Alicia Roehrig et Thomas Reverdy








télécharger 268.09 Kb.
titreAlicia Roehrig et Thomas Reverdy
page14/16
date de publication17.05.2017
taille268.09 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

Une conflictualité entre entreprises modérée par les interdépendances


Pour comprendre comment la sécurité est négociée, il faut d’abord prendre la mesure des interdépendances dans lesquelles ces entreprises sont placées. Dans un contexte où les organisations sont très dépendantes les unes des autres, chaque entité sait que la recherche du consensus est vitale. On le voit par exemple pour la problématique de la coactivité qui est prédominante sur le chantier entre les acteurs du consortium : PA et TITU et leurs sous-traitants :

« PA […] nous explique que ben il fait pas beau, ben il va prendre des vacances supplémentaires voilà. Nous on doit bosser, la date de fin c’est toujours la même. Donc… Bon, on ne va pas lui rentrer dedans. […] Ben, ça sert à quoi de lui rentrer dedans entre parenthèses, à un moment donné, il va falloir qu’on fasse des comptes, et voilà… Ça sert à rien de…[…] On est partenaire, on est marié […]. Après on va se battre avec eux c’est sûr, on se bat, mais… Voilà, donc il faut rester courtois, cordial avec son partenaire même s’il vous met de grosses peaux de banane. On a les mêmes difficultés avec le sous-traitant qui lui défend son steak entre parenthèses, lui il a des intérêts, eux ils ont des intérêts, CLI a son intérêt, nous on a notre intérêt et il faut arriver à ce que… Trouver le meilleur compromis, sachant que… Et ça se résume en fin de compte à essayer de… D’estimer le risque et les conséquences… […] surtout pour nous déjà, et d’essayer : « Ben voilà, quelle est sa stratégie, qu’est-ce que lui va essayer de faire, quel est son intérêt, quel est mon intérêt, comment on va trouver un terrain d’entente, lui de l’autre côté, il a la même démarche et voilà, c’est pareil qu’un sous-traitant avec un client, avec un partenaire, donc il faut gérer avec tout le monde… » (le chef de projet).

Les partenaires sont aussi liés entre eux par de multiples arrangements qui sont autant de dons et de contre-dons qui engagent les organisations au-delà des individus. Il est arrivé plusieurs fois qu’une organisation doive céder à l’autre de façon implicite parce que cette dernière lui avait rendu service, c’est ce qu’on observe dans cet exemple. PA est censé creuser une tranchée pour une opération mais il ne va pas le faire parce que l’entreprise n’a pas assez de monde, JE, chef de projet de TITU dit à MA (responsable construction) qu’il faut insister pour qu’ils le fassent. La situation est ambigüe puisque l’installation de la mise en terre relève de TITU, ces deux activités sont donc très proches. MA est d’autant plus gêné qu’il a une dette envers PA, l’entreprise partenaire dans le consortium, puisqu’elle leur a donné des piquets gratuitement.

JE (Chef de projet TITU) : PA va devoir percer. La tranchée c’est eux ?

MA (responsable construction) : Ouais, mais ils vont pas le faire. Ils ont pas assez de monde pour…

JE : Au moins faut le demander… Avec quoi on va le faire nous ? On va pas y arriver.

MA : Je connais leur réponse hein : « c’est votre scope d’installer la mise à la terre ».

JE : Ouais, mais les tranchées c’est eux.

MA : Ouais, mais …

JE : Ils rigolent ou quoi.

MA : Tu veux que je voie avec eux ?

JE : Ah ouais, bien sûr. C’est chez eux, c’est chez eux hein.

MA : Heu… Donc là j’aurai les piquets gratos par PA.

JE : Ouais j’ai vu (rires).

MA : Donc c’est pour ça que je voulais pas trop les emmerder…

La réciprocité va bien au-delà de simples arrangements locaux. Selon Badenfelt (2011), même dans les projets où les contractants sont les moins à même de coopérer, on retrouve ces normes de réciprocité. En effet, dans des milieux marqués par l’incertitude et où les acteurs sont très interdépendants, les contractants ont appris à se protéger des risques liés au manque et à l’asymétrie de l’information en introduisant ces normes de réciprocité.
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

similaire:

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconThomas Reverdy, Alicia Roehrich

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconThomas cécile – Lycée Jean Rostand – Villepinte

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconArchitecture logicielle [texte imprimé] : pour une approche organisationnelle,...

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconBalaire thomas, bouillot maxime, 1ère es queiros clément
«dopage technologique». En effet, certains nageurs auraient superposées deux combinaisons l’une sur l’autre afin d’améliorer leurs...

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconBalaire thomas, bouillot maxime, 1ère es queiros clément
«dopage technologique». En effet, certains nageurs auraient superposées deux combinaisons l’une sur l’autre afin d’améliorer leurs...

Alicia Roehrig et Thomas Reverdy iconEmile Verhaeren (1855-1916), Thomas Bernhard (1931-1989)
«[…] Un seul poète ou écrivain est déjà ridicule et difficilement supportable à la communauté des hommes, on voit bien combien plus...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com