Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot








télécharger 0.71 Mb.
titreTechnologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot
page1/28
date de publication31.03.2017
taille0.71 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot marot.olivier@hotmail.fr


La Caméra
Exemple HDW-750

Rappel sur le Lux

Base de révision : capture, multiplexage…
Quel est le rôle du séparateur optique ?

Comment fonctionne un capteur CCD ?

En quoi diffèrent les structures de capteurs IT, FT, FIT ?

Comment fonctionne un obturateur électronique ?

Qu’est-ce que le défaut d’aliasinget comment est-il compensé ?

Quels sont les avantages apportés par le numérique dans une caméra vidéo ?

Qu’est-ce que la sensibilité d’une caméra ?

Comment est effectuée la correction de flare?

Qu’est-ce que le smear?

Comment est réalisée la correction de masking ?

Comment agit la correction de contour ?

À quoi sert la compression des blancs ?

Quel est le rôle de la correction de gamma ?

Quelles sont les différences entre une liaison triaxiale et une liaison multiconducteur ?

Quels sont les réglages d’une caméra sur lesquels on peut agir durant un tournage en direct ?

Comment est gérée la commutation de format 4/3-16/9 sur une caméra CCD ?

Quelles sont les particularités d’une caméra à haute définition ?




Exemple de la HDW-750

Technologie de capteur HAD

La caméra HDW-750P utilise la technologie Power HAD intégrant le tout dernier capteur FIT et la structure micro-lentille. Trois capteurs CCD FIT 2/3 pouces à 2,2 millions de pixels permettent d'obtenir une image d'excellente qualité, à la norme CIF 1920 x 1080 (Common Interchange Format).

Choisir l'enregistrement progressif ou entrelacé

Vous pouvez choisir entre les modes progressif (PsF) ou entrelacé, pour obtenir un rendu cinématographique ou reproduire l'aspect des images TV respectivement.

Traitement de signaux numérique avancé (ADSP)

La technologie ADSP et le convertisseur A/N 10 bits garantissent une excellente reproduction et maintiennent la consommation à 34 watts, pour une plus longue durée de vie de la batterie.

Une sensibilité élevée

La caméra HDW-750P possède une sensibilité de f10 à 2000 Lux. Lorsque la carte optionnelle HKDW-705 est installée, la caméra peut ralentir sa vitesse d'obturation à 64 images. Cela permet de réduire considérablement la sensibilité et de capturer des images à un niveau d'éclairage minimal de 0,003 lux. Cette fonctionnalité permet aux opérateurs de filmer dans les environnements les plus sombres. La carte d'obturation lente peut aussi être utilisée en tant qu'outil créatif pendant l'enregistrement car elle permet de créer un effet de flou du mouvement.

Des images de rendu cinématographique encore meilleures grâce au logiciel Version 2

Le nouveau logiciel Version 2 de la caméra HDW-750P offre une plus grande latitude, permettant d'obtenir des caractéristiques de transfert dynamique plus proches du rendu cinématographique. Il permet une plus grande précision des détails dans les zones de grand et faible éclairage de l'image.

Enregistrement de longue durée sur cassettes HDCAM

La caméra HDW-750P peut enregistrer jusqu'à 48 minutes sur une petite cassette HDCAM. Cette durée est bien supérieure à la durée d'enregistrement de beaucoup de caméras de définition standard.

Traitement TruEye

Le traitement TruEye élimine pratiquement toute distorsion des couleurs, plus particulièrement dans des conditions d'éclairage extrêmes. En procédant au traitement de signaux de données vidéo à trois niveaux - luminosité, teinte et saturation - imitant l'activité de l'œil humain, le traitement TruEye aide à reproduire les tons naturels de la peau en éliminant la distorsion du facteur teinte.

Multi Matrix

La fonction Multi-Matrix offre des options supplémentaires de contrôle créatif de la caméra et permet d'ajuster la couleur des images pour différentes prises de vue. Cette fonction est également utile pour manipuler la teinte et la saturation de certaines couleurs dans une scène. Par exemple, elle peut être utilisée pour modifier la teinte et la saturation d'un pétale de fleur sans changer les autres couleurs de l'image.

Balance des blancs automatique

La fonction de balance automatique des blancs (ATW) permet d'ajuster automatiquement la balance des blancs selon les conditions d'éclairage. Cette fonction est idéale pour les prises de vue au cours desquelles les conditions d'éclairage changent rapidement (par exemple pour les prises de vue qui comprennent à la fois des plans en intérieur et en extérieur). Une balance des blancs classique est également disponible.

Turbo Gain

Un gain de 42 dB maximum permet de filmer à 0,15 lux. En mode 25P, et sans obturateur, cela équivaut à ISO 77 000 environ.

Enregistrement sur mémoire cache

Il est toujours ennuyeux de manquer une bonne prise, en particulier lors du tournage d'un reportage animalier. Grâce à la caméra HDW-750P, vous avez la possibilité de capturer un événement même si celui-ci se produit avant le début de l'enregistrement. La carte mémoire cache HKDW-703/1 en option peut être installé dans la caméra pour fournir un enregistrement sur mémoire cache. Jusqu'à 8 secondes peuvent ainsi être enregistrées avant l'activation du bouton d'enregistrement.

L'enregistrement séquentiel

La carte mémoire cache HKDW-703/1 présente aussi une fonction d'enregistrement image par image. En mode manuel, la caméra enregistre 1 à 8 images à chaque fois que vous appuyez sur le bouton d'enregistrement. En mode AUTO, il vous suffit de programmer la durée de l'enregistrement (par exemple 10 minutes) et la durée sur bande à vitesse de lecture normale (par exemple 10 secondes). L'utilisation de la mémoire cache pour un enregistrement séquentiel réduit l'usure du mécanisme d'enregistrement.

Double roue porte-filtre optique

Le HDW-750P est équipé d'une roue porte-filtre optique. Vous avez le choix entre les réglages de densité neutre (ND) suivants : CLEAR, 1/4ND, 1/16ND et 1/64ND, ainsi que les réglages de correction des couleurs (CC) A:CROSS, B:3200K, C:4300K et D:6300K

Sortie HD-SDI

Pas besoin d'un adaptateur pour visualiser vos images à un niveau de qualité optimal ou pour un enregistrement externe directement depuis la caméra.

Down-conversion HD-SD en option

En plus de la sortie HD-SDI, la carte de down-conversion HKDW-702/1 offre une sortie simultanée SDI ou PAL composite sur un connecteur BNC dédié. En outre, la fonction " TEST OUT " permet une sortie PAL avec insertion possible des informations affichées dans le viseur.

Récepteur sans fil intégré

Un récepteur sans fil Sony peut s'insérer directement dans le boîtier de la HDW-750P. Cela permet de conserver la fonctionnalité du récepteur sans fil sans compromettre l'ergonomie de la caméra. Le récepteur WRR-855A/B de Sony peut être utilisé.

Système de menus programmables

Il est possible de personnaliser la structure des menus de la caméra en copiant chaque élément de menu et en l'enregistrant sur une page de menu personnelle. Ces paramètres peuvent être enregistrés sur un Memory Stick.

Longévité de batterie

L'utilisation de la batterie Li-Ion BP-GL95 permet de disposer d'une autonomie d'enregistrement allant jusqu'à 135 minutes. Cela répond au besoin urgent d'une utilisation longue durée. La batterie communique également avec la caméra pour indiquer la capacité restante exacte.

Memory stick

Permet de stocker jusqu'à 100 fichiers utilisateur et 100 fichiers scène. Les paramètres d'opération de la caméra, tels que les paramètres de commutateurs personnalisables sont contenus dans un fichier utilisateur. Les paramètres relatifs aux images, comme par exemple la balance des blancs, sont quant à eux, contenus dans un fichier scène. Cinq fichiers scène sont stockés dans la caméra. Cette fonction de fichier de données permet également une mise à niveau logicielle en souplesse qui peut être utilisée pour le stockage des données UMID telles que des repères de bonnes prises et des données GPS.

Conception ergonomique et robuste

Grâce aux années d'expérience de Sony dans la conception des caméras, la HDW-750P offre une excellente ergonomie adaptée à toutes les situations de tournage. Son poids ne dépasse pas 5,4 kg (viseur, batterie, cassette et microphones compris).
Tout réduire

Généralités

Poids

Environ 5,4 kg avec cassette, batterie BP-L60S, viseur et microphone

Alimentation

CC 12 V (+5,0 V/-1,0 V)

Consommation d'énergie

34 W (avec alimentation 12 V, mode REC et sans viseur)

Température de fonctionnement

0 °C à 40 °C

Température de stockage

20 °C à 60 °C

Humidité en fonctionnement

20 à 90 % (humidité relative)

Durée d'utilisation en continu

Environ 135 min (avec cassette BP-GL95)

Entrées/Sorties

Entrée vidéo Genlock

BNC (x1), 1,0 V p-p, 75 ohms

Entrée Time code

BNC (x1), 0,5 V à 18 V p-p, 10 K ohms

Entrée audio CH1/CH2

Prise femelle XLR 3 broches (femelle) (x2), Sélection -60 dBu/+4 dBu, haute impédance, symétrique

Entrée micro (stéréo)

Prise XLR 5 broches (femelle) (x1), -60 dBu

Sortie HD-SDI

BNC (x1), 0,8 V p-p, 75 ohms, asymétrique

Sortie VBS/SDI (avec HKDW-702)

BNC (x1), 0,8 V p-p, 75 ohms, asymétrique

Sortie audio

Prise XLR 5 broches (mâle) (x1), 0dBm

Sortie Timecode

BNC (x1), 1,0 V p-p, 75 ohms

Sortie TEST

BNC (x1), 1,0 V p-p, 75 ohms

Entrée CC

Prise XLR 4 broches (mâle) (x1), CC 11 à 17 V

Sortie CC

4 broches (pour le récepteur de microphone sans fil) (x1), CC 11 à 17 V, max. 100 mA

Objectif

12 broches (x 1)

Télécommande

8 broches (x 1)

Ecouteurs

Mini-prise jack (x2), 8 ohms, variable de - l'infini à -18 dBs

Consultez la brochure de la caméra HDW-750P pour obtenir des informations supplémentaires

Accessoires Fournis

Viseur (HDVF-20A)




Manuel d'utilisation (livret)




Microphone stéréo




Bandoulière





Sony DSR-PD170P


Trois capteurs CCD 1/3 pouce haute sensibilité avec rapport signal/bruit

Le DSR-PD170P intègre trois capteurs CCD 1/3 pouce de 450 000 pixels (400 000 pixels efficaces) Grâce à leur taille, la sensibilité et le rapport signal/bruit sont grandement améliorés, tout en réduisant le niveau de smear. Le système optique se compose d'un objectif de 58 mm avec zoom 12x.

Entrée audio 2 canaux

Le DSR-PD170P est équipé de deux connecteurs d'entrée audio XLR qui garantissent une connexion équilibrée à une gamme de microphones professionnels et autres signaux audio. Les deux canaux peuvent être réglés indépendamment.

Ecran couleur LCD hybride 2,5 pouces

Le DSR-PD170P est doté d'un écran orientable permettant de suivre l'enregistrement, de visionner les images et d'effectuer des réglages sans difficulté à l'aide du menu affiché à l'écran. Un nouveau panneau LCD hybride (transmissif et réflectif, 211 200 pixels) a été adopté pour le visionnage des images même en pleine lumière.

Viseur monochrome de précision

Le DSR-PD170P est équipé d'un viseur LCD noir et blanc de 180 000 points qui fournit une résolution horizontale de 500 lignes, soit 20 % de plus que les viseurs couleur équivalents. Un viseur et un œilleton de plus grande taille sont fournis en série. La dimension de la fenêtre de la loupe a également été agrandie pour une utilisation plus confortable du viseur.

L'écran LCD et le viseur peuvent être allumés simultanément pour permettre à l'utilisateur de régler la mise au point sur le viseur et de régler l'angle de la caméra sur l'écran LCD.

Stabilisateur Optical Super SteadyShot

Le DSR-PD170P utilise le stabilisateur pour détecter séparément les mouvements horizontaux et verticaux. Le système à prisme situé à l'avant de l'objectif se charge de régler et de compenser toute instabilité.

Poignée de transport plus grande incluant les boutons Zoom et Rec. start/stop

La nouvelle poignée de transport inclue les boutons Zoom et Rec. Start/Stop pour faciliter le réglage du zoom et l'enregistrement pendant les plans en contre-plongée. La vitesse du zoom peut être réglée sur trois positions (H : rapide, L : lente, Off : arrêt) au moyen du commutateur coulissant situé sur le côté de la poignée.

La hauteur de la poignée est plus grande de 10 mm par rapport au modèle précédent et permet une meilleure prise.

Enregistrement DVCAM et DV

Grâce au format DVCAM, le DSR-PD170P offre une grande qualité vidéo et audio ainsi que la fiabilité nécessaire aux professionnels. Le caméscope est également capable d'enregistrer et de lire le format DV (SP uniquement).

Réglages manuels

En plus des fonctions automatiques, le DSR-PD170P est doté de réglages manuels pour vos utilisations professionnelles.
- Zoom
- Mise au point
- Diaphragme
- Vitesse d'obturation
- Gain
- Exposition automatique
- Balance des blancs
- Réglages personnalisés (Niveau des couleurs, Précision, Balance des blancs, Limite AGC)
- Filtres ND (1/4 et 1/32)
- Spotlight
- Contre-jour
- Effets numériques (Fixe, Flash Motion, Touche Luminance, Trail, Auto Movie)
- Niveau de l'enregistrement audio (canaux 1 et 2 séparés ou liés)
- Modèle Zebra (100% ou 70%)
- Guide Frame

Préréglage du time code

L'une des caractéristiques uniques du réglage du time code sur le DSR-PD170P est la possibilité de l'utiliser pour identifier les cassettes de façon exclusive. Le time-code peut être réglé sur «record run» ou sur «free run».

Memory Stick et mode de protection

Le Memory Stick de 4 Mo vous permet d'enregistrer jusqu'à 6o images VGA (mode de balayage progressif) et de les utiliser pour créer différents effets spéciaux. Ces fonctions étant protégées par mot de passe, le Memory Stick est par conséquent un élément essentiel au fonctionnement du caméscope et permet par la même occasion de le protéger le contre le vol.

Livré avec lentille grand angle et nouveau pare-soleil

La lentille grand angle (VCL-HG0758) et le pare-soleil (LSF-S58) sont fournis avec le DSR-PD170P. Le pare-soleil peut être utilisé avec ou sans la lentille grand angle.

Pare-soleil avec clapet de protection

Un Autre pare-soleil avec clapet protecteur est également fourni. L'ouverture ou la fermeture du clapet s'effectue à l'aide d'un curseur situé sur le côté du pare-soleil.

Attache de câble i.LINK

Cette petite plaque en plastique permet d'enrouler et de protéger le câble i.LINK. Cela est très utilise pour éviter tout incident lorsqu'un disque dur externe est utilisé pour l'enregistrement (DSR-DU1).
Spécifications techniques Sony DSR-PD170P

Les caractéristiques / spécifications techniques peuvent varier d'un pays à l'autre.

Tout réduire



Objectif

Vitesse variable 12:1 (1,2-22 sec.)
Zoom (48x zoom numérique)
f =6,0 à 72,0 mm, F 1,6 à 2,4; diamètre du filtre : 58 mm

Mise au point

Automatique/Manuel (bague) / Infini / Automatique simple pression

Unité d’imagerie

3 capteurs CCD 1/3 de pouce, 450 000 pixels bruts/400 000 pixels efficaces, numérisation progressive/entrelacement

Equilibrage du blanc

Auto/une pression/extérieur (5 800 K)/intérieur(3 200 K)

Vitesse d’obturateur

1/3, 1/6, 1/12, 1/25, 1/50, 1/60, 1/100, 1/120, 1/150, 1/215, 1/300, 1/425, 1/600, 1/1000, 1/1250, 1/1750, 1/2500, 1/3500, 1/6000, 1/10000 second

Diaphragme

Auto/manuel

Gain

0, 3, 6, 9, 12, 15, 18dB

Eclairage minimum

2 lux

Résolution horizontale

530 lignes

Viseur

Noir et blanc LCD 180 000 points

Signal audio

Enreg. :

Lecture :
: 48 KHz/16 bits, 32 KHz/12 bits
48 KHz/16 bits, 32 KHz/12 bits, 32 KHz/16 bits, 44,1 KHz/16 bits

Haut-parleur interne

Haut-parleur dynamique 20 mm

Ecran LCD

Matrice active TFT, 2.5 type 200 640 points (880x220)

Vitesse de bande

28,2 mm/s environ (mode DVCAM)
18,8 mm/s environ (mode DV SP)

Durée maximum d’enregistrement

40 minutes (mode DVCAM)
60 minutes (DV SP mode) (avec DVM-60ME)

Signal vidéo

Norme CCIR, système couleur PAL

Connecteurs

Entrée/sortie S-Video :
Entrée/sortie vidéo :
Entrée/sortie audio :
Entrée audio :
i.LINK(entrée/sortie DV) :
Casque :
Entrée c.c. externe :
LANC :
: Mini-DIN 4 broches x 1
broche RCA x 1
broche RCA x 2
femelle XLR 3 broches x 2
4 broches x 1
mini-jack stéréo mini-jack (0,35 mm) x 1
8,4 V pour adaptateur secteur AC-L10
mini-jack stéréo (0,25 mm) x 1

Consommation électrique

ENREG. avec viseur uniquement : 4,7 W
ENREG. avec écran LCD uniquement : 5,4 W
Lecture sur écran LCD : 3,5 W

Dimensions/poids

125x180x405 mm/1,5 kg environ)
(caméscope uniquement, sans microphone, batterie ou bande)

Accessoires Fournis

Bouchon intégré à la visière

Bouchon d'objectif

Bandoulière




Attache de câble i.LINK




Câble AV




(Broche RCA x 3)




RMT-811

Télécommande (avec piles AA x 2)

AC-L15

Adaptateur AC

NP-F330

Pack batterie InfoLITHIUM rechargeable

ECM-NV1

Microphone condensateur

VCL-HG0758

Convertisseur large 0,7x

LSF-S58

Visière (pour convertisseur large)


Les Aberrations :

Le blooming

On parle de blooming à propos de l'éblouissement des cellules du capteur en cas de forte luminosité. Si les aberrations chromatiques sont naturellement présentes dans la vision humaine elles sont en photo particulièrement accentuées depuis l'ère numérique. Ce phénomène est apparenté aux aberrations chromatiques car il se traduit par des zones surexposées dont le liseré est coloré.

Comment y remédier?

Certains appareils sont munis d'un capteur à dispositif anti-blooming mais cela se fait au détriment de la sensibilité. Il vous faudra donc intervenir avec un logiciel de retouche.

Le smear

Le smear est une aberration très proche du blooming : on le considère comme un blooming vertical. On appelle smear une bande verticale de largeur variable, apparaissant sur une image, dûe à une source de lumière trop forte. C'est également un défaut lié aux lumières trop hautes. Ce phénomène se voit distinctement sur l'écran LCD de votre appareil photo numérique et apparaît le plus souvent sous la forme d'une barre blanche au niveau d'une source lumineuse (un soleil couchant par exemple).

Comment y remédier ?

Heureusement, grâce au niveau de développement de certains capteurs, ce phénomène n'apparaît pas sur vos photos. Le système d'exposition automatique limite la lumière venant frapper la capteur de manière à compenser l'éclairage excédentaire.

On parle d'aberrations en photographie pour décrire les différences existant entre l'image idéale et l'image obtenue.

Une image prise avec un grand-angulaire se traduit souvent par une courbure des lignes droites en bordure d'image. Lorsque les lignes droites sont victimes d'une courbure convexe (vers l'extérieur), les immeubles semblent avoir enflé : il s'agit de la distorsion en barillet. Le phénomène inverse existe également : il s'agit de la distorsion en coussinet. Les lignes droites deviennent alors concaves, déformées vers l'intérieur.

La distorsion est d'autant plus importante que votre focale est basse (10 mm par exemple) et c'est là tout le danger du grand-angle (18) puisque la quasi-totalité d'entre eux y sont sensibles en couvrant un angle de champs énorme. Une autre solution, plus onéreuse, consiste à recourir à l'utilisation de lentilles asphériques qui permettent de corriger ces aberrations ou du moins de minimiser ces phénomènes. Mais si vous disposez d'un appareil compact, pour éradiquer le défaut il vous faudra recourir à un logiciel de retouche. Les évolutions technologiques futures nous apporteront certainement des appareils capables de corriger ces aberrations "à la volée".

L'aberration sphérique est une distorsion de l'image qui se traduit par une perte de netteté. Lorsque les rayons lumineux qui passent par les bords de la lentille ne convergent pas sur le même plan que les rayons passant par le centre, il y a aberration sphérique. Dans ce cas il est impossible d'obtenir une image nette sur les bords et au centre. L'aberration peut être largement éliminée en réduisant l'ouverture du diaphragme pour limiter la quantité de lumière parasite.

La coma est une aberration qui survient lorsque les rayons de la lumière n'arrivent pas en parallèle sur l'optique.

Une distorsion de la lumière

La coma est un défaut récent puisque les films argentiques ne subissaient pas ce genre d'aberration. Cette aberration donne à un sujet une forme de comète et des couleurs irisées.

Les distorsions comme la coma expliquent pourquoi les objectifs ne sont pas composés d'une unique lentille mais de plusieurs groupes de lentilles. Les regroupements permettent donc de compenser les défauts. Il est possible d'améliorer la qualité de l'image en diminuant l'ouverture du diaphragme de l'objectif. En cas de coma, les zones floues d'une image peuvent également être élargies, ce qui est assez déplaisant. L'aplanétisme est la méthode permettant d'éliminer la coma pour un objet situé à une certaine distance de mise au point. Une lentille corrigée à cette fin s'appelle un aplanat.

Bien connu des ophtalmologistes, le phénomène d'astigmatisme brouille et déforme la vision. En photographie l'astigmatisme apparaît lorsque les lignes verticales et horizontales d'un objet sont focalisées de manière différente.

Une déformation classique de l'image

Lorsque ce phénomène se produit, l'image d'un objet obtenue dans l'objectif apparaît courbée (comme l'intérieur d'un bol peu profond). Si le centre de l'image est net, les bords de celle-ci seront flous. A l'inverse, si les bords sont nets, l'image sera floue en son centre.

Une bonne correction de l'astigmatisme entraîne une faible courbure de champ. Puisqu'il n'est pas possible de corriger la courbure de champ en réduisant l'ouverture du diaphragme, les fabricants d'objectifs ont recours à diverses méthodes pour essayer de la réduire au maximum. Ils modifient notamment la forme des lentilles composant l'objectif et changent la position de l'ouverture.
Le vignettage est l'une des aberrations les plus courantes et d'autant plus difficile à éviter avec un objectif grand-angle. Plus le champ est large et la focale petite (prenons un 10 mm par exemple pour un très grand-angle) et plus les coins de l'image vont être rognés.

Une déformation classique mais facile à éviter

Le vignettage se remarque particulièrement si vous photographiez un ciel bleu uniforme : vous pouvez alors remarquer que les angles de la photo sont progressivement obscurcis.

Le vignettage est également propre au zoom en position longue focale et à grande ouverture : la lumière est répartie inégalement et le phénomène se traduit par une réduction progressive de la luminosité du centre vers l'extérieur de l'image. Le vignettage se crée à cause du manque d'homogénéité lumineuse des optiques : votre objectif va laisser passer davantage de lumière au centre. Parfois le vignettage est tellement discret qu'il en devient subtil : l'œil averti reconnaît alors sans hésitation le défaut de la photo prise à l'ombre d'un immeuble sur un ciel bleu et dont les couleurs sont atténuées dans les coins.

Veillez simplement à ne pas pousser votre focale au minimum lorsque vous utilisez un grand-angle. Prenez également garde à votre diaphragme : le phénomène de vignettage est renforcé lorsque vous utilisez l'ouverture maximale, ou faite une retouche par logiciel.

Une aberration créée par les hautes lumières, le reflet ou « flare »

Si cet éclairage influe peu sur les zones lumineuses de l'image, il prend en revanche une grande influence au niveau des ombres qui se trouvent alors éclaircies. Le contraste chute donc fortement dans les zones sombres de l'image dont les détails les plus fins se trouvent altérés

Le flare augmente lorsque l'ouverture diminue donc plus le diaphragme est fermé et plus le contraste de l'image baisse. Les objectifs très lumineux sont plus sensibles que les autres et surtout les capteurs numériques.

Le moiré fait donc partie de la grande famille des aberrations chromatiques. On parle souvent du moiré d'une étoffe, ce phénomène est le même que le tramage qui apparaît lorsque l'on scanne une image composée de points (comme une photo de quotidien), ou bien l'effet étrange produit par une chemise à rayures à la télévision (superposition de la trame de la chemise et de la trame de l'écran). Remédier par filtre passe bas ou par logiciel.

Le bruit: l'alter ego du grain en argentique

Souvent comparé au grain d'une photo argentique, le bruit est unanimement considéré comme la plaie des technologies numériques.

En photographie numérique, le bruit se manifeste plus précisément dans les zones sombres de l'image et on décèle parfois des franges colorées là ou les pixels devraient être noirs. Le bruit de vos photos va donc dépendre des conditions de prise de vue. Bien entendu vous serez victime d'un bruit plus ou moins prononcé selon la taille de votre capteur (plus les photosites de votre capteur seront petits, plus vos images seront sensibles au bruit).

La sensibilité est très importante: à moins de disposer d'un appareil haut de gamme le bruit devient important dans les hautes sensibilités (à partir de 400 ISO). Le bruit va alors se manifester par une granulation de l'image que l'on appelle bruit de luminance ou bien par une sorte de moutonnement rouge/vert, le bruit dit de chrominance.

Techniquement, le bruit est une déformation quantifiée dans un rapport signal/bruit mesuré en décibels (dB). Pensez donc à vérifier les qualités techniques des appareils lors de votre prochaine acquisition. Il est toutefois possible de limiter le bruit en limitant le choix de la sensibilité à la prise de vue à 100 ISO plutôt que d'utiliser du 400 ISO ou davantage. Il est également conseillé d'éviter les poses longues supérieures à une seconde en préférant une plus grande ouverture de diaphragme.

En ce qui concerne la phase de retouche avec logiciel, sachez que les zones de l'image riches en détails (herbe, feuillages...) et les tons clairs supportent moins bien la correction du bruit. Préférez donc une image légèrement bruitée à une trop grosse perte de détails. La correction de ce défaut est difficile car le bruit peut-être uniforme (c'est-à-dire dans la trame même de l'image) comme ponctuel (il ne va apparaître que sur une partie de la photo).

Face à ce fléau qui décime vos photos nocturnes, les utilisateurs de reflex sont mieux lotis que les propriétaires de compacts. Le reflex se comporte très bien à 400 ISO tandis que le compact abandonne la partie et se laisse aller en vous offrant une photo bruitée. Exception faite des appareils équipés d'un capteur CCD de chez Fujifilm qui s'en sortent relativement bien, le bruit aura tendance sur les compacts à dégrader les détails les plus fins. L'élimination du bruit peut encore se faire avec un logiciel de retouche au moyen d'un filtre anti-bruit.

Enfin, si vous ne parvenez pas à corriger le bruit, passez votre image en noir et blanc et vous retrouverez tout le charme du grain argentique...


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

similaire:

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconTechnologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconL’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel
«patrimoine culturel et développent : moyens et stratégies» organisé dans le cadre de la 5éme édition de festivals des caravanes...

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconL’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel
«patrimoine culturel et développent : moyens et stratégies» organisé dans le cadre de la 5éme édition de festivals des caravanes...

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconFilière d’étude sur le bassin vichyssois
«Diplôme Universitaire gestion et management des équipements sportifs» avec l’ufrstaps de Clermont Ferrand

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconCommuniqué de presse
«La technologie led ultramoderne permet une présentation moderne même des objets sensibles tout en préservant le caractère originel...

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconBibliographie Remerciements
«traceurs» sont capables de découvrir des empreintes sur presque tous les supports. Ils disposent depuis toujours de simples outils...

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconCours technologie des systèmes II laca09

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconRésumé du procédé 6 Livraison 6 Préparation des documents 6 Vérification...

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconUniversité des Lycéens La physique d’une goutte d’eau Jeudi 13 mai...
«Qu’est-ce qu’une goutte d’eau ?» aux Petites Pommes du Savoir, 2003, et de plus de 200 communications sur ces sujets

Technologie des Equipements et des Supports / Olivier Marot iconElectrotechnique Energie Equipements Communicants








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com