Le piège du deuxième tour








titreLe piège du deuxième tour
page7/87
date de publication14.04.2017
taille3.6 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   87

======================================================

Le 2 octobre 2010

L’Opposition a le Pouvoir

Jean Erich René

 

Dans un pays libre et démocratique le droit de vote est accordé à tous les citoyens. Cependant il implique aussi le devoir de bien s’informer avant de déposer son bulletin dans l’urne. Peu de gens ne sont pas conscients du tort qu’ils font à la nation en posant ce geste de manière délibérée. Ils sont dument coupables des actions que leur candidat aurait posé au cours de son mandat et en portent l’entière responsabilité. Après coup, en leur âme et conscience brûle le profond regret d’avoir remis les clés du Palais National à:

 

- un antinational qui a dévalisé toutes les entreprises publiques telles que: la Teleco, le Ciment d’Haïti, la Minoterie pour les vendre au rabais à un Club de copins et à des Compagnies bidons,

- un voleur qui a empoché les 197 millions de Petrocaribe sans crier gare,

- un dilapidateur des fonds du CNE dont l’Actif et le Passif sont en déséquilibre suite à un dépôt de 25 millions de dollars en Suisse qu’on ne va jamais lui remettre.

- un immoral qui n’éprouve aucune honte à recevoir l’ordre et le mariage

- un traitre qui n’a pas hésité à faire appel aux Soldats étrangers pour fouler le sol national

- un dévergondé qui change de femme comme il change de chemise

- un criminel dont les forfaits ont été défrayés dans les colonnes de nos journaux et revues

- un irresponsable qui ne se soucie guère de la situation lamentable des sinistrés du séisme

 

On peut tromper un goupe de personnes pendant un certain temps mais on peut pas tromper tout le monde tout le temps. Ces candidats qui ont déjà commis les 7 péchés capitaux ne peuvent pas avoir la bénédiction des électeurs. A travers l’histoire, à chaque fois qu’une société est en décadence, on assiste à un revirement spectaculaire grâce à une réserve morale qui s’active à prendre le levier de commande. Ce que tout le monde disait tout bas est révélé aujourd’hui au grand jour par un sondage scientifique mené par le BRIDES ou Bureau de Recherche en Informatique et en Développement Economique et Social. Voici les résultats publiés dans l’ordre décroissant selon la distribution des fréquences:

1.- Mirlande Hyppolite Manigat(RDNP):............................ 23,1%

2.- Charles-Henry Baker(RESPE) .................................... 17,3%

3.- Michel Martelly (Repons Peyizan)................................ 17,1%.

4.- Jacques Edouard Alexis (MPH)..................................... 8,1%*

5.- Jean Chavannes Jeune (ACCRHA)................................7,8%

6.- Jude Célestin (INITE).......................................................7,8% *

7.- Yvon Neptune (AyisyenPou Ayiti) ...................................2,1%

8.- Wilson Jeudy (FOS 2010) ...............................................1,5%

9.- Yves Cristallin (LAVNI) ....................................................1,4.%

10.-Jean-Henry Céant (RENMEN AYITI) ..............................1,3%

11.-Jean Hector Anacasis (MODEJHA) ................................1,2%

12.-Garaudy Laguerre (Wozo)...............................................1,1%

13.-Leslie Voltaire (Ansanm Nou F).....................................1,1%

14.-Gérard Joseph (G.Solidarité) ...........................................-8%

15.- Josette Bijou (Indépendant).............................................-4%

16.-Axan Abellard (KNDA) .....................................................-3%

17.-Eric Smarcki Charles (PRNH) ..........................................-3%

18.-Léon Jeune (KLE).............................................................-2.%

19.- Necker Blot (Platfm 16 Décembre)................................-1%

Aucun.....................................................................................4,4%

Non déclaré.............................................................................2,4%

 

Interprétation scientifique des résultats

 

La moyenne étant de 50%, la variance est égale à 0,25 et l’écart type est de 0,5. Tous les candidats qui sont situés en dessous de - 0,5 c’est à dire en dehors des limites de l’écart-type la Loi Normale les place dans la zone de rejet. Nous voulons dire par là que Gérard Joseph (G.Solidarité)= -8% Josette Bijou (Indépendant) = -4%, -Axan Abellard (KNDA) = -3%, -Eric Smarcki Charles (PRNH) = -3%, Léon Jeune (KLE) = -2%, Necker Blot (Platfm 16 Décembre = -1% statistiquement ne sont pas acceptables.

 

Ce sondage réalisé sur un échantillon de 6.000 personnes à travers le territoire d’Haiti est valide. Par la taille et l’étendue de l’échantillon, l’enquête statistique de BRIDES suit la Méthode aléaloire et les conditions requises par les Sciences Statistiques pour l’application de la Loi Normale illustrée par la Courbe en cloche. Donc les résultats publiés ne souffrent d’aucun biais. Ceteris paribus, ils préfigurent clairement le verdict des urnes du 28 novembre 2010. Selon la Loi Normale, Centrée et Réduite de Gauss Jordan, Mirlande Hyppolite Manigat est le leader incontestable parce qu’elle est plus proche de la moyenne. L’inférence statistique vient d’apporter un implacable démenti à toutes magouilles ultérieures en faveur d’un quelconque candidat de l’Unité. Pour confirmer notre thèse, analysons politiquement et de manière intelligible les résultats descriptifs de l’analyse statistique des données pré-électorales:

- Les 3 premiers candidats Mirlande Manigat, Michel, Michel Martelly, Charles-Henry Baker cumulent à eux seuls: 23,1 % + 17,3 % + 17,1 % = 57,5 %. Il est donc clair que l’Opposition est majoritaire. Il ne reste que 42,5 % pour les autres candidats.

 

Qui sont-ils?

Voici le pourcentage obtenu par les 7 morceaux de l’Unité collés ensemble : Jacques Edouard Alexis, Jude Célestin, Yvon Neptune, Yves Cristallin, Jean Hector Anacacis, Leslie Voltaire, Eric Charles : 8,1% + 7,8% + 2,1%+.1,4.%+1,2%+1,1% = 21.7%

 

Il est clair et évident qu’il n’y aura aucune coalition entre l’Unité et Mirlande Manigat, Charles Henri Baker, Michel Martelly, Jean Henri Céant, Jean Chavannes Jeune.

 

Si après deux mandats de 5 ans le Parti au pouvoir n’a pu obtenir que 17% des voix ce n’est pas dans deux mois qu’il va cumuler les 50% + 1. Le seul recours de l’UNITE c’est la fraude mais cette fois-ci la baraque va éclater. YO PA LAN KATON WAN.

 

Signalons qu’aucun Parti Politique n’arrive encore à obtenir les 50% + 1, la condition sine qua non pour être élu Président. Selon les résultats publiés par BRIDES, il faut une négociation entre les Partis Politiques inscrits et les Partis Politiques de l’Alternative qui ont choisi de bloquer les élections. D’ailleurs leurs candidats aux élections législatives confrontent le cuisant problème de l’utilisation des emblèmes de leurs Partis, le témoin le plus significatif de l’appartenance politique de leurs électeurs. A défaut, le CEP compte imposer le numéro de leurs Partis qui en l’occurence n’est pas fonctionnel. L’Opposition a la responsabilité morale et le Pouvoir de négocier pour faire pencher dans son camp la balance en faveur de l’élu du 28 novembre 2010.

======================================================

Le 29 septembre 2010

Crise post-électorale

Jean Erich René

 

L’ouverture officielle de la campagne électorale le 27 septembre 2010, moyennant l’ordonnancement obligé des différentes séquences dans une fourchette de deux mois, est la preuve irréfutable du dirigisme du Conseil Electoral Provisoire, sous le remote control du Président René Préval. La mise de fonds de la Communauté Internationale complétant le budget des élections est un signe formel qui ne trompe pas. Que les rêveurs impénitents se frottent les yeux pour prendre lecture du calendrier électoral dressé par le CEP ou Conseil Electoral Partisan. Il n’est plus question de lancer des diatribes visant à bloquer les élections. Le rêve ne fait pas l’action, mais l’action concrétise le rêve. L’Opposition n’a pas les moyens de sa politique.

 

Persister dans la même direction sans tenir compte de l’environnement national et international est un acte suicidaire. La stratégie de Préval consiste en un faible taux de participation aux élections du 28 novembre 2010. Avec un CEP acheté argent comptant, il est clair et évident que les urnes ne seront pas dépouillées et les bulletins seront ramassés à la pelle. Avec une Force Unitaire tendant vers une coalition des Partis Politiques en un seul faisceau, la réaction ne passera pas.Il suffit de ne pas baisser les bras en mettant sur pied la stratégie optimale avec la ferme conviction qu’aucune élection n’est gagnée d’avance.

 

Rien ne sort de rien. Sur l’échiquier politique, au cours d’une campagne électorale, toute modélisation stratégique efficace doit tenir compte de la configuration des candidats. La ligne cardinale, tant au niveau des élections législatives que présidentielles, consiste à évaluer le pourcentage de réussite des candidats. La loi distributive nous offre l’outil idéal. Il n’est pas prudent de naviguer sur une mer démontée sans une évaluation préliminaire des risques à prendre. L’estimation du suffrage des membres de la Force Unitaire et de leurs adhérents peut nous donner une idée approximative de l’espérance des votes par rapport au nombre d’électeurs.

 

Si le rapport est nettement supérieur à 50% + 1 on est sûr d’avoir rendez-vous avec la victoire.S'il y a fraudes, le cri du peuple s’imposera. Dans le cas contraire on doit corriger les défaillances relevées au niveau de certaines sections communales afin d’aggraver le score. En Haiti la misère bat son plein. L’espèce sonnante est déterminante.Dans le contexte politique actuel l’argent est primordial. Cependant chaque candidat a ses points de faiblesse. Lorsqu’ils ne peuvent pas identifier la source de leurs richesses ou fournir la preuve de leurs capacités, ils perdent automatiquement la face. La pertinence des séquences d’intervention peut creuser l’écart entre les compétiteurs, quelle que soit la couleur de leur plumage. La probabilité de maximisation de la réussite dépend de la normalisation des options choisies.

 

Selon le calendrier du CEP, l’affichage des photos et des slogans autorisé de Septembre à Octobre, présente des contours difficiles. Le Service de Vulgarisation du Ministère de l’Agriculture reconnait que les photos ne sont pas facilement décodées par les analphabètes, les slogans encore moins. Au cours d’une séance d’information on a projeté sur un écran le portrait d’une femme enceinte. A l’étonnement général, les spectateurs l’ont rapidement assimilé à Manman Simone! Il serait préférable d’adjoindre à la photo du candidat son numéro plus facile à déchiffrer grâce à l’apprentissage de la borlette. Le message est clair quand Jude Célestin a reçu le chiffre 10 que portent ordinairement les vedettes du football: Pelé, Maradona etc.

 

La diffusion des messages au cours des débats politiques en vue des élections requiert un différentiel à plusieurs vitesses.Le processus psychique de la diffusion varie d’un milieu à l’autre. La crédibilité d’un candidat et son image sont tributaires de la pertinence de son discours. D’où l’insignifiance de certains Chefs d’Etat même après deux mandats. La perception des citoyens d’un Homme Politique dépend de sa rhétorique. Dans cet ordre d’idées l’Internet devient l’arme de la dialectique contemporaine et l’interface physique idéale pour vendre son programme. La philosophie des réseaux échappe au contrôle des dictatures les plus féroces . Barack Obama en a fait son cheval de bataille pour vaincre les forces hostiles du Capitalisme américain .

 

Selon le sociologue Pierre Musso, l’Internet prend l’allure d’une pseudo-religion reflétant la philosophie de St Simon relative au principe de la gravitation universelle. En Haiti son impact est moindre mais il a écarté de la course électorale et même effacé de la scène politique Elizabeth Delatour suite à une fin de non-recevoir de la Première Dame de France. Autrefois une telle information prendrait du temps avant d’atterrir sur le théâtre national sans aucun effet. Le Ministre de la Jeunesse est en train de faire actuellement l’amère expérience de la démocratie du Web. Dans l’opinion générale il est déchu puisqu’il est déjà perçu comme un pédéraste endurci et un violeur invétéré. En conséquence il ternit l’image de son Gouvernement déjà grabataire.Voilà les gens qui veulent continuer à nous diriger.

 

Au cours de la campagne électorale, la langue utilisée est d’une importance capitale pour faire passer les messages souhaités. En Haïti, le créole, notre langue maternelle, a la plus grande cote d’écoute. C’est le mode d’expression naturelle de nos émotions, de nos moeurs et de nos coutumes. On peut utiliser une langue véhiculaire propre à chaque groupement social haïtien. En situation de bilinguisme l’intervenant doit nécessairement tenir compte des pôles de compétence intellectuels et socio-économiques pour construire son argumentaire. Le marketing de la campagne électorale repose sur l’habileté de communication du candidat. Le "Yes We Can" de Barack Obama" comme une tempête a charrié la sympathie du monde entier pour le propulser à la Maison Blanche.

 

La rhétorique est d’une importance capitale au cours d’une campagne électorale. Elle peut aisément basculer les débats en faveur d’un vrai tribun. Les interventions à la Radio, la télévison, l’Internet en bandes video, sont désormais indispensables pour le candidat à la recherche d’une plus grande surface de contact. Même quand le CEP, à la merci de René Préval, interdit les interventions publiques des candidats au profit des spots publicitaires en faveur de son poulain sur le réseau national, la cybernétique leur offre des créneaux qui leur permettent de communiquer sans avoir besoin de solliciter la permission de leurs mystificateurs


Il n’est pas intelligent de se fier aux sondages qu’on fait circuler sur le net.C’est un moyen détourné de violer notre conscience pour influencer les élections afin d’augmenter artificiellement la cote d’un candidat en magnifiant son image beaucoup plus que sa grandeur nature. L’agressivité ne mène nulle part. Le candidat qualifié, ordinairement fait preuve de sérénité et ne répond jamais du tac au tac. Il observe impassiblement et attend les derniers jours de la campagne pour contre-attaquer . Ainsi l’adversaire n’aura plus le temps de répliquer. Préval est en déficit de popularité mais il a la machine politique en main et n’entend pas faire marche arrière.

 

L’Inite compte 7 candidats dans la course et l’Opposition 12. Malgré les publicités à grand renfort sur la Chaine Nationale et les déploiements d’affiches multicolores, Jude Célestin n’a aucun aura politique. Son passé le suit. Peut-on former une nouvelle génération d’hommes politiques avec des malfrats ? A 48 ans, l’âge du décès de Dessalines, quand on a un compte certifié de 25 millions de dollars en Suisse, sans avoir gagné le gros lot de la Lotto ni fructifié préalablement en affaires, on doit s’expliquer comme comptable des deniers publics à la direction du CNE ou Centre National des Equipements. Comment le CEP de Gaillot Dorsanivil, mille fois décrié, va-t-il s’y prendre pour déclarer Jude Célestin gagnant sans provoquer un soulèvement général. Pour nous faire avaler la pilule le Président René Préval déclare qu’il n’a pas suffisamment de policiers pour assurer la sécurité des élections. D’ores et déjà il suppute que le taux de participation sera faible. Comprenne qui pourra ! La crise post-électorale haïtienne est évidente.

======================================================

From: Jean Erich Rene
Date: Saturday, September 25, 2010, 10:22 AM


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   87

similaire:

Le piège du deuxième tour iconFit ping tonic
«fit-ping- tonic». Les entraîneurs du club, David, Antoine, Alexandre et Théophane ont été tour à tour participants et animateurs,...

Le piège du deuxième tour iconLe piège anti écureuils cachottiers L’article 755 cgi

Le piège du deuxième tour iconJe dédie le deuxième tome de ce livre à

Le piège du deuxième tour iconRipcurl pitchoun Tour

Le piège du deuxième tour iconDeuxième Partie: Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire

Le piège du deuxième tour iconLa deuxieme enfance ( la periode d’enfant en ecole maternelle )

Le piège du deuxième tour iconLecture suivie : «Tour du Monde en 80 jours»

Le piège du deuxième tour iconTour de synthese d4 – bertrand dunogue dossier n°1 Enoncé

Le piège du deuxième tour iconDonc, dans le référentiel terrestre supposé galiléen, la deuxième...

Le piège du deuxième tour iconOe : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde
«J’ai pensé que je n’avais qu’un demi-tour à faire…» à «la porte du malheur»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com