1 La méthode d’élaboration des recommandations 104








titre1 La méthode d’élaboration des recommandations 104
page3/26
date de publication01.04.2018
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26

[Fiche 2.3 : (sans objet : cf. fiche 2.2)]

Fiche 2.4 : Qui est à risque ?



Les périodes de fortes chaleurs sont propices à la survenue de pathologies liées à la chaleur

et notamment le coup de chaleur ou d’aggravation de maladies préexistantes.

Certaines personnes ont plus de risque de développer ces maladies.
Plusieurs facteurs peuvent y contribuer :
Des facteurs environnementaux


  • lors des premières chaleurs : le corps n'est pas habitué aux températures élevées,

  • lorsque la chaleur dure sans répit plusieurs jours ou est continue jour et nuit,

  • en cas d'exposition à un fort ensoleillement,

  • en cas de forte humidité, bien que les précédentes vagues de chaleur qu'a connu la France aient plutôt été des canicules sèches ou peu humides,

  • en présence de pollution atmosphérique (ozone, dioxyde de souffre)

  • lorsque l'on vit dans une grande ville, éloignée de la mer, dans un environnement très urbanisé et sans végétation aux alentours, dans un domicile vétuste ou que l’on ne dispose pas de domicile


Des facteurs personnels


  • les personnes âgées,

  • les nourrissons et les enfants et notamment les enfants de moins de quatre ans,

  • les personnes souffrant de troubles de la mémoire, de troubles mentaux, de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou dépendantes pour les actes de la vie quotidienne,

  • les personnes ayant une méconnaissance du danger,

  • les personnes suivant un traitement médicamenteux au long cours et qui n’ont pas un suivi médical régulier (voir fiche 2.7),

  • les personnes souffrant de maladies chroniques, 

  • les personnes fébriles ou souffrant de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur,

  • les personnes consommant de l’alcool ou des drogues illicites,

  • les personnes ayant présenté des difficultés d’adaptation à la chaleur lors de précédentes vagues de chaleur.

  • les personnes désocialisées


Les conditions de vie ou de travail particulières


  • isolement social (personne vivant seule,…),

  • habitat difficile à rafraîchir (dernier étage d’un immeuble, logement mansardé, immeuble à toit plat, grande baie vitrée, mauvaise isolation…),

  • pratique de sports intenses (jogging, bicyclette…),

  • travail physique exigeant (travail manuel à l’extérieur, construction, bâtiment ),

  • travail ou secteur où les procédés de travail dégagent de la chaleur (ex : fonderie, pressing, fours de boulanger…).

  • absence d’habitat



Les facteurs majeurs de risque repérés d'après des études de l’Institut de veille sanitaire sont :


  • le grand âge,

  • la perte d’autonomie (personnes confinées au lit ou au fauteuil) et l’incapacité de la personne à adapter son comportement à la chaleur,

  • les maladies neurologiques telles que la maladie de Parkinson,

  • les démences,

  • les maladies cardiovasculaires et les séquelles d’accident vasculaire cérébral,

  • l’obésité,

  • la dénutrition,

  • la prise de certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur,

  • l’habitat particulièrement mal adapté à la chaleur, notamment les logements en dernier étage, et l’absence d’endroit frais ou climatisé accessible,

  • les caractéristiques de l’urbanisme autour du logement, qui peuvent accentuer le phénomène d’îlot de chaleur.


Fiche 2.5 : Reconnaître les pathologies liées à la chaleur



L'exposition à de fortes chaleurs constitue un stress et une agression pour l'organisme

Le corps humain s'y adapte de plusieurs façons : transpiration plus intense, dilatation des vaisseaux sanguins.
Cependant, si notre corps ne réussit pas à maintenir sa température autour de 37 °C lors de ces périodes de chaleur intense ou si les fluides ou sels corporels ne sont pas remplacés de façon adéquate, les pathologies suivant peuvent survenir :


  • crampes de chaleur

  • insolation

  • épuisement dû à la chaleur

  • coup de chaleur



Comment les reconnaître et que faire ?
Les crampes de chaleur

Symptômes et signes

Crampes musculaires (abdomen, bras, jambes…), surtout si on transpire beaucoup lors d’activités physiques exigeantes.

Que faire ?

  • cesser toute activité et se reposer dans un endroit frais,

  • ne pas entreprendre d’activités exigeantes pendant plusieurs heures,

  • boire des jus de fruits légers ou une boisson énergétique diluée d’eau,

  • consulter un médecin si les crampes durent plus d’une heure.


L’épuisement dû à la chaleur

Symptômes et signes

  • survient après plusieurs jours de chaleur : la forte transpiration réduit le remplacement des fluides et sels corporels.

  • manifestations principales : étourdissements, faiblesse et fatigue, insomnie ou agitation nocturne inhabituelle

Que faire ?

  • se reposer dans un endroit frais,

  • boire de l’eau, du jus de fruit ou une boisson énergétique diluée d’eau,

  • appeler votre médecin si les symptômes s’aggravent ou durent plus d’une heure.


L’insolation


L'insolation est liée à l’effet direct du soleil sur la tête.
ATTENTION : les enfants y sont plus sensibles

Symptômes et signes

  • survient après exposition directe au soleil et favorisé par la chaleur,

  • principales manifestations : maux de tête violents, état de somnolence, nausées et éventuellement perte de connaissance, fièvre élevée avec parfois des brûlures cutanées.



Que faire ?

  • ne pas s'exposer trop longtemps au soleil, particulièrement entre 11 et 21 heures,

  • il faut mettre la personne à l’ombre, et effectuer les manœuvres de refroidissement (voir § suivant),

  • appeler un médecin, ou le 15 en cas de trouble de la conscience chez le jeune enfant.



Coup de chaleur

C’est une urgence médicale

Symptômes et signes

  • problème grave : le corps n’arrive pas à contrôler la température qui augmente vite et peut atteindre et dépasser 40° C,

  • manifestations principales : peau chaude, rouge et sèche, maux de tête violents, confusion et perte de conscience, éventuellement convulsions.

Que faire?

  • demander une assistance médicale au plus vite : appeler le 15,

  • en attendant : placer le sujet à l’ombre et le refroidir en l’aspergeant d’eau froide et en le ventilant ou bien donner une douche froide ou un bain frais.



N.B. : Sans soins rapides, le coup de chaleur peut être fatal.


A la différence du coup de chaleur, le coup de soleil, lui, n’est pas directement lié à la chaleur accablante. Il survient si la peau est exposée directement au soleil : la peau devient rougeâtre, avec formation de cloques et peut s’accompagner de douleurs et de fièvre.




En cas de fortes chaleurs :
Les symptômes qui doivent alerter :
Si lors de fortes chaleurs vous ressentez un des symptômes suivants :

  • grande faiblesse,

  • grande fatigue,

  • étourdissements, vertiges, troubles de la conscience,

  • nausées, vomissements,

  • crampes musculaires,

  • température corporelle élevée,

  • soif et maux de tête.



Si vous êtes en présence d’une personne qui

  • tient des propos incohérents,

  • perd l’équilibre,

  • perd connaissance,

  • et/ou présente des convulsions.


ATTENTION !

il peut s’agir du début d’un coup de chaleur,

c’est une urgence médicale

appelez le 15
Il faut alors agir rapidement et efficacement en attendant l’arrivée des secours
Premiers secours

  • transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et lui enlever ses vêtements,

  • asperger la personne d’eau fraîche et l’éventer.





Dans tous les cas
S’il fait très chaud et que vous vous posez des questions sur votre santé ou celle d’une personne de votre entourage, consulter votre médecin traitant ou votre pharmacien.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26

similaire:

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconRapport sexuel pendant la période supposée fertile lors de la méthode...

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 icon1. MÉThode de travail 1 MÉthode scientifique et résolution de problèmes

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 icon1-addition vectorielle 2-La méthode graphique A+B = B+A (A+B)+C =...

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconRecommandations pour le calcul des besoins énergétiques chez l’adulte ( ≥ 19 ans)

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 icon1-1-1- designation et caracteristiques des aciers 1 Elaboration de L’acier

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconRapport de l’étude sur l’élaboration des documents

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconRecommandations de l’Académie Nationale de Médecine

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 icon2 – Les recommandations de l’activité physique pour la population

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconApproche méthodologique et présentation des résultats –pages 2 à 10
«démarche qualité». Cette démarche vise à affirmer nos valeurs associatives, à analyser nos missions et nos activités ainsi que nos...

1 La méthode d’élaboration des recommandations 104 iconChapitre preliminaire : elements de methode pour l’observation et...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com