Les politiques du parti Nazi (1933-1945)








télécharger 8.94 Kb.
titreLes politiques du parti Nazi (1933-1945)
date de publication31.03.2017
taille8.94 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > littérature > Documentos
Les politiques du parti Nazi (1933-1945)

M. Chaput HIS30S

Aperçu

Ce parti nationaliste visait à rassembler tous les pays et territoires germanophones, pour dominer le reste du monde. Il justifiait ses revendications en alléguant l'appartenance des Allemands à une « race supérieure », la « race indo-européenne » ou « aryenne », dont auraient été issus tous les génies de l'humanité, et au profit de laquelle tous les peuples désirant survivre devraient s'incliner.

L'une des caractéristiques, clairement évoquée dans Mein Kampf ou Mon combat (autobiographie d’Adolf Hitler, publié en 1925), est le recours systématique à la force. Pour Hitler, la diplomatie ou la négociation ne sont que des ruses].

Objectifs

Le nazisme croit en la supériorité de la « race aryenne » sur toutes les autres « races » humaines.

Ce qu'il nomme « race aryenne » est en fait une notion à la fois morphologique, culturelle et religieuse. Le « véritable » aryen est celui qui est physiquement proche du canon germanique. La croyance commune fait correspondre cette « race aryenne » à l'image d'un homme pâle, blond aux yeux bleus et de culture germanique. En réalité, les critères, bien que restreints, étaient sensiblement plus larges (notamment au niveau des couleurs des yeux et des cheveux).

D'après Hitler, cette race aryenne est l'unique source de tous les progrès de l'Humanité. Seuls ceux qui ont une trace de sang aryen peuvent avoir du génie. Les autres « races » ne font qu'imiter voire, comme les Juifs, spolier ou détruire le génie humain : la race aryenne doit conserver la pureté de son sang pour concentrer le génie humain dans une race qui dominera le monde.

Pour la survie de l'Humanité, les Nazis croient qu’ils doivent éliminer les « races inférieures » qui en polluant la génétique humaine, l'amènent à sa perte. Les nazis classèrent ainsi les populations en fonction de ce qu'ils appelaient les « races à éduquer » (les Latins par exemple), les « races à réduire en servitude » (les Slaves, les Asiatiques, les Noirs) et les « races à exterminer » (les personnes de confession ou d'ascendance juive et le peuple tsigane).

L’hiérarchie nazie des « races » :

  1. Les Aryens, considérés comme une race supérieure, doivent dominer les autres « races ». Il s'agit des peuples germaniques et scandinaves.




  1. Les peuples libres (« races » tolérées). Ils sont composés, d'une part, des autres peuples d'Europe occidentale (les Latins - Français, Espagnols, Italiens - Britanniques, etc.) et, d'autre part, des Japonais. Ils restent très hauts dans la hiérarchie des « races » mais doivent être dominés par les Aryens.




  1. Les « races » d'esclaves. Il s'agit des Slaves, des Africains et des Asiatiques autres que les Japonais. Ce sont des êtres humains mais ils doivent être réduits en esclavage pour servir les « races supérieures ».




  1. Les Untermenschen, littéralement les sous-hommes. Ce sont les Juifs, les homosexuels et les personnes à besoins spéciaux (physique ou cognitif). Ils sont considérés comme des « races » inférieures et nuisibles devant être détruites.

similaire:

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconLa seconde guerre mondiale (1939-1945)

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconLa 1ère Guerre mondiale: l’expérience combattante
...

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconHistoire de l’éducation physique et du sport de 1918 – 1945

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconLes prisonniers politiques du bloc 8406

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconManuel de politiques
«éducatrices et éducateurs de la petite enfance» ou les «membres» s’engagent à

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconLes régimes totalitaires dans les années 1930
«homme nouveau» réduit à sa fonction sociale (mère de famille, soldat, paysan, ouvrier) et au service du collectif (Etat, Parti)....

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconLes territoires : une nouvelle source d'impulsion pour le développement...

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconSociologie politique Séance 1 Introduction à la sociologie politique
Les hommes politiques, les militants, les journalistes, sont soumis à une éthique de la responsabilité

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconMédias et opinion publique dans les grandes crises politiques depuis l'affaire Dreyfus
«actualité» et la consommation de «nouvelles» ou de «faits divers» qui émancipent les conversations ordinaires de l'histoire et de...

Les politiques du parti Nazi (1933-1945) iconSection II : Du modèle communautaire : le renforcement du parti de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com