Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre








télécharger 3.78 Mb.
titreAprès avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre
page1/72
date de publication08.11.2016
taille3.78 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   72
HS 2

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre pattes. Naruto voulut passer au temple de Kawa mais il pensa qu’il sera inutile et que la mort de Jellal ainsi que d’Hiro s’était déjà rependue. Son voyage de retour dura trois jours. Naruto arriva au petit matin dans son village natal. À peine eut-il franchi les portes de son village, qu’il se fit accueillir par un petit groupe de ninja qu’il connaissait bien.

Sakura : Tu es enfin de retour. Ça fait plaisir de voir que tu es en vie.

Hinata : Naruto-kun.

Kiba : Alors champion, on sait trouver un copain.

Chôji : Il a un nom ce petit et tu la trouver où ?

Naruto : Je suis aussi content de vous voir. Pour répondre à tes questions Chôji, lui c’est Bandit et disons qu’on sait bien trouver tous les deux.

Shikamaru : Et pour la fille et ce Jellal ?

Naruto : Jellal n’est plus de ce monde et pour Pandora, je dois voir l’Hokage mais pas tout de suite. Avec Bandit, on n’a marché une bonne partie de la nuit pour arriver ici. J’aimerais me reposer quelques heures. On n’est en manque de sommeil tous les deux.

Sakura : Je vais prévenir Tsunade que tu es de retour au village. Elle voudra surement te voir au plus tôt.

Naruto : Qu’elle me laisse quelques heures de sommeil. J’en ai vraiment besoin.

Hinata : Je peux t’accompagner chez toi Naruto-kun ?

Naruto : Si tu veux, mais tu as surement mieux à faire.

Kiba : Pour ma part, je vais m’entrainer en forêt avec Akamaru. Si tu veux, un jour ton petit bébé de renard se battra contre lui.

Naruto : Ce n’est pas vraiment un bébé même s’il est très jeune. Je suis sûre qu’il peut rivaliser avec Akamaru.

Kiba : C’est ce qu’on verra une fois qu’il se sera reposé. Je suis curieux de voir ce qu’il a sous les pattes.

Shikamaru : Tu as l’air bien sûr de ton protéger Naruto. Qu’est-ce que ça cache ?

Chôji : Je suis sûre qu’il n’est pas ordinaire ton renard.

Naruto baissa la tête pour observer Bandit afin de lui demander ceci.

Naruto : Tu veux leur montrer ?

Bandit bailla pour montrer qu’il était trop fatigué pour ce battre ou pour montrer de quoi il était capable.

Chôji : Je crois qu’il a plus envie de dormir qu’autre chose.

Shikamaru : Nous montrer quoi ?

Naruto : Disons que Bandit a plus d’un tour dans son sac. Bon, je vais chez moi. Je ne tiens plus debout.

Kiba : Repose-toi bien avec ton petit renard, car Akamaru sera plus qu’en forme pour l’affronter.

Akamaru : Waouf !

Naruto : Ça sera un combat mémorable.

Hinata : Je voudrais t’accompagner, car je n’ai pas grand-chose à faire.

Sakura : Quant à moi, je fonce au bureau de l’Hokage. À tout à l’heure.

Shikamaru : Je viens avec toi Sakura.

Chôji : Je vais retrouver Ino. On va s’entrainer.

Naruto : On se reverra après notre longue sieste matinale.

Tous : Hai !

Kiba parti avec Akamaru en forêt, Shikamaru et Sakura se rendirent au bureau de l’Hokage, Chôji alla rejoindre Ino pour s’entrainer et Hinata fut tout intimider seule en face de Naruto qui avait Bandit dans son kimono. Seule la tête dépassa du haut du kimono.

Naruto : On n’y va Hinata ?

Hinata : Oui.

Naruto et Hinata se rendirent chez le jeune héros du village. Ils ne mirent que quelques minutes pour arriver.

Naruto : Merci de nous avoir accompagnés. On se voit tout à l’heure. Oh maintenant que j’y pense, sais-tu où habite un certain Liam ? Il n’a que 12 ans et son père m’a demandé d’être son sensei.

Hinata : Il me semble avoir déjà entendu son nom, mais je ne sais pas où il habite. Je vais me renseigner pour toi Naruto-kun.

Naruto : Merci Hinata. À tout à l’heure.

Hinata eut un petit geste d’affection envers Naruto en lui fessant un petit bisou sur la joue gauche. En se retirant, elle était toute rouge, mais ne regretta pas son geste.

Hinata : Je suis contente que toi soit revenue entier. Je vous laisse tous les deux, bye.

Hinata s’en alla assez rapidement, car l’émotion était assez intense en elle. Pourtant elle dut se reprendre afin d’aller se renseigner pour le ninja qui a su envahir son cœur depuis le tout premier jour. Naruto fut assez surpris du geste d’Hinata mais en même temps, il connaissait ses sentiments qui furent réciproques, mais en tant que futur Hokage, le village dut passer avant son cœur.

Naruto : J’espère que j’aurais l’occasion de lui parler seul à seul. Bon, ce n’est pas tout ça, mais mon lit nous attend. Je suppose que tu vas dormir sur mon ventre.

Bandit leva les yeux vers le visage de Naruto afin de lui confirmer par un hochement de tête positif.

Naruto : D’accord, ça ira pour cette fois. Je pense te faire ton petit lit pour que tu aies ton coin bien à toi. Aller au lit.

Naruto ainsi que Bandit allèrent se coucher, car ils étaient épuiser de leur voyage. Trois heures passèrent et tous les deux dormirent profondément quand quelqu’un s’infiltra dans leur chambre. Cette personne regarda Naruto dormir avec Bandit sur le ventre. Une à deux minutes passèrent avec que cette personne se mit à hurler :

???: DEBOUT LÀ-DEDANS !

Naruto se réveilla en sursaut tout comme Bandit qui crut sauter au plafond tellement il a eu peur. Notre jeune ninja blond ouvrit grand les yeux quand il vit Sakura à quelques mètres de lui.

Naruto : Qu’est-ce qui ta pris de hurler comme ça pour nous réveiller ?!

Sakura : Habille-toi, car l’Hokage veut te voir tout de suite, mais avant, va te laver ! Tu sens le phoque d’ici.

Naruto : OK, je vais me laver, mais tu aurais pu me laisser dormir encore un peu. Au faite, il est passé ou Sasuke ?

Sakura : Lui aussi et aller faire une petite mission spécial. Il est rentré cette nuit, mais je ne sais pas où il se trouve actuellement. Maintenant, file à la douche ! Je peux garder un œil sur ton renard si tu veux.

Naruto : Il s’appelle Bandit. Merci mais ce n’est pas utile. Tu peux aller dire à la vieille que je serais devant elle dans dix minutes.

Sakura : Alors, remue un peu tes fesses. On se voit dans son bureau.

Sur ses mots, Sakura s’en alla de la chambre de Naruto par la fenêtre. Bandit s’était retiré du ventre de Naruto pour se coucher directement sur le lit, car il voulut encore dormir.

Naruto : Houlà, je n’ai pas envie d’aller me doucher, mais la vieille demande ma présence et en général, ce n’est pas pour rien. Bon et bien quand il faut y aller, faut y aller.

Naruto regarda Bandit qui s’était rendormis sans demander son reste. Notre jeune homme ne voulut plus le déranger alors il alla dans sa salle de bain afin d’y prendre une bonne douche avant de s’habiller pour revenir près de son lit.

Naruto : Je me demande si je le laisse dormir ou si je dois l’emmener avec moi.

En l’entendant, Bandit ouvrit les yeux et redressa sa tête pour regarder son maitre humain. Il avait compris ses paroles donc il se dressa sur ses pattes, s’étira tout en bâillant puis manifesta qu’il voulait aller avec lui en agitant la queue comme un chien.

Naruto : Je crois que j’ai ma réponse. Aller hop, dans le kimono toi. 

Bandit ne se le fit pas redire deux fois. Il sauta dans le haut du kimono afin d’être porté par Naruto qui s’en alla de chez lui par la fenêtre de sa chambre pour rejoindre à toute allure le bureau de l’Hokage qui l’attendit de pied ferme. Naruto ne mit pas longtemps à arriver devant la porte ou il frappa trois petits coups.

Tsunade : Entre Naruto.

Naruto ouvrit la porte afin d’entrer dans le bureau de l’Hokage. Quand il y entra, il vit Sakura mais pas seulement. Sasuke était aussi là et il regarde d’un drôle d’air le petit renard qui le regarda à son tour en penchant la tête du coter droit. Shikamaru avait déjà filé car il avait obtenu les infos qu’il voulait.

Sasuke : Tu t’es fait un petit copain Naruto ?

Naruto : On va dire que je t’ai remplacé par un ami plus fidèle.

Sasuke : Tsss

Tsunade : Approche Naruto. J’ai à te parler sérieusement d’un problème que rencontre notre village, mais avant ça, d’où sors-tu cette boule de poil ?

Naruto : Je suppose que vous m’ayez fait venir pour me parler d’un sujet important et non de comment j’ai eu Bandit.

Tsunade : Tout juste. J’aimerais avoir ton rapport sur ta mission spéciale que tu as menée en solo.

Naruto : Justement, je souhaiterais m’entretenir avec vous à ce sujet, mais seul à seul.

Tsunade : Tu peux parler librement devant tes camarades. Tu ne dois avoir aucun secret pour eux.

Naruto : Je me permets d’insister Hokage. Je ne veux parler qu’à vous seul.

Sasuke : Tu veux lui avouer que tu as regardé sous la jupe de cette fille ou quoi ?

Naruto : Pandora porte un short et je ne suis pas comme tu le penses.

Sakura : Tu sais qu’on peut tout entendre Naruto. On n’est l’équipe sept, ne l’oublie pas.

Sasuke : Depuis quand on n’est redevenu une équipe ?

Sakura : On n’est tous réuni dans la même pièce donc notre équipe est reconstituée.

Sasuke : Et en plus elle est nostalgique. Tu es de plus en plus pathétique Sakura.

Sakura : Et toi, tu n’es qu’un sans cœur. Bon, qu’est-ce que tu voulais dire Naruto ?

Naruto n’osa rien dire pour le moment, car il ne fut pas sûr de lui, mais durant les trois jours de son voyage, il en fut presque convaincu. Pourtant, il refusa encore d’y croire, car c’était tellement impossible à ses yeux. Une longue minute de silence passa avant que Naruto prononce ses quelques mots.

Naruto : C’est à propose de Pandora, la fille que j’ai sauvée. Je crois qu’elle…

Tsunade : Qu’elle… ?

Naruto : Je crois que Pandora est de ma famille.

Suite du H.S 2.1:

Dans le bureau de l’Hokage, Naruto venait de dire une chose qui eut l’effet d’une bombe dans l’esprit de Tsunade ainsi que dans l’esprit de ses camarades. Naruto sembla plus que sérieux ce qui inquiéta l’hokage qui mit quelques secondes à encaisser la nouvelle.

Tsunade : Et tu sérieux Naruto ?

Naruto : Plus que sérieux. Je n’ai pas formellement de preuve pour avancer ce que je dis, mais j’en suis presque convaincue.

Sakura : Si cette fille est vraiment de ta famille. Elle serait qui pour toi ?

Naruto : Je ne sais pas encore, mais quand je l’ai combattu, j’ai ressenti comme un lien entre nous, mais ce lien était comme brisé. Je ne serais expliqué pourquoi mon esprit veut me faire comprendre que j’ai un lien de famille avec elle.

Sasuke : Tu en as d’autre des comme ça ?

Naruto : Si tu veux tout savoir, oui, j’en ai encore des comme ça.

Sasuke : De quel genre ?

Naruto : Genre qu’elle a les sœurs de Kurama en elle.

Tsunade & Sakura : LES SŒURS DE KURAMA ?!

Sasuke : C’est une blague ?

Naruto : Pas du tout. J’ai dû l’affronter elle ainsi que ses deux démones. Je sais que ça parait dingue, mais c’est la vérité. D’ailleurs, j’ai un livre pour le prouver.

Tsunade : Un livre ?

Naruto le sortit de son sac en bandoulière. Quand il l’eut dans les mains, Tsunade le reconnut tout de lui et s’exclama :

Tsunade : Le livre des esprits !

Naruto s’avança vers le bureau de l’Hokage afin de le déposer devant elle.

Naruto : Tout juste. Je sais qu’il a disparu depuis quelques années de Konoha et je l’ai retrouvé lors de mon séjour en prison. Je l’ai parcouru et là enfin les pages qui nous intéressent sont vers le milieu.

Tsunade : C’est donc en elle qu’elles étaient.

Naruto : Vous… Vous saviez pour leur existence ?

Tsunade : J’en avais entendu parler, mais j’ai toujours refusé d’y croire. Un démon dans un corps c’est déjà beaucoup alors deux, ça me paraissait si impossible.

Sasuke : Il a fallu que ça tombe sur une fille.

Sakura : Qu’est-ce que tu entends par là ?

Sasuke : Si c’est moi qui les avait eus dans mon corps, ma vengeance aurait était plus rapide et j’aurais était reconnu comme le plus fort des Uchiwa. C’est du gâchis de les avoir scellés en elle.

Naruto : Tu serais mort Sasuke.

Sasuke : Comment ça ?

Naruto : Pour pouvoir les accueillir dans son corps, Pandora a dû renoncer au pouvoir et à la puissance au nom de l’amour. De plus, les démones renardes l’ont choisie elle, car elles savaient qu’elle ne serait pas méchante comme fille en grandissant. Donc voilà, tu les aurais eus en toi, tu serais mort.

Tsunade : Tout ça ne nous dit pas qui les a scellés en elle.

Naruto : C’est le père de Gaara qui les a scellés en elle.

Tsunade : Pardon ?

Naruto : Disons que j’ai eu ses informations d’un ami à qui on peut faire entièrement confiance. De plus, j’ai la petite histoire qui va avec.

Tsunade : On s’en dispensera pour le moment, car je t’ai fait venir pour une autre chose en plus de vouloir ton rapport sur cette affaire.

Naruto : De quoi s’agit-il ?

Tsunade : Les espions de notre village m’ont rapporté qu’un homme rassemble tous les mercenaires, tous les criminels remirent en liberté ainsi que tous les ninjas assoiffés de sang pour lancer une offensive sur Konoha. D’après certaines informations, cet homme se ferait appeler, l’homme au masque de fer.

Naruto : Et vous voulez que j’aille débusquer ce type afin qu’il renonce à cette offensive de gré ou de force, n’es-ce pas ?

Tsunade : Tu as tout compris Naruto mais avant, je veux que tu détruire les ninjas qu’il a enroulés dans son projet. Pour cette mission qui est de rang S, tu ne seras pas tout seul. Sasuke sera avec toi.

Naruto : Je vois ce qu’il me reste à faire, mais il n’est pas question que je fasse équipe avec lui. À présent, j’ai mon petit partenaire et il remplace facilement Sasuke.

Sasuke : Cette boule de poil ne pourra jamais me remplacer. Ce n’est qu’un bébé.

Naruto : Il est plus rusé que toi en attendant le bébé. Hokage, depuis quand aviez-vous ses informations ?

Tsunade : Cela va faire deux jours et je prends la menace très au sérieux.

Naruto : Savez-vous où se situe la plus grande partie de son armée ? Je ne laisserais personne s’en prendre à mon village.

Tsunade : D’après mes sources, il n’a réuni qu’une poigner d’homme pour l’instant et ils seraient tous à Oto. Ça nous laisse deux à trois jours pour rassembler nos meilleurs éléments afin de se préparer a une éventuelle guerre.

Naruto : Il n’y aura pas de guerre, car je vais aller me charger seul de ce type et de toute son armée.

Tsunade : J’apprécie ta détermination Naruto mais s’il devient trop dangereux voir trop puissant, nous devrons faire appel aux autres kage voir ça cette fille.

Naruto : Hokage avec tout le respect que je vous dois, il est inconcevable de considérer Pandora comme une arme. Le Kazekage vous dira non, j’en suis certain.

Tsunade : Pour la paix ainsi que la suivie de nos ninjas, il sera forcé de dire oui. D’ailleurs, pourquoi attendre qu’il devienne trop puissant avant d’agir. Je vais me rendre à Suna sur-le-champ pour voir le Kazekage afin de lui en parler.

Sakura : Je vais appeler vos gardes du corps Hokage.

Naruto : Non Sakura, tu vas appeler personne, car l’Hokage va rester ici, le temps que je trouve ce type et que je le tue de mes mains.

Sasuke : Serais-tu devenue pire que moi pour les assassina ?

Naruto : Possible. Hokage, donnez-moi quelques jours afin de trouver ce type pour ruiner tous ses plans. Attendez avant de vous rendre à Suna, je vous en prie.

Tsunade : Je te donne deux jours Naruto. Passez ce délai, je vais à Suna pour parler au Kazekage de sa petite protéger.

Naruto : Merci Hokage. Je pars immédiatement pour Oto.

Sur ses mots, Naruto tourna les talons afin de s’en aller du bureau de l’Hokage mais Sasuke intervient.

Sasuke : Je viens avec toi.

Naruto : Ce n’est pas une promenade de santé et je ne te veux pas dans mes pattes.

Sasuke : Tu ne me feras pas changer d’avis. Je serais cent fois plus utile que la boule de poil que tu trimbales.

Bandit regarda Sasuke et commença à grogner contre ce dernier. Sasuke le regarda d’un regard noir pour dire :

Sasuke : Tiens ta peluche en laisse ou il va finir en descente de lit.

Naruto : C’est toi qui vas finir en descente de lit si tu ne la fermes pas.

Sasuke : J’aimerais bien voir ça.

Naruto*regarde Sasuke* : Oh tu veux voir ça. Ramène-toi part ici que…

Soudain quelqu’un fit irruption dans le bureau de Hokage. Cet individu était tout essouffler et tous reconnurent Ino. Notre jeune fille reprit son souffle pour lancer :

Ino : Viens vite dans la forêt Naruto. Kiba et Akamaru ont des problèmes contre un drôle de type.

Naruto : J’arrive !

Naruto suivit Ino qui fonça dans tout le manoir de l’Hokage afin d’en sortir rapidement pour se diriger dans la forêt de Konoha. Après cinq minutes de course folle, Naruto ainsi qu’Ino arrivèrent dans une petite clairière entourer d’arbres ou ils virent Kiba ainsi qu’Akamaru au sol. Ils furent mal en point, car ils avaient des blessures qui semblaient profondes.

Naruto*tout bas* : Reste cacher Ino et dès que ce type sera assez loin de Kiba et d’Akamaru, tu les aideras à s’en aller d’ici pour les conduire à l’infirmerie.

Ino*tout bas* : Je vais avoir besoin de Sakura pour les premiers soins. Faut que j’aille là prévenir.

Soudain, Sakura se posa sur la même branche qu’Ino et Sasuke ne fut pas en reste, car il alla se poser non loin de Naruto.

Sakura*tout bas*: Pas besoin Ino, je suis déjà là.

Sasuke : Ce n’est pas sympa de m’avoir oubliée en cours de route.

Naruto : Tu as retrouvé ton chemin petit poucet.

Sasuke : Tsss

Tous observèrent la scène qui se déroula sous leurs yeux. Kiba et Akamaru étaient au sol face à un type aux allures de dompteur. Ce mec était accompagné d’un tigre d’Asie qui fut sur la droite de son maitre.

Sasuke : Je déteste le cirque.

Sakura : Ils ont l’air vraiment mal. Il faut éloigner ce mec ainsi que son fauve pour que je puisse soigner Kiba ainsi qu’Akamaru avec Ino.

Naruto : Je me charge de ce gugusse. Rester ici les filles. Ça ne va pas être long.

Sasuke : Méfie-toi quand même. Il n’a pas l’air d’un débutant.

Naruto : C’est nouveau ça que tu t’inquiètes pour moi.

Sasuke : Ferme là et va s’y. Je reste cacher au cas où.

Naruto : Ne t'endors pas papi.

Naruto sauta de sa branche afin d’atterrie entre le dompteur et Kiba. Le jeune homme avec son grand chien fut derrière Naruto qui lança un regard noir au type.

???: Il me semblait bien que je t’avais renifler. Tu n’as pas mis longtemps à descendre de ton perchoir. As-tu eu peur pour la vie de tes amis ?

Naruto : Peur est un bien grand mot. Il est normal que je m’inquiète pour mes amis. À présent ton adversaire, c’est moi.

???: À qui ai-je affaire ?

Naruto : Je suis Naruto Uzumaki, futur Hokage de Konoha qui t’annonce qui va te botter le cul pour ce que tu as osé faire à mes amis.

???: Quelle vulgarité dans la bouche d’un gamin et ton nom ne met pas inconnue. Bon, vu que tu t’es présenté à moi, il me semble juste que j’en fasse autant. Je me nomme Gaho Otoko et mon fidèle compagnon que tu peux voir ici à ma droite s’appelle Kan. Nous fessons partis d’une grande famille de cirque qui hélas n’a pas survécu à ce siècle. Fessons une minute de silence en sa mémoire.

Gaho Otoko entama sa minute de silence. Naruto put observer plus amplement comment il était habillé. Gaho n’avait à première vue pas l’air du tout d’un ninja. Il porta un chapeau haut de forme sous lequel se trouvèrent ses cheveux bruns descendant jusqu’à ses épaules. Ses cheveux commencèrent à devenir blancs. Il avait les yeux plutôt noirs tout comme sa moustache qui finissait en boucle de chaque coter. Gaho porta une cape grise comme celle d’un grand monsieur. Sous cette cape, ce trouva un vêtement de dompteur qui fut couleur or, mais ce qu’il y avait brodé dessus était noir. Son pantalon était blanc casser avec un motif de tigre japonais sur chaque des jambes. Enfin pour finir, il avait des petites chaussures de ville pointue au bout et d’un rouge assez vif. J’allais oublier, Gaho a des gants blanc ivoire. Il ressembla plus à un clown qu’à un dompteur. Gaho avait aussi une canne et le pommeau de cette canne était la tête d’un tigre en cristal. Tout le reste de la canne était noir. Gaho n’avait pas de bandeau distinctif alors Naruto en vient à cette question.

Naruto : De quel village viens-tu ? Et aussi, est-ce que tu es vraiment un ninja ?

Gaho : L’habit ne fait pas le moine mon jeune ami et je suis outragé que tu oses dire que je ne suis pas un ninja. Pour mon village d’origine, je n’ai pas à te répondre.

Naruto : Tu comptes parler encore longtemps ou on passe aux choses sérieuses ?

Gaho : Parler peut faire plus de mal que des coups porter sur un corps. N’ai-je pas raison ?

Naruto : Oui, mais en l’occurrence, je dois t’éliminer et botter les fesses de tous tes petits copains pour pas que l’homme au masque de fer nous déclare la guerre.

Gaho : Je vois que tu ne connais que le surnom de mon chef. De plus, tu le menaces ouvertement devant moi. Il va de soi que je ne peux te laisser vivre avec te telle intention, mais avant, laisse-moi te poser une question.

Naruto : Laquelle ?

Gaho pointe de sa canne Bandit qui le regarda méchamment.

Gaho : Comptes-tu te battre avec cette peluche dans ton kimono ?

Naruto en avait presque oublié que Bandit se trouva dans son Kimono. Notre jeune héros le prit afin de le déposer par terre.

Naruto : Désoler mon grand, mais je dois le combattre seul. Va te mettre à l’abri.

Une fois ses quatre pattes à terre, Bandit commença a ce faire gros et a grogné contre Kan qui le regarda en ce demanda qu’est-ce qu’il lui voulait. Soudain, Kiba se redressa difficilement et émit quelques mots.

Kiba : Fait attention Naruto, ce type est très dangereux.

Akamaru : Wouaf…

Naruto : Prends Bandit avec toi Kiba et éloignez-vous d’ici sur le champ. Ça risque de faire mal.

Gaho : Je donne une minute à tes amis pour partir loin d’ici, car ça risque d’être rapidement un festin pour Kan.

Naruto : Bouge-toi Kiba.

Kiba : J’arrive.

Kiba arriva rapidement près de Bandit afin de le prendre pour ne pas qu’il bondisse sans réfléchir sur le tigre. Bandit voulut se débattre, mais ça serait peine perdue donc il y renonça. En passant à la hauteur de Naruto, Kiba lui dit :

Kiba : Fais-lui bouffer sa canne.

Naruto : Compte sur moi.

Kiba s’en alla avec Bandit ainsi qu’avec Akamaru qui marcha lentement près de son maitre. Une fois loin, Sakura et Ino le rejoignirent pour le soigner avant de les conduire à l’infirmerie. Quant à Sasuke, il fut toujours spectateur de la scène.

Gaho : Bien. À présent, nous allons pouvoir enfin nous battre. Es-tu prêt ?

Naruto : Plus que prêt alors…

Naruto et Gaho : EN GARDE !

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   72

similaire:

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconPrésentation de l’auteur
«Un ami lui avait donné ses papiers après en avoir déclaré la perte. Ils étaient deux à posséder la même identité. Malgré cela, ils...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconSurtout ‘’La ronde de nuit’’ qui est étudiée dans un dossier à part
«Un ami lui avait donné ses papiers après en avoir déclaré la perte. Ils étaient deux à posséder la même identité. Malgré cela, ils...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconJ’éprouve une reconnaissance toute particulière pour René Lalanne,...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconLa fin du vingtième siècle et le début du vingt et unième siècle...
«scientifique». Sa réflexion entend apporter un correctif qu'il juge important pour le progrès scientifique lui même, au sens englobant...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconLes extraits cités des passages étudiés ne prétendent pas s'y substituer;...
Ma nièce avait ouvert la porte et restait silencieuse. Elle avait rabattu la porte sur le mur, elle se tenait elle-même contre le...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconDurant les mois qui suivirent Fred ne pensa pas revoir Lange. IL...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconHistoire des pratiques corporelles L1
«Après avoir lu trois ou quatre mille descriptions de batailles et la teneur de quelques centaines de traités, j’ai trouvé que je...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconToute la famille est heureuse de ce nouvel arrivant ! IL quitte l’élevage,...
«non» fermement, le sortir ensuite en le portant, attendre qu’il fasse de nouveau à l’extérieur et le récompenser chaleureusement...

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconNotre ami le sommeil

Après avoir rempli sa mission, notre jeune héros avait quitté Suna le lendemain matin pour rentrer chez lui à Konoha en compagnie d’un nouvel ami à quatre iconUne approche scientifique contestée au sein de la communauté des chercheurs…
«troubles comportementaux des conduites» chez l’enfant, censés annoncer un chemin vers la délinquance. Avec à la clé un «carnet du...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com