Sommaire








titreSommaire
page6/11
date de publication14.04.2017
taille228 Kb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

3-3) QCM de type B


On commence dans ce type de QCM par les propositions. Plusieurs questions peuvent être posées, indépendantes entre elles.

Exemple 1 :

A. le captopril

B. le diazoxide

C. le dinitrate d’isosorbide

D. la nifédipine

E. le propranolol

Quelle substance inhibe

1. la libération de la rénine?

Réponse: E

2. la dégradation de la bradykinine?

Réponse: A

3. l'ouverture des canaux calciques?

Réponse: D

Pharmacologie 3ème année. Case, Swanson (3)

3-4) QCM de type R


Comme pour le type B, on commence dans ce cas par les propositions qui vont de 6 à 26. Plusieurs questions peuvent être posées, indépendantes entre elles.
Dans la rédaction de ce type de QCM, il faut d’abord :


  • Choisir un thème: plaintes d’ordre général: douleurs abdominales, céphalées, lombalgies, état fébrile,…

  • Établir une liste de réponses: diagnostics, examens complémentaires, traitements,…

  • Formuler les questions.


Thème: Fièvre

Compléments:

(A) Adénovirus (L) Haemophilusinfluenza

(B) Aspergillus fumigatus (M) Histoplasmacapsulatum

(C ) Bacillus anthracis (N) Mycobacterium tuberculosis

(D) Candida albicans (O) Mycoplasma pneumoniae

(E) Chlamydia psittaci (P) Neisseria gonorrhea

(F) Coccidioidesimmitis (Q) Neisseria meningitidis

(G) Coronavirus (R) Pneumocystitiscarinii

(H) Corynebacteriumdiphteriae (S) Rhinovirus

(I) Coxiellaburnetii (T) Streptococcus pneumoniae

(J) Coxsackievirus (U) Streptococcus pyogènes

(K) Epstein-Barr Virus (groupe A)

Veuillez indiquer pour chacun des patients suivants présentant un état fébrile le microorganisme qui a le plus de chances d’être l’agent responsable de la maladie décrite.

1. Un enfant de 7 ans présente un état fébrile et des douleurs pharyngées. Le pharynx est hyperémié, l'amygdale droite tuméfiée et recouverte d'un exsudat mucoïde blanchâtre. Il y a une adénopathie sous-angulomaxillaire droite douloureuse. La culture du frottis sur plaque d’agar montre de nombreuses petites colonies β-hémolytiques inhibées par la bacitracine.

Réponse: U

2. Un patient de 18 ans souffre depuis une semaine d’un état fébrile avec des douleurs pharyngées et un malaise général. Les amygdales sont tuméfiées

et recouvertes d’un exsudat. On observe aussi la présence d’adénopathies

cervicales diffuses et d’une splénomégalie. On trouve une lymphocytose

avec des lymphocytes atypiques.

Réponse : K

Microbiologie: Case, Swanson (3)

3-5) QCM associatives


Elles permettent de vérifier que les étudiants sont bien capables de relier des notions entre elles et des concepts à des règles.

Applications : maladies et germes, symptômes et maladies, anatomie, sciences fondamentales…

Exemple : Associez le type de luxation au complément A, B, C, D, E qui lui correspond :

Attention ! Chaque complément A, B, C, D, E peut être utilisé une fois, plus d’une fois ou pas du tout.

Exemple :

  1. Luxation congénitale de hanche

  2. Luxation pathologique de hanche

  3. Luxation paralytique de hanche



  1. Ostéo-arthrite de hanche

  2. Présentation de siège

  3. Ostéochondrite primitive de hanche

  4. Epiphysiolyse

Harouchi (9) Réponses : 1B, 2A, 3D

3-6) QCM de type cause à effet : (type E)


Cette QCM est composée de deux affirmations reliées entre elles par la conjonction « parce que » ou « car ». Il s’agit d’évaluer d’abord si les affirmations sont vraies ou fausses sans se préoccuper de la relation entre elles. Si les deux affirmations sont vraies il faut ensuite vérifier s’il existe ou non une relation de causalité entre elles. Cela donne cinq réponses possibles :

Elle est facile à rédiger et explore bien la compréhension mais :

  • Il faut bien préparer les deux propositions et écrire en majuscule PARCE QUE,

  • Et se méfier des termes ambigus qui peuvent annuler la causalité.

  • Les liens de causalité sont rarement complètement tranchés (p.ex. faut-il donner la réponse « vrai » à une relation de causalité, si la seconde affirmation n’est que l’une des causes parmi d’autres ?).

Exemple (réf 9):

Tout tableau d’orchite aigue chez l’enfant impose l’exploration chirurgicale d’urgence CAR(ou PARCE QUE) l’orchiépididymite est rare chez l’enfant.

  1. Vrai-vrai avec relation (+/+les 2 affirmations sont vraies, la relation de causalité est vraie)

  2. Vrai-vrai sans relation (+/+ les 2 affirmations sont vraies, la relation de causalité est fausse)

  3. Vrai-faux (+/- la 1ère affirmation est vraie, la 2ème est fausse)

  4. Faux-vrai (-/+ la 1ère affirmation est fausse, la 2ème est vraie)

  5. Faux-faux (-/- les deux affirmations sont fausses

Harouchi (9) Réponse : A

Du point de vue du contenu, les QCM de type E seraient indiqués dans des domaines où les relations de cause à effet jouent un grand rôle, en particulier dans les sciences fondamentales.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com