Université Montpellier I faculté de Médecine








télécharger 1.26 Mb.
titreUniversité Montpellier I faculté de Médecine
page4/14
date de publication29.03.2017
taille1.26 Mb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Présentation de l'étude


I.1. Protocole expérimental
L'objectif principal de notre recherche est d'essayer d'élaborer un questionnaire de gêne vocale, similaire au Voice Handicap Index, adapté à la personne transsexuelle.
Le protocole expérimental se divise en trois parties.

La première consiste à créer et sélectionner des items semblant adaptés à la personne transsexuelle.

La seconde est la passation des questionnaires sur une population de 34 sujets, et le recueil des données.

La troisième est l'étude statistique, qui va permettre de donner deux types de résultats. Tout d'abord, nous allons éliminer les items qui ne semblent pas concerner les personnes transsexuelles. Ensuite, nous allons vérifier la stabilité des items, en analysant les réponses au test et au retest, et nous allons étudier la cohérence interne et la corrélation entre les sous-échelles.

I.2. Population: critères d’inclusion et variables

I.2.1. Critères d'inclusion
Les critères d'inclusion ont été définis en fonction de l'utilisation que l'on pourrait avoir d'un Voice Handicap Index adapté à la personne transsexuelle. Nous avons délimité la population qui serait concernée par le questionnaire, pour définir nos critères d'inclusion.

Au départ, nous avions pensé n'inclure que les personnes qui auraient achevé leur transformation physique.

En approfondissant les recherches, nous nous sommes aperçus que les transsexuelles opérées n'étaient pas les seules à consulter phoniatres et orthophonistes, au sujet de leur voix. En réalité, la plupart d'entre elles consultent en général avant leur transformation sexuelle, souvent lorsqu'elles commencent l'hormonothérapie.

Ainsi nous avons décidé d'inclure dans l'étude les personnes transsexuelles MtF (Male to Female), ayant achevé leur transformation physique, ou étant en cours de transition, étant donné que toutes ces personnes sont celles auxquelles les praticiens sont susceptibles de proposer le questionnaire.

I.2.2. Variables
Afin d'étudier les variables relatives à l'étude statistique, nous avons demandé aux participantes de remplir une fiche de renseignements, qui est disponible en annexes, annexe 5.
Les questions posées sont les suivantes:

- Quel est votre âge ?

- Quelle est votre profession ?

- Votre voix est-elle importante pour exercer votre métier ?

- Depuis combien de temps avez-vous entamé le processus de changement de sexe ?

Si vous l'avez achevé, de puis combien de temps?

- Suivez-vous actuellement une rééducation chez un orthophoniste ou un phoniatre pour votre voix ?

Avez-vous déjà suivi une rééducation pour votre voix ?

Si oui, à quand remonte cette rééducation ?

- Pensez-vous avoir des problèmes de voix ? (jamais, presque jamais, parfois, presque toujours, toujours)

Lesquels ?

- Etes-vous gêné(e) par votre voix ? (jamais, presque jamais, parfois, presque toujours, toujours)

- Pensez-vous que ces problèmes vous handicapent dans votre vie sociale, professionnelle… ? (jamais, presque jamais, parfois, presque toujours, toujours)


I.3. Création et sélection d’items pertinents
Deux orthophonistes et un phoniatre ont été mis à contribution pour créer et sélectionner des items adaptés à la personne transsexuelle. Il s'agit de professionnels ayant l'habitude de travailler sur la voix.

Nous avons conservé certains items du Voice Handicap Index d'origine, sélectionné certains items du Voice Handicap Index adapté aux chanteurs, et créé d'autres de toutes pièces.

I.3.1. Provenance des items
Domaine fonctionnel:

1 à 10: VHI d'origine, Jacobson et al., 1997.

11 et 12: formulés spécialement.

13: VHI adapté à la voix chantée, Morsomme et Gaspar, 2005.

14: VHI adapté à la voix chantée, Morsomme et Gaspar, 2005, après modification: "en chantant" a été remplacé par "en parlant".
Domaine émotionnel:

15 à 24: VHI d'origine, Jacobson et al., 1997.

25 et 26: formulés spécialement.

27 à 29: VHI adapté à la voix chantée, Morsomme et Gaspar, 2005.

30: formulé spécialement.

31 à 33: VHI adapté à la voix chantée, Morsomme et Gaspar, 2005.
Domaine physique:

34 à 37: VHI d'origine, Jacobson et al., 1997.

38: formulé spécialement.

39 à 43: VHI d'origine, Jacobson et al., 1997.

44: VHI d'origine, Jacobson et al., 1997., après modification: "ma voix s'en va" a été remplacé par "ma voix change".

45: formulé spécialement.







Jamais

Presque

Parfois

Presque

Toujours







 

jamais

 

toujours

 

1

On m’entend difficilement à cause de ma voix

0

1

2

3

4

2

On me comprend difficilement dans un milieu bruyant

0

1

2

3

4

3

Ma famille a du mal à m’entendre quand j’appelle d’une autre pièce

0

1

2

3

4

4

Je téléphone moins souvent que je le voudrais

0

1

2

3

4

5

J’essaye d’éviter les groupes à cause de ma voix

0

1

2

3

4

6

Je parle moins souvent avec mes amis

0

1

2

3

4

7

On me demande de répéter

0

1

2

3

4

8

Mes difficultés de voix limitent ma vie personnelle et sociale

0

1

2

3

4

9

Je me sens écartée des conversations

0

1

2

3

4

10

Mon problème de voix entraîne une perte de revenus

0

1

2

3

4

11

Ma voix sonne trop grave

0

1

2

3

4

12

On me prend pour un homme au téléphone

0

1

2

3

4

13

J'évite de parler quand je le peux

0

1

2

3

4

14

J’ai des difficultés à traduire mes émotions en parlant

0

1

2

3

4

15

Je suis tendue quand je parle avec d’autres, à cause de ma voix

0

1

2

3

4

16

Je me sens handicapée par ma voix

0

1

2

3

4

17

Les gens semblent irrités par ma voix

0

1

2

3

4

18

Les autres personnes ne comprennent pas mon problème de voix

0

1

2

3

4

19

Ma voix me contrarie

0

1

2

3

4

20

Je sors moins à cause de mon problème de voix

0

1

2

3

4

21

Je suis ennuyée quand les gens me demandent de répéter

0

1

2

3

4

22

Cela m’embarrasse si on me demande de répéter

0

1

2

3

4

23

A cause de ma voix je me sens incompétente

0

1

2

3

4

24

Je suis honteuse de ma voix

0

1

2

3

4

25

Je pense que ma voix ne me ressemble pas

0

1

2

3

4

26

J’aimerais avoir une voix différente

0

1

2

3

4

27

Les autres se moquent de ma voix

0

1

2

3

4

28

Je suis tracassée par des difficultés vocales

0

1

2

3

4

29

Mon moral est gâché par des difficultés vocales

0

1

2

3

4

30

Mes difficultés vocales entament mon équilibre psychologique

0

1

2

3

4

31

Le fait de parler me stresse

0

1

2

3

4

32

Même quand je ne parle pas, je pense à mes difficultés vocales

0

1

2

3

4

33

Il m'arrive de perdre espoir quand je pense à mes difficultés vocales

0

1

2

3

4

34

Je suis à court de souffle quand je parle

0

1

2

3

4

35

Le son de ma voix varie en cours de journée

0

1

2

3

4

36

On me demande ce qui ne va pas avec ma voix

0

1

2

3

4

37

Ma voix semble cassante et sèche

0

1

2

3

4

38

Ma voix semble perchée

0

1

2

3

4

39

J’ai l’impression de forcer pour produire ma voix

0

1

2

3

4

40

La clarté de ma voix est imprévisible

0

1

2

3

4

41

J’essaye de changer ma voix pour qu’elle sonne différemment

0

1

2

3

4



I.3.2. Questionnaire expérimental


42

J’ai l’habitude de faire des efforts pour parler

0

1

2

3

4

43

Ma voix est plus mauvaise le soir

0

1

2

3

4

44

Ma voix change en milieu de conversation

0

1

2

3

4

45

Je force sur ma voix pour la rendre plus aiguë

0

1

2

3

4






I.4. Passation des questionnaires et recueil des données
I.4.1. Prise de contact avec la population
Nous avons pris contact avec la population par le biais des associations de transsexuels et des forums sur internet; par téléphone ou par e-mail.

Nous nous sommes entretenus avec chaque personne acceptant de participer, afin de lui expliquer dans les détails en quoi consiste notre étude, quels en sont les objectifs, et de quelle manière ils pouvaient y participer. Il leur a été bien précisé chaque fois qu'ils ne devaient pas suivre de rééducation vocale entre le test et le re-test, et qu'ils devaient scrupuleusement respecter l'intervalle de 10 à 12 jours pour que leur participation soit valable.
La note de présentation de notre travail adressée aux patients est disponible en annexes, annexe 2.

I.4.2. Passation des questionnaires
Après avoir pris contact avec les sujets, leur avoir fourni les informations nécessaires, et avoir répondu à toutes leurs questions, nous leur avons envoyé une fiche de renseignements à remplir, une fiche de test, et une fiche de retest.

Sur la fiche de test et de retest figure la date. Sur la fiche de retest, il a été également demandé au patient de dire si sa voix est la même que lors du test; si non, pour quelles raisons, et si le handicap ou la gêne face à sa voix sont les mêmes que lors du test.

Il faut ajouter que l'anonymat des patients a été scrupuleusement respecté. Nulle part il n'est demandé d'apposer son nom. En ce qui nous concerne, une partie des patients ont utilisé un pseudo, ou nom d'emprunt, d'autres nous ont écrit en signant de leur nom, mais ces informations n'ont jamais été divulguées.

Il a été demandé aux sujets de répondre le plus sincèrement possible aux questions, une première fois (test), puis de recommencer 10 à 12 jours plus tard (retest), sans se soucier des réponses qu'elles avaient données lors du test.
Les documents adressés aux patients sont disponibles en annexes, annexes 3 et 4.

I.4.3. Recueil des données
Les réponses apportées par les patientes ont été recueillies directement auprès de celles que nous avons rencontrées. Pour les autres, elles nous ont été envoyées par e-mail, ce qui s'est avéré être un moyen tout à fait adapté.

Il a été observé pour chacune les dates de passation et d'envoi, afin de vérifier que l'intervalle de 10 à 12 jours a bien été respecté. Nous pouvons dire que les patients se sont montrés extrêmement coopératifs, et rigoureux au niveau des délais.

I.5. Étude statistique
L'étude statistique va permettre d'éliminer les items non pertinents du questionnaire, puis d'étudier la stabilité test-retest, la cohérence interne, et la corrélation entre les sous-échelles. Enfin, elle devra permettre d'étudier l'effet des variables (âge, profession, utilisation professionnelle de la voix, et rééducation orthophonique) sur les résultats.

La sélection des items adaptés se fera grâce aux tests d'indépendance de type Chi², aux tests de moyennes de type Wilcoxon, à l'étude de la répartition des réponses aux questions, et à un consensus clinique.

La stabilité test-retest et la cohérence interne vont être appréciées grâce à l'Alpha de Cronbach.

Les corrélations entre les trois sous-échelles seront étudiées grâce au coefficient Rho de Spearman, pour corrélation non paramétrique.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Université Montpellier I faculté de Médecine iconÉconomies d’eau : Réutilisation des eaux de pluie
«Eaux» de l’Afssa 15 cnrs- umr 5119-Université Montpellier 2- montpellier 16 ehesp- rennes 17 Laboratoire de Santé publique et Environnement-Faculté...

Université Montpellier I faculté de Médecine iconAdresse professionnelle : 39 Rue de l’Université, 34000 Montpellier

Université Montpellier I faculté de Médecine iconFaculte de medecine et de pharmacie -rabat

Université Montpellier I faculté de Médecine iconRecherche en sciences infirmières, point de vue du doyen de la faculté de médecine d’Angers 5

Université Montpellier I faculté de Médecine iconThèse présentée à la Faculté des études supérieures de l’Université de Montréal

Université Montpellier I faculté de Médecine iconThèse de doctorat présentée dans la Faculté de Philosophie de l'Université...

Université Montpellier I faculté de Médecine iconDe la franc maconnerie a montpellier
Écrit à son ami Pierre Jacques Astruc, conseiller maître en la cour des comptes, aides et finances de Montpellier

Université Montpellier I faculté de Médecine iconDept de medecine generale / universite paris diderot

Université Montpellier I faculté de Médecine iconGhizlane el kafz
«Génie et Gestion de l’eau et de l’environnement» Faculté des Sciences de Rabat, Université Med V d’agdal

Université Montpellier I faculté de Médecine iconFaculté de médecine d’Alger
«alcool» a pour origine le mot Arabe Al Koh’l qui désigne une poudre subtile, très fine à base de stibine : le sulfure d’antimoine....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com