Bibliographie p. 52








télécharger 0.74 Mb.
titreBibliographie p. 52
page5/9
date de publication28.03.2017
taille0.74 Mb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9

INDIVIDU 1 :


Résultats de l’expérience : tableau présentant les différentes mesures de l’écart chez l’individu 1 :



Jours/heures

8H

10H

12H

14H

16H

18H

20H

22H

Jour 1

110.5




45.2

68.9

55.2










Jour 2




120.1




78.5

103.3




64.8




Jour 3







62.3

103.8




90.7




52.6

Jour 4

92.5

55.9

86.9




93.1

65.3

54.3




Jour 5




93.2

158.6

87.7

42.1

65.3







Jour 6

78.6

45.6

113.2

103.5

80.5

120.4







Jour 7







43.2

56.2

85.6

102.6

54.3

81.9

Moyenne

93.8

78.7

84.9

83.1

76.6

88.8

57.8

67.2








Courbe de vigilance de l’individu mesurée à partir des résultats du tableau :


ANALYSE :
NB : Une augmentation de vigilance se caractérise par une baisse de l’écart dans le test.

L’écart n’a pas d’unité. C’est une mesure acceptable pour mesurer la vigilance car il mesure la différence des temps de réaction. Il ne s’agit pas de mesurer la vitesse de la réaction mais l’homogénéité des résultats.
Ce document présente les écarts du test en fonction des heures de la journée. On observe une diminution de l’écart de 8 heures à 10 heures donc une augmentation de la vigilance. Les données de 12 heures à 16 heures évoluent peu, on peut ainsi en déduire que la vigilance est plus ou moins constante (autour de 80). Ensuite de 16 heures à 18 heures, on note une augmentation de l’écart (oscille de 80 à 90). La vigilance à 18 heures est donc moins élevée et est presque similaire à celle de 8 heures. Une augmentation de la vigilance de 18 heures à 20 heures assez importante est présente. On observe donc un pic de vigilance aux alentours de 20 heures. On peut ensuite constater une légère baisse de la vigilance à partir de 20 heures.

Donc d’après ce document on peut constater qu’il existe un pic de la vigilance à 20 heures car l’écart est plus bas à cet horaire chez cet individu mais également à 10 heures et à 16 heures. La vigilance est la plus basse à 8 heures et à 18 heures.


  • INDIVIDU 2 :


Résultats de l’expérience : tableau présentant les différentes mesures de l’écart chez l’individu 2:


Jours/heures

8H

10H

12H

14H

16H

18H

20H

22H

24H

02H

Jour 1










71.4

93

58.2

51.7

34

46.5

65.3




Jour 2







43.7

45.7

43.4

67.3

52.3

50.2










Jour 3







23.7

40

35.4

41.3

56.8

190.2










Jour 4




92.8

39.7

37.1

34.8

132.1
















Jour 5




52.4

56.9

30.7

107.5

87.7




165.2










Jour 6




131.6

53

44.7

24.5

171.1

29.3

52










Jour 7

126.6

39.2

47.6

37.5

53.8

45.6

30.6

177.3










Moyenne

126.6

79

44.1

43.8

56

86.2

44.1

111.5

46.5

65.3





Courbe de vigilance de l’individu mesurée à partir des résultats du tableau :

ANALYSE :
Ce document présente les écarts du test en fonction des heures de la journée. On observe une diminution de l’écart assez importante (de 126.6 à 44.1) de 8 heures à 12 heures. La vigilance augmente donc tout au long de la matinée mais on voit que l’augmentation de 8 heures à 10 heures est plus marquée que celle de 10 heures à midi. De 12 heures à 14 heures la vigilance est constante (environ 44). De 14 heures à 18 heures, on voit une baisse de la vigilance et à partir de 18 heures on voit que la vigilance varie de manière plus irrégulière qu’au début de la journée. A 20 heures la vigilance augmente à nouveau (atteint 44.1). De 20 heures à 2 heures du matin les valeurs sont très irrégulières. La vigilance chute puis ré augmente fortement à 24 heures. La vigilance diminue à nouveau après minuit.

On observe à l’aide de ces données que chez cet individu il existe 3 pics de vigilance se situant en début d’après-midi, à 20 heures puis à minuit. La vigilance est la plus basse au réveil (8heures) et à 22 heures.



  • MISE EN RELATION DE CES 2 COURBES :



Courbe de vigilance des 2 individus mesurée à partir des résultats du test:

ANALYSE :

En comparant ces 2 courbes on peut s’apercevoir qu’elles présentent de nombreuses différences. En effet en regardant de loin le document on voit que l’individu 2 a des écarts plus irréguliers que chez l’individu 1. On voit que les valeurs oscillent de 126 à 43 (la différence est de 86) alors que chez l’individu 1 les valeurs sont plus homogènes et oscillent de 94 à 54 (le différence est de 40).

Malgré cela on peut remarquer de nombreuses similitudes : chez l’individu 1, on voit qu’il y a une augmentation puis une stagnation de l’écart de 8 heures à 14 heures et chez l’individu 2 le même phénomène se produit, on a une augmentation puis une stagnation de l’écart pendant la même période. On voit aussi que chez les 2 individus la vigilance diminue en milieu d’après-midi autour de 16 heures pour augmenter à nouveau et les 2 courbes se croisent à 18 heures et sont proches à 20 heures. Après 21 heures les 2 individus ont une vigilance qui diminue, mais chez l’individu 2 la baisse est plus importante.

Pour simplifier le tout on peut dire que les 2 individus ont les mêmes variations de leur vigilance, et ce qui peut se caractériser par différentes phases :

      • Au réveil : vigilance basse puis une augmentation de la vigilance.

      • Au début d’après-midi (12h-14h) : une stagnation de la vigilance.

      • En milieu d’après-midi (15h-18): une baisse de la vigilance.

      • Début de la soirée : une augmentation et un pic à 20 heures.

      • Aux environs de 23 h : baisse de la vigilance.


Expérience 2 :
Après avoir soumis les 2 individus  au test pendant 2 jours nous avons obtenu ces résultats:


    • INDIVIDU 1 :


Résultats de l’expérience : tableau présentant les différentes mesures de l’écart chez l’individu 1 :

Jours/Heures

8H

10H

12H

14H

16H

18H

20H

22H

12 heures de sommeil




78.5

103.5

125.3

98.8

125.6

80.8

97.9

7 heures de sommeil

224

120.2

198.5

85.9

125.6

253.3

123.9

87.6


Courbe de vigilance de l’individu mesurée à partir des résultats du test sur les 2 journées :




ANALYSE :
Pour la première journée, où le sommeil de la veille a duré 12 heures, on observe une baisse de la vigilance de 10 heures à 14 heures, l’écart oscille entre 80 et 125. On observe une augmentation de la vigilance assez faible jusqu’à 16 heures (de 125 à 100) puis à nouveau une baisse de 16 heures à 18 heures pour atteindre la même valeur qu’à 14 heures. La vigilance augmente à nouveau jusqu’à 20 heures puis une diminue de 20 heures à 24 heures. Les valeurs oscillent de 80 à 125.

Il y a donc un pic de la vigilance à 10 heures puis à 20 heures.


    • Pour la deuxième journée, où le sommeil de la veille a duré 7 heures, on observe une nette augmentation de la vigilance de 8 heures à 10 heures, puis une diminution de 10 heures à 12 heures (de 120 à 200) et à nouveau une augmentation de 12 heures à 14 heures, les valeurs varient de 200 à 85. On note ensuite une très nette diminution de la vigilance de 14 heures à 18 heures, marquée par des valeurs qui passent de 85 à 250 environ, puis à nouveau une augmentation de la vigilance très nette. En observant la courbe on remarque qu’elle est presque symétrique par rapport à 18 heures. On observe enfin une baisse de 22 heures à 24 heures. Les valeurs oscillent de 85 à 250 environ, ce qui montre que ces valeurs sont beaucoup plus hétérogènes que les précédentes.


En comparant ces 2 courbes on remarque que les courbes ne se ressemblent pas car pour la courbe où le sommeil a été court la vigilance est bien basse et irrégulière comparant à l’autre mais on observe des ressemblance en particulier au niveau des pics de vigilance qui se situent autour de 10 heures et 21 heures. Les baisses de vigilance sont également ressemblantes.

On peut donc noter que lorsque l’individu a peu dormi la vigilance est très irrégulière pendant la journée et peut atteindre des valeurs très basses notamment autour de 18 heures.
INDIVI DU 2 :
Résultats de l’expérience : tableau présentant les différentes mesures de l’écart chez l’individu 2 :


Jours/Heures

8H

10H

12H

14H

16H

18H

20H

22H

10 heures de sommeil







282.7

282.3

330.6

302.2

322.9

319.5

7 heures de sommeil




256.5

291.5

311

356.3

306.9

323

317
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie sélective 12 ims-ld 13 Résumé 13 Identification 13...
«Lignes directrices pour l'interopérabilité du cmi» a été la première spécification largement adopté pour l'interopérabilité entre...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie : 99

Bibliographie p. 52 iconBibliographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie p. 86 à 89

Bibliographie p. 52 iconBibliographie / webographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie. Personnelles

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction

Bibliographie p. 52 iconBibliographie 102

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com