«Le secteur de la biotechnologie en Israël»








télécharger 39.82 Kb.
titre«Le secteur de la biotechnologie en Israël»
date de publication19.05.2017
taille39.82 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos




« Le secteur de la biotechnologie en Israël »

Qu’est ce que la biotechnologie ?
L’OCDE définit les biotechnologies comme « l’application de la science et de la technologie aux organismes vivants à d’autres matériaux vivants ou non vivants, pour la production de savoir, biens et services ». Les biotechnologies, comme leur nom l'indique, résultent d'un mariage entre la science des êtres vivants - la biologie - et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique...

Par abus de langage, on les restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d'intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier (création d'organismes génétiquement modifiés (OGM)).

Il existe une définition unitaire et une définition par liste des biotechnologies :

La définition unitaire :

La définition unitaire provisoire de la biotechnologie est délibérément large. Elle couvre toute la biotechnologie moderne mais aussi beaucoup d’activités classiques. Pour cette raison, la définition unitaire devrait toujours être accompagnée de la définition par liste qui facilite les opérations dans la pratique statistique. Cette définition unitaire est la suivante : l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services.

La définition par liste :

La liste suivante de techniques de biotechnologie s’emploie comme un guide d’interprétation de la définition unitaire. Cette liste est indicative et non exhaustive et il est à prévoir qu’elle changera au cours du temps avec l’évolution des activités de biotechnologie et de la collecte de données.

ADN/ARN : Génomique, pharmacogénomique, sondes géniques, génie génétique, détermination de séquences/synthèses/amplification de l’ADN/ARN, profil de l’expression génique et utilisation de la technologie antisense.

Protéines et autres molécules : Détermination de séquences/synthèses/ingénierie des protéines et peptides (y compris les hormones à grosse molécule), amélioration des méthodes d’administration des médicaments à grosse molécule, protéomique, isolation et purification des protéines, signalisation, identifications des récepteurs cellulaires.


Culture et ingénierie des cellules et des tissus : Culture de cellules/tissus, génie tissulaire (y compris les structures d’échafaudage tissulaires et le génie biomédical), fusion cellulaire, vaccins/stimulants immunitaires, manipulation embryonnaire.

Techniques biotechnologiques des procédés : Fermentation au moyen de bioréacteurs, procédés biotechnologiques, lixiviation biologique, pulpation biologique, blanchiment biologique, désulfuration biologique, biorestauration, biofiltration et phytorestauration.

Vecteurs de gènes et d’ARN : Thérapie génique, vecteurs viraux.

Bioinformatique : Construction de bases de données sur les génomes, les séquences de protéines ; modélisation de procédés biologiques complexes, y compris les systèmes biologiques.

Nanobiotechnologie : Applique les outils et procédés de nano/microfabrication afin de construire des dispositifs permettant d’étudier les biosystèmes, avec des applications dans l’administration des médicaments, des diagnostiques, etc.
La situation des biotechnologies dans le monde

Les marchés mondiaux où les sciences du vivant et les biotechnologies constituent la majeure partie des nouvelles technologies appliquées, pourraient représenter, selon la Commission européenne, plus de 2 000 Mds € d’ici à 2010.

Industrie : Marché mondial de 1 500 Mds € dans la technologie industrielle et environnementale durable en 2010 (en partie seulement dans le domaine de la biotechnologie), la technologie environnementale étant estimée à 90-120 Mds €

Produits Pharmaceutiques : Marché mondial de 600 Mds € en 2007 (800 Mds € en

2010 en admettant une progression constante)

Agriculture : Bien qu’on enregistre une augmentation régulière des terres ensemencées avec des produits génétiquement modifiés, il est difficile de prévoir la future valeur démarché, qui dépendra de l’évolution potentielle d’un marché des aliments non génétiquement modifiés pour animaux.

.
Le secteur des biotechnologies aux Etats-Unis a démarré beaucoup plus tôt, il génère trois fois plus de revenus et emploie beaucoup plus de personnes (160 000 contre 60 000) qu’en Europe. Les sociétés américaines sont mieux capitalisées. De façon révélatrice, la valorisation de la société américaine Amgen (première compagnie de biotechnologie au monde qui s’oriente pour partie aujourd’hui vers les activités d’une industrie pharmaceutique) est supérieure à celle des dix premières entreprises européennes de biotechnologies réunies. C’est enfin un secteur sensiblement plus innovant aux Etats Unis qu’en Europe. On compte davantage de produits en cours d’élaboration aux Etats Unis.
La situation des biotechnologies en Israël
Suite aux succès de la haute technologie, le secteur de la biotechnologie connaît depuis une dizaine d’années une très forte croissance en Israël. Alors qu'en 1980 seulement 3 ou 4 entreprises étaient actives, il y en a aujourd’hui plus de 200, dont une majorité de starts-up de moins de 20 personnes. Une quinzaine de grandes entreprises représentent 80% du marché total, dont certaines mondialement connues telles que Biotechnology General, Hazera, Interpharm, Pharmos, Teva. Le secteur emploie environ 4000 personnes, pour un chiffre d'affaire de 700-800 millions de $.
Les efforts du Gouvernement, de la communauté scientifique et de l'industrie ont contribué à faire de ce secteur un pôle d'excellence technologique promis à une croissance à long terme. Ainsi, selon une étude d'Ernst & Young Israël, les produits actuellement en développement ont un potentiel qui pourrait générer des ventes annuelles évaluées à 3-4 milliards de $ en 2008.
La biotechnologie en Israël n’est toutefois pas encore arrivée au stade de développement des Etats-Unis, du Canada, de l’Allemagne ou du Royaume-Uni, mais les progrès effectués sont encourageants. Par ailleurs, Israël suit de près les Etats-Unis quant aux ventes de produits biotechnologiques, avec 2.5% des ventes mondiales.


  1. Les Chiffres clés


Le secteur des biotechnologies en Israël a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires avoisinant les 400 millions de dollars dont 312 millions à l’export. Près de 4% des dépenses nationales sont consacrés à la R&D. Les exportations de biotechnologies ont représenté 0,5% des exportations de biens et services, et sont réparties comme suit : 64% étaient dirigées vers l’Europe, 24% vers l’Amérique du nord et 8% vers l’Asie.

Le secteur compte 96 entreprises, dont 63 qui disposent de moins de 10 employés. Ce sont en grande majorité des start-up ou des filiales des instituts de recherche. Les autres entreprises sont actives dans le domaine de l’industrie et la plupart est impliquée dans le développement et la fabrication de médicaments. Plus des trois quarts (80%) du marché sont représentés par une douzaine d’entreprises qui génèrent 66% des ventes.
Ces entreprises sont spécialisées dans les domaines suivants : 20% dans la bioinformatique ou le domaine du médicament, 14% en génétique et 10% en immunologie. Les revenus issus des sociétés de biotechnologie concernent à 50% des entreprises spécialisées dans le domaine du médicament, à 22% le secteur de la recherche et à 28% le domaine de l’agroalimentaire.

Le montant du capital levé par le secteur des sciences de la vie impliquant la biotechnologie et l’instrumentation médicale a représenté 184millions de dollars en 2003, soit 18% du capital étaient dédiés aux hautes technologies en Israël.
Le secteur se répartit comme suit :
1. Biotechnologie médicale
La branche principale de la biotechnologie médicale en Israël est la bio pharmaceutique. Toutefois, il n'y a pas de distinction nette entre les entreprises pharmaceutiques classiques et les entreprises de biotechnologie pour ce qui est de la mise au point de produits médicaux.
Les produits pharmaceutiques thérapeutiques représentent 67% des ventes totales.  Les catégories principales sont les produits pour les troubles neurologiques, le cancer et les maladies auto-immunitaires. Viennent ensuite les thérapies cellulaires pour les lésions de la moelle épinière, les anticorps monoclonaux humains, les peptides structurés et les médicaments de nouvelle génération.
En 2001, 36 sociétés israéliennes étaient actives dans ce domaine, dont Teva Pharmaceuticals, Interpharm Laboratories, Pharmos, Peptor, D-Pharm, XTL Pharmaceuticals...
2. Agrobiotechnologie et biotechnologie vétérinaire
Ces deux secteurs représentent 23% du marché. Plus de 40% des exportations biotechnologiques sont du domaine de la biotechnologie agricole. La majorité de la recherche est basée sur les plantes transgéniques et les agents de lutte biologique contre les ravageurs. Le reste est du domaine de la biotechnologie vétérinaire.

L’université hébraïque de Jérusalem s’occupe principalement de la recherche en agriculture.
Les principales sociétés sont Hazera, Gedera, Abic BioBee...
3. Procédés et instruments diagnostiques
Ce secteur représente 4% du marché. On estime que dans un proche avenir il devrait prendre plus d’importance. Les tests immunologiques et génétiques pour la détection de pathogènes sont les segments principaux.
Sociétés actives: Health Care Technologies, Gamida Gen, Savyon, Orgenics...

4. Bio-informatique
Les sociétés actives représentent 6% du marché. Citons Compugen, Multi QTL...



  1. Les avancées dans le domaine des Biotechnologies.



Les recherches avancées en biotechnologie sont effectuées par 7 universités, 5 collèges et 10 instituts de recherche spécialisée. La coopération importante avec l'industrie aide grandement à la commercialisation des résultats de la recherche fondamentale. Les grandes universités ont généralement leur propre société de transferts de technologie.

Si la high-tech en Israël est encore dominée par les hommes, le domaine des biotechnologies compte de nombreuses femmes. Anat Eitan a travaillé 12 ans pour TEVA, la célèbre entreprise pharmaceutique israélienne leader dans les médicaments génériques, avant de diriger des sociétés et de devenir consultante en transfert de technologies. En 2007, elle fonde et dirige de 2 start-up de biotechnologie, AllergyFight et VacciGuard.


VacciGuard est en train de développer un vaccin contre le cancer des poumons. Le principe est de permettre au système immunitaire du corps de répondre efficacement à des antigènes non immunogènes, tels que les peptides ou les polysaccharides, que l’on trouve dans les tissus cancéreux ou pathogènes. En général, ces antigènes n’activent pas le système immunitaire afin qu’il génère des anticorps efficaces. En bref, VacciGuard convertit des agents pathogènes en un vaccin efficace.


AllergyFight, la seconde société, s’attaque comme son nom l’indique aux allergies. Plutôt que de masquer les symptômes des allergies, ce que font la plupart des médicaments aujourd’hui, la technologie d’AllergyFight modifie la maladie.

Citramed :une société israélienne de biotechnologie créée en 2002

Citramed a mis au point un conservateur naturel, non toxique et efficace, issu de l’écorce d’agrume. Oranges, citrons, pamplemousse, cédrat et toute la famille des agrumes contient en effet des composés capables de résister aux attaques des micro-organismes. En développant une méthode d’extraction et d’optimisation de ce composé, Citramed a créé un conservateur antibactérien et a déposé de plus un brevet qui débouche sur plus de 80 utilisations possibles.

FocuCell : une société de biotechnologie innovante issue de la technologie du Technion

La société FocuCell, issue de technologies et d’inventions au sein du Technion a présenté à Paris son dernier développement: la création d’un appareil portable permettant de faire en moins de deux minutes une énumération globulaire sur une goutte de sang.

La technique développée par le Dr Avishay Bransky au sein de FocuCell, permet de plus d’obtenir une image des cellules sanguines associant à la numération sanguine les propriétés d’un frottis tel qu’on le fait sous microscope.

Les principales sociétés israéliennes sont:
-Teva (www.teva.co.il) spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de médicaments génériques, est la première entreprise industrielle israélienne privée, avec un chiffre d’affaires de 2.5 milliards de $ en 2002, dont 90% à l’export.. Elle dispose des centres de production dans différents pays. Depuis une dizaine d’années, Teva est active dans la recherche et le développement dans les domaines thérapeutiques tels que les maladies auto-immunitaires, et le système nerveux central. Teva a lancé le « Copaxone », un médicament pour le traitement de la sclérose en plaques, commercialisé dans 40 pays. Teva a développé des traitements innovateurs pour la maladie du Parkinson, l’Alzheimer et l’épilepsie.

-Pharmos (www.pharmoscorp.com) développe et commercialise des produits pour des applications neurologiques.
-Peptor (www.peptor.co.il) s’occupe de recherche et développement de médicaments immunothérapeutiques pour traiter les maladies auto-immunitaires et les cancers.
-Given Imaging (www.givenimaging.co.il) développe des technologies pour le diagnostic de maladies gastro-intestinales.
-Healthcare Technologies est, avec ses filales Savyon Diagnostics, Gamidor Diagnostics et Danyel Biotech, spécialisée dans le développement, la production et le marketing de kits de test diagnostic.
-Compugen (www.compugen.co.il) développe des médicaments et des diagnostiques et se distingue par l’application d’idées et de méthodes mathématiques, physiques et informatiques en biologie, chimie organique et médecine.
-Lumenis (www.lumenis.com) produit des dispositifs lasers à usage ophtalmique, chirurgical et dentaire.


III Liens utiles

-L’Institut Weizmann et sa société de transfert de technologie, Yeda Research (http://yeda.weizmann.ac.il/)

-L’Université Hébraïque de Jérusalem et sa société de transfert de technologie, Yissum Technology (www.yissum.co.il)

-Le Technion avec Technion R&D Foundation (www.trdf.co.il)

-L’Université de Tel Aviv avec Ramot (www.tau.ac.il/ramot)

-L’Université Ben Gurion et B.G. Negev Technologies & Applications (www.bgu.ac.il/bgn/)

-Centre israélien pour la recherche et le développement-MATIMOP

(www2.matimop.org.il/1/)

-Israel’s Life Science (www.bioisrael.com)

Site d’information sur le marché des biotechnologies et des équipements médicaux en Israël, avec des informations sur les sociétés biotechnologiques ainsi qu’une base de données d’entreprises.

SOURCES:
Ambassade d’Israël en France

http://paris1.mfa.gov.il/mfm/web/main/document.asp?DocumentID=136533&MissionID=31
OCDE

http://www.oecd.org/document/41/0,3343,fr_2649_201185_35534441_1_1_1_1,00.html
Bulletins-electroniques.com

http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm03_047.htm
Site Officiel de la Chambre de Commerce France-Israël

www.israelvalley.com
Mise à jour le 27 avril 2009 par Sarah Fitoussi

similaire:

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconLa Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth...
«Alors Josué parla à ['Éternel, le jour où ['Éternel livra l'Amoréen aux enfants d'Israël, et IL dit, en présence d'Israël: Soleil,...

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconI- le secteur de parfums et produits de beauté

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconIngenieur informatique secteur audiovisuel

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconDans le Secteur de la sécurité privée

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconLe véritable israël aujourd'hui
«convocation à renaître» qui est le sens réel du mot «église». Ce que nous avançons va s'éclaircir davantage à mesure que nous progressons...

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconLe secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconExamen : cap secteur 4 : Métiers de la santé et de l’hygiène

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconCap secteur 4 Contrôle en Cours de Formation de Physique Chimie

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconEconomiques Stratégiques Internationales
«rédigé par les sionistes» Programmation d’une passation de pouvoir à Israël ? Mise en garde de liesi quand les imams réalisent le...

«Le secteur de la biotechnologie en Israël» iconParcours C1 : Cadres de proximité dans le secteur sanitaire et le travail social








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com