Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points)








télécharger 99.4 Kb.
titreExercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points)
date de publication12.11.2016
taille99.4 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos

Classe de seconde A

Nom :

Sciences physiques

DST n° 3 (Durée : 2h)

Novembre 2010

Chapitres

2 , 3 & 4




RENDRE L’ENONCE AVEC LA COPIE
Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points)
Une étoile peut être considérée comme une boule de gaz sous haute pression dont la température varie de plusieurs centaines de millions de degrés au centre à quelques milliers de degrés en surface. Les étoiles émettent un spectre continu produit par les régions internes qui sont très chaudes; le rayonnement traverse ensuite les régions superficielles qui sont plus froides et jouent un rôle d’absorbant.
Dès 1814, le physicien allemand Fraunhofer remarque la présence de raies noires dans le spectre du Soleil. Kirchoff mesure la longueur d'onde de plusieurs milliers de ces raies et montre qu'elles coïncident avec celles émises par divers éléments chimiques: hydrogène, calcium, cuivre, fer, zinc.... Il publie, en 1861, le premier atlas du système solaire.


  1. Observation du document (en page 3) :


Que représentent les raies noires dans le spectre du Soleil ?

Les raies noires correspondent aux radiations absorbées par les éléments chimiques présents dans l’atmosphère du soleil.


  1. Etude du spectre de l'argon




  1. Mesurer la distance L en mm entre la raie d'émission de 390 nm et la raie 404 nm ;

Recommencer pour les autres raies d'émission
Compléter le tableau ci-dessous

 en nm

390

404

430

451

470

519

545

L en mm

0

17

51

79

105

168

203



  1. Tracer, sur papier millimétré, le graphique donnant  en fonction de L pour les raies d’émission de l’argon.

on prendra la feuille de papier millimétré dans le sens de la largeur
Cette courbe servira de courbe d’étalonnage.
Échelle :

  • Abscisse : 1 cm pour 10 mm

  • Ordonnée : 1 cm pour 10 nm

(origine des ordonnées à 380 nm.)





  1. Etablir l’équation de la droite d’étalonnage. (donner le détail des calculs effectués)

L’équation de la droite obtenue est du type :  = a x L + b

Prenons deux couples de coordonnées (L ;  )

Soient deux points A et B : A (O ; 390) et B(203 ; 545)

  • Les coordonnées du ponts A nous permettent de déterminer la valeur de « b »

390 = a x 0 + b d’où b = 390 nm

  • Connaissant « b », les coordonnées du point B nous permettent de déterminer la valeur du coefficient directeur « a »

545 = a x 203 + 390 d’où a = 545-390 = 0,764 nm.mm-1

203
L’équation de la droite est donc égale à :

= 0,764 L + 390



  1. Etude du spectre du soleil




    1. Mesurer les distances, en mm, entre la raie d’émission de 390 nm et les raies d’absorption n° 2, 3, 5, 7 , 9, 12 et 14 du spectre du soleil ;

    2. A l'aide de la courbe d'étalonnage, en déduire les longueurs d'onde des raies d'absorption du spectre du Soleil

    3. A partir des données, associer à chaque raie d'absorption l'entité chimique (ion ou atome ) présente dans la chromosphère.

On tolèrera des écarts de  2 nm à cause des défauts de reprographie et des imprécisions de lecture sur la courbe d’étalonnage.
Reporter les réponses dans le tableau ci-dessous.




2

3

5

7

9

12

14

L(mm)


8,0

26

57

100

133

166

187

(nm)


396

410

434

466

492

517

533

Entité chimique

Ca 2+

H

H

Ti

Fe

Mg

Fe



Données :


H

410

434

486,1

656,3










Na

589

589,6
















Mg

470,3

516,7
















Ca

422,7

458,2

526,2

527










Ca 2+

393

396,8
















Fe

438,3

489,1

491,9

495,7

532,8

537,1

539,7

Ti

466,8

469,1

498,2













Mn

403,6



















Ni

508
























Exercice n° 2 : Les spectres ( 8 points)
Compléter avec un ou plusieurs mots :


    1. Le spectre de la lumière émise par un corps dense et chaud est un spectre _d’émission continu________________________________ ;

    2. le spectre de la lumière émise par un gaz sous faible pression est un spectre de __raies d’émission______________________________________.

    3. Le spectre de la lumière directement émise par une source est un spectre

d’ émission________________________________________ ;

    1. le spectre de la lumière obtenue après traversée d’une substance colorée est un spectre de bandes d’absorption___________________________________.

e. Un gaz ne peut absorber que des radiations qu’il est aussi susceptible

d’ _émettre________________________________.

    1. La grandeur physique qui représente la couleur d’une radiation lumineuse est la

_longueur d’onde_____________________________________ ;

elle s’exprime en __nm___ ; ce qui correspond à ___10-9______ m.
Exercice n° 3 : La réfraction de la lumière ( 13 points)
On dispose d’un prisme en verre, d’indice de réfraction njaune = 1,331 et d’angle  =45°.

L’indice njaune a été mesuré avec une lumière jaune monochromatique.

On éclaire le prisme par un faisceau de lumière monochromatique jaune perpendiculairement à la surface de séparation air-verre. On représente ce faisceau par un rayon.






  1. Construire géométriquement la prolongation du rayon lumineux à l’intérieur du prisme. Justifier la construction en utilisant la loi de Descartes.

L’angle d’indidence i est l’angle entre le rayon incident et la normale à la surface de séparation.

Dans cet exercice, la normale à la surface de séparation air/verre et le rayon incident sont confondus. On a donc i = 0°

D’après la loi de Descartes

nair x sin i = nverre x sin r

sin r = nair x sini

nverre
sin r = 1,000 x sin 0 = 0 d’où r = 0°

1,331





  1. Montrer géométriquement que l’angle d’incidence i1 (dans le verre) à l’arrivée du rayon sur la seconde surface de séparation vaut 45°. (on donnera le détail des calculs effectués)







180 – 45- 90 = 45°




i1 = 9 0 - = 90 - 45 = 45 °


  1. Déterminer l’angle i2 avec lequel le rayon sort du prisme.

Expression de la loi de Descartes :

nverre x sin i1 = nair x sin i2
sin i2 = nverre x sini1

nair
sin i2 = 1,331 x sin 45 = 0,94

1,000
D’où i2 = 70°


  1. On remplace le faisceau de lumière jaune par un faisecau laser de couleur rouge. L’indice de réfraction du verre vaut maintenant nrouge = 1,286.

  1. Déterminer l’angle i’2 avec lequel le rayon de couleur rouge sort du prisme.

nverre x sin i1 = nair x sin i’2
sin i’2 = nverre x sini1

nair
sin i’2 = 1,286 x sin 45 = 0,91

1,000
D’où i2 = 65,5° = 66 °


  1. Des deux faisceaux utilisés quel est celui le plus dévié ?

(On justifiera la réponse en exprimant et en calculant pour ces deux faisceaux

l’angle de déviation Djaune et Drouge )




L’angle de déviation correspond à l’angle entre le prolongement du rayon incident

et le rayon réfracté

i1 = i2D jaune

Djaune = i2 – i1 = 70 - 45 = 25°

Drouge = i’2 – i1 = 66 -45 = 21°
Le faisceau le plus dévié est donc le jaune


  1. Que se passerait-il si le faisceau était constitué de lumière blanche ?

Une lumière blanche est constituée de radiations de longueurs d’onde comprises entre 40 nm et 800 nm. Pour chaque longueur d’onde, l’indice de réfraction du verre est différent. Les radiations sortent du prisme avec des angle i2 différents. La lumière blanche est dispersée par le prisme.

Exercice n° 4 : L’atome ( 12 points)


  1. Déterminer la composition en protons, neutrons et électrons des atomes de fluor et de phosphore. (compléter le tableau ci-dessous)

Élément

Fluor

Phosphore

Symbole du noyau de l’atome

19

9

F




31

15

P




Nombre de protons Z

9

15

Nombre de masse A

19

31

Nombre de neutrons N

10

16

Nombre d’électrons

9

15




  1. Exprimer et calculer la masse du noyau de l’atome de fluor

mnoyau = Z x mp + (A-Z) x mn = 9 x 1,673 . 10-27 + 10 x 1,675. 10-27

= 3,181 . 10-26 kg

  1. Exprimer et calculer la masse de tous les électrons de l’atome fluor

mélectrons = Z x me = 9 x 9,10 . 10-31 = 8,19. 10-30 kg

  1. Exprimer et calculer la charge du noyau de l’atome de phosphore

qnoyau = qprotons = Z x e = 15 x 1,6. 10-19 = 2,4 . 10-18 C

  1. Exprimer et calculer la charge globale des électrons de l’atome de phosphore

qélectrons =- Z x e = - 15 x 1,6. 10-19 =- 2,4 . 10-18 C

Données : Masse d’un proton : mp = 1,673×10-27 kg ;

Masse d’un neutron : mn = 1,675×10-27 kg.

Masse d’un électron : me-= 9,1010-31 kg

Charge élémentaire : e = 1,6 . 10-19 C

/9

similaire:

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) icon1 exercice I : une mission sur mars (7,5 points)

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconPolynésie 09/2007 Exercice 1 : Titrage avec une réaction lente ( 6,5 points)

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice 1 ( 8 points )

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice 1 ( 2,5 points )

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice 1 ( 3 points )

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconRechercher la composition de la fumée résultant de la combustion...
«nanoparticules» de carbone. IL est possible de rendre une surface super-hydrophobe avec cette fumée

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice n°2 : Étude de l’acide ascorbique (10 points)

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) icon09/2006 Antilles Exercice n°2 ( 5 points) DÉCHarge d'un condensateur

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice III. Isolation acoustique d’un réfectoire (5 points)

Exercice n° 1 : composition d’une étoile ( 17 points) iconExercice III. Attention à vos oreilles (4 points)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com