Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille…








télécharger 315.44 Kb.
titreLe programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille…
page1/9
date de publication31.03.2018
taille315.44 Kb.
typeLe programme
p.21-bal.com > loi > Le programme
  1   2   3   4   5   6   7   8   9


powerpluswatermarkobject9365256
Gerard CLEMENT Page du 16 AU 22 NOVEMBRE 2016 9530.doc29/03/2018


CENTRE RHONE –ALPES D’INGENERIE SOCIALE SOLIDAIRE & TERRITORIALE



REVUE DE PRESSE

Du 16 AU 22 NOVEMBRE 2016



  • Fonctionnaires retraités en 2015 : moins nombreux, plus âgés

  • Les femmes sont toujours victimes de sexisme au travail

  • Quelle stratégie internationale dans un monde en mutation ?

  • Vu d’ailleurs. Défaite de Sarkozy : “Clap de fin pour le Berlusconi français”

  • Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, TVA, éducation, famille…

  • Un président devait dire ça

  • Pourquoi tous ces populistes ?

  • Quelles différences dans les programmes de Juppé et Fillon ?

  • Conservatismes « en marche »

  • Regard d'un sociologue sur la reconnaissance du travail

  • Présidentielles : vers la fin du culte du « chef charismatique » ?

  • Primaire à droite : le plan de bataille en trois arguments de Juppé contre Fillon

  • Primaire de la droite : toutes les vengeances de François Fillon

  • La loi sur la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias, sans le secret des sources

  • Présidentielle 2017 : après la percée de Fillon, les maigres espoirs des socialistes

  • De Fillon à Trump, le risque croissant de la faillite

  • Primaire de droite : Fillon vs Juppé, premier clash dans les JT de 20h

  • Primaire à droite: la vérité sur l'incroyable aveuglement de Nicolas Sarkozy

  • Primaires : le jeu de massacre qui ne va pas s'arrêter là

  • Fillon, l'invincible candidat Poutine, Thatcher et Manif pour tous

Fonctionnaires retraités en 2015 : moins nombreux, plus âgés

samedi 19 novembre 2016

En 2015, le nombre de départs à la retraite dans la fonction publique a baissé de plus de 3 %, indique l’annexe au projet de loi de finances pour 2017 : 116 000 fonctionnaires sont partis en retraite contre plus de 120 000 en 2014, soit une baisse de plus de 3 %.

L’importance des retraites de la fonction publique

Avec 5,7 M de pensionnés (de droits directs et de droits dérivés), les retraites des agents publics représentent un quart des dépenses de la branche vieillesse (74 Mds€), pour 20 % de l’emploi.

Statut

Fonctionnaires

Ouvriers d’État

Contractuels




Fonction publique d’État

Territoriaux et Hospitaliers (CNRACL)




Régime général (tranche A) + Ircantec (A et B)

Montant des pensions

52,5 Mds€

20,1 Mds€

1,9 Mds€

Ircantec 
2,9 Mds€


Nombre de cotisants

2,1 M

2,2 M

0,03 M

3 M

Nombre de pensionnés

2,4 M

1,2 M

0,10 M

2 M

Régime additionnel

Dépenses : 0,3 Mds€







Source : jaune 2017 PLF – Rapport sur les pensions de retraite de la fonction publique

Des départs en retraite plus faibles

Après l’allongement du nombre de trimestres nécessaires depuis la réforme de 2003 et celle de 2013 et le recul en 2010 de l’âge légal d’ouverture des droits à retraite de 60 à 62 ans, on a constaté entre 2014 et 2015 une croissance modérée de +1,5 % des effectifs de pensionnés, plus faible que le taux moyen constaté depuis 1990 (+2,5 %).

Les effectifs de la CNRACL (fonctions publiques territoriale et hospitalière) croissent pourtant de +3,3 % (alors que +2,3 % par an depuis 1990), les pensions civiles de l’État de +0,9 % (et que +2,6 % par an depuis 1990).

Mais il y a eu peu de départs à la retraite dans la fonction publique en 2015. Tous régimes confondus, 116 000 fonctionnaires ont liquidé leur retraite en 2015 (et plus de 3 000 ouvriers d’État), contre 121 000 en 2014. Et alors que depuis 2003, le nombre de départs annuels se situait plutôt aux environs de 133 000 départs.

L’année 2015 est la quatrième année qui connaît un nombre de départs en retraite faible. Dans la fonction publique d’État les liquidations se sont maintenues à un bas niveau. Quant aux départs des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers ils se sont stabilisés depuis 2013 (-0,6% après +0,6 % en 2014) ; ils devancent depuis 2014 le nombre de départs des fonctionnaires civils de la FPE.

Mais, en corollaire, le vieillissement des fonctionnaires se poursuit dans les trois versants de la fonction publique, suite à ces réformes des retraites et au plus faible recrutement, avec une moyenne d’âge plus élevée que dans le privé. Ainsi, l‘âge moyen dans la fonction publique s’élève de deux mois et la part des agents fonctionnaires de 50 ans et plus augmente dans les trois versants de la fonction publique (34,5 % dans la FPE, 40,3 % dans la FPT et 32,1 % dans le FPH, soit 36,2 % pour l’ensemble). Ce qui fournira de nouveaux départs massifs à la retraite dans quelques années… !

Âge de liquidation de la retraite des fonctionnaires en 2015




Fonctionnaires d’État

Fonctionnaires territoriaux

Fonctionnaires hospitaliers




Sédentaires

Actifs

Sédentaires

Actifs

Sédentaires

Actifs

2015

63 ans et 5mois

58 ans et 4mois

63 ans et 3mois

59 ans et 6mois

62 ans et 3mois

58 ans et 7mois

Evolution / 2014

+ 3 mois

+ 7 mois

+ 2 mois

+ 4 mois

Source : jaune 2017 PLF – Rapport sur les pensions de retraite de la fonction publique

En raison de l’existence d’âges d’ouverture des droits avant 60 ans pour certaines catégories de fonctionnaires, l’âge moyen de départ en retraite d’un fonctionnaire (toutes fonctions publiques, hors militaires) est cependant en moyenne inférieur d’environ 1 an et 8 mois à celui des salariés du secteur privé en 2015. Cet écart a tendance à se réduire depuis 1990, compte tenu de la baisse relative des catégories actives dans l’emploi public et des effets de la réforme de 2003.

L’extension de l’accès aux carrières longues a permis environ 3 900 départs en 2015 fonctionnaires d’État et autour de 8 500 nouveaux bénéficiaires de la CNRACL.

L’évolution de la pension moyenne

 La pension annuelle moyenne des fonctionnaires en euros de 2015 a baissé au fil des années : elle s’élève à 21 400 euros pour un fonctionnaire né en 1950 contre 23 700 euros pour un fonctionnaire né en1943, surtout en raison de la déconnexion, depuis 2004, de l’évolution de la revalorisation des pensions avec l’évolution du point d’indice de la fonction publique d’État.

 Cependant, en 2015, elle a été supérieure à l’évolution quasi nulle des prix. La pension mensuelle moyenne brute du stock des pensionnés (ayants droit et réversions) s’établissait à 1 241 € pour les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, à 1 893 € pour les fonctionnaires civils de l’État (incidence des enseignants), à 1 442 € pour les militaires et à 1 487 € pour les ouvriers d’État.

Avec pour beaucoup un complément par d’autres régimes de retraite en tant que polypensionnés (42 % pour la fonction publique d’État, 83 % pour la FPT, 65 % pour la FPH et 38 % pour les contractuels), contre 38 % dans le privé, une part plus forte que dans le privé, et plus importante chez les femmes que chez les hommes.

 Néanmoins, la pension moyenne des nouveaux pensionnés est supérieure à la pension moyenne du stock de retraités, par l’évolution des types d’emplois dans les fonctions publiques et par le fait de carrières plus longues et plus complètes.

On voit ainsi combien les évolutions sont fortes et rapides en fonction de la réforme des retraites, des paramètres de revalorisation, du nombre de recrutements, de l’évolution des types d’emplois…
Les femmes sont toujours victimes de sexisme au travail

samedi 19 novembre 2016

S’appuyant sur les résultats de la dernière enquête « Conditions de travail » de 2013 auprès de salariés du privé, de non salariés et d’agents publics, le ministère du Travail relève que « le sexe, après la profession et l’âge, est l’un des principaux facteurs de discrimination évoqués par les personnes victimes de comportements hostiles au travail ». Ainsi, 22 % des femmes touchées par ces comportements les attribuent à leur genre alors que c’est seulement le cas de 4 % des hommes concernés. Les comportements sexistes au travail concernent au total 8 % des femmes et 1 % des hommes. Ces chiffres sont inquiétants. Afin de les combattre dans la sphère publique comme dans la sphère privée, la ministre en charge des droits des femmes a lancé, du 8 septembre 2016 au 8 mars 2017, un plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme, intitulé « Sexisme, pas notre genre ! ». Pour ne plus jamais entendre : « t’es énervée, t’as tes règles ? »

Qu’est-ce que le sexisme au travail ?

Il fait partie pour la Dares des comportements hostiles au travail. Ceux-ci se divisent en trois catégories :

  • les comportements méprisants,

  • le déni de reconnaissance du travail,

  • les atteintes dégradantes.

Ces 3 types de comportement sont considérés comme sexistes, uniquement quand la personne interrogée attribue ces comportements « au fait d’être une femme ou un homme ».

Les femmes sont victimes de sexisme ordinaire qui se manifestent par des expressions méprisantes ou dégradantes. Du classique : « Les femmes ne sont pas disponibles, elles doivent garder les enfants ! » à « Vous vous sentez capable d’assumer cette tâche… ? » « Qu’en pense votre conjoint ? » en passant par « Nous avons bien un homme mais ils veulent absolument une femme, alors nous te sollicitons… » Et pour finir « La Légion d’honneur, pour une femme, aujourd’hui…on peut l’avoir facile » …

Les comportements à caractère sexiste sont moins fréquemment associés à des dysfonctionnements de l’organisation du travail que les comportements hostiles en général.

Les plus exposées

Les femmes qui occupent des emplois habituellement masculins (postes de supervision, travail dans l’industrie, sur les chantiers ou en déplacement ou exposé à des nuisances physiques importantes) sont les plus nombreuses parmi les femmes victimes. Travailler dans un secteur ou sur un emploi ne correspondant pas aux stéréotypes sexués de la division du travail expose donc plus fréquemment à des moqueries ou à des discriminations sexistes. Enfin, les femmes sont plus fréquemment victimes d’hostilité ou de sexisme lorsqu’elles sont cadres ou lorsqu’elles ont un enfant de moins de 3 ans à charge.

Au contraire, chez les femmes occupant un emploi « typiquement féminin », au sens où il est habituellement occupé par des femmes – et travaillant dans des secteurs très féminisés, la sensation de sexisme est bien moindre. Seulement 6 % des femmes (contre 3 % des hommes) se disent victimes de moqueries ou de comportements déplacés."Accroître la mixité des emplois pourrait donc contribuer à prévenir la survenue de ces comportements sexistes", conclut l’enquête.

Les travailleurs salariés plus hostiles que les non-salariés

D’après les résultats de l’enquête, les non salariés sont beaucoup moins concernés par les comportements hostiles que les salariés (16 % contre 37 %). Un constat logique avec le statut de travailleur indépendant qui intervient chez des particuliers ou à leur domicile. Il est moins susceptible d’être exposé à ces attitudes.

Comment agir ?

Le sexisme se combat. Aussi, si vous êtes victime de comportements sexistes, vous pouvez en informer le CHSCT, votre syndicat ou solliciter l’intervention de l’inspection du travail. Vous pouvez également vous confier à la médecine du travail ou à votre médecin généraliste. Vous pouvez également faire part de votre situation à votre employeur. Si malgré cela, la situation n’évolue pas, vous avez la possibilité de saisir le Conseil de prud’hommes.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconRecherche et rédaction
«Sport et Jeux Paralympiques» qui peut s'intégrer facilement dans un programme d'éducation à la citoyenneté et d'éducation physique....

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… icon«Loi du rétrécissement continu de la famille»(Durkheim) et pluralité des types de famille
«Loi du rétrécissement continu de la famille»(Durkheim) et pluralité des types de famille : passage du clan totémique (relation mystique...

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconProgramme d’éducation internationale

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconProgramme operationnel d’education a la citoyennete

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconAgences de voyages et tva guide pratique

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconProgramme d’Éducation préscolaire et enseignement primaire

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconQui doit garantir le dialogue social et la concertation sur le statut...

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconHistoire de l’éducation physique et du sport de 1887 – 1918 I. Pour une réforme de l’éducation

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconLe programme d'enseignement de l'éducation physique et sportive pour...

Le programme de François Fillon : fonctionnaires, retraites, tva, éducation, famille… iconAIntroduction François Dupont








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com