Université Montpellier I faculté de Médecine








télécharger 1.26 Mb.
titreUniversité Montpellier I faculté de Médecine
page6/14
date de publication29.03.2017
taille1.26 Mb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

II. Résultats statistiques
II.1. Statistiques descriptives
Nous observons, parmi les 34 participantes, deux sous-groupes: les transsexuelles en cours de transition, et celles ayant achevé leur transition. Les transsexuelles étant en cours de transition sont majoritaires dans notre étude, mais les deux groupes sont relativement bien équilibrés: 58,81% pour les unes, et 41,19% pour les autres.

Il est également possible de séparer notre population en deux selon que les sujets ont suivi ou non une rééducation vocale. Les sujets ayant suivi une rééducation sont majoritaires, mais là encore, les deux groupes sont relativement bien équilibrés: 52,94% et 47,06%.

Nous pouvons par contre noter une grande répartition des âges des participantes: de 22 à 60 ans. Les tranches d'âge les plus représentées dans notre étude sont les 30-40 ans, et les 50-60 ans.

Après avoir demandé aux participantes si leur voix était importante pour exercer leur profession, nous pouvons séparer notre groupe en deux sous-groupes, cette fois-ci un peu moins homogènes: 67,65% de "oui", et 32,35% de "non".

Les catégories socio-professionnelles les plus représentées sont la catégorie "Cadres et professions intellectuelles supérieures", (38,24%); et la catégorie "Militaires, chômeurs, étudiants, retraités" (26,47%).

II.2. Sélection des items pertinents
La pertinence des items a été déterminée selon quatre critères.

Les tests d'indépendance de type Chi² nous ont permis d'éliminer quinze questions, les tests de moyenne de type Wilcoxon sept questions, et l'analyse de la répartition des réponses quinze questions également. Nous avons choisi de garder sept questions, malgré leur état "limite", car elles nous ont semblé apporter d'importantes informations pour une future rééducation vocale, au praticien qui ferait remplir le questionnaire à un patient.
Nous aboutissons à un questionnaire final de 26 questions, qui sera donc coté sur 104 points.

Après avoir transposé les tranches de sévérité sur 104, nous pouvons classer la sévérité du handicap vocal comme suit:

De 0 à 26: handicap faible

Entre 27 et 52: handicap modéré

Entre 53 et 104: handicap significatif et sérieux.
II.3. Stabilité de l'échelle
II.3.1. Comparaison des scores au test et au retest
Il était attendu, ou du moins espéré, que les scores au test et au retest soient similaires, étant donné que les sujets n'ont reçu aucune séance de rééducation, aucun traitement entre le test et le retest.

Nous obtenons une moyenne de 65,03 pour le test, et de 63,53, le questionnaire, comprenant 45 items, étant coté sur 180. Les scores au test et au retest sont donc semblables.

Rappelons que le Voice Handicap Index de Jacobson est cotté sur 120, puisque comprenant 30 questions. Les scores sont interprétés comme suit:

De 0 à 30: handicap faible

Entre 31 et 60: handicap modéré

Entre 61 et 120: handicap significatif et sérieux.

Si nous transposons les scores que nous avons obtenus, sur une échelle de 120, nous obtenons 43,35 pour le test, et 42,35 pour le retest, ce qui correspond à un handicap modéré.
Les scores du retest ont été légèrement plus bas que les scores du test.

Simon (2004), Lesage (2005), et B. Surel (2006) observent le même phénomène, dans leurs études visant à adapter le Voice Handicap Index aux chanteurs. On peut proposer, comme explication de ce phénomène, le caractère moins stressant du retest, par rapport au test. En effet, les personnes connaissant déjà le questionnaire, elles peuvent l'aborder plus sereinement. La passation du test peut également leur avoir permis de prendre du recul par rapport à leurs problèmes vocaux, et le handicap ressenti peut être évalué moins fortement.


II.3.2. Fiabilité test-retest
La fiabilité de notre échelle a été estimée grâce au calcul de la stabilité test-retest.

Les résultats sont très satisfaisants, puisque nous obtenons 0,981. Rappelons que plus le résultat s'approche de 1, plus la stabilité test-retest est bonne.
II.4. Cohérence interne
La cohérence interne de notre questionnaire a été mesurée à l'aide de l'Alpha de Cronbach. Le calcul montre une très bonne cohérence interne: 0,983 ; 0,983 ; et 0,052 ; respectivement pour les sous-domaines fonctionnel, émotionnel, et physique.

II.5. Corrélations entre les trois sous-échelles
Les corrélations entre les trois sous-échelles ont été mesurées à l'aide du coefficient Rho de Spearman.

La corrélation la plus forte, pour le test comme pour le retest, concerne le sous-domaine fonctionnel avec le sous-domaine émotionnel: 0,88.

Vient ensuite la corrélation du sous-domaine physique avec le sous-domaine émotionnel: 0,76 et 0,72.

Enfin, nous avons une corrélation un peu moins élevée concernant les sous-domaines fonctionnel et physique: 0,68 et 0,64.

Nous pouvons donc conclure à une bonne homogénéité du questionnaire.

II.6. Influence des variables

L'étude statistique n'a pas pu révéler l'effet des quatre variables que nous avions choisi d'étudier: âge, rééducation orthophonique, Catégorie socio-professionnelle, et utilisation professionnelle de la voix. Ces résultats méritent d'être obtenus afin de conclure plus précisément l'étude que nous avons menée.
Les tableaux permettant cette étude sont disponibles en annexes, annexe 11.

CONCLUSION

Les personnes transsexuelles auxquelles nous nous sommes intéressés, c'est-à-dire MtF, ne voient pas le fondamental de leur voix élevé par le traitement hormonal. La chirurgie laryngée n'étant utilisée que dans des cas extrêmes, ces personnes ont souvent recours à la rééducation vocale.

Le bilan vocal se doit de faire état des caractéristiques acoustiques et aérodynamiques de la voix, mais aussi d'évaluer l'impact psycho-social de la gêne vocale. Le Voice Handicap Index est un outil qui a été mis au point par Jacobson (1997), mais qui rend compte des difficultés éprouvées par le patient dysphonique.

Il n'existe pas d'outil d'évaluation du handicap vocal adapté à la voix de la personne transsexuelle.

Notre problématique était donc là: adapter cet outil d'évaluation du handicap vocal à la personne transsexuelle, dans un but diagnostique et thérapeutique.
Notre procédure a donc été de créer un questionnaire de 45 questions, de le faire passer à une population, de 34 sujets, puis d'en évaluer statistiquement la pertinence, la stabilité, la cohérence interne, la corrélation des sous-domaines, et enfin l'impact des variables.
Les résultats de l'étude statistique nous ont permis d'éliminer 19 items, et d'aboutir à un questionnaire final de 26 questions, réparties comme suit: les neuf premières questions concernent le domaine fonctionnel, les dix suivantes concernent le domaine émotionnel, et les sept dernières concernent les domaine physique.

L'étude statistique nous a révélé également la validité du questionnaire sur une population de transsexuelles. En effet, la stabilité test-retest est excellente, la cohérence interne est très bonne, les corrélations entre les sous-échelles sont également bonnes.
Pour les éventuelles études à venir sur le sujet, il serait intéressant d'enrichir le questionnaire en recueillant les propos des transsexuelles au sujet de leur gêne vocale.

Il serait également utile de valider notre questionnaire sur une plus large population, en ajoutant l'étude de l'effet des variables sur les résultats.

Il pourrait aussi être intéressant de comparer, sur une même population, les résultats au Voice Handicap Index adapté à la personne transsexuelle, avec les mesures instrumentales d'évaluation de la voix.

Enfin, mesurer l'intérêt clinique d'un tel outil auprès des thérapeutes de la voix semble indispensable.

BIBLIOGRAPHIE
Ouvrages consultés:

_ Amy de la Bretèque B.(1997). L’équilibre et le rayonnement de la voix. Marseille. Solal éditeurs.

_ Amy de la Bretèque B. (2000). A l’origine du son : le souffle. Le travail de la respiration pour la voix et pour l'instrument à vent. Marseille. Solal éditeurs.

_ Aronson A. (1997). Les troubles cliniques de la voix. Masson.

_ Ausgt-Merelle A. et Nicot S. (2006). Changer de sexe. Paris. Le cavalier Bleu

_ Barthélémy Y. (1984). La voix libérée. Paris. Robert Lafont.

_ Benzaken Yaël. (2000). S.O.S Voix. Paris. Frison Roche.

_ Butler J. (2005). Trouble dans le genre : pour un féminisme de la subversion. Paris. La découverte.

_ Butler J. (2006). Défaire le genre. Paris. Editions Amsterdam.

_ Califia Pat. (2003). Le mouvement transgenre. Changer de sexe. Paris. Epel.

_ Castel P.H. (2003). La métamorphose impensable : essai sur le transsexualisme et l’identité personnelle. Paris. Gallimard

_ Chiland C. (1997). Changer de sexe. Paris. Odile Jacob.

_ Chiland C. (2003). Que sais-je? Le transsexualisme. Paris. PUF.

_ Collectif, (1997). Petit larousse de la médecine. Paris. Larousse.

_ Cornut G. (1983). La voix. Que sais-je ? Presses universitaires de France. Paris. PUF.

_ Estienne Fr. (1998). Voix parlée, voix chantée, examen et thérapie. Paris. Collection d’orthophonie, Masson.

_ Heuillet-Martin G., Garson-Bavard H., Legré A. (1995). Une voix pour tous : la voix normale et comment l’optimiser. (Tome I). Paris. Solal éditeurs.

_ Heuillet-Martin G., Garson-Bavard H., Legré A. (1995). Une voix pour tous : la voix pathologique. (Tome II). Paris. Solal éditeurs.

_ Jin Xing. (2005). Rien n’arrive par hasard. Paris. Robert Laffont.

_ Jocelyne. (2001). Jocelyne. Paris. Stock..

_ Le Huche F., Allali A. (2001). La Voix. Anatomie et physiologie des organes de la voix et de la parole. tome I, 3e édition. Collection phoniatrie, Masson.

_ Peters J.A. (2005). La face cachée de Luna. Toulouse. Milan Jeunesse.

_ Rihoit C., Nolais J. (1980). Histoire de Jeanne transsexuelle. Paris. Mazarine.

_ Sarfati J. (1998). Soigner la voix. Solal éditeur.
Articles consultés:

_ Dalleas B. et A.

Qualités acoustiques de la voix.

Revue de laryngologie otologie rhinologie. Bordeaux, Vol 108, 1987, p 373.

_ Gelfer MP, Young SR.

Comparaisons of intensité measures and their stability in male and female speakers.

J Voice. 1997; 11: 178-186.

_ Yu P, Ouakine M, Guarella MD, Giovanni A.

Gender-related differences in acoustic and aerodynamic parameters for voice analysis.

Folia Phonoatr logop.

_ Revol M., a, , Servant J.-M.,a et Banzet P.

Prise en charge chirurgicale des transsexuels masculins : évaluation rétrospective d'une expérience de dix ans. Service de chirurgie plastique, hôpital Saint-Louis.

Annales de Chirurgie Plastique Esthétique. Volume 51, Issue 6, December 2006, Pages 499-511.

_ Krege S., Bex A., Lümmen G., Rübben H.

Male to female transsexualism: a long technique, results ans long-term follow-up in 66 patients.

GJU International 88 (4), 396-402. 2001.

_ Giovanni A., Ouakine M., Garrel R.

Physiologie de la phonation.

Encycl Méd Chir. Elsevier SAS, Paris. Oto-rhino-laryngologie, 20-632-A-10, 2003, 15 p.
Mémoires et thèses de recherche consultés :

_ Guittot et Peron, juin 2003, " La rééducation vocale de la personne transsexuelle: intérêts et limites de l'orthophonie", sous la direction de Mr. le Dr Decorte Dominique et de Mme Lejeune Sylvie, mémoire d'orthophonie, Lille.
_ Surel B., juin 2006, " Contribution à l’adaptation du « Voice Handicap Index » aux chanteurs ", sous la direction de Mr. le Dr Amy de La Bretèque, mémoire d'orthophonie, Montpellier.
_ Fenollar C., juin 2003, " La place du Voice Handicap Index dans le bilan de dysphonie ", sous la direction du Pr A.Giovanni, mémoire d’orthophonie, Marseille. 
_ Jarrafoux B. et Ladreyt S., juin 1992, "Analyse acoustique objective de la production vocale chez l'adulte: effets de l'âge et du sexe", mémoire d'orthophonie, Lyon.
_ Lemoigne S., juin 1982, "Caractéristiques individuelles de la voix: différences inter et intra-individuelles homme/femme au niveau spectral et temporel", mémoire d'orthophonie, Lille.
_ Yu P., 2001, "Méthodes instrumentales d'analyse de la dysphonie: corrélation avec l'analyse perceptive", thèse de l'Université de la Méditerranée, sous la direction du Pour Giovnni A., Marseille.
Sites internet consultés:

http://www.med.univ-rennes1.fr/etud/medecine_legale/transsexualisme.htm

http://www.transsexualisme.info/vue_d_ensemble.htm

http://www.code.ucl.ac.be/sblu/thematique/vhi.htm

http://www.sts67.org

ANNEXES

ANNEXE 1

Voice Handicap Index, Jacobson et al., 1997





Jamais

Presque

Parfois

Presque

Toujours




 

jamais

 

toujours

 

Domaine fonctionnel

0

1

2

3

4

On m’entend difficilement à cause de ma voix

 

 

 

 

 

On me comprend difficilement dans un milieu bruyant

 

 

 

 

 

Ma famille a du mal à m’entendre quand j’appelle d’une autre pièce

 

 

 

 

 

Je téléphone moins souvent que je le voudrais

 

 

 

 

 

J’essaye d’éviter les groupes à cause de ma voix

 

 

 

 

 

Je parle moins souvent avec mes amis

 

 

 

 

 

On me demande de répéter

 

 

 

 

 

Mes difficultés de voix limitent ma vie personnelle et sociale

 

 

 

 

 

Je me sens écartée des conversations

 

 

 

 

 

Mon problème de voix entraîne une perte de revenus

 

 

 

 

 



















Domaine émotionnel
















Je suis tendue quand je parle avec d’autres, à cause de ma voix

 

 

 

 

 

Je me sens handicapée par ma voix

 

 

 

 

 

Les gens semblent irrités par ma voix

 

 

 

 

 

Les autres personnes ne comprennent pas mon problème de voix

 

 

 

 

 

Ma voix me contrarie

 

 

 

 

 

Je sors moins à cause de mon problème de voix

 

 

 

 

 

Je suis ennuyée quand les gens me demandent de répéter

 

 

 

 

 

Cela m’embarrasse si on me demande de répéter

 

 

 

 

 

A cause de ma voix je me sens incompétente

 

 

 

 

 

Je suis honteuse de ma voix

 

 

 

 

 



















Domaine physique
















Je suis à court de souffle quand je parle

 

 

 

 

 

Le son de ma voix varie en cours de journée

 

 

 

 

 

On me demande ce qui ne va pas avec ma voix

 

 

 

 

 

Ma voix semble cassante et sèche

 

 

 

 

 

J’ai l’impression de forcer pour produire ma voix

 

 

 

 

 

La clarté de ma voix est imprévisible

 

 

 

 

 

J’essaye de changer ma voix pour qu’elle sonne différemment

 

 

 

 

 

J’ai l’habitude de faire des efforts pour parler

 

 

 

 

 

Ma voix est plus mauvaise le soir

 

 

 

 

 

Ma voix change en milieu de conversation

 

 

 

 

 

ANNEXE 2

Bonjour,
Je suis étudiante en 4° année d’orthophonie à l’Université Montpellier I. En vue de l’obtention du certificat de capacité d’orthophoniste, je réalise un mémoire, sous la direction du Dr Amy de La Bretèque, intitulé « Tentative d'adaptation du « Voice Handicap Index » à la personne transsexuelle. ».
Le Voice Handicap Index est une échelle d’évaluation de la gêne, ou du handicap vocal. Il est utilisé notamment chez la personne dysphonique, et une adaptation a été réalisée pour le chanteur. L’objectif de mon travail est de tenter d’élaborer un Voice Handicap Index adapté à la personne transsexuelle, afin que celle-ci puisse être mieux comprise, que sa voix et les difficultés qu’elle peut avoir avec sa voix soient mieux évaluées, pour être mieux prises en charge, par les orthophonistes et les phoniatres.

Dans le but de mener à bien notre étude, je sollicite votre aimable participation.
Nous avons élaboré un recueil d’items susceptibles de convenir pour l’évaluation de la gêne vocale chez la personne transsexuelle. Ce recueil est composé d’items du Voice Handicap Index originel, d'items du Voice Handicap Index adapté à la voix chantée, ainsi que d’items élaborés par nos soins.

Je dois réunir une population de personnes transsexuelles MtF, ayant achevé leur réassignation physique ou étant en transition. Les personnes n’ayant jamais fait de rééducation vocale sont les bienvenues, tout comme celles qui sont en cours de rééducation, ou celles qui ont déjà effectué une rééducation vocale auprès d’un orthophoniste ou d’un phoniatre.

Leur participation consisterait à répondre au questionnaire, que nous avons élaboré, une première fois (Test), puis une seconde 10 à 12 jours plus tard (Re-test). Les personnes participant devront ne pas suivre de séance de rééducation vocale entre le test et le retest.

Sachez que le but n’est pas de vous évaluer personnellement, mais de définir si les items formulés sont valables. En aucun cas vous ne devez vous sentir testée, car ce sont les items que nous testons.

Je vous demande donc de répondre à ce questionnaire avec autant de franchise et de sérieux que possible. Ce questionnaire concerne votre voix et les difficultés que vous pouvez rencontrer avec elle. Veuillez également répondre au retest sans vous soucier des réponses que vous avez apportées au test.
Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter

par téléphone au 06 16 19 62 72,

par email à claire.mag@hotmail.fr,

ou encore par courrier à l’adresse suivante : Claire Magranville

3 place St Côme

34000 Montpellier
Dans le souci d’analyser les biais possibles à l’étude statistique, je vous demanderais de bien vouloir préciser quelques renseignements vous concernant, au dos de cette feuille.

Je tiens à préciser que votre participation à cette étude restera strictement anonyme.
Vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à mon travail, et du temps que vous y consacrerez, je vous adresse mes sincères salutations.

Claire Magranville.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Université Montpellier I faculté de Médecine iconÉconomies d’eau : Réutilisation des eaux de pluie
«Eaux» de l’Afssa 15 cnrs- umr 5119-Université Montpellier 2- montpellier 16 ehesp- rennes 17 Laboratoire de Santé publique et Environnement-Faculté...

Université Montpellier I faculté de Médecine iconAdresse professionnelle : 39 Rue de l’Université, 34000 Montpellier

Université Montpellier I faculté de Médecine iconFaculte de medecine et de pharmacie -rabat

Université Montpellier I faculté de Médecine iconRecherche en sciences infirmières, point de vue du doyen de la faculté de médecine d’Angers 5

Université Montpellier I faculté de Médecine iconThèse présentée à la Faculté des études supérieures de l’Université de Montréal

Université Montpellier I faculté de Médecine iconThèse de doctorat présentée dans la Faculté de Philosophie de l'Université...

Université Montpellier I faculté de Médecine iconDe la franc maconnerie a montpellier
Écrit à son ami Pierre Jacques Astruc, conseiller maître en la cour des comptes, aides et finances de Montpellier

Université Montpellier I faculté de Médecine iconDept de medecine generale / universite paris diderot

Université Montpellier I faculté de Médecine iconGhizlane el kafz
«Génie et Gestion de l’eau et de l’environnement» Faculté des Sciences de Rabat, Université Med V d’agdal

Université Montpellier I faculté de Médecine iconFaculté de médecine d’Alger
«alcool» a pour origine le mot Arabe Al Koh’l qui désigne une poudre subtile, très fine à base de stibine : le sulfure d’antimoine....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com