Grille de planification d’une situation d’apprentissage








télécharger 25.51 Kb.
titreGrille de planification d’une situation d’apprentissage
date de publication08.11.2016
taille25.51 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos


GRILLE DE PLANIFICATION D’UNE SITUATION D’APPRENTISSAGE

TITRE DE L’ACTIVITÉ et thème

Date

Les couleurs de l’arc-en-ciel

Jeudi 19 mars 2015

INTENTION PÉDAGOGIQUE

Les enfants se questionneront sur ce que peuvent donner les mélanges de couleurs et participeront à l’expérimentation.

SPHÈRE DE DÉVELOPPEMENT en lien avec l’intention - Surligner en VERT la sphère (1) principale/en JAUNE, la (1) sphère secondaire.

Sensoriel moteur C1

.

Affectif

C2

Social

C3

Langagier

C4

Cognitif

C5

Communication orale

Émergence de l’écrit

Maths

Science et

technologie

Univers

social

Musique

Danse

Arts

plastiques

Art dramatique

*Pour ces deux sphères de développement, préciser également un (1) domaine d’apprentissage par un X

SAVOIR ESSENTIEL de la compétence visée (1)

Stratégie : Anticiper, expérimenter et vérifier ce que font différents mélanges des couleurs.

Connaissance : Les jeux d’expérimentation (mélanger différentes couleurs).

Repère culturel : L’exploitation de la littérature enfantine (comptine), l’environnement physique de son milieu les éléments naturels (les couleurs)



ORGANISATION (durée, matériel, gestion, repères culturels, etc.)

Durée : 40 minutes

Regroupement : grand groupe

Gestion : Être calme (appliquer les conséquences habituelles), écouter les consignes, rester assis lorsque demandé.

Matériel : La feuille des hypothèses et résultats (19x), tasses à mesurer (¼ et ¾), 7 verres d’eau (¾ de tasse), 1 verre de lait (¼ de tasse), colorant alimentaire (rouge, jaune et bleu), cuillère en plastique, essuie-tout, serviette, la comptine Le jaune, le rouge, et le bleu, la pancarte des mélanges de couleurs, les mots étiquettes des couleurs, coffre à crayons, napperons.



DÉROULEMENT (durée totale = 30 à 45 minutes)

PRÉPARATION

Préparer le matériel à l’avance : préparer 7 verres d’eau (¾ de tasse) et 1 verre de lait (¼ de tasse). Dans 4 verres transparents remplis d’eau, préparer le jaune (3 gouttes), le rouge (3 gouttes), le bleu (3 gouttes) et le noir (1 goutte de bleu, 1 goutte de rouge, 1 goutte de jaune). Placer une serviette sur le dessus ou les mettre dans une armoire pour cacher les préparations. Placer, à la portée de la main, le colorant alimentaire, la cuillère en plastique et du papier essuie-tout.

Déclencheur (au tapis) : présenté la comptine Le jaune, le rouge, et le bleu. Montrer la vidéo parce que les images peuvent donner une piste de réflexion aux enfants. (Intelligences multiples : visuelle et auditive)

Consignes : Poser les questions suivantes :

- Pourquoi dit-on que le rouge, le jaune et le bleu peuvent faire tout un arc-en-ciel?

- Qu’est-ce que ça veut dire les mots « couleurs primaires »? (Couleurs que l’on ne peut pas reproduire avec d’autres couleurs)

- Quelles couleurs connaissez-vous? Quelles sont vos couleurs préférées?

Annoncer la première tâche : annoncer aux enfants que vous avez perdu une feuille précieuse qui donnait beaucoup d’informations sur les couleurs. Il ne vous reste que celle où il n’y a rien de fait. Leur dire : nous allons expérimenter les mélanges des couleurs avec de l’eau, du lait et du colorant.

RÉALISATION

Étape 1 : Présentation de la feuille (à leur table)

faire sortir les coffres à crayons et les napperons (passer le nombre de feuilles nécessaires à chaque table)

Présenter la feuille à remplir. Expliquer que, pour mélanger les couleurs, il faut choisir les couleurs que nous voulons mélanger. Quelles couleurs devrions-nous mélanger? (Donner des pistes au besoin, faire des liens avec la comptine). Donner les réponses de façon claire par la suite : mélangez le jaune, le bleu et le rouge (couleurs primaires)

Consignes : Remplir avec eux la première colonne où il y a les pots de peinture. Inviter les enfants à reconnaitre les mots de couleurs et les encourager à regarder les mots étiquettes pour colorier les bons pots aux bons endroits. Fournir les mots étiquettes aux trois tables.

Se promener entre les tables pour voir les stratégies utilisées et vérifier la compréhension de chacun.

Étape 2 : Réalisation des hypothèses

Expliquer aux enfants ce qu’est une hypothèse. (C’est quelque chose que l’on pense être vrai, mais que pour vérifier et être certain de ce que l’on pense, on doit faire une expérience. Avec les mélanges des couleurs, on pense à ce que ça pourrait être et on vient vérifier avec de l’eau et du colorant.)

Consignes : Pensez aux couleurs que vous connaissez. Quelle couleur pourrait-on faire avec le bleu et le rouge? Avec le jaune et le bleu? Avec le rouge et le jaune? Le noir et le blanc? Prends tes crayons-feutres pour remplir les premières taches de la deuxième colonne. (Demander aux enfants de pointer les taches à colorier)

Étape 3 : Réalisation de l’expérience

Après que tous les enfants aient terminé les hypothèses, les rassembler autour des verres préparés.

Donner les règles à suivre : pas de bousculade, on ne touche pas, on regarde avec les yeux et on écoute avec les oreilles.

Consignes : Faire les mélanges de couleurs. Verbaliser tout ce que l’on fait. Demander aux enfants, avant chaque mélange, les résultats attendus.

- Orange : 4 gouttes de jaune et 1 goutte de rouge. Mélanger avec la cuillère, puis l’essuyer.

- Vert : 1 goutte de bleu et 2 gouttes de jaune. Mélanger avec la cuillère, puis l’essuyer.

- Violet : 1 goutte de bleu et 1 goutte de rouge. Mélanger avec la cuillère, puis l’essuyer.

- Gris : verser le noir dans le blanc et mélanger avec la cuillère.




INTÉGRATION

Faire un retour sur les couleurs obtenues. Comment a-t-on fait le violet? Le vert? L’orange? Remplir en groupe la dernière colonne de taches. Remplir la feuille en même temps qu’eux. Était-ce ce que vous aviez pensé?

Parler du noir et du blanc. Le noir, c’est les trois couleurs primaires mélangées ensemble. Ça sert à rendre la couleur plus foncée. Le blanc n’est pas vraiment une couleur. On l’utilise pour pâlir les autres couleurs. Par exemple, le rose est fait avec du rouge et du blanc. C’est un peu comme les couleurs que vous avez utilisées pour faire l’œuf de Pâques.



Difficultés anticipées

Solutions possibles

1. Rester assis à sa place et ne pas toucher à l’expérience.

2. Les enfants pourraient faire les mauvaises couleurs dans les pots de peinture.

3. L’activité peut être trop longue et les enfants pourraient avoir de la difficulté à rester assis jusqu’à l’expérience.

1. Appliquer les conséquences habituelles (2 avertissements, puis assis sur la chaise avec un nom au tableau

2. Prévoir des feuilles supplémentaires ou du liquide correcteur.

3. Faire une petite activité pour les faire bouger. Arrêter l’expérience, aller au tapis et faire de l’exercice. Faire une activité de transition qui demande aux enfants de bouger.

Activité déversoir :

Placer un morceau de céleri dans chaque verre de couleur et regarder le résultat! Les céleris prennent la couleur de l’eau (ne pas le faire avec le gris, le lait empêche le phénomène). Demander aux enfants leurs hypothèses et les noter au TNI. (Regarder le lendemain pour voir les résultats.)

(Placer un céleri dans le rouge et un dans le violet. Placer un céleri, où le pied est coupé en deux, dans deux couleurs différentes. Un dans le bleu et un dans le jaune.

Nous pouvons garder l’expérience pendant une semaine (les feuilles des céleris deviendront de plus en plus colorées).


similaire:

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconRecherche de solution 14
«analyser quantitativement une transformation d’énergie mécanique dans une situation donnée.» (Pda, 2013). Dans le cas ci-présent,...

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconSituation d’apprentissage et d’Évaluation

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconSituation d’apprentissage et d’évaluation
«Le cas d’Esteban et Janika» produite par le cs des Affluents et l’Agence de la santé et des services sociaux du sud de Lanaudière...

Grille de planification d’une situation d’apprentissage icon1- qu’est-ce qu’un test ?
«Technique permettant une description quantitative et contrôlable du comportement d’un individu placé dans une situation définie,...

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconRésumé Comment identifier les obstacles à l'apprentissage et comment...
«au travers» des obstacles à l’apprentissage dont les principaux sont : les "conceptions" des élèves

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconCanevas d’une unite d’apprentissage

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconFondements generaux du processus d’apprentissage et d’entrainement
«8 – 10 ans» à «17 – 18 ans»,tout en observant les principes didactiques essentiels d’apprentissage et d’entraînement

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconGrille avancée de Bonewits pour l'évaluation du danger potentiel d'une secte
«respectables» dans un siècle que ceux de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne le sont présentement

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconComité de référence relatif à l’intervention d’un tiers dans la vie...
«assistant sexuel» afin d'apporter un type de réponse aux personnes en situation de handicap demandeuses d'un accompagnement les...

Grille de planification d’une situation d’apprentissage iconConseil écoles-collège Grille de préparation








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com