Bibliographie p. 52








télécharger 0.74 Mb.
titreBibliographie p. 52
page3/9
date de publication28.03.2017
taille0.74 Mb.
typeBibliographie
p.21-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Organisation circadienne des états de vigilance





  • altérations de phase d’origine interne : On peut en décrire deux grands types: les altérations de phase par retard ou avance sur l'horaire, ou des périodicités circadiennes anormales. Ces interactions font qu’en moyenne, chez les Français, les heures de sommeil se situent entre 22 heures ou 23 heures le soir et 6 ou 8 heures le matin. Ces personnes déphasées par rapport à ce rythme qu’il s’agisse des « gens du soir » qui ont plus grand mal à s’endormir avant 2 heures du matin ou des « gens du matin » qui souvent sont debout à 4 heures ou 5 heures ; ils n’ont pas un sommeil de nature particulière, mais leur moment de vigilance maximale est décalé vers 15-16 heures pour les « lève-tôt »et vers 19 heures pour les « couche-tard ».

Phases




A : Retard de phase : Le rythme a une période de 24 heures mais le sommeil, d'une durée de 8 heures, est retardé de 3 heures par rapport aux horaires habituels (22 heures - 6 heures). B: Avance de phase : Le rythme a une période de 24 heures mais le sommeil, durée de 8 heures, est avancé de 3 heures par rapport aux horaires habituels (22 heures - 6 heures). : C : Périodicité de plus de 24 heures : Le rythme veille sommeil n'est plus entraîné sur 24 heures. Il a une période spontanée de 27 heures, il se décale tous les jours de 3 heures sur l'horaire standard.
4°/ Les troubles du sommeil
Il est certain que le sommeil a principalement une fonction de récupération : il élimine la fatigue et restaure l’organisme. La nécessité de dormir est naturelle, et pourtant, malgré cette évidence, le rôle du sommeil est encore bien mystérieux.

L’étude révèle que le sommeil se prépare pendant l’état de veille, et ainsi, la qualité de l’éveil influence la qualité du sommeil. De la même manière, les perturbations du sommeil ont des conséquences sur les performances des activités physique et intellectuelle de la journée. Il existe plusieurs types de dysfonctionnements liés au sommeil :
-Le manque de sommeil, dû à une restriction plus ou moins consciente de sommeil, n’est pas sans conséquence. Un manque de sommeil entraîne généralement une grande fatigue, avec des difficultés à se concentrer. Il peut provoquer des troubles psychiques tels que les troubles de l’humeur, où la personne est plus irritable pour des événements quelconques et est moins concentrée, les troubles de la sensibilité, les troubles de la mémoire, ou encore les troubles de la sphère visuelle pouvant entraîner des hallucinations.







Source : Peut-on prévenir les

troubles du sommeil ?

par le docteur Jean-Louis Valatx.

-La narcolepsie (ou maladie de Gélineau), trouble pathologique, est caractérisée par une somnolence diurne (ayant lieu le jour) excessive associée à des crises soudaines de catalepsie (effondrement brutal du tonus musculaire). Ces crises sont souvent provoquées par de vives émotions comme la joie ou la colère et ne durent généralement que quelques minutes. L’accès cataplectique est interprété comme le passage direct de l’éveil à celui du sommeil paradoxal, d’où la présence de certains souvenirs de rêve lors du réveil d’une personne atteinte, la paralysie entre le sommeil et l’éveil, ou la présence d’hallucinations impossibles à distinguer entre le rêve et la réalité.

La narcolepsie est une maladie du sommeil rare et inguérissable à ce jour, bien qu’un traitement efficace existe pour diminuer les symptômes.

-Le syndrome des apnées du sommeil (SAS), fréquemment associé au ronflement, est caractérisé par des troubles respiratoires provoquant une perturbation du sommeil qui n’est plus reposant. Ces arrêts respiratoires durent un peu plus de dix secondes et se terminent par une inspiration bruyante. Ils se manifestent plus de cinq fois par heure de sommeil et entraînent de la fatigue, une baisse des performances physiques et intellectuelles pendant la journée. Le dormeur n’est pas conscient de ses arrêts respiratoires ni de ses ronflements.

Sans traitement, cette maladie peut provoquer de graves troubles cardio-vasculaires.

-Les hypersomnies sont définies par une durée de sommeil habituelle de sommeil supérieure à 12 heures. On ne doit pas les confondre avec la récupération après un manque de sommeil où la personne dort plus longtemps. Les hypersomniaques se plaignent d’être toujours fatigués, même après une sieste, car, contrairement à la narcolepsie, ces siestes ne sont pas reposantes.

Des médicaments sont efficaces pour aider les malades.

-L’insomnie est un trouble caractérisé par une difficulté à trouver le sommeil, mais il n’est pas un trouble du sommeil mais un trouble de l’éveil. Elle peut être causée par une maladie quelle qu’elle soit (dépression…), par un évènement accidentel, soit physique ou psychologique (douleur, indigestion…), soit psychique (toute cause de surexcitation, ou toute émotion, comme l’anxiété, le stress), …Les spécialistes estiment que, dans les trois quarts des cas, la cause de l’insomnie est d'ordre psychologique. La plupart des malades retrouvent un rythme de sommeil normal spontanément, mais d'autres deviennent frustrés et déprimés : le mauvais sommeil persiste, et les malades évoluent vers une insomnie chronique (à long terme). La sieste devient, alors, indispensable et contribue à déstabiliser davantage le rythme du sommeil. Cette insomnie peut durer des années si elle n’est pas prise en charge sérieusement.

Le traitement médicamenteux est fondé sur les anxiolytiques, les hypnotiques ou les antidépresseurs, selon les cas. Ces médicaments agissent pour empêcher l’éveil, il n'est cependant pas destiné à un usage à long terme. Actuellement, le traitement le plus efficace est la psychothérapie et consiste à identifier les problèmes qui peuvent empêcher le sommeil et à essayer de les résoudre, tout en faisant diminuer l'anxiété du patient par rapport à son insomnie.

-Les parasomnies sont des troubles observés pendant le sommeil, liés au sommeil lent, au sommeil paradoxal, ou à la transition du sommeil à l’éveil. Les parasomnies regroupent plusieurs troubles :

Le somnambulisme est un trouble de l'éveil, dont la cause est inconnue. C’est le passage difficile du sommeil profond à l’éveil, et c’est pourquoi le matin le somnambule ne se souvient pas de ce qu’il a fait. Il ne faut pas le réveiller : il peut se montrer agressif car dérouté. Les personnes qui y sont sujettes présentent des activités motrices simples ou complexes, et un traitement médicamenteux associé à une psychothérapie permet de le contrôler.

La terreur nocturne se manifeste en début de nuit. Il s’agit d’une peur sans raisons où pendant son sommeil, le dormeur crie, a les yeux ouverts, transpire… Le réveil se montre difficile, et le matin, la personne n’a aucun souvenir. Comme le somnambulisme, la terreur nocturne est le passage difficile du sommeil profond à l’éveil, et il vaut mieux éviter de réveiller le dormeur puisqu’il se montrerait agressif car désorienté. Le traitement est le même que celui du somnambulisme.

La somniloquie se manifeste généralement pendant le sommeil lent. La personne parle en dormant, parfois au moment de l’endormissement, dans un demi-sommeil, et ce qu’il dit est incompréhensible. Lorsqu’il se manifeste pendant le sommeil paradoxal, les mots ont plus de sens, mais il n’est pas possible de dialoguer avec le dormeur.

Le cauchemar survient pendant le sommeil paradoxal. Il s’agit d’un rêve qui fait peur, qui témoigne de préoccupations, d’une certaine anxiété, ou de traumatismes. La personne se souvient de ce dont elle a rêver. La prise en charge psychothérapeutique se montre souvent longue.

Le bruxisme, grincement involontaire des dents au cours du sommeil, est une parasomnie fréquente. En effet, cette affection, en général sans graviter, bien qu'une usure importante des dents apparaisse dans certains cas, touche environ 6 % de la population. Il augmente pendant les périodes de stress et doit avoir pour origine une mauvaise occlusion des mâchoires associée à des mécanismes neurologiques ou psychologiques. Il se manifeste dans 80% des cas au cours du sommeil léger (phase II), et dans 20 % des cas pendant le sommeil paradoxal.

Ces troubles du sommeil ont des répercussions, plus ou moins graves selon les cas, sur la quantité et la qualité du sommeil. Certains traitements sont efficaces pour les soigner ou pour atténuer les symptômes liés au trouble concerné.

Pour limiter et dépister ces troubles chez une personne de nombreux spécialistes font remplir aux individus un agenda du sommeil. Voici 2 exemples d’agenda su sommeil. Nous remarquerons les variations du nombre d’heures de sommeil selon les différentes personnes (pendant les vacances et pendant une période de cours).

AGENDAS DU SOMMEIL


DATE

20h

21h

22h

23h

24h

01h

02h

03h

04h

05h

06h

07h

08h

09h

10h

11h

12h

13h

14h

15h

16h

17h

18h

19h

OBSERVATIONS

18-19
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////




























19-20
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////




























20-21



















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////
















S










21-22










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////




























22-23







/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////




























du mal à  se lever

23-24













/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////













S













24-25
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////
















S













25-26






















/////

/////

/////

/////


































S







26-27
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

























S










27-28













/////

/////

/////

/////

/////

/////































S




S




Fatiguée toute la journée

28-01/03
















/////

/////

/////

/////

/////










S































15mn pour se lever

01-02
















/////

/////

/////

/////

/////

























/////

/////
















02-03






















/////

/////

/////




























/////

/////

/////










03-04



















/////

/////

/////

/////


















































Mettre une flèche pour le coucher et pour le lever

Hachurer les périodes de sommeil /////

Laisser un blanc pour les périodes de veille

Marquer dans la case observations la qualité du sommeil et du réveil

S somnolence dans la journée

Case « date » : la nuit du…au …



DATE

20h

21h

22h

23h

24h

01h

02h

03h

04h

05h

06h

07h

08h

09h

10h

11h

12h

13h

14h

15h

16h

17h

18h

19h

OBSERVATIONS

16-17/02







/////

/////

/////

/////




/////

/////

/////

/////

/////



















S



















17-18










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////



















S













30mn avant de se lever

18-19













/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////































Réveil tranquille

19-20







/////

/////

/////

/////







/////

/////

/////

/////

/////
















S

S













Pas réussi à dormir

20-21










/////

/////

/////

/////

/////




/////

/////

/////

/////

/////


































21-22
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////








































22-23













/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////
















S
















Réveil difficile

23-24













/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////








































24-25
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////




























Fatiguée la journée

25-26
















/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////


































26-27










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////





































27-28







/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////





































du mal à se lever

28-01/03




/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////






















S



















01-02










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////











































02-03










/////







/////

/////

/////

/////

/////











































03-04










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////






















S
















Très mal dormi

04-05










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////
















S













05-06










/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////





































06-07







/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////





































07-08







/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////

/////














































08-09













/////

/////

/////

/////

/////

/////

























S
















Fatiguée la journée

09-10
















/////

/////

/////

/////

/////































S













10-11
















/////

/////

/////

/////

/////



















































Mettre une flèche pour le coucher et pour le lever

Hachurer les périodes de sommeil /////

Laisser un blanc pour les périodes de veille

Marquer dans la case observations la qualité du sommeil et du réveil

S somnolence dans la journée

Case « date » : la nuit

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie sélective 12 ims-ld 13 Résumé 13 Identification 13...
«Lignes directrices pour l'interopérabilité du cmi» a été la première spécification largement adopté pour l'interopérabilité entre...

Bibliographie p. 52 iconBibliographie : 99

Bibliographie p. 52 iconBibliographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie p. 86 à 89

Bibliographie p. 52 iconBibliographie / webographie

Bibliographie p. 52 iconBibliographie. Personnelles

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction

Bibliographie p. 52 iconBibliographie 102

Bibliographie p. 52 iconBibliographie Introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com