Partie 1








télécharger 195.96 Kb.
titrePartie 1
page1/8
date de publication27.03.2017
taille195.96 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8

Sommaire


PARTIE 1: 1

DEFINITION-HISTORIQUE-ETUDEPHYSIOLOGIQUE-regard 1

1.1 DEFINITION : 1

1.2 HISTORIQUE 2

1.2.1 HISTORIQUE A TRAVERS LES AGES 2

1.2.2 Développement du jeûne thérapeutique 3

1.3 COMMENT LE JEÛNE AGIT SUR L’ORGANISME 7

1.3.1 Métabolisme du corps en période de jeûne 8

1.3.2 Pendant combien de jours le corps peut-il être privé  de nourriture sans danger ? 10

1.3.3D’un point de vue sanguin, vitaminique et minéral comment le corps s’en sort ? 11

1.3.4 Réaction des cellules cancéreuses en période de jeûne 14

1.4 COMMENT LE JEÛNE EST-IL PERÇU ? 18

1.4.1 En France 18

1.4.2 Dans le monde 20

1.5 INDICATION ET CONTRE INDICATION POUR UN JEÛNE 22

PARTIE 2 : DEROULEMENT DE MA CURE DE JEÛNE 24

2.1 PREPARATION AU JEÛNE 24

2.2MA CURE DE JEÛNE 25

2.2.1 La chrysalide 25

2.2.2 Eric Gandon 26

2.2.3 Isabelle Hercelin 26

2.2.4 Le groupe 27

2.2.5 Planning du séjour 31

2.2.6 Mes impressions 33

2.2.7 Retour à l’alimentation 34

INTRODUCTION

Dans une première partie, après avoir défini le Jeûne, nous verrons que son origine est lointaine mais que c’est au XXème siècle que son intérêt grandissant sera la base d’une rivalité entre médecine orthodoxe et empirique. L’étude physiologique du corps humain en période de jeûne expliquera pourquoi il n’y a pas de danger à jeûner et au contraire quels effets thérapeutiques nous pouvons attendre de la cure et comment cette méthode de soin est perçue dans différentes populations. Enfin pour me permettre de vous transmettre une juste opinion je détaillerai dans une seconde partie le déroulement de ma propre expérience durant un jeûne de 7 jours.

PARTIE 1:

DEFINITION-HISTORIQUE-ETUDEPHYSIOLOGIQUE-regard

1.1 DEFINITION :


Selon le dictionnaire Larousse le Jeûne signifie: « Arrêt total de l’alimentation, avec maintien ou non de la consommation d’eau ».

Le dictionnaire Larousse donne également une deuxième définition : « Pratique religieuse consistant en une privation complète ou partielle de nourriture »

Il est intéressant de noter que dans cette deuxième définition le mot privation comporte une connotation négative l’acte n’est plus choisi mais imposé, par ailleurs la privation est complète ou partielle se rapprochant donc plus d’une diète ou d’un régime.

Un jeûne thérapeutique ou religieux doit être choisi et non imposé car l’action sur le corps et l’esprit sera différente, en effet si l’arrêt de l’alimentation est total et imposé on parlera alors d’une disette ou d’une famine.

Par ailleurs, il existe aussi un arrêt volontaire d’alimentation que l’on appelle « grève de la faim », pratiqué par un individu dans le but d’une pression sur le pouvoir afin d’obtenir une revendication, cette action choisie par la personne n’a rien de religieux ou thérapeutique et peut aboutir à une issue dramatique.

Enfin une personne refusant de s’alimenter par anorexie mentale effectue elle aussi « un jeûne » mais il devient dans ce cas une véritable pathologie lié à un déséquilibre psychiatrique grave pouvant entraîner la mort par dénutrition.

Voilà donc tout le paradoxe de ce mot suivant la définition qu’on lui donne. Le jeûne peut tuer ou revitaliser, thème que je le développerai dans les chapitres suivants.

1.2 HISTORIQUE

1.2.1 HISTORIQUE A TRAVERS LES AGES


A l’image du règne animal l’homme a vécu des périodes de jeûne plus ou moins subi…en effet lors de périodes hivernales où la chasse se faisait plus rare, l’homme des cavernes devait vivre sur ses réserves de graisse stockées lors des précédents « festins  de mammouths ».

Nos cellules ont ainsi enregistré dans leur mémoire cette alternance d’apport alimentaire ; le corps a alors mis en place le pouvoir de stocker et restituer les réserves quand cela devenait nécessaire.

Plus tard, lors de périodes de famine (guerres, mauvaises récoltes, maladies) notre corps a remis en marche le système de stockage et de restitution des réserves de graisse.

La période de l’après-guerre a vu se développer l’industrialisation de l’agroalimentaire procurant à chacun de quoi se nourrir en quantité très largement suffisante sans plus aucun effort de chasse, pêche, cueillette voire même préparation de repas. Cela concerne la plupart des personnes vivant dans les pays industrialisés ;la famine existe toujours(…).

Les périodes de disette n’existent plus pour la majorité de la population des pays industrialisés.

Aujourd’hui dans l’inconscient collectif, ne pas s’alimenter est synonyme de privation.

Le jeûne est également pratiqué dans le monde religieux :

* Moïse et Jésus ont jeûné durant 40 jours, * le jeûne est l’un des 5 piliers de l’islam, * les bouddhistes le pratiquent afin de favoriser la méditation, * enfin dans la religion Hindoue son rôle est très important.

Le but du jeûne est, dans ce cas, la purification de l’âme par le corps vierge de tout apport de nourriture.

Du point de vue thérapeutique, l’origine du jeûne semble dater de nos anciennes civilisations avec Platon, Aristote ou Galien.

En Egypte, où la pratique est déjà connue pour purifier le corps, le philosophe et mathématicien grec Pythagore (VIe siècle avant J-C) aurait lui-même jeûné quarante jours, imposant ensuite à ses élèves la même chose car le jeûne était supposé « aiguiser » les facultés cognitives.

Enfin Hippocrate (460-370avant J-C), père de la médecine, fait le constat suivant : « L’homme porte en lui son médecin intérieur, il faut seulement savoir comment l’aider dans son travail. Si le corps n’est pas purifié, plus vous le nourrissez, plus vous lui ferez du mal. »

Comprenons ici que la purification peut se faire par différent moyen, sudation, drainage, hydrothérapie ou jeûne.

1.2.2 Développement du jeûne thérapeutique


Dans ce chapitre nous aborderons l’origine de la discorde entre médecine empirique et médecine scientifique.

¤ Des années plus tard, aux Etats Unis…

En 1877, le petit Dewey alors âgé de 3 ans est atteint de la diphtérie, il semble condamné, son père médecin impuissant le fait jeûner ; ses mots sont les suivants :

« Je me suis ainsi tenu aux côtés de mon enfant bien-aimé et souffrant, l’ensemble du monde médical contre moi de lui épargner la barbarie du traitement autorisé. »1

Contre toute attente l’enfant guérit.

http://files.le-jeune-comme-therapie.webnode.fr/200000001-b0155b20ab/hooker%20dewey.jpg

A 1300 kilomètres de là, quelques jours plus tard, un autre homme lui aussi médecin proche du burn-out(le docteur Tanner), souffrant de rhumatismes, de problèmes cardiaques et gastriques, décide de jeûner jusqu'à ce qu’il retrouve la santé, son jeûne durera 42 jours !2

Enthousiasmé par cette expérience qu’il considère comme révolutionnaire, il renouvellera sa cure devant une vingtaine de médecins(témoins) et ce sera ouvert au public. Les journaux de l’époque en font un héros, l’Amérique se passionne pour cet homme qui ne mangera pas pendant 40 jours.

Malgré son succès, la communauté médicale orthodoxe reniera en bloc les effets thérapeutiques du jeûne, et comparera l’expérience à un numéro de cirque !

Quelques années plus tard en 1907,Bernarr Mac Fadden, millionnaire autodidacte, grand sportif, convaincu par l’expérience du Docteur Tanner, jeûnera à son tour et rapidement il ouvrira le premier établissement de cure de jeûne près de Chicago.

L’un de ses plus fidèles patients sera l’influent écrivain-journaliste UptonSinclair3.

http://mrbms181.weebly.com/uploads/8/4/9/9/8499006/2872221_orig.jpg

Celui-ci publiera un article dans le Cosmopolitan magazine sur les multiples bénéfices de la cure. Cet article va créer une véritable émulation et les américains vont alors se passionner pour les médecines alternatives.

La profession médicale officielle, aidée par l’industrie pharmaceutique, l’AMA (American Medical Association) et la richissime fédération John D Rockefeller,va réagir et riposter efficacement en conduisant toutes les formes de médecine parallèle (homéopathie, ostéopathie, chiropractie, naturopathie…) vers la marginalisation aux yeux de l’opinion publique américaine.

Le célèbre naturopathe Herbert Shelton (1895-1985), auteur du livre « la science et l’art du jeûne » édité en 1934, sera l’un des premiers visés.

Hygiéniste très influant, il sera invité en Inde par Gandhi afin de donner des cours de jeûne et de nutrition dans les universités du pays, malheureusement la seconde guerre mondiale éclate et Shelton devra reporter son voyage. Gandhi sera assassiné et les projets abandonnés.

¤ En France, dans les mêmes années, le docteur Guelpa(1850-1930) observe que certains de ses malades guérissent en mangeant moins voire pas du tout. « La force naît de la faiblesse » sera son constat : c’est le principe même du jeûne thérapeutique. Il guérit ainsi des malades atteints du diabète et de l’épilepsie.

L’histoire se répète car l’Académie et les sociétés de médecine Française très influentes ne relègueront pas ces données qui s’arrêteront après la mort de Guelpa.

¤ L’Allemagne semble plus ouverte…

Après la première guerre mondiale le Docteur Otto Buchinger, médecin officier de la marine impériale allemande devient invalide à 100% en raison d’une polyarthrite. Un collègue lui recommande «  d’essayer » le jeûne, ce qu’il fit. 19 jours plus tard, ses articulations sont mobiles et indolores ; un deuxième jeûne le guérit définitivement d’une pathologie chronique de la vésicule biliaire. Il meurt à 88 ans.

Le Docteur Otto Buchinger est à l’origine du développement de la cure de jeûne en Allemagne. Il ouvre une clinique portant son nom où l’on peut encore aujourd’hui faire des jeûnes de 10, 15 ou 30 jours.

Aujourd’hui en Allemagne 17% de la population jeûne pour entretenir sa santé, une dizaine d’hôpitaux publics ont intégré le jeûne thérapeutique dans leurs soins et leur cursus universitaire.

¤ La Russie avance elle aussi…

Dans les années 1950, l’URSS ne possède ni mécènes, ni puissants laboratoires pharmaceutiques. Le pays ayant la volonté de trouver un système alternatif aux médicaments, le docteur Youri Nikolaev docteur en psychiatrie, va profiter de ce climat et bouleverser les méthodes de soins barbares pratiquées à l’époque sur les malades mentaux dans les hôpitaux.

Il s’intéresse aux travaux des docteurs Tanner et Dewey, et apprend qu’au début du jeûne il se produit un changement brusque de la biochimie des cellules, similaire au changement recherché lors des traitements en soins psychiatriques (électrochoc ou choc insulinique).

L’un de ses malades refuse de s’alimenter depuis plusieurs jours, il choisit de ne pas le forcer (comme le demande le protocole) et il constate que son état s’améliore petit à petit pour guérir complètement au bout d’un mois.

Le docteur Youri Nikolaev parle de miracle, un miracle qu’il veut répéter…

Le lien est fait entre les travaux des docteurs américains et son patient,. Il écrira sa thèse dite de maturité4 sur le jeûne, il poursuit son travail et bientôt sera remarqué pour ses résultats.

En 1988, l’URSS inscrit la pratique du jeûne dans une politique de santé publique avec indications et contre-indications consacrant alors cette pratique comme médecine officielle soviétique.

Aujourd’hui en Bouriatrie (région de la Russie) le jeûne thérapeutique est devenu un des piliers de la politique de santé publique, les sanatoriums appartiennent à l’état et les cures sont prises en charge comme n’importe quels autres soins.

Constatons que suivant l’intérêt que le pays peut trouver dans cette forme de soin, la cure de jeûne thérapeutique bénéficie d’une bonne ou mauvaise réputation, son développement et sa pratique y sont donc directement liés.

  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Partie 1 icon...
«dans un premier crayon» (à Elisabeth, mai 1646, texte 5) lors de l’hiver 45-46 (texte 2) de 2 parties, une «partie physique» et...

Partie 1 iconAdresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse
«Écriture de scenario de long-métrage», 2e partie du scenario. La 2e partie du Master II consiste en des cours de littérature celtique...

Partie 1 iconPartie chimie

Partie 1 iconTpe partie II – B

Partie 1 icon1°- partie théorique

Partie 1 iconPremiere partie

Partie 1 iconPremière partie : Clavier

Partie 1 iconNiveau : 5ème Partie

Partie 1 iconRésumé Première partie

Partie 1 iconPremière partie le départ de la terre








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com