Comprendre que dieu est la source de la vie








télécharger 189.91 Kb.
titreComprendre que dieu est la source de la vie
page1/6
date de publication16.05.2017
taille189.91 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6
À LIRE EN PREMIER

ÉLÉMENTS POUR LA SESSION 7 :

COMPRENDRE QUE DIEU EST LA SOURCE DE LA VIE

Premières causes

La création est un sujet très en vogue aujourd’hui. Elle suscite un éventail de croyances entre l’absence de Créateur et une « force vitale » assez floue (peut-être intelligente, peut-être pas) qui anime tout ou agit à travers tout ; entre une forme de Créateur qui a introduit la vie dans la « soupe primitive », puis s’est retirée, et l’évolution théiste, au cours de laquelle un Dieu Créateur bien réel a tout fait, mais sur des périodes extrêmement longues, qui durent encore actuellement. Certains croient en la création simple et biblique, en six jours, par le seul et unique Dieu très-haut et trinitaire. Ces croyances sont, pour la plupart, défendues passionnément et avec une rigidité plus ou moins grande, qui rend les protagonistes hermétiques à ce que les autres pensent, voire irrespectueux envers eux.

Autant que possible, faites en sorte de ne pas entrer dans un débat ou un conflit sur ce sujet. Toutefois, si un conflit survient, les chrétiens ne doivent pas oublier de refléter l’image du Christ, en dépit de leurs désaccords. Nous pouvons écouter l’autre avec amour, respecter la personne qui parle et son droit de ne pas partager notre croyance, même si, en notre âme et conscience, nous rejetons ce qu’elle croit. Au lieu de chercher tous les arguments possibles, nous pouvons nous focaliser sur la vérité primordiale : un Dieu réel nous a tous créés et attache de l’importance à la façon dont nous vivons. Les personnes qui adhèrent pleinement à la théorie de l’évolution ont un long chemin à faire avant d’accepter l’existence de Dieu, sans parler de sa puissance créatrice. Mais ceux qui croient au moins que Dieu est, sont susceptibles d’être sensibilisés aux questions spirituelles qu’il suscite en nous : Que signifie le fait que Dieu m’a créé ? Quels sont les bienfaits, les défis et les exigences qui en découlent ? Lorsqu’une personne se rapproche de la Source de toute vie et de la Source de sa vie, la puissance et l’amour du Créateur deviennent de plus en plus réels à ses yeux, jusqu’à ce qu’elle finisse par considérer comme plausible le concept selon lequel il a façonné cette vie et cet amour délibérément, passionnément, récemment, et en six jours littéraux.

Il est toujours bon de se focaliser sur l’amour ! L’amour entraîne vraiment tout dans son sillage.

« L’organisme physique de l’homme est supervisé par Dieu ; il ne s’agit pas d’une horloge qui, mise en mouvement, marche toute seule. Le cœur bat, une pulsation après l’autre, une respiration après l’autre, le tout sous la direction divine. […] En Dieu nous avons la vie, le mouvement et l’être. Chaque pulsation, chaque respiration, est le fruit du souffle que Dieu a fait entrer dans les narines d’Adam, la respiration du Dieu omniprésent, le grand JE SUIS » (Review and Herald, 8 novembre 1898 = Messages choisis, vol. 1, p. 346).

Une nouvelle création

Jean 1 affirme que Jésus fut la force active dans la création, bien que les trois personnes de la Divinité aient été présentes et impliquées, comme la Genèse l’indique clairement. En ce qui concerne la recréation, Jésus a encore un rôle clé, même si le Père et le Saint-Esprit sont également actifs. Dieu le Père a pris la décision et a envoyé son Fils. L’Esprit Saint s’est impliqué intensément dans la vie de Jésus sur terre, et son activité est, dans un certain sens, encore plus importante que celle de Jésus aujourd’hui, car l’Esprit suscite et oriente notre nouvelle vie quotidienne. En revanche, Jésus a été celui qui a « donné un visage à Dieu ». L’un de ses principaux rôles a été de rendre Dieu visible à nos yeux. C’est ce qu’explique l’apôtre Jean dans Jean 1 et dans 1 Jean 1 ; il précise qu’il a vu, entendu et touché ce dont il parle. C’est la raison pour laquelle Jésus aimait souvent se décrire comme le Fils de l’homme. Il est notre frère, d’une manière qui n’était pas possible avant sa naissance. Maintenant, nous pouvons « voir, toucher et même goûter » Dieu de façons rendues uniques par son incarnation.

Telle est le thème principal de cette étude. C’est une chose (par ailleurs très importante) de comprendre que Dieu est la Source de la vie en tant que Créateur de notre planète, de la lumière, de l’air, des plantes, des animaux et des êtres humains ; mais c’est encore plus important de comprendre qu’il est la Source immédiate de ma vie, qu’il travaille chaque jour, à chaque moment (avec ou sans ma coopération) dans le but de me guider dans ses voies.

Toutefois, la chose primordiale est de comprendre qu’il est la Source de la nouvelle vie, que je suis son enfant, né, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu (Jean 1.13). Je ne peux pas exister sans cette Source, de la même manière qu’il me faut de l’air et des poumons pour respirer, de l’eau pour étancher ma soif et renouveler mes cellules, l’amour et le toucher de ceux que Dieu a mis à mes côtés et pour qui j’agis de la même manière.
« L’esprit qui se consacre sans réserve à Dieu, sous la direction de son Esprit, se développe harmonieusement. Le caractère faible et vacillant se transforme par la puissance divine et devient fort et constant. La dévotion et la piété continuelles tissent une relation si intime entre Jésus et son disciple que celui-ci devient semblable à Jésus en pensée et en caractère. Après avoir été avec le Fils de Dieu, l’humble serviteur du Christ présente des principes sains, une perception claire et un jugement fiable. Il est connecté à Dieu, source de lumière et de compréhension. Celui qui aspirait à servir la cause du Christ a été si vivifié par les rayons du Soleil de justice qu’il est en mesure de porter beaucoup de fruits à la gloire de Dieu » (Christian Education, p. 199).



Séance 6a : Développer une identité individuelle en Christ

Pour développer une identité individuelle en Christ,

  • j'abandonne mon cœur et ma volonté à Dieu.

  • j'apprends que j’ai une valeur infinie aux yeux de Dieu.

  • je reconnais mon besoin constant de la grâce miséricordieuse et fortifiante de Dieu.

  • j'invite le Saint-Esprit à me guider au fil de mes méditations et de mes activités.

  • j'adopte les comportements culturels qui sont en accord avec la Parole de Dieu (la Bible) et je remplace ceux qui ne le sont pas par d’autres comportements.

Idée phare

La véritable identité est centrée sur le point de vue divin, et non sur celui des êtres humains.

Liaison

Lis : 1 Samuel 16.7

Mémorise : « L’Éternel dit […] : Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille. […] L’Éternel n’a pas le même regard que l’homme : l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur » (Segond 21).

LE PARCOURS

Exploration

Qui es-tu ?

Lis Jonas 1.8 et Jean 1.22. Quelles questions, dans ces textes, se rapportent à l’identité ?

« Qui es-tu ? […] Que dis-tu de toi-même ? » (Jean 1.22). La question « Qui es-tu ? » va plus loin que ton nom et ton adresse. Ce que tu vois en te regardant dans un miroir te fournit un aperçu et un résumé de ce que tu es, mais n’englobe pas tout. La réponse à cette question va au-delà des informations qui figurent sur tes papiers d’identité, même s’ils sont nombreux : carte d’identité, carte d’étudiant, carte vitale, carte bancaire, permis de conduire, etc. Ce que tu es vraiment se rapporte à ton expérience, à tes compétences, et, surtout, à ta personnalité et à ton caractère. Il s’agit de qui tu es à l’intérieur, notamment quand quelqu’un passe du temps avec toi pour mieux te connaître.

La question « Qui es-tu ? » peut être résumée par des mots comme « identité », « idée de soi », « estime de soi ». La réponse que tu donneras peut contribuer au succès de ta vie.

Tu détermines qui tu es à partir de trois points de vue majeurs : le tien, celui des personnes qui t’entourent, et celui de Dieu. Ce qu’on dit à ton sujet et ce que Dieu pense de toi exercent une influence primordiale sur ton identité personnelle. La plupart du temps, toi et moi sommes plus intéressés par la première influence, celle d’autrui.

Beaucoup de jeunes ne s’aiment pas à cause de leur apparence physique, de leur taille, de leur poids, de leurs fréquentations et de leurs habitudes, entre autres. Beaucoup d’entre eux se sentent nuls et sans importance, surtout quand ils pensent ne pas pouvoir atteindre les normes fixées par la société et le monde en général. Ils se comparent aux super-modèles et aux artistes du monde des médias et ont du mal à s’identifier à eux.

Outre l’influence des gens à travers les réseaux sociaux, les parents, les amis et les professeurs ont leur opinion sur qui nous sommes. De nombreux jeunes ont une piètre idée d’eux-mêmes parce que ces personnes, importantes dans leur vie, les jugent d’après leur parcours, leurs réalisations passées et leurs actions. Parfois, dans notre vie personnelle, nous sommes coincés entre l’envie de plaire à ces personnes et le désir d’être nous-mêmes. Lorsque nous ne sommes pas à la hauteur de leurs normes et de leurs attentes, elles ont une mauvaise opinion de nous, et ceci nous amène souvent à avoir une piètre opinion de nous-mêmes.

Conscients qu’ils ne sont pas des stars, des top-modèles ou des artistes talentueux sous les feux des projecteurs, certains jeunes se dévalorisent et se sentent inférieurs. D’autres estiment avoir atteint un ou plusieurs de ces échelons : ils se sentent bien, bombent le torse, et se sentent supérieurs à ceux qui n’y sont pas arrivés.

Toutefois, pour mesurer et définir qui nous sommes, la vraie norme est celle de Dieu. Il est le seul qui sait, voit et définit réellement qui nous sommes, car personne d’autre ne le fait comme lui. Il est Celui qui connaît vraiment qui nous sommes à l’intérieur (1 Samuel 16.7). C’est cette part de notre identité qui compte le plus.

Que disent les textes suivants sur la manière dont Dieu nous perçoit ? Pourquoi notre identité est-elle si particulière selon ces versets ?

1. Genèse 1.26–28

2. Psaumes 8.5

3. Psaumes 100.3

4. Psaumes 139.13–16

5. Ésaïe 43.1a, 7

6. Actes 17.24–28 

L’évolution nous enseigne par implication que les êtres humains sont tout simplement issus d’un accident chimique qui s’est produit par hasard. Notre identité n’a donc rien de particulier. Mais la Bible diffère de cette perception de nos origines. Le récit de la Genèse présente un Dieu qui a tout créé, y compris l’homme, selon un plan, un ordre et un dessein (Genèse 1.1–31).

Ton identité est enracinée dans tes origines. La Bible affirme clairement que tu n’es pas le produit de l’évolution et du hasard, mais d’une conception intelligente de Dieu, le Créateur lui-même. Par conséquent, ton identité est spéciale : tu es un enfant de Dieu créé à son image. Dieu a fait de toi un être unique : il n’y a personne comme toi dans tout l’univers ! Le fait que chaque être humain, y compris les vrais jumeaux, possède un ADN, des empreintes digitales et des traits anatomiques uniques, atteste combien toi et moi sommes sans égal dans toute la création. Personne d’autre ne possède tes caractéristiques exactes.

De plus, tu es spécial par création, parce que, contrairement aux autres créatures de Dieu, les êtres humains sont créés à son image. Tu portes l’empreinte de la divinité dans ton être.

Mais que signifie être créé à l’image de Dieu ? L’Esprit de prophétie déclare que :

« Tout être humain, créé à l’image de Dieu, possède une puissance semblable à celle du Créateur : le pouvoir personnel de penser et d’agir. […] C’est le rôle de la véritable éducation que de développer ce pouvoir, d’apprendre aux jeunes à penser par eux-mêmes, à ne pas se contenter d’être le miroir de la pensée des autres » (Éducation, p. 19, 20).

Ton individualité est une partie centrale de ton identité. C’est cette partie de toi-même qui montre que tu es créé à l’image de Dieu. D’après la citation ci-dessus, Dieu t’a créé pour être toi-même sous son influence, et, avant tout, pour réaliser ses plans pour ta vie. Les plans de tes parents, de ta famille, de tes amis, de tes professeurs et de toute autre personne viennent après. Lorsque tu vis pour réaliser le plan de Dieu et accomplir ses desseins à la maison, à l’école, dans ton voisinage ou sur ton lieu de travail, tu lui rends gloire et tu reflètes son image. Tu le fais en étant toi-même, en contribuant de façon positive et créative, en utilisant tes idées, tes compétences, tes techniques, tes talents et tes méthodes particuliers. Dieu reconnaît que tu es le seul à pouvoir faire ce pour quoi il t’a créé de manière aussi créative et unique. Aucun autre ne le fait exactement comme toi. Ton individualité est spéciale aux yeux de Dieu. Elle est un reflet de son image en toi.

Qui es-tu alors ? Par droit de création, tu es enfant de Dieu, façonné à son image, doté d’une personnalité et d’une individualité spéciales, que personne d’autre ne possède ni ne partage.

Approfondis

Un nouveau TOI

Comme ceci a été mentionné plus haut, outre l’avis des autres à ton sujet, ce que tu penses de toi-même est très important. L’une des raisons pour lesquelles nous ne nous aimons pas est que notre condition morale porte l’empreinte du péché. Nos défauts de caractère, nos fautes, nos erreurs, la culpabilité que nous éprouvons après un coup de colère, un mensonge ou une convoitise sexuelle, font que nous nous détestons. Il y a du bon et du mauvais en chacun de nous. Nous apprécions les qualités de notre caractère, et nous avons en aversion nos défauts, ainsi que nos mauvaises actions. Parfois, les autres constatent ces défauts et ces actes, et nous détestent à cause d’eux. Mais, même si notre entourage ne voit pas le mal en nous, nous savons, au fond de nous-mêmes, à quel point notre nature est mauvaise. D’où la présence d’un conflit intérieur, qui peut être très déprimant (Romains 7.15–24).

La Bible explique que les êtres humains ont été créés à l’image de Dieu ; cependant, la transgression originelle de nos premiers parents, Adam et Ève, a fait de nous des pécheurs (Genèse 2.16, 17 ; 3.6 ; Romains 5.12). L’image originelle de Dieu en nous a été déformée. Par conséquent, nous naissons tous avec une nature déchue et pécheresse (Psaume 51.7 ; Romains 3.10, 23). C’est pour cela que l’image de Dieu, la ressemblance avec lui et son divin caractère ont besoin d’être restaurés en nous. Il nous faut une nouvelle identité morale, supérieure à l’identité déchue et empreinte de péché dont nous avons hérité à la naissance.

Quelle solution Dieu nous propose-t-il pour remédier à nos défauts de caractère ? (Répondez en utilisant les versets suivants. Demandez au plus grand nombre de participer à cette activité.)

  • Psaumes 32.1, 2

  • Psaumes 103.12

  • Ésaïe 44.22

  • Jérémie 31.34

  • Michée 7.19

  • Éphésiens 1.7

  • Colossiens 1.14

  • Hébreux 9.14

  • 1 Jean 1.9

Par la mort expiatoire de Jésus-Christ, Dieu nous accordé le pardon pour couvrir, effacer et purger nos défauts et nos péchés qui nous mènent à la mort. L’acceptation personnelle de ce pardon par la foi en Jésus et le fait de l’adopter comme Sauveur et Seigneur contribuent de manière très importante à la nouvelle identité que nous recevons en Christ (Jean 1.12, 13).

Le pardon divin, qui nous libère de la culpabilité, s’accompagne d’un autre cadeau de Dieu : la possibilité d’une transformation de notre nature humaine déchue en celle qui ressemble au saint caractère du Christ, dont il voulait nous revêtir à l’origine. Cette transformation commence par la nouvelle naissance (Jean 3.3, 5, 8) et se poursuit après le baptême par la sanctification. La sanctification est un processus de croissance quotidienne et continuelle dans laquelle nous permettons consciemment à Dieu d’orienter nos choix, par son Saint-Esprit, pour vaincre nos défauts de caractère empreints de péché. Ceci implique l’abandon des mauvaises habitudes et des anciennes tendances pour un plus grand investissement de soi-même dans les habitudes saines et les traits de caractère que possédait Jésus.

Ce processus est décrit comme le fait de nous dépouiller de notre « vieille nature » (notre ancienne identité) pour revêtir notre « nature nouvelle » (notre nouvelle identité en Christ) (Éphésiens 4.21–32 ; Colossiens 3.1–17). C’est une transformation qui débute par un « cœur » (esprit) nouveau donné par Dieu (Psaume 51.12–14 ; Ézéchiel 36.26, 27 ; Psaume 40.9 ; Jérémie 31.33 ; Hébreux 8.10 ; 10.16) et qui a pour fruit le « renouvellement de l’intelligence » à mesure que ce processus se poursuit (Romains 12.1, 2).

Le résultat est une « nouvelle créature » (2 Corinthiens 5.17) : une nouvelle personne ayant une autre orientation, une autre perspective, une autre perception de la vie ; une personne qui n’est plus dirigée par les pulsions naturelles de la nature humaine déchue, mais dont la vie est dirigée par le Saint-Esprit (Romains 8.1–17 ; Galates 5.16–26). Par ce processus, Dieu restaure notre identité de son état de déchéance. Par la nouvelle naissance et la sanctification, nous sommes rétablis et recevons une nouvelle identité en Jésus-Christ.

Ce qui est réjouissant, c’est que, même si le péché a terni ton identité morale et continue de le faire, le plan divin du salut est en mesure de te transformer et de restaurer en toi l’image originelle de Dieu. Sa grâce est à ta portée pour te sauver du pouvoir du péché et te transformer en une personne possédant un caractère saint. Même si le péché fait partie de toi par ta naissance et par ta nature, tu es sauvé par la grâce et « recréé pour de bonnes œuvres » (Éphésiens 2.8–10 ; Tite 2.11–14). Par cette grâce mise à ta portée, tu es accepté par Dieu en son Fils bien-aimé et tu as tout pleinement en Jésus-Christ devant Dieu (Éphésiens 1.5, 6 ; Colossiens 2.9, 10). Telle est ta nouvelle identité en Jésus-Christ.

En acceptant le plan du salut en Jésus, tu fais partie d’une nouvelle communauté : l’Église, la famille de Dieu sur terre. Par Jésus-Christ, tu reçois une nouvelle identité en tant que l’un des saints de Dieu ; tu fais partie de son peuple, de ceux qui ont accepté son plan de nous restaurer à son image originelle. Tu deviens membre de son peuple spécial sur la terre, pour faire briller, par ton caractère, sa lumière dans les ténèbres de ce monde (1 Pierre 2.9, 10). L’Église de Dieu, où l’on trouve l’amour et l’unité dans la diversité, devient ta nouvelle famille (Galates 3.26–28 ; Éphésiens 2.19–22 ; 4.4–6 ; Colossiens 3.9–11). Cette nouvelle famille devient également une partie de ta nouvelle identité.

Qui es-tu alors ? En Christ, tu es un saint racheté, un pécheur sauvé par grâce, dont le caractère est en cours de transformation et de restauration à l’image originelle de Dieu. Tu es membre de la famille de Dieu, son Église. Tu appartiens à Dieu par droit de rédemption et de recréation (Ésaïe 43.1). Telle est ta nouvelle identité.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Comprendre que dieu est la source de la vie iconDieu le Très-Haut a dit: «Leur invocation y est: «Gloire et pureté...
«On ne leur avait pourtant ordonner que d’adorer Dieu, de Lui consacrer à Lui seul toute dévotion, loin de tout associationnisme...

Comprendre que dieu est la source de la vie icon«L’Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, IL souffla...

Comprendre que dieu est la source de la vie iconTranscription de l’émission Allô Docteurs
«motrice» : le patient continue à comprendre le sens des mots mais c’est l’expression qui est perturbée. Par exemple, IL ne trouve...

Comprendre que dieu est la source de la vie icon2) Examinez le paratexte (= tout ce qui est autour du texte)
«le regard de Dieu» : le narrateur a accès aux pensées de chacun des personnages. IL connaît également leur passé, leur avenir, leur...

Comprendre que dieu est la source de la vie iconPrologue
«se prosterner». Par conséquent, une masjid (mosquée) est tout lieu où l’on se prosterne. Le prophète Mohammed a d’ailleurs dit :...

Comprendre que dieu est la source de la vie iconLes nouveaux outils d’information / communication
«Rhizome». Ces réseaux évoluent très vite : par exemple MySpace est bientôt dépassé, au profit de FaceBook. Notre rôle, en tant que...

Comprendre que dieu est la source de la vie iconRésumé Le soleil est la source de

Comprendre que dieu est la source de la vie iconÀ qui de droit et tous les lectrices/teurs
1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre Et Dieu dit : Que la terre se

Comprendre que dieu est la source de la vie iconNon prise en compte, la portance. Tout corps soumis à un écoulement...

Comprendre que dieu est la source de la vie iconCamus est-il un auteur engagé ? Justifiez
«pour le moment, c’est comme si maman n’était pas morte», ainsi on peut comprendre








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com