l'indice de difficulté est inférieur à 0,50 doivent être marqués. Ce choix arbitraire a pour but d'attirer l’attention du lecteur qui doit se poser la question : pourquoi plus de la moitié des candidats échouent à cette question ? Ceci n'implique pas nécessairement que cet item pose problème. Les auteurs pourront néanmoins revoir la pertinence de cet item, identifier un vice possible de formulation ou chercher une raison pour expliquer un taux de réussite relativement faible.

Un indice de difficulté inférieur à 0,30 signifie que la question est difficile. Combien y a-t-il de questions avec un indice aussi faible dans le test ? Est-ce normal que tant de candidats n’aient pas atteints l’objectif mesuré par cette question ?

Dans une épreuve 40 à 80% des questions doivent être de difficulté moyenne.

Un item présentant un indice de difficulté très bas ou très élevé ne sera pas écarté sur cette seule base. Il le sera seulement s’il n’est pas discriminatif ou si le nombre d’items très faciles ou très difficiles nuit à la représentativité de l’ensemble de l’épreuve.

6-2) Indice de discrimination :


C’est un coefficient de corrélation qui établit un lien entre les notes à un item donné et les notes avec le total des autres items de l’épreuve.

L’indice de discrimination peut être calculé avec la formule suivante :






ID =


Cet indice permet de déterminer dans quelle mesure une question est assez sélective pour distinguer un groupe fort d’un groupe faible. Il aide donc à reconnaître les meilleurs étudiants.

Il varie de -1 a +1. Plus l’indice est élevé, plus la question permet de faire la différence entre « les forts » et les « faibles ».

Un coefficient dont la valeur se situe à 0,20 et plus indique que les sujets ayant eu des notes élevées à cet item s'avèrent avoir aussi obtenu des notes élevées aux autres items de l’épreuve. Un indice de discrimination se rapprochant de zéro implique que pareille relation n’existe pas.

Indice égal à 0,35 et plus : excellente question

Indice entre 0,25 et 0,34 : bonne question

Indice entre 0,15 et 0,24 : question marginale : à réviser

Indice inférieur à 0,15 : mauvaise question : à éliminer

Par ailleurs un coefficient négatif témoigne d'une incohérence : les meilleurs candidats échouent à cette question alors que les candidats faibles réussissent la question.Ces questions avec ID négatif doivent être retirées de la banque.

L’intérêt majeur de l’ID est donc d’identifier les QCM « à problèmes ».

Les QCM contenant des documents iconographiques ont un excellent ID : ceci peut s’expliquer par le fait que ces questions ne concernent pas un seul et même item du cours magistral mais reprennent différentes notions du cours et nécessitent un effort intellectuel de synthèse.

Les items de difficulté moyenne (0,40 à 0,60) maximisent généralement la discrimination. Les items très faciles ou très difficiles discriminent habituellement peu.

Dans le cas de concours, les QCM doivent avoir un haut pouvoir de discrimination c'est-à-dire permettre de sélectionner les meilleurs candidats.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com