Bibliographie : Le son Musical John Pierce








télécharger 265.36 Kb.
titreBibliographie : Le son Musical John Pierce
page2/12
date de publication29.03.2017
taille265.36 Kb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

3- Le Silence



John Cage se pose la question de l’existence du silence. Il va faire l’expérience d’entrer dans une chambre sourde et donc à 0Db. IL va alors percevoir des sons graves et des sons aigus qui correspondent en fait aux sons de son propre corps (des sons aigus venant du cerveau et des sons graves venant du coeur). Il en déduit donc que le silence n’existe pas.

Il compose en 1952 l’oeuvre “4’33”. C’est une oeuvre en 3 mouvements, de 4’33 minutes de silence.

L’idée est que “les gens sentent que les sons de leur environnement constituent une musique plus intéressante que celle qu’ils entendent généralement dans une salle de concert.” On y retrouve la notion de hasard, induite par les bruits que vont faire les spectateurs.

4- La hauteur du son



La hauteur du son se mesure en Hertz (Hz)
fréquence.jpg
Sur ce graphique, il y a deux périodes dans une durée de 1 seconde. la fréquence est donc de 2Hz
Exemple sur le La 440Hz : Il y a environ 4 périodes sur une durée de 9ms, ce qui correspond à 440 périodes par seconde :
la 440.jpg
Mouvement périodique : Amplitude, période, fréquence.
Amplitude : élongation maximum d’un point à partir de sa position de départ

Fréquence : nombre de période par seconde

Période : durée en secondes ou millisecondes
!!!! à savoir calculer pour les partiels !!!
Notre oreille perçoit de 20 à 20 000Hz.

En dessous de 20Hz, on parle d’infrasons

Au dessus de 20 000HZ, on parle d’ultrasons

En vieillissant, on perçoit de moins en moins les aigus.
Un son musical est un son avec une hauteur déterminée. C’est un son périodique.
Son pur : il a une courbe sinusoïdale

freq-pur.jpg
Bruit Blanc: à l’opposé du son pur. C’est l’addition de toutes les fréquences à la même amplitude.
Quand il n’y a pas de répétition régulière, on dit que le son est apériodique. C’est un bruit, il n’a pas de hauteur.

5- Faut-il qu’il y ait perception pour qu’il y ait musique?



FLUXUS : “Pour qu’une oeuvre existe, il ne faut pas tenir compte de l’oreille humaine. Il suffit que l’existence du son puisse être concevable. L’oreille, et donc sa bande passante, ne saurait définir les limites de la musique.” On pourrait donc imaginer le son.

6- Peut-on composer avec le bruit?



Luidgi Russolo : Il appartient au mouvement futuriste italien (Début XXème)

Il est reconnu pour son désir de rejeter l’esthétique traditionnelle, et d’exalter le monde moderne en intégrant à la musique de nouveaux instruments tels que les bruiteurs ou les intonarumoris.

La Musique Concrète
1948, Pierre Schaeffer conçoit la musique concrète au studio d’essai de la RTF. La musique concrète deviendra plus tard l’electroacoustique.
La musique concrète repose sur le principe de manipuler un concret sonore. On entend d’abord un son puis on le soumet à un chemin abstrait de composition.

La musique abstraite est la notion inverse: on commence par un chemin abstrait de composition et on n’a de résultat concret que lorsque la pièce est jouée pour la première fois.

Vidéo : Portrait de Pierre Schaeffer (pas forcément celle vue en cours…)
Pierre Schaeffer va s’intéresser à la façon dont le son peut-être écouté.

Etude aux chemins de fer (1948) par Pierre Schaeffer.

Article Etude aux Chemins de fer

Principes de la musique concrète :


  • Si on isole un son de ce qui le précède et de ce qui suit, alors on obtient un son concret

  • si on coupe l’attaque d’un son, alors celui-ci n’est pas reconnaissable.


3 étapes de la musique concrète :

  • La captation des sons

  • La transformation des sons

  • La transposition des sons (montage, mixage, écoute sur haut-parleurs)


L’écoute réduite : Écouter un son comme un objet sonore pour ce qu’il est, en faisant abstraction de sa provenance réelle ou supposée et du sens dont il peut-être porteur.
La musique concrète n’a pas d’instrument. Elle est diffusée sur haut-parleurs. On utilise le bruit comme matériau musical malléable.
On peut composer avec le bruit quand celui-ci est décontextualisé et que sa source n’est plus reconnaissable. En ce sens, le but de Schaeffer est vraiment de faire de la musique, mais elle ne se joue pas, elle s’écoute sur haut-parleurs.
Pierre Schaeffer va utiliser la notion de son « anecdotique ». Il va capter ces sons anecdotiques, pour les amener à quelque chose d’abstrait.

  • Enregistrement : Collecte des sons

  • Studio : Manipulation de l’enregistrement (retourner le son entre autres)

  • Diffusion du son sur haut parleurs.


Quand on diffuse le son sur haut parleur, on utilise le terme de acousmatique.

Ecoute : L’étude Pathétique Pierre Schaeffer

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconTranslated by: John Murphy

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconL’économie des conventions : une lecture critique à partir de la...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconSynopsis Évolution de la technologie des aérosols sur les cinquante...
«déficit» de Développement Durable en utilisant la méthodologie dite «the Natural Step Framework»

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconPar Nathan
«Votez Walker !», «Faites la différence, choisissez Walker !», «John Walker, de l'avenir pour la mairie de Londres !»

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconL’éducation musicale conduit les élèves vers une approche autonome...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconRevue Bateaux on line En solo contre le risque d'avc jean-Marie Cahn...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconLes arènes espagnoles présentent les «Musical Nights» !
«Mamma mia» fut un grand succès au début des années 2000. «Gimme Gimme Gimme», «Waterloo», «Thank you for the music», «Dancing Queen»...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconBibliographie 19 sitographie 19 introduction joffre Dumazedier est...
«l’entrainement mental», ainsi que celle découlant de sa théorie de l’Autoformation. Ces trois principaux sujets d’étude caractérisent...

Bibliographie : Le son Musical John Pierce iconBibliographie sélective 12 ims-ld 13 Résumé 13 Identification 13...
«Lignes directrices pour l'interopérabilité du cmi» a été la première spécification largement adopté pour l'interopérabilité entre...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com