Bibliographie p. 52








télécharger 0.74 Mb.
titreBibliographie p. 52
page6/9
date de publication28.03.2017
taille0.74 Mb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9
C ourbe de vigilance de l’individu mesurée à partir des résultats du test sur les 2 journées :

ANALYSE :

Pour la première journée, où le sommeil est de 7 heures, on observe une nette diminution de la vigilance de 10 heures à 16 heures (l’écart varie de 255 à 360), puis une remontée à 18 heures (de 360 à 305) et enfin on remarque que la vigilance reste plus ou moins constante de 18 heures à 24 heures.

Les valeurs oscillent de 360 (à 18 heures) à 255 (à 10 heures).
Pour la deuxième journée, où le sommeil a été de 10 heures, on note que la vigilance est constante de 12 heures à 14 heures, puis diminue brusquement de 14 heures à 16 heures (l’écart varie de 282 à 330), la vigilance remonte ensuite jusqu’à 18 heures puis la vigilance reste plus ou moins constante de 18 heures à 24 heures. Es valeurs oscillent de 370 à 280.
En comparant les 2 courbes on remarque qu’elles se ressemblent : on a les mêmes variations, une baisse de la vigilance de 10 heures à 16 heures, puis une remontée à 18 heures. On remarque que la vigilance de l’individu est presque la même les 2 jours après 18 heures.

On remarque donc que le manque de sommeil n’influe pas directement sur la variation de la vigilance mais on note des pics qui sont ressemblant. La valeur des écarts sont plus importants lorsque la personne a peu dormi en début de journée mais on voit que le nombre d’heures de sommeil n’influence plus la vigilance à la fin de la journée car elle est la même pour les deux situations.

Expérience 3 :
Après avoir soumis les 17 individus au test nous avons obtenu ces résultats pendant deux demi-journées:


  • NB : Pour la qualité du sommeil et du réveil on note TM pour très mauvais, M pour mauvais, Moy pour moyen, B pour bien et TB pour très bien.


Pour ces deux tableaux on choisit de classer les individus en fonction du nombre d’heures de sommeil qu’ils ont eu la nuit précédente. Les personnes en rouge représentent les personnes ayant dormi moins que la moyenne et les personnes en vert représentent les individus ayant dormi plus que la moyenne. Dans les résultats du tableau on classera les personnes ayant eu un score inférieur à la moyenne (c'est-à-dire une meilleure vigilance) : les scores en rose représentent les personnes ayant dormi moins de la moyenne et ayant fait un score meilleur que la moyenne, les scores en bleu représente les personnes ayant plus dormi et ayant fait un meilleur score que la moyenne.

On a donc :
: Personnes ayant dormi moins que la moyenne

: Personnes ayant dormi moins que la moyenne et ayant eu un meilleur score que la moyenne
: Personnes ayant plus dormi que la moyenne

: Personnes ayant plus dormi que la moyenne et ayant eu un meilleur score que la moyenne


RESULTATS DU TEST (écart)

NUIT DE SOMMEIL

JEUDI

Du mercredi au jeudi




16H

18H

Nb d’h de sommeil

Qualité du sommeil (TM-M-Moy-B-TB)

Qualité du réveil (TM-M-Moy-B-TB)

Individu 1

236

221.7

7h30

Moy

Moy

Individu 2

87.3

414.4

6h

TB

Moy

Individu 3

195.3

231.5

7h30

B

M

Individu 4

161.9

171.6

9h

B

B

Individu 5

331.2

130.9

7h

TB

B

Individu 6

237.1

182.5

6h

B

Moy

Individu 7

228.6

228

8h

B

Moy

Individu 8

194.4

255.8

7h

B

Moy

Individu 9

255.5

238

8h

TB

B

Individu 10

218.7

147.3

7h

M

M

Individu 11

34.3

204.8

6h30

Moy

B

Individu 12

265.1

180.6

5h

Moy

B

Individu 13

224.8

187.8

8h

M

TM

Individu 14

498.8

47.1

7h30

M

M

Individu 15

267.4

164.7

7h

B

M

Individu 16

239.7

169.7

10h

B

B

Individu 17

Abs

Abs










Moyenne

229.7

198.5

6h30







RESULTATS DU TEST (écart)

NUIT DE SOMMEIL

VENDREDI

Du jeudi à vendredi




14H

16H

18H

Nb d’h de sommeil

Qualité du sommeil

Qualité du réveil

Individu 1

246.1

226.5

245.8

8h

B

Moy

Individu 2

191

31.1

152.7

7h

Moy

Moy

Individu 3

224.3

216.2

282.3

9h

Moy

Moy

Individu 4

132.9

188.6

145.9

8h

B

B

Individu 5

220.8

245.1

63.6

6h30

B

B

Individu 6

170.4

263.6

34.9

8h

B

B

Individu 7

287.6

200.6

40

5h

B

M

Individu 8

214.7

253.3

238.8

7h

Moy

TM

Individu 9

143.2

138.8

160

8h

B

B

Individu 10

231.5

55

52.9

7h

B

TM

Individu 11

156.6

53.2

172.3

5h

TM

TM

Individu 12

213.7

123.6

40.4

7h

B

Moy

Individu 13

231.3

382.5

20.7

6h30

Moy

Moy

Individu 14

151.2

264.7

241.5

5h

M

TB

Individu 15

246.2

238.3

91.1

7h

Moy

Moy

Individu 16

183.4

143.9

170

6h

Moy

M

Individu 17

257.4

108.9

253.7

7h

Moy

Moy

Moyenne

198.4

186.5

141.6

6h30









Après avoir obtenu ces résultats nous avons remarquer que la moyenne de l’écart par rapport au temps de réaction ne faisait que diminuer (à part de 18h à 8h il est constant) et donc les individus s’améliorait. Or ce constat n’est pas dû directement parce que la vigilance de ces individus augmente mais parce que ces individus se sont habitués à ce test : ils réagissaient plus rapidement et plus instinctivement car leur cerveau éliminait toutes les figures d’une autre couleur que le bleu et les figures autres que le carré. De plus les heures des tests étaient très proches ce qui accentuait cette impression d’entraînement.
On obtient donc un graphique qui présente l’écart en fonction des heures (bien sûr l’échelle ne correspond pas car après 18h il n’y a pas directement 8h mais toute la soirée et la nuit qui s’écoule. Nous négligerons cette période.)



Néanmoins malgré cette observation nous pouvons calculé des pourcentages pour déterminer la vigilance de deux groupes : les personnes ayant dormi plus que la moyenne et les personnes ayant dormi moins de 7 heures.

Ainsi sur 16 individus expérimentés il y en a 4 qui ont dormi moins de 7 heures et 12 qui ont dormi plus. On a donc 25% des individus ayant dormi moins et 75% qui ont dormi plus (pour la 1ère demi-journée).

A 16h si l’on compare les résultats par rapport à la moyenne, en ne prenant en compte que les individus ayant fait un résultat supérieur à la moyenne, on observe qu’il y a 87.5% des personnes ayant plus dormi contre seulement 12.5% des individus ayant moins dormi. On en conclut que 75 est inférieur à 87.5 donc statistiquement les personnes ayant plus dormi ont été plus vigilantes que les autres.

A 18 h on a 77.8% des personnes ayant plus dormi qui ont une vigilance supérieur à la moyenne contre 22.2% pour les individus ayant moins dormi. Là encore 75 est inférieur à 77.8 et donc statistiquement les individus ayant plus dormi sont plus vigilantes.


A 8h le lendemain, on observe la même chose, sur 17 individus, 11 ont moins dormis et 6 ont plus dormi que la moyenne. Cela fait 64.7% pour les personnes ayant moins dormi et 35.3% pour les individus ayant eu une nuit plus longue de sommeil. A 8h, 57% des individus ayant moins dormi ont une vigilance supérieure à la moyenne et 43% pour les individus ayant plus dormi. On peut une fois de plus en conclure que pour les personnes ayant plus dormi leur vigilance est supérieure (statistiquement toujours).

A 12h la même constatation est à faire, on a les mêmes chiffres.

A 10h par contre la vigilance pour les personnes ayant moins dormi est meilleure car ils ont 71.4% de vigilance supérieure à la moyenne et 71.4 est supérieure à 64.7.
Ainsi on peut conclure que pour les individus qui ont plus dormi leur vigilance a été meilleure à part à 10 heures. Ce constat n’est cependant pas appliqué pour toutes les personnes ayant dormi plus que 7heures mais pour la moyenne de ces personnes.





16H

18H

Taux des personnes ayant dormi plus que la moyenne et ayant eu une vigilance supérieure à la moyenne.



87.5 (>75%)




77.8% (>75%)

Taux des personnes ayant dormi moins que la moyenne et ayant eu une vigilance supérieure à la moyenne



12.5% (<25%)



22.2% (<25%)







8H

10H

12H

Taux des personnes ayant dormi plus que la moyenne et ayant eu une vigilance supérieure à la moyenne.



43% (>35.3%)



29.6% (<35.3%)



43% (>35.3%)

Taux des personnes ayant dormi moins que la moyenne et ayant eu une vigilance supérieure à la moyenne



57% (<64.7%)



71.4% (>64.7%)



57% (<64.7%)
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie sélective 12 ims-ld 13 Résumé 13 Identification 13...
«Lignes directrices pour l'interopérabilité du cmi» a été la première spécification largement adopté pour l'interopérabilité entre...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie : 99

Bibliographie p. 52 iconBibliographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie p. 86 à 89

Bibliographie p. 52 iconBibliographie / webographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie. Personnelles

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction

Bibliographie p. 52 iconBibliographie 102

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com