Sommaire








télécharger 151.83 Kb.
titreSommaire
page6/12
date de publication29.03.2017
taille151.83 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

7. Les équipements

7.1. Les sondes


L'image à deux dimensions qui résulte de l'exploration d'un champ est un rectangle. Ce champ est orienté par l'opérateur soit longitudinalement soit transversalement par rapport à l'animal. La sonde (transducteur) a une forme appropriée pour être placée dans le rectum. Il existe deux types de sondes : les sondes linéaires et les sondes sectorielles.

Les sondes linéaires explorent un champ en forme de rectangle alors que les sondes sectorielles explorent un champ en forme de "part de camembert". La largeur de la porte d'accès de l'image est appelée "empreinte". Elle est typiquement de 50 mm pour une sonde linéaire et de 15 mm pour une sonde sectorielle.

Les sondes sectorielles sont particulièrement utiles lorsque le faisceau ultrasonore doit passer par un passage étroit (ex: entre 2 côtes). Avec la sonde sectorielle, le faisceau s'élargit en entonnoir après être passé par le passage étroit. Un miroir oscillant balaye le rayon sur la zone d'intérêt.

La sonde linéaire produit une image "temps réel" par la mise en jeu séquentielle des éléments sans le recours à une partie mobile. La sonde linéaire est faite par un alignement de cristaux de quartz rectangulaires.

Les sondes doivent être faciles à introduire et sans risque pour l'animal. La forme linéaire (présence d'une gouttière) permet de les tenir longtemps, dans le bon sens, sans se fatiguer. Les sondes sont imperméables et résistantes à la corrosion. Les sondes qui nécessitent d'être enveloppées dans un sac plastique ne sont pas à retenir. En cas de choc, la sonde peut ne plus être imperméable à l'eau et on risque des chocs électriques.

La sonde ne se retire pas en tirant sur le câble. Après son usage il faut protéger la sonde dans de la mousse (boîte, fourreau). La sonde doit être nettoyée et séchée avant d'être rangée. Le gel de contact sera enlevé à l'aide d'un papier absorbant. Il ne faut pas nettoyer une sonde avec des produits potentiellement corrosifs, ne pas la chauffer, etc.

7.2. Fréquence de la sonde, résolution et profondeur de pénétration (figure 13)


Les sondes de haute fréquence ont une excellente résolution mais pénètrent moins profondément. La sonde de 3.5 MHz a du mal à définir des structures de 5 mm ou moins et ne peut pas détecter des structures de 2 mm. La sonde de 5 MHz voit des structures de 5 mm et a des difficultés en dessous de 2 mm. La sonde de 7.5 MHz défini relativement bien des structures de 2 mm.

La profondeur explorée est plus grande avec la sonde de basse fréquence. C'est ainsi que des structures de 20 mm sont bien vues à 8 cm de profondeur avec une sonde de 3.5 MHz mais difficilement visibles avec les autres sondes. Une structure de 10 mm est plus distincte à 8 cm qu'à 4 cm de profondeur avec la sonde de 3.5 MHz. L'apparence trouble à 4 cm est due à l'artefact de largeur du faisceau avec cette sonde parce que la zone focale est au-delà de cet objet. Les zones focales des sondes de 5 et 3.5 MHz sont donc à 4 et 8 cm de profondeur. La distance de la sonde au centre des ovaires ou de la lumière de l'utérus non-gravide est de l'ordre de quelques centimètres. En conséquence, il faut des sondes à fréquence élevée dont la zone focales est environ 3-4 cm. Pour examiner l'utérus en cours de gestation, il faudra des sondes plus pénétrantes (3.5 MHz).

7.3. Les réglages, annotations


Au repos, l'écran est vierge d'échos. La brillance contrôle la quantité de lumière associée à un écho. On doit contrôler la brillance de telle façon que la lumière apparaisse tout juste sur l'écran. Le contraste est ajusté de façon à voir toute la palette des nuances de gris.

Il existe un pied à coulisse électronique. Sa précision est excellente et on peut effectuer des mesures avec une erreur inférieure à 5%. Les hauteurs sont plus fiables que les largeurs. La hauteur correspond à des images spéculaires alors que les images latérales sont moins nettes à cause des artefacts.

7.4. Inversion de l'image (figure 14)


L'image peut être formée de gauche à droite ou de droite à gauche. Cela permet d'avoir la gauche de l'image de l'image correspondant à la tête de l'animal lorsque l'échographe est à droite de l'opérateur. En revanche, on permute l'image lorsque l'échographe est à gauche de l'opérateur c'est-à-dire que la partie antérieure de l'animal est représentée à droite de l'image. Pour savoir si la gauche ou la droite de l'image correspond à la partie antérieure de l'animal, on passe le doigt sur la sonde.

7.5. Réglage du gain (figure 15)


Le réglage du gain est déterminant. Il va permettre d'égaliser des signaux issus de profondeurs différentes. Il y a un gain général et des gains proximaux et distaux. On peut avoir une procédure de réglage (Tableau 3).

7.6. Fixation de l'image


Pour mieux étudier une image on peut la geler (freeze control). On peut partager l'image en 2 ce qui permet de photographier une structure trop large pour un seul écran.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com