Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran








télécharger 54.72 Kb.
titrePrésentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran
date de publication13.04.2017
taille54.72 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
JOURNEE AU CANNET DE ROCHEVILLE 06

Le samedi 6 novembre 2010
- Mise en place d’un collectif « Handicaps et Sexualités » 06 -
Présents :
Associations 06 présentes :

- Mr JL FOUCHIER (Adjoint du FAM R. Labreuille)et Mme K.ENARD (animatrice)

- Mme B. GENETELLI (Api End)

- Mme Dr CASARI (SESSAD - Trisomie 21)

- Mme E. Lallemand (APF DD Var)
Associations organisatrices :

- Catherine DESCHAMPS Collectif National

- Dominique VERAN Groupe Ethique et Santé / APF 06

- Guy HOYON APF 06

- Alain TACCINI APF 06

- Dominique EBEHRADT APF 06

- Michelle SEASSAL APF 06

- Denis PETITPERRIN APF 06

- Denis TREPPOZ (Médiateur) APF 06

- Charles VALENZA Choisir Sa Vie

- Sébastien PANARIELLO BOULEGAN / Choisir Sa Vie

- Christine CARUANA Les Secrets de Christine
Associations excusées :
- Dr ABIAD CRF de Vallauris

- Mme B. BEIZH AFM

- Mme D. LEGRU Directrice du SR

- Mme B. GUILHARD AFM 06

- Dr Claire.? Centre contre l’alcoolisme Grasse)

- C. LABATE ARSEP

Début de la réunion 14h30.
Présentation générale APF 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique VERAN

Présentation du programme de l’après midi.
Cette réunion est à l’initiative du « groupe éthique & santé  APF 06 », le samedi 06 Novembre 2010, se sont réunis au Foyer d’Accueil Médicalisé R. Labreuille, des associations de personnes handicapées et des résidents de ce FAM.

Avec une assistance d’une trentaine de personnes, nous avons débattu sur la création d’un collectif inter associatif dans les Alpes-Maritimes.

Le groupe « éthique et santé » a réalisé en 2007, une plaquette qui regroupe l’ensemble des associations qui œuvrent au niveau du handicap moteur dans les Alpes Maritimes. Il y a eu en 2008, un colloque à la fac de médecine sur « la violence de l’annonce du diagnostic ». Avec des professeurs en médecine, psychologue, infirmière…
Le thème est la sexualité et les problèmes liés à la vie affective, intime et sexuelle des personnes handicapées, ne date pour le groupe que de 2 ans.
Dominique VERAN a assisté au Colloque de 2007 pour représenter la délégation APF 06

Durant ce colloque, les personnes handicapées ont pu parler de leur intimité en toute liberté.
Le sujet de la personne handicapée passe souvent par l’accessibilité, le droit au travail, mais jamais sur l’intimité et encore moins celui de la sexualité. Pourtant nous ne sommes pas des anges asexués ! Ce thème est encore tabou et n’est pas facile à développer. Cela semble encore plus difficile pour les personnes qui ne sont pas nées avec leur handicap.
Cependant, même si on parle peu de ce sujet, les choses avancent mais difficilement, grâce aux associations.
Il existe une loi de 2007 sur la compensation du handicap, le droit à l’intimité. Cette loi est aberrante car elle ne stipule pas le droit à la sexualité. Pourtant il y a d’autres pays en Europe qui sont en avance et proposent déjà des services d’assistance.
Collectif Handicaps et Sexualité National : Catherine DESCHAMPS
En avril 2007, un colloque « Dépendance physique : intimité et sexualité » s'est tenu à Strasbourg à l'initiative d'un collectif inter associatif composé de quatre associations : AFM (Association Française contre les Myopathies), APF (Association des Paralysés de France), CHA (Coordination Handicap Autonomie) et Handicap International.

Marcel NUSS a réalisé l’introduction du colloque (fondateur de la CHA). Il a été réalisé par des personnes handicapées pour des personnes handicapées.
Ce colloque est le point important de l’histoire du Collectif. Mais on parlait de sexualité bien avant.

Catherine DESCHAMPS a travaillé pendant 25 ans à l’APF pour diverses activités bénévoles. Durant les 30 dernières années, certaines personnes ont exprimé leurs besoins (par des professionnels).
Exemple : deux personnes handicapées ont eu un enfant. Sexualité présente. Ces situations faisaient parler.

Les pratiques sont différentes selon les endroits.
Déclic à partir de 2004/2005. Il faut faire quelque chose pour la sexualité : groupe de travail de formation et information sur la sexualité.

Les groupes de travail ont débouchés sur un colloque où les personnes elles-mêmes s’expriment (colloque 2007). Beaucoup de besoins sont manifestés. Besoins de reconnaissance : les personnes ont un corps.
En 2005/2006, l’ancienne présidente d’une association d’handicapées a été frappée de voir que tout ce qui se rapproche à la gynécologie, maternité, il n’y a aucune adaptation pour les personnes handicapées. Pour la prévention du cancer du sein... ce n’est pas forcement abordé dans les structures de vie. On oubli tout se qui ce rapproche de la sexualité.
Les conjoints on besoin d’écoute, accompagnement...
Marcel NUSS, à la fin du colloque veut :

- créer un collectif inter associatif handicaps et sexualités,

- des services assistance sexuelle en France.
Suite à ce colloque, le Collectif a été crée en 2008 au Sénat avec une conférence de presse.
Objectifs :

C’est un Collectif politique, pour inciter à une évolution :


  • L’information de tous,

  • L’accessibilisation, (on change les mentalités),

  • La formation des personnes elles-mêmes, des familles et des professionnels (initiale et continue)

➢ Propositions de modules,

➢ Créations de lieux d’expression (libération de la parole),

➢ Changer les pratiques,

➢ L’assistance sexuelle, cette question doit être abordée et exister.

➢ La réflexion éthique sur tous ces sujets.

Actions :

- plan juridique : en France, il y a un problème juridique : Prostitution ? Proxénétisme ?

La prostitution n’est pas condamnée alors que le proxénétisme oui.

La loi sur le proxénétisme est très importante : il faut trouver des points communs avec le NID (lutte contre la prostitution) : il faut lutter contre le proxénétisme et la prostitution. Dans cette loi, il faudrait créer une exception pour l’assistance sexuelle.
Le Député CHOSSY et le Sénateur ABOUT sont d’accord pour présenter un texte. Ils devaient en présenter un à la session parlementaire d’automne mais il a été repoussé en raison d’une actualité mouvementée. Il y a une possibilité d’ouverture, il faut voir les réactions politiques.
- plan médiatique : production de films

➢ Amour sans limite : AFM Production, le Collectif a participé au film,

➢ Amour pour tous
- plan prioritaire : délocaliser l’action du Collectif National. Créer des groupes militants dans les départements. Sensibilisation des politiques au niveau départemental. Création de groupes de pression => détermination du Collectif.
Organisation :
- Séparation des informations, formations, sensibilisation en créant des groupements de coopérations. Développer un service permanent, disponible dans tout le territoire avec un sexologue (qui est dans le Collectif) qui assurera la permanence des actions.
- Politique : groupe de pression, actions militantes assurés par le Collectif lui-même et une association en lien étroit avec le Collectif qui va permettre à toute personne individuelle ou morale d’adhérer à cette association pour créer un groupe de pression beaucoup plus important.
Le Collectif national soutient les actions des départements.
Projection du film (extraits) : « L’Amour Sans Limite »
Débat du film :
Il y a un exemplaire du film dans le foyer et dans toutes les délégations APF
Charly insiste bien sur le fait qu’il faut changer la façon de parler. Exemple : « personne handicapée » ou « assister ». Changement dans le regard et dans les mots.
Guy HOYON : Quelles sont les attentes, les manques ? Qu’elles sont les solutions possibles ?

Catherine DESCHAMPS : l’objet du film est le témoignage des personnes handicapées sur leurs besoins, leurs attentes. L’idée générale du film est de trouver des pistes pour l’aide à la relation sexuelle. On veut amener petit à petit à l’accompagnement sexuel. Par exemple, dans les foyers, la sexualité est peu tolérée. Il faut travailler au niveau du personnel, de la direction. On ne veut pas choquer, juste sensibiliser. Aide à la réflexion, prise de conscience.
Guy HOYON : en dehors de l’assistance sexuelle, quelles sont les autres pistes ?

Catherine DESCHAMPS : lecture de la définition de l’assistant sexuel, écrit par des suédois : « Accompagnement érotique et handicaps : Aux désirs des corps, réponses sensuelles et sexuelles avec cœur ». Le Collectif n’a pas été créé que pour l’assistance sexuelle.

Exemple : Une jeune fille recevait au foyer, différents hommes fréquemment.

Présentation du Collectif 13 : Charly VALENZA 

Présentation de Charly : Vice président Association « Choisir Sa Vie » située sur MARSEILLE. Il s’occupe de l’antenne d’AUBAGNE.


Située au cœur des quartiers Nord, « Choisir Sa Vie » a été fondée en 1999. Cette association est gérée essentiellement par des personnes atteintes d’un handicap entraînant une dépendance physique totale ou quasi-totale. Celles-ci ont toutes choisi de vivre en milieu ordinaire, c'est-à-dire hors contexte institutionnel.

Leur quotidien est un quotidien d’hommes, de femmes, célibataires ou mariés, ayant des enfants.

Les membres de l’association n’ont pour seul objectif que « la joie de vivre » dans une société où chacun puisse s’intégrer.
La démarche de l’association « Choisir Sa Vie » est bien de contribuer à ce que toute personne atteinte par un handicap puisse exercer pleinement son choix de vie ainsi que son rôle de citoyen.
Afin que tous, nous soyons à égalité face à nos droits, l’ambition est de :
- contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation d’exclusion tant au niveau du handicap que social. Ceci implique d’aller à la rencontre des personnes handicapées et/ou de leur famille.

➢ Pour mieux les informer de leurs droits.

➢ Pour les aider à trouver des solutions qui répondent à leur projet de vie.

➢ Pour les accompagner dans les diverses démarches administratives qui sont souvent complexes.
- Assurer un suivi jusqu’à l’aboutissement de la demande.
S’ajoute à cela divers groupes de travail :

  • Accessibilité,

  • Sensibilisation,

  • Ainsi qu’un grand investissement au niveau des inter-parcours en réseau avec d’autres associations, le Conseil Général et les grandes administrations au sein de la Maison des Personnes Handicapées.


Un représentant de « Choisir Sa Vie » siège à la Commission des Droits et de l’Autonomie.

Présentation Sébastien PANARIELLO : Président « BOULEGAN ». Association qui s’occupe des transports pour les personnes handicapées. Située à AUBAGNE.

Présentation Christine CARUANA : Présidente « Les Secrets de Christine ». Située à MARSEILLE.


2002/2003 : grande soirée strip-tease. Beaucoup de personnes handicapées, pas d’accessibilité. Beaucoup de personnes veulent aller en boite de nuit.
Avec Hervé TREMEAU, éducateur APAF, ils veulent créer un projet, un groupe de parole pour les personnes handicapées.
2007 : Ils rejoignent Choisir Sa Vie.
2008 : Création du Collectif départemental après la création du Collectif National avec des représentants APF, AFM, Choisir Sa Vie. APAF, BOULEGAN, Les Secrets de Christine... à titre individuels ou d’organismes ont rejoint le Collectif à la suite. 200 personnes ont signé le manifeste.
Objectifs :

  • accompagner le Collectif National,

  • créer des initiatives au niveau local.


A la suite d’une invitation sur Paris, rencontre avec Jean Michel CARRE. Son documentaire est à l’échelle européenne (grosse partie en France). 8 juillet 2009, 9 mois de tournage. Film très complémentaire. Vision d’un réalisateur qui ne connaît pas le handicap. Il a aussi réalisé le documentaire « travailleuses du sexe ».
Actions actuelles :

  • rédaction d’un argumentaire,

  • créer un projet de service : une première ébauche à été réalisé. Réunion le 18 novembre pour continuer et valider le projet de service.


2 décembre : présentation de l’association qui est dans la continuité du Collectif et qui sera porteuse du projet de service qui va être présenté aux pouvoirs public prochainement (début janvier).
INFOS :

Page face book : Choisir Sa Vie.

Présentation Les Secrets de Christine : Christine CARUANA
Elle est esthéticienne, sexothérapeute. En 2007, elle a été contactée par Choisir Sa Vie pour réaliser des massages, de la relaxation corporelle.

Elle réalise au sein de l’association des cours de séduction avec Auguste MEZIN, bénévole de Choisir Sa Vie. Elle est elle-même bénévole de l’association. Dans ces cours de séduction, qui sont très demandés, elle propose des relooking, des méthodes pour faire des rencontres...
Situation à l’étranger : Catherine DESCHAMPS
Dans les pays où les services d’assistances sexuelles existent, il y a une acceptation de la sexualité des personnes handicapées. L’idée est acceptée. Certains nombres d’actions sont déjà mise en place.

Phrase d’Alain GIAMI, sexologue (Manger la bête) : « D’une manière ou d’une autre tous les êtes humains sont des handicapés de l’amour et le manque, la souffrance le désir s’originent là ».
Lecture de la définition de l’assistante sexuelle en Suisse et Allemagne.
Personnes concernées :

  • personnes vivant avec un handicap physique. (suisse)

  • les personnes qui n’ont pas l’usage de leurs membres et celles qui ont des problèmes psychiques (Marcel NUSS).


Structures accompagnements en Europe pour des hommes et des femmes physiquement handicapées.
En hollande, la SAR (association) est à l’origine d’une association de call-girls pour personnes handicapées (1980) et elle s’est transformée en association d’assistance sexuelle. En Hollande, il y a un interdit par rapport aux auxiliaires de vie qui font un geste érotique.
Aux Pays-Bas, ils vont jusqu’à la relation sexuelle complète pour les hétérosexuels et les homosexuels.
En Allemagne, il existe un service de comportement corporel (1960), il n’y a pas de rapport sexuel complet. Il existe une formation.
En Suisse, ils ont encouragé pour un service de prestations privées et autonome. Il y a des formations continues, encadrements. 12 assistants sexuels.
Dans le projet de service de MARSEILLE, ils ont suivi beaucoup se qui se passe en Suisse en matière de compétence de recrutement, de formation, d’encadrement. Il n’existe pas le risque zéro.
Réalisation dans le 06 : Guy HOYON 

16 questionnaires remplis : 10 hommes / 6 femmes entre 25 et 77 ans. Moyenne d’âge 52 ans.

500 personnes ont eu de questionnaire.
Christine CARUANA a eu plus de réponses car elle est allée voir directement les personnes.
Les personnes étaient à l’aise et informées sur l’accompagnement sexuel. 13 personnes ne pensent pas que le questionnaire est trop intime.
Les attentes :

13 personnes ne se sentent pas directement concernées par l’accompagnement sexuel. 7 personnes ne pensent pas faire appel à l’accompagnement sexuel. 6 peut-être un jour.

Peu de personnes veulent avoir une formation.
Les désirs :

6 personnes attentes des rapports sexuels avec l’assistant sexuel. 4 personnes attendent une initiation à la sexualité ou une première expérience. 8 personnes attendent des jeux érotiques. 6 personnes veulent des caresses. 7 personnes veulent de la tendresse.
Commentaire :

1/3 des personnes attendent des rapports sexuels et 2/3 des caresses/tendresses.

Les mots utilisés pour définir un accompagnant sexuel :

  • 6 pour aidant

  • 6 pour confident

  • 7 pour complice


Les femmes craignent de tomber amoureuses.

Les hommes pensent qu’ils manquent de confidentialité.


Les verrous :

La rétribution est un obstacle de taille. Les personnes pensent qu’il y a une illégalité de la profession.
Conclusion :

Peu de réponses.

Difficultés de créer un questionnaire sur le sujet.

Statuts juridiques et sociaux pas envisagés.

Il manque des questions.
Il faut modifier et renvoyer le questionnaire. Il faut voir si l’on peut réaliser des entretiens.

Il faut voir s’il peut être repris par un futur Collectif. Voir qui est autonome, voir qui serait susceptible de communiquer avec une caméra.

Question essentielle : Créer Collectif 06 ?
Catherine DESCHAMPS : Il faut réaliser un Collectif pour regrouper les différentes visions. Le Collectif permet d’être plus fort. Le Collectif National soutient le futur Collectif 06.

Charly VALENZA : le Collectif 13 soutient lui aussi le futur Collectif 06. Le problème de la personne handicapée ce n’est pas que le problème de la sexualité mais aussi un problème d’infantilisation. Les parents acceptent mal de voir leur enfant adulte. Dans le Collectif, il faut travailler ensemble sur des questions qui peuvent faire mal mais qui permettent d’avancer. Les ¾ des personnes handicapées n’ont pas de problème de sexualité.

Peut-être réaliser un Collectif local. Peut-être regrouper les associations de Nice dans un premier temps et élargir quand ils seront au point.

Toutes personnes de la réunion sont conviées à la réunion du 2 décembre pour la création de l’association dans les Bouches du Rhône.
Donc, la question de la création d’un Collectif n’est pas réglée. Une prochaine réunion sera prévue en janvier 2011.

Fin de la réunion 17h00.
Compte rendu fait par Mélissa MOUTON, Secrétaire de CHOISIR SA VIE






similaire:

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconLes activités visant la santé, l’entretien et le développement de soi ( 2007)
«péchomaro») et, est sensibilisé au concept de santé et à celui des asdep (projet de la construction d’une activité aquatique asdep...

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran icon3. Présentation générale du système 4

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconI présentation du groupe sonatrach

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconI – Présentation générale 1 Cadre réglementaire

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconPrésentation générale des ingénieurs p. 04

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconI – Présentation générale 1 Cadre réglementaire

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconI – Présentation générale 1 Cadre réglementaire

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconPrésentation générale des missions de la structure d’accueil

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconBibliographie sélective Table des matières introduction generale...
«Santé publique» et est destiné aux étudiants en deuxième année de graduat en Sciences Infirmières pour toute les orientations

Présentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran iconLe Campagnol, Groupe d’entraide et milieu de vie en santé mentale








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com