Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté








télécharger 153.43 Kb.
titreSynthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté
page1/3
date de publication29.03.2017
taille153.43 Kb.
typeThèse
p.21-bal.com > loi > Thèse
  1   2   3


E

ducation au Sport-Sante


Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté.

LIGUE AUVERGNE SPORT ADAPTE

15 BIS RUE DU PRE LA REINE

63 000CLERMONT FERRAND

Sommaire


Sommaire 2



  1. Introduction :

Sujet d’actualité, phénomène épidémiologique, reflet d’une société en mal de vivre… Tels sont les messages clefs que la lutte contre le surpoids chez les jeunes véhicule. Aujourd’hui, 20 millions de Français sont en surpoids dont 5,3 millions d’obèses. Il est indispensable de mieux connaître ce phénomène épidémiologique afin de le prévenir et le prendre en charge. Au cœur de ce problème de santé publique, au-delà de l’approche marketing grande consommation, seules des réponses sur des fondements scientifiques permettront d’apporter une réponse durable à la problématique du surpoids. L’objectif de notre projet sur l’éducation au sport-santé chez les jeunes déficients intellectuels d’Auvergne est de rapprocher les professionnels de la santé et ces jeunes afin que ceux-ci prennent conscience des intérêts d’avoir un mode de vie sain.

Le marché de l’Alimentation Santé est en forte croissance. En 2006, le marché français a rencontré une croissance de 16 % soit, 900 millions d’euros. En Allemagne, celui-ci s’élevait à 1,9 milliard d’euros. D’ici 2010, les prévisions de croissance du marché en Europe sont de + 12 % par an. Nous sommes ici confrontés à un secteur d’activité extrêmement dynamique, porteur d’innovation, de développement international et de création d’emplois.

Ces faits de société font que nous avons choisi de nous m’intéresser aux recherches concernant les domaines suivants : sport, nutrition et santé.

Actuellement, nous voyons tous les jours les effets néfastes du surpoids sur la santé de ces personnes. Cette population très captive du milieu médico-social est pourtant inconsciente des effets de son propre mode de vie sur sa santé. Trop souvent ignorée, l’obésité est une maladie, une épidémie qui touche gravement ce public fragile (psychologiquement et physiquement). Aucune étude n’a encore mesuré le phénomène en milieu spécialisés mais ce public est touché au même titre que la population ordinaire soit entre 13 et 25 % de personnes en surpoids.


  1. La mise en place du projet.



    1. Définition des mots clés :

L’objectif du projet étant de mettre en relation les connaissances en matière d’éducation au Sport, Santé et à la Nutrition afin de proposer des interventions efficaces et enrichissantes pour les adolescents du milieu médico-social les mots clés s’y rapportant sont donc indispensables pour constituer un langage de base commun.

  • Activité physique : « Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques qui entraîne une augmentation substantielle de la dépense énergétique par rapport à la dépense énergétique de repos. Elle peut être de loisirs, occupationnelle ou professionnelle.»

Surgeon General report, 1996, US department of Health and Human Services.

En matière de comportement physique c’est plutôt l’absence ou le faible niveau d’activité physique qui caractérise notre mode de vie actuel.

  • Sédentarité : « Comportement visant à limiter ses activités physiques et donc, sa dépense énergétique à des valeurs proche de la dépense énergétique de repos.»

Dietz WH, Proc Nutr Soc, 1996.

Exemple : Regarder la télévision, travailler sur l’ordinateur,…

  • Education à la santé : elle permet aux personnes d’adopter le meilleur mode de vie pour leur santé et celles des autres. Elle permet aussi de renforcer les capacités à prendre des décisions concernant leur santé.



  • Nutrition : Science et étude des réactions de l'organisme à l'ingestion d'aliments, aux variations du régime alimentaire et à d'autres facteurs alimentaires en relation avec une pathologie.

BLOUIN, Maurice; BERGERON, Caroline. Dictionnaire de la réadaptation, tome 2 ; Les Publications du Québec, 1997, 164 p., p.53

  • Obésité : Augmentation excessive de la masse grasse de l’organisme dans une proportion telle qu’elle peut avoir une influence sur l’état de santé. « L’obésité doit être considérée comme une maladie car elle peut mettre en cause le bien-être somatique, psychologique et social de l’individu ». Basdevant et al., 1998. On peut l’évaluer grâce au calcul de l’indice de masse corporel : poids(en kg)/taille (en mètres) au carré) mais chez l’enfant on préférera regarder l’évolution des courbes de corpulence (notamment le rebond d’adiposité précoce et les changements de couloirs). Roland Cachera et al., Eur J Clin Nutr, 1991.

Maintenant que ces notions sont définies et clarifiées on peut donc utiliser ce vocabulaire pour expliquer le déroulement de ce projet d’éducation au sport-santé.

    1. Déroulement des interventions :

Le projet est constitué de phases d’intervention et de phases d’évaluation. Deux séries d’interventions constituent le programme éducatif au sport-santé : ce qui représente 2 séries de 3 séances par groupe entre février et juin 2008. Les intervenants sont tous issus du milieu professionnel concerné : professeur d’Activités Physiques Adaptées, diététicienne et médecin. Les formes des séances seront adaptées en fonction des groupes avec une première série d’intervention plutôt « pratique » : sorties possibles (stade, magasin d’alimentation), schéma, diaporama, vidéos, mallettes pédagogiques… et une seconde série d’intervention (2 mois plus tard) plus sous forme de dialogue, d’échange : entre professionnels, parents, jeunes afin de revenir sur le vécu de chacun et d’en tirer des leçons pour l’amélioration du quotidien de tous. Les contenus des interventions seront étudiés en fonction des attentes de chacun (chefs d’établissements, éducateurs et jeunes). L’objectif de ces séances est d’enrichir les connaissances des jeunes sur les thèmes suivants : Sport, Santé et Nutrition. Les bienfaits d’une pratique physique, les aspects nutritionnels indispensables à l’élaboration d’une alimentation équilibrée et des bases sur le développement de certaines maladies comme l’obésité seront les sujets abordés en priorité.

    1. Evaluations :

Les phases d’évaluations ont lieu avant et après chaque série d’interventions afin de constituer des données quantitatives sur l’évolution du projet et renseigner sur les réajustements nécessaires en cours de programme.

      1. Les questionnaires :

Très peu de questionnaires s’adressant aux jeunes permettent d’évaluer les modifications de comportements en milieu scolaire. Souvent les questionnaires permettent l’évaluation des connaissances dans un domaine spécifique (histoire, mathématiques…) mais l’originalité de ce programme est d’intégrer des connaissances d’ordre général et non purement scolaires. La difficulté est aussi de constituer un outil qui soit accessibles à des jeunes en difficulté scolaire, certains ne savent pas lire ou écrire aisément (niveau scolaire faible), la compréhension doit donc être simplifiée et les phrases explicites. Ceux dont le niveau scolaire ne permet pas de remplir les questionnaires passeront un entretien avec l’évaluateur. Selon les règles de constitution d’un questionnaire ou d’entretien, les questions seront testées préalablement sur un échantillon représentatif de la population étudiée. Un questionnaire ne devra pas prendre plus de 20 minutes pour être rempli et doit être composé d’un maximum de 30 questions pour cette population (Mlle THILILI, cours de méthodologie sur les outils d’évaluation en DU PAPS, 2007).

      1. Les tests de condition physique :

Les tests moteurs issus de la batterie EUROFIT, ce sont ceux que j’ai utilisé lors de mon étude en Master 1 ESSH car le public étudié possède les mêmes caractéristiques (jeunes en Instituts Médico-Educatif) de plus, ces tests ont déjà été validés scientifiquement. Les tests évaluent les principales composantes de la condition physique : la souplesse, l’équilibre, la force, l’endurance et la composition corporelle.

    1. Intérêts d’un programme d’éducation au Sport-Santé pour ce public :



      1. Intérêts dans l'établissement :

On parle ici des intérêts « dans » et « pour » l’établissement. Le nombre de jeunes en surpoids et/ou obèses pourrait diminuer à long terme et la santé des jeunes s’améliorerait (diminution des visites à l’infirmerie et des absences dues à des maux/maladies). Les éducateurs spécialisés et tout le personnel de l’établissement pourrait ainsi être sensibilisé au problème du surpoids (par des conférences). Ce projet d’ordre pluridisciplinaire impliquerait tous les acteurs de la vie quotidienne des jeunes afin de l’améliorer. Cela pourrait entrainer des modifications du projet d’établissement futur en y intégrant un programme d’éducation au sport-santé. Ce projet pourrait permettre la création de poste pour un professionnel du Sport-Santé dans les établissements spécialisés (vacataire ou à temps plein).

      1. Intérêts dans la vie quotidienne :

Les jeunes adolescents sont en pleine construction de leur mode de vie adulte et leurs habitudes de vie sont décisives pour une bonne hygiène de vie à l’âge adulte. De nombreuses études ont montré que la santé et la nutrition pendant l’enfance influent sur l’état de santé à l’âge adulte.

La prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants scolarisés atteint aujourd’hui des valeurs critiques : 16% des jeunes âgées entre 2 et 17 ans sont en surpoids (données de 2000, DREES 2003). Ces données sont en augmentation : en 16 ans l’obésité modérée a été multipliée par 2 et la sévère par 5. L’obésité touche de plus en plus tôt les enfants et de plus en plus sévèrement. Le rôle des facteurs environnementaux est prépondérant (importance du milieu socio-économique et familial). Les facteurs de risque d’ordre génétique ne représentent que 5% des cas d’obésité contrairement aux croyances d’une majorité de la population.

Les conséquences de l’obésité sont désastreuses : instabilité psycho-sociale, complications orthopédiques, respiratoires, métaboliques, cardio-vasculaires, neurologiques et digestives. Le plus vicieux c’est que 40 à 60 % des enfants obèses deviendront des adultes obèses. L’installation du surpoids est l’effet d’un apport énergétique supérieur aux besoins sur la dépense énergétique, le bilan énergétique et le poids corporel. Les stratégies de lutte contre l’obésité les plus performants concernent des programmes influant le comportement alimentaire (quantitatif et qualitatif) et la pratique physique (lutter contre les comportements sédentaires et suivre un programme d’Activités Physiques adapté). De surcroit, la condition physique des jeunes entre 1984 et 2004 a diminué de 0.5% par an en France contre 2% aux USA. La pratique réelle d’Activités Physiques et Sportives ne représente que 0.2% dans l’emploi du temps d’un enfant contre 10% de télévisions (3h/jour).

Nous pensons qu’avec un programme alliant conseils en terme d’activité physique et nutritionnels toutes les chances seront réunies pour lutter contre les comportements sédentaires et la mauvaise nutrition afin de faire acquérir de nouvelles habitudes aux jeunes pour lutter contre l’obésité.



  1. Etude de la littérature :

François BRUNET a été l’un des pionniers en matière de recherche sur le Sport-Santé s’intéressant aux personnes déficients intellectuels dans les années 1990-2000 mais aujourd’hui les données manquent pour faire réagir les institutions.

La majeur partie des études sont anglo-saxones et la France suit aujourd’hui l’évolution des Etats-Unis il y a 30 ans c’est pourquoi nous devons réagir au plus vite. Personne ne doit rester insensible au problème de surpoids actuel, ni être ignorant des dangers d’une mauvaise nutrition et des conséquences des comportements sédentaires sur la santé. Chez l’enfant, le dépistage précoce de l’obésité et du surpoids (notamment avant l’adolescence) n’entrainera pas a priori de conséquences chez le futur adulte. Les principales causes de l’obésité sont une sédentarité excessive (avec diminution de la pratique sportive), des mauvaises habitudes alimentaires et les prédispositions génétiques. Certaines études ont montré que le temps passé devant la télévision pendant l’enfance était prédictif d’une obésité à l’âge adulte. Dans l’élaboration de stratégie de lutte tout le monde s’accorde à dire que l’entourage joue un rôle prépondérant. Un enfant est confronté à un monde extérieur qui bouge et qui change, ce qui n’est pas sans susciter des questions auxquelles l’enfant n’arrive pas forcément à répondre seul. Celui-ci peut alors manifester son trouble de façon extérieur il faut alors être attentif aux moindres signaux. Les parents travaillant de plus en plus, les enfants sont livrés à eux-mêmes et l’obésité peut généralement traduire une demande d’attention plus importante, un besoin de parler… C’est le signe en surface d’une pathologie plus importante (mal être psychologique). L’enfant va alors développer des comportements de défense, de réaction, il va souffrir et se mettre en échec (discriminations), le vrai danger est d’entrer dans une logique de dévalorisation, il faut alors réagir vite et commencer une prise en charge d’urgence. Faire appel au médecin de famille et à un pédiatre (chez l’enfant) peut être une solution, il faut que l’entourage se rende plus disponible et montre que les signaux de détresse ont été entendu et compris (conseils donnés par le site obésité-santé, conseils de professionnels : médecins, pédiatres).

  1. Projet : Caractéristiques et Résultats



    1. Population :

Les jeunes déficients intellectuels étudiés sont issus d’établissements spécialisés d’Auvergne, notamment les Instituts Médico-Educatifs de Clermont-Ferrand et ses alentours.

Les adolescents sont âgés de 12 à 15 ans car c’est une période de fortes modifications hormonales et c’est durant cette tranche d’âge que les jeunes apprennent à devenir autonomes (organisation des repas, activité préprofessionnelle). C’est aussi à cette période que la baisse de la pratique physique et sportive est la plus forte, pourtant ces acquisitions motrices sont décisives pour la santé de ces jeunes adultes (pic de masse osseuse à 20 ans) et l’acquisition d’un mode de vie sain est primordial dès le plus jeune âge.

Pour permettre des interventions pédagogiques constructives des groupes de 12 jeunes, au maximum, seront constitués au sein de chaque établissement. Trois groupes au maximum par établissement afin de favoriser la participation du plus grand nombre au projet. Le choix des participants revient aux chefs d’établissement intéressés par le projet. Aucun critère spécifique n’est requis pour participer au projet, si ce n’est être scolarisé dans un établissement spécialisé d’Auvergne.

    1. Méthode :

Mise en place d’interventions sur les thèmes suivants : Sport, Santé, Nutrition. Des évaluations composées de tests moteurs pour évaluer la condition physique des jeunes et de questionnaires permettent de mesurer les effets de ces interventions sur le mode de vie des jeunes et l’acquisition de nouvelles connaissances. Chaque séance dure environ 2 à 3 heures et s’adresse à un seul groupe à la fois. Chaque professionnel intervient deux fois par groupe : une séance pratique suivi 2 mois plus tard d’un moment d’échange. Trois évaluations auront lieu : une première évaluation diagnostique pour savoir les connaissances initiales des jeunes (avant toute intervention), une évaluation suite aux premières interventions afin de savoir ce sue les jeunes retiennent sur le court terme et enfin une évaluation 2 mois plus tard lors des moments d’échanges pour savoir ce que les jeunes retiennent sur le long terme. Tout au long du programme la pratique physique dans l’établissement (heures d’EPS) sera maintenue normalement.

    1. Résultats attendus :

Les évaluations permettront de déterminer s’il y a modification de comportements, de connaissances suite au programme d’éducation sport-santé mis en place. Savoir quels acquis sont les plus forts chez ces jeunes et lesquels sont plus fragiles afin de renforcer les apports d’informations sur ces sujets. Un groupe témoin par établissement pourra être constitué afin de déterminer la part de connaissances induites par le programme. Les jeunes ayant participés à toutes les interventions devraient voir leur qualité de vie améliorée ainsi que leurs connaissances enrichies dans les domaines abordés (Sport, Santé, Nutrition). De plus, si leur condition physique s’améliore cela pourrait être dû à une pratique plus régulière et donc à une mise en pratique des conseils prodigués par les professionnels sur le long terme. Cette étude une fois justifiée et validée par un jury de professionnels, permettra de constituer un outil pédagogique réutilisable dans d’autres établissements d’Auvergne et d’ailleurs.
  1   2   3

similaire:

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconLigue de Wilaya du sport pour tous
«Ligue du sport pour tous de la wilaya de», Régulièrement constituée et enregistrée en date du sous le numéro est une association...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconLigue Régionale de Football de Blida

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconCommission cce des conditions de travail et des risques psychosociaux
En se basant sur les tout premiers résultats observables, la commission des conditions de travail du cce a décidé de présenter une...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté icon3. Examen des cr des réunions des «Groupes Travail» (adressés préalablement...
«Groupes Travail» (adressés préalablement à tous les membres de la Commission)

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconStade de luminy, rue Henri cochet 13009 Marseille
«Sport Adapté» est employé pour désigner les activités physiques et sportives adaptées aux personnes en situation de handicap mental...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconRésumé : Cet article s’intéresse aux impacts des open space en matière...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconComité Central d’Entreprise extraordinaire du 10 avril 2014
«Conditions de Travail et des Risques Psychosociaux, qui n’a pas pour objectif de présenter les travaux de cette commission, mais...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconSynthèse de votre travail d’auto-observation

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconRésumé : a partir de différents documents, IL s’agit de comprendre...
«naturels» et montre le rôle essentiel de l’ion bicarbonate dans le sang. IL existe cependant d’autres tampons dans le sang et cette...

Synthèse réalisée à partir du travail de la commission régionale de la Ligue Auvergne du Sport Adapté iconSynthèse de la 2ème séance de travail du 6 novembre 2014








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com