Diagnostic de la gestion des déchets








télécharger 30.27 Kb.
titreDiagnostic de la gestion des déchets
date de publication12.04.2017
taille30.27 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos

Lycée Saint-Exupéry



Diagnostic de la gestion des déchets

Dans le cadre du projet « Eco-école », les élèves de première ES ont mené une enquête sur la gestion des déchets au lycée. Pour cela, ils ont établi un questionnaire et, répartis en petites équipes, ont interrogé toutes les personnes responsables de l'ensemble des locaux du lycée.

Qu'elles soient ici remerciées pour l'accueil qu'elles ont réservé aux élèves.

Le but de ce travail est de diminuer le volume de déchets produits par le lycée, d'améliorer le tri et le recyclage.

Il est possible que des erreurs d'interprétation se soient glissées involontairement dans ce bilan, nous vous prions de nous en excuser.
Cependant, même si ce premier constat est imparfait, il est très largement suffisant pour créer une prise de conscience et faire évoluer nos habitudes au sein du lycée.

Ce diagnostic comprend d'abord une présentation des principaux déchets rencontrés au lycée Saint-Exupéry. Puis, des améliorations sont proposées pour chaque principale catégorie de déchets.

1 – Bilan par pôle d’activité

A – Ateliers
Les matériaux sont stockés puis mis à disposition des classes pour la fabrication des pièces (les plaques pour l’aéronautique, les blocs pour la productique).
La fréquence des évacuations de déchets dépend de l’activité des classes. Ceux-ci sont entreposés par les élèves ou leurs professeurs dans des poubelles différentes (acier, alliage, aluminium, fonte...) puis sont stockés soit dans des conteneurs soit dans des sacs poubelles (seulement pour le transport). Ils sont ensuite transportés à la déchetterie de Blagnac ou récupérés par une société privée.
Concernant les produits toxiques, ceux-ci sont stockés dans des armoires spécifiques et évacués dans des sacs de recyclage par une société privée. C’est le magasinier qui contacte deux fois par an cette société pour le recyclage de ces déchets.

B – Laboratoires

Les éléments nécessaires à l’établissement de ce diagnostic ont été fournis par Mr Cambo David pour le laboratoire des SVT et Mme Adrioud Aurore pour le laboratoire de physique-chimie.
Concernant les SVT, ce sont les déchets issus des dissections qui sont jetés dans les poubelles et mélangés avec les autres déchets courants du laboratoire (une norme à respecter : leur poids doit être inférieur à 40 kg pour être mélangé avec les autres déchets courants).
Les produits toxiques en SVT et en physique-chimie sont regroupés et triés par catégories :

  • Ions métalliques, solvants halogénés, comburants, solvants organiques.



Ceux-ci sont dilués pour la réalisation des TP (raisons : baisse de coût et protection de l’environnement si par accident ils sont jetés dans les éviers des salles de laboratoires). En principe, les élèves les versent dans les bidons appropriés à la fin de chaque expérience.
Ces produits toxiques sont stockés dans une salle (l’accès est interdit aux élèves). Ils sont triés et mis à l’écart pour éviter tout danger. C’est l’entreprise TRIANDIS de Saint-Alban (http://www.groupe-seche.com/majic/pageServer/0p0100002b/fr/TRIADIS-Saint-Alban.html) qui récupère une fois par an les bidons pleins et leur donne en échange des bidons neufs d’une valeur de 71 € chacun. Le coût du recyclage s’élève en moyenne à un total de 730 €.
Concernant les autres matériaux, le carton est recyclé mais les laborantins souhaiteraient que le verre le soit également.

C – Internat et lingerie

Les locaux de l’internat sont entretenus quotidiennement par Mme de Saint-Denis. Elle gère aussi la lingerie.
Chaque chambre dispose d’une poubelle vidée une fois par jour dans les conteneurs de 750 litres disposés à l’arrière des cuisines. Aucun tri n’est effectué (emballages de cosmétiques, de shampooings, alimentaires, aérosols, divers papiers…).
Ces conteneurs sont vidés trois fois par semaine par la communauté urbaine « Le grand Toulouse » (gratuité du service depuis 2008).
Concernant la lingerie, très peu de déchets sont jetés (une poubelle de 30 litres une fois par mois vidée dans le conteneur). Les emballages (cartons et produits d’entretien) sont récupérés une fois par semaine par la communauté des communes.
La centrale-vapeur est renouvelée chaque année et les pièces de l’ancienne centrale sont récupérées.

D- Infirmerie

C’est Mme Wolcjieckowski, infirmière qui gère les déchets de soins (déchets d’activité de soins à risques infectieux). Ces déchets sont placés dans un conteneur de 2 litres et récupérés tous les mois par une société privée.
Ceux-ci sont ensuite incinérés par la SETMI (société d’exploitation thermique du Mirail, 10 chemin de Perpignan 31000 Toulouse). http://www.uve-setmi.info/
Cette gestion est encadrée par la loi du 15 juillet 1975 qui a été complétée et modifiée par la loi de 13 juillet 1992 d’après le décret d’application n°93.140. Chaque collectivité est répertoriée par les sociétés de collecte à la demande de la DDASS.
Le contrat annuel signé avec cette société privée s’élève à environ 95 €.

Les conteneurs sont homologués par le ministère de la santé.


E- Restauration

Les déchets produits sont principalement des déchets alimentaires mais aussi du carton, du papier, des bouteilles en plastique et des conserves. Les seuls déchets susceptibles d'être nocifs pour l'environnement sont principalement des désinfectants et des produits d’entretien pour les sols (javel, laxel http://www.laxel.fr/ , Pyro 041).
Le tri des déchets s’effectue pour les cartons et ceux-ci sont ensuite entreposés dans un local approprié avec des conteneurs.
Les aliments sont broyés pour limiter leur volume. Ils sont ensuite déversés dans les égouts.

Tout le reste n'est pas trié et est jeté dans six conteneurs de 500 litres.

Mr. Domenech a confirmé que les huiles alimentaires étaient triées et versées dans des bacs à graisse qui sont vidangés tout les trimestres.
C’est la mairie de Blagnac qui collecte les déchets 3 fois par semaine.

Les cartons sont collectés par une société privée.

Les bacs à graisses sont collectés par la SME. http://www.smenv.fr/assainissement-hygiene-toulouse.htm


F- Administration, CDI, Salle des profs, salles de cours

Les déchets produits sont essentiellement du papier, des cartouches d'encres, des fournitures de bureau (feutres, stylos) :

-Le papier est stocké dans des conteneurs bleus spécifiques pour le tri sélectif .La salle des professeurs ne trie pas les déchets. Le papier est récupéré une fois par semaine par la Communauté des communes depuis octobre 2009. La consommation annuelle de papier ne peut être estimée car elle varie (selon les professeurs et les services…) et est importante.

Dans les salles de cours, une seule poubelle par classe et pas de tri de déchets (papier, emballages alimentaires, fournitures de bureau…).

-Les cartouches d'encre sont récupérées dans des bacs spéciaux mais ne sont plus collectées par une association.

Le lycée discute actuellement d'un partenariat avec Conibi (http://www.conibi.fr/) une association qui recycle les cartouches d'encres de certaines marques (Epson, Lexmark, Sharp), Les consommables utilisées sont de marque Brother et le lycée tente de négocier un partenariat avec cette association. En attendant une collecte, elles sont entreposées dans des bacs depuis que la précédente association a cessé de les récupérer. M. FERRAND pourrait estimer la consommation de cartouches d'encre à 100 cartouches par an, mais ce n'est qu'un ordre de grandeur approximatif.

- Les ampoules de type néons, sont obligatoirement récupérées par les fabricants.

-Les piles sont stockées dans des cartons en face l’accueil. A ce jour, aucune collecte n’est prévue. Le lycée est donc en recherche d'une association pour les recycler. La consommation d’ampoules et de piles est variable car leur remplacement est irrégulier.

-Les ordinateurs sont transportés à la déchetterie de Blagnac pour être recyclés par des associations.

-Le mobilier est mis dans des bennes puis est amené à la déchetterie pour être jeté.

Depuis quelques mois la communauté urbaine « le Grand Toulouse » assure ce service gratuitement.

La consommation de papiers et de cartouches augmentent avec l’accroissement du nombre d’élèves dans l’établissement. Cependant Zora TAINSA, à l'accueil du lycée, propose de réduire la consommation de papier en effectuant des tirages en format A3 et en utilisant le recto/verso des feuilles de papier.
Concernant le CDI, plusieurs éléments ont été notifiés avec Mme Boubekeur :

-Certains périodiques ne sont pas dépouillés et ne paraissent pas dans le logiciel de recherche documentaire. L’abonnement sur support papier génère un archivage très volumineux non exploités.

-Le changement des programmes et l’actualisation des connaissances rendent certains documents obsolètes.

- Peu d’utilisation du réseau pédagogique Magret.

- Une grande partie des fiches méthodologiques distribuées aux élèves est photocopiée dans l’ensemble des disciplines

- Trop d’impressions de productions finales (ECJS, TPE, rapports de stage,..) qui génèrent un service de reprographie difficile à gérer par rapport à la taille de l’établissement. Ce n’est pas le rôle du CDI.

- Impressions demandées et oubliées par les élèves.

- Impressions en mode couleurs non justifiées.

- Impressions de la totalité d’un document alors que seule une partie est exploitée.
II- Objectifs et actions possibles pour améliorer la gestion des déchets au sein du lycée
Proposition d’une action E3D proposée à la rentrée 2010 à une classe de seconde (ECJS).

Ex : Améliorer la gestion des déchets au sein du lycée.
Conclusion

Trier, ce n'est pas simple.
En effet, même si les personnels ont conscience de l'importance du geste de tri, ils ne savent pas comment s'y prendre :

Quels déchets ? Comment trier ? Où stocker ce tri ?

(Quelle poubelle pour quel déchet, et quand bien même une poubelle de tri est mise en place, que peut-on y mettre dedans exactement ?)
L'évacuation des déchets hors du lycée prête également à confusion :

Qui vient les chercher, quel jour, à quelle fréquence ? Vers quelle destination ?
Aussi, il est nécessaire de sensibiliser et de mobiliser toute la collectivité pour améliorer la gestion des déchets au sein de notre établissement.
N'oublions pas que ce sont près de 1500 personnes qui vivent chaque jour au lycée, et le volume de déchets générés ne peut plus, à l'heure actuelle, être tenu pour quantité négligeable.
A cet effet, ce diagnostic aurait été plus percutant si, à cette estimation qualitative, nous avions pu joindre une estimation quantitative. Elle n'a pu être réalisée faute de temps et d’informations. Une évaluation quantitative plus précise sera fournie au cours du second trimestre de l’année scolaire 2010/2011.



similaire:

Diagnostic de la gestion des déchets iconJuin : Augmentation de capital de la société de compactage des déchets,...
«plats cuisinés» de la société juhles, au dirigeant de la société Etablissements miquel, spécialisée dans la production de plats...

Diagnostic de la gestion des déchets iconRésumé : Cet article vise à définir l’expression «outil de gestion»
«techniques de gestion», les «dispositifs de gestion» et les «innovations organisationnelles»

Diagnostic de la gestion des déchets iconGestion des ressources humaines
«corps social» Dans cette perspective la Gestion des ressources humaines doit tendre à améliorer la communication transversale, tout...

Diagnostic de la gestion des déchets iconGestion électronique des documents … Acquisition de documents papier...
«papier» pour les intégrer dans le système de gestion électronique des documents produits et exploités au sein de l’organisation

Diagnostic de la gestion des déchets iconRamènent au cœur la lymphe venant des tissus qui entourent les cellules...

Diagnostic de la gestion des déchets iconDéchets de chantiers du bâtiment Nature et origine

Diagnostic de la gestion des déchets iconRelatif au stockage de certains déchets industriels spéciaux ultimes...

Diagnostic de la gestion des déchets iconDiscours de rama yade aux prefets de regions et de departements au ministere de l’interieur
«La gestion du temps et la délégation» : ma gestion actuelle, changer ma relation au temps et comment neutraliser les «mange temps»...

Diagnostic de la gestion des déchets iconRésumé : L’évolution des sciences de gestion est en partie assurée...

Diagnostic de la gestion des déchets iconGestion des immobilisations








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com