Connaissances des institutions éducatives








télécharger 176.91 Kb.
titreConnaissances des institutions éducatives
page7/7
date de publication31.03.2017
taille176.91 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

le programme de la classe de troisieme.


  • Pas de nouvelles compétences à atteindre, mais chaque élève devra atteindre le niveau 2. Même niveau d'exigence que le niveau central. Ce cycle vise à consolider, compléter, approfondir les compétences et les connaissances recherchées jusqu'au cycle central, afin d'asseoir l'APS que l'élève poursuivra au lycée.

  • Spécificités :

  • On attend de la part de l'élève un engagement de plus en plus réfléchi dans ses apprentissages.

  • Soucis de mise en relation, de synthèse, de connaissance avec d'autres disciplines scolaires.

  • Evaluation : modalités précises ne sont pas fixées, notamment au niveau du brevet des collèges. L'évaluation doit porter sur des compétences spécifiques vérifiables attachées à une APS particulière. Bien qu'on recherche à atteindre une compétence à 3 niveaux, les compétences doivent révéler les techniques, les savoirs techniques efficaces intégrés dans l'action même. L'évaluation portera sur plusieurs activités, qui ont au moins 10h de pratique effective.

  • Compétence : elles sont précises pour chaque groupe d'activité. si l'élève a fait ou pas ses 20h d'activités, il n'aura pas les mêmes objectifs à atteindre, mais chaque élève doit atteindre les compétences du cycle central.

le programme du lycee.


Les programmes ne sont pas encore sortis : on se réfère donc à l'arrêté du 14/03/1986.

les examens en eps.

  1. Le brevet des collèges.


Coefficient 1, comme les autres disciplines du collège (Arrêté du 23/01/1987).

Epreuves d'EPS, recommandations existant :

  • Les compétences des élèves dans la pratique de 3 APS au moins, dont une à barème national imposé (athlétisme, natation ou gymnastique) sont prises en compte.

  • L'évaluation des conduites motrices (performance et habileté) compte pour les 2/3 de la note.

  • L'évaluation des connaissances et des capacités de l'élève à s'investir et à progresser compte pour 1/3 de la note.

  • Les résultats obtenus en 4ème seront pris en compte à égalité avec ceux de 3ème pour l'obtention du brevet.
  1. Au bac, BEP, CAP, brevet de technicien.


Arrêté du 22/11/95.

  • Evaluation de l'EPS très spécifique par rapport aux autres disciplines, puisque le contrôle se fait en cours de formation.

  • Coefficient 2 au bac.

  • Evaluation sur 3 APS, de nature différente (de trois groupes différents).

  • La note :

  • Une partie sur l'évaluation des connaissances (5 points) :

  • Connaissances d'accompagnement, relatives au développement des capacités physiques et motrices, aux APS pratiquées, et à la gestion de la vie physique ( 3ème finalité de l'EPS).

  • Connaissances méthodologiques (mise en condition physique : échauffement, étirement, entraînement…).

  • Connaissances liées au développement des facultés physiques.

  • Données propres à la musculation et à la récupération.

  • Connaissances relatives à la prise de risque, à l'autoprotection organique et fonctionnelle, à la relaxation, aux parades.

  • Une partie sur l'évaluation des compétences (15 points) :

  • Performance.

  • Maîtrise (la part de la maîtrise ne doit pas être inférieure à celle de la performance).

  • Une commission départementale définit les notes définitives des élèves.

  • Examen ponctuel terminal : tous les élèves scolarisés dans des établissements privés hors contrat, les enfants scolarisés par correspondance, les candidats en formation d'apprenti, les handicapés physiques, les sportifs de haut-niveau, les espoirs et les partenaires d'entraînement :

  • Modalités : deux activités de nature différente, choisies par le candidat sur la liste définie par le recteur. La notation porte uniquement sur la maîtrise d'exécution et la performance.

  • Dispenses : délivrées par le médecin scolaire.

  • Epreuves facultatives (option EPS) : Cf. le B.O. du 12/09/96.

  • Elle est enseignée depuis la seconde (puis en première et en terminale) : 3h par semaine.

  • Elle est destinée à tous les élèves qui souhaitent enrichir leur culture des APS et l'approfondissement de différentes APS, pour s'orienter vers des secteurs associatifs.

  • Evaluation en cours de formation, si l'option est organisée dans l'établissement, sinon, en contrôle ponctuel. Elle porte sur une APS : prestation physique (performance et maîtrise, 15 points) et entretien (de 15 minutes maximum, destiné à évaluer les connaissances dans l'activité : aspects techniques et réglementaires, préparation générale spécifique, plan d'entraînement).

  • L'EPS fait partie du 1er groupe : seuls les points obtenus au-dessus de la moyenne sont pris en compte.


le projet d'eps

interet


Il permet à la communauté scolaire et extrascolaire de connaître le fonctionnement de l'EPS au sein de l'établissement : objet d'information. Il permet dons d'organiser l'EPS (Cf. schéma).

Il garantit les mêmes conditions d'enseignement et d'évaluation pour tous les élèves il permet de mettre en relation un ensemble d'objectifs et de moyens. Il fournit aux élèves toutes les informations nécessaires en terme de contenu, d'évaluation, de contrat. Il initie le travail en équipe. Il est un outil de formation professionnelle continue.

limites.


  • C'est un document écrit sur le papier (intentions).

  • Il doit se faire dans le respect des structures officielles.

  • Conditions matérielles de l'enseignement de l'EPS.

  • Niveaux de communication entre les différents professeurs.

elements à prendre en compte.


  • Contexte général : projet politique et éducatif global, le projet d'EPS doit s'intégrer dans la loi d'orientation de 1989 (valeurs, normes, …).

  • Projet d'établissement :

  • Informations qui ont trait aux caractéristiques de l'établissement.

  • Le milieu associatif environnant.

  • Ressources et contraintes locales (transport scolaire).

  • Informations sur les élèves, leur diversité, leurs caractéristiques, leurs motivations et leurs besoins.

  • Objectifs transversaux (apprentissage de la langue, …).

  • Les installation sportives et la répartition des moyens.

  • Les possibilités éducatives offertes par les APSA (compétences des professeurs d'EPS, …).

  • 4 niveaux dans le projet d'EPS :

  • Répartition et organisation des enseignants par rapport aux installation sportives.

  • Programmation des EPS (organisation et harmonisation).

  • Coordination au niveau des modalités d'évaluation (l'équipe d'EPS doit fixer le même d'exigence).

  • Harmonisation dans les contenus d'enseignement.


le COORDONNATEUR d'eps
Il existe depuis la circulaire du 05/12/1962.

Au départ, son rôle était centré sur la gestion des installations sportives, pour les différents professeurs d'EPS. Maintenant, il s'est élargit : face aux perspectives actuelles, crées et ouvertes par les réflexions du système éducatif (loi de 1989, avènement des programmes, …), son rôle doit évoluer.

  • Il devient animateur : il doit participer à l'élaboration d'une politique de l'EPS (rôle plus pédagogique), au niveau de l'établissement.

  • C'est un correspondant pédagogique : c'est le trait d'union entre l'équipe d'EPS, le chef d'établissement et l'inspection académique.

Il est proposé par le chef d'établissement, parmi les professeurs d'EPS, et nommé par l'inspecteur d'académie. il est nommé tous les ans, et a une fonction rémunérée :

  • Si il y a moins de 4 professeurs dans l'établissement : payé 1h supplémentaire.

  • Si il y a au moins 4 professeurs dans l'établissement : payé 2h supplémentaires.

  • Rôle pédagogique dans le projet d'EPS : en coordination avec ses collègues, il règle l'harmonisation du projet d'EPS. Il doit faire vivre l'équipe pédagogique.

  • Rôle administratif : il est en rapport avec tous les services administratifs de l'établissement. il est en rapport avec les services de l'inspection académique, pour l'organisation des examens d'EPS (brevet, bac, BEP, CAP, …). Il est en rapport avec le conseiller d'éducation (AS), avec le médecin scolaire, l'infirmière, en vue d'une meilleure connaissance des élèves sur le plan médical.

  • Rôle de communication :

  • Avec les collectivités locales, territoriales, les OMS.

  • Avec les autres établissements de la ville (rencontres inter-établissements).

  • Avec les collègues des autres disciplines.

  • Avec le CDI (achat de livres, vidéos, films).

  • Demandes de subventions, constructions de projets.


L'UNSS

Repères historiques


  • 1890 : circulaire BOURGEOIS permet la création d'associations scolaires pour la pratique du sport à l'initiative des élèves.

  • 1907 : première circulaire de l'éducation nationale faisant allusion au sport scolaire, possibilité de pratiquer le sport.

  • 1934 : création de l'Office du Sport Universitaire (OSU).

  • 1938 : OSU devient l'Office du Sport Scolaire et Universitaire (OSSU).

  • 1945 : construction obligatoire d'une association sportive dans tous les établissements d'enseignement public (sauf primaire et facultés).

  • 1950 : obligation d'un service de 3h forfaitaires pour chaque enseignant afin d'assurer l'encadrement des AS.

  • 1962 : constitution de l'ASSU (Association du Sport Scolaire et Universitaire), chargée d'une mission du service public, pour développer la pratique du sport. Elle est placée sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des Sports.

  • 1975 : loi sur le développement du sport français (séparation du sport scolaire et universitaire : FNSU et UNSS).

  • 1978 : approbation des statuts UNSS.

  • 1981 : retour de l'EPS et de l'UNSS au ministère de l'éducation nationale.

  • 1984 : la mission de l'UNSS précisée dans le cadre de la loi sur la promotion des APS.

  • 1986 : parution des nouveaux statuts de l'UNSS (accent sur l'apprentissage de la vie associative et en particulier sur la formation de la citoyenneté).

objectifs de l'as.


Fédérations multisport. L'association sportive est sous l'égide de la loi de 1901, mais elle est affiliée à l'UNSS, agrée par le ministère de l'éducation nationale. Les finalités de l'AS s'intègrent dans celles de l'école : l'AS doit respecter la loi de 1989 :

  • L'école a pour rôle la facilitation des connaissances et des méthodes.

  • L'école a pour mission de former le futur adulte et citoyen.

3 catégories pour l'AS :

  • Savoirs : les connaissances des règles du jeu, codification, techniques sportives, connaissances des règles de vie (hygiène, échauffement, …), connaissance des APS.

  • Savoir être : gestion de la vie physique, de la vie sociale, apprentissage de la citoyenneté, respect de l'autre, solidarité.

  • Savoirs faire : optiques de progrès, de performance, de dépassement de soi, adaptation du savoir à des situations diverses, autonomie, initiatives, socialisation, mettre ses compétences au service du groupe, responsabilisation.

L'UNSS :

  • 819 375 licenciés en 1992.

  • 28 287 enseignants en EPS consacrent 3h par semaine.

  • 9 172 AS de lycée et de collège.


Niveau du district : liaison d'animation et de fonctionnement entre l'AS et les structures administratives (délégués du district)

Une AS par établissement, le président de l'AS est de droit le chef d'établissement.

Fonction de la structure associative

Fonction associative

NIVEAU

DEPARTEMENTAL

Un service départemental dirigé par un directeur.

Un conseil départemental, présidé par l'inspecteur d'académie.

Un service régional UNSS dirigé par un directeur.
Un conseil régional, présidé par le recteur.

NIVEAU

REGIONAL

Direction nationale, dirigée par un directeur.

Un Conseil d'Administration et une AS présidés par le ministre.

NIVEAU

NATIONAL


L'AS est composée :

  • D'un comité directeur.

  • D'un président : le chef d'établissement, de droit.

  • D'un secrétaire : un professeur d'EPS élu.

  • D'un secrétaire adjoint : un membre du comité directeur.

  • D'un trésorier : un membre du comité directeur majeur.

  • D'un élève élu à chaque niveau.


Le comité directeur d'un collège est composé :

  • A 1/3, du chef d'établissement, des professeurs d'EPS et des animateurs de l'AS.

  • A 1/3, des parents et des autres membres e la communauté éducative.

  • A 1/3, des élèves.

Le comité directeur d'un lycée est composé :

  • A 1/4, du chef d'établissement, des professeurs d'EPS et des animateurs de l'AS.

  • A 1/4, des parents et des autres membres de la communauté éducative.

  • A 1/2, des élèves.


Fonctionnement de l'AS : elle doit respecter les dispositions générales relatives aux associations, et doit être conforme aux règles statutaires de l'UNSS.
Conclusion :

  • L'UNSS et l'AS sont des particularités de la discipline. Une des particularité : elle est basée sur le volontariat.

  • Fonction majeure : au delà des objectifs sportifs, elle lutte contre l'échec scolaire (refus du système).

  • L'AS a une répercussion sur l'ensemble de l'EPS scolaire.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Connaissances des institutions éducatives iconPanorama des institutions de santé en région
«Une décentralisation du contrôle et du financement des institutions sanitaires peut constituer une des voies d’aménagement du système...

Connaissances des institutions éducatives iconRésumé Ce papier propose tout en utilisant une méthodologie quantitative,...
«L’innovation résulte de l’action créatrice des acteurs en milieu organisé, … IL s’agit de la mise en œuvre collective des connaissances...

Connaissances des institutions éducatives iconCroissance : le rôle des institutions

Connaissances des institutions éducatives iconSymposium 1 : De l'esthétique de la jeunesse à l'éthique des institutions

Connaissances des institutions éducatives iconUn devoir citoyen de favoriser et d’encourager activement les connaissances du code parasismique
«l’amgs s’est faite un devoir citoyen de favoriser et d’encourager activement les connaissances des acteurs qu’ils soient ingénieurs,...

Connaissances des institutions éducatives iconCe cours est à orientation méthodologique
«construction humaine, institution progressivement élaborée, historiquement conditionnée et inséparable des autres institutions et...

Connaissances des institutions éducatives iconAu cycle 3, l’enseignement de l’histoire et de la géographie a permis...

Connaissances des institutions éducatives iconInstitutions et relations internationales 2

Connaissances des institutions éducatives iconParcours dans les institutions publiques

Connaissances des institutions éducatives iconRésumé : Evaluation des connaissances sur le principe de la spectroscopie ir et rmn








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com