Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l'Éternel un cantique nouveau (20)








titreRecherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l'Éternel un cantique nouveau (20)
page2/23
date de publication28.03.2017
taille0.7 Mb.
typeRecherche
p.21-bal.com > loi > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

Conclusion

Dans son livre Worship Evangelism, Sally Morgenthaler mentionne : "De façon générale, les chorales ne sont ni entraînées, ni utilisées dans un rôle intensif de premier plan. Leur contribution au culte hebdomadaire est habituellement limitée à chanter un ou deux hymnes et peut-être à ajouter du volume au chant de l'église... Je crois que les chorales peuvent être utilisées pour enseigner et diriger la louange... Si une formation adéquate est donnée, et certains ajustements sont faits... Il est douteux de croire que les habiletés à enseigner et à diriger seront comparables à celles d'une équipe de louange bien entraînée, mais il y a certainement un potentiel là qui n'est pas utilisé jusqu'à présent." (p. 236)

Mme Morgenthaler voit au moins plus de possibilités pour la chorale que ce qu'on réalise habituellement, mais je crois qu'elle sous-estime encore le potentiel et la puissance d'une chorale qui dirige l'église pendant le culte.

Avant d'échanger nous aussi la chorale pour des équipes de louange (à cause d'une plus grande flexibilité, disponibilité ou facilité), présentons certaines considérations sur la multitude de façons par lesquelles une chorale bien entraînée peut produire des moments de réelle adoration durant le culte. Les équipes de louange peuvent faire les mêmes choses, mais n'abandonnons pas la chorale ou assumer qu'ils sont incapables de rester dans le coup ou d'apprendre quelque chose de nouveau.

À notre église, les membres de la chorale de louange (nous avons nommé la chorale adulte pour refléter sa véritable vocation et son but) ont appris à voir leur rôle de diriger durant le culte, et même sont estimés et appréciés comme conducteurs de louange par les membres de l'église. Aucun artifice de recrutement n'est nécessaire : Dieu suscite ceux qui aspirent à l'incroyable privilège décrit dans notre énoncé de vocation du Ministère du Culte :

"Notre but : honorer Dieu en préparant et encourageant Ses enfants à des expressions individuelles et collectives d'adoration envers notre rédempteur."

Ron Man est pasteur du culte et de la musique à l'église First Evangelical (735 Ridge Lake Blvd., Memphis, TN, USA, 38120, téléphone : 901-682-8452 Fax : 901-682-8937, E-mail : webmaster@firstevan.org, Site internet : http://www.firstevan.org/). Cet article a été traduit et diffusé avec sa permission. Il a été originellement publié dans la revue "Church Musician Today", novembre 1998. © 1998 The Sunday School Board of the Southern Baptist Convention. Tous droits réservés.

La formation des choristes
Comment donner aux responsables d'équipe quelques conseils sur la façon d'entraîner les choristes du groupe de louange.

J'ai récemment visionné à nouveau le film “Sister Act” dans lequel Whoopi Goldberg, en l'espace de quelques jours, transforme une poignée de sœurs épouvantables musicalement en la plus formidable chorale gospel en ville. Ah, si seulement c'était aussi facile ! Nous sommes probablement tous être d'accord avec le fait que les choristes sont des éléments cruciaux pour la sonorité de l'équipe de musique. Malheureusement, c'est probablement la chose la plus difficile à placer et c'est probablement la chose qui nous donne le plus de labeur comme responsable d'équipe !

Les chanteurs sont dans une catégorie à part. Ils peuvent bien être le seul groupe de votre équipe qui n'a jamais eu de formation sur leur "instrument". Ils peuvent bien ne jamais avoir considéré de pratiquer avec des exercices vocaux durant la semaine. Mais ils sont probablement les plus sensibles aux critiques. Dites au joueur de basse électrique qu'il est désaccordé, il sortira son diapason ou son accordeur électronique et réglera le problème. Dites à un chanteur qu'il chante faux, et vous devrez passer des semaines à récupérer la situation.

C'est peut-être injuste. La voix humaine n'est pas seulement un instrument sensible et délicat. C'est aussi très personnel à l'individu qui l'utilise. Mais comme responsable d'équipe, il y a des façons à la fois musicales et psychologiques, de produire le meilleur de ce que votre groupe de louange peut donner.

Combien ?

Lors du dernier article, nous avons regardé à notre section rythmique (piano, basse, guitare et batterie), et comment la clarté du son était atteinte partiellement en s'assurant que chaque instrument joue un rôle distinct, et en évitant le son moche qui est créé par un doublage involontaire. Les choristes sont un peu différents, en ce sens que le résultat sonore que vous voulez atteindre durant le culte d'adoration est le son de beaucoup de voix ! Alors, l'idée est de se fusionner au chant de l'église, plutôt que de ressortir pour l'auditeur.

Ceci étant dit, quelques équipes de louange tombent entre deux chaises. Elles ont trois ou quatre chanteurs qui chantent tous à l'unisson et qui, s'ils ont bien pratiqué et se fusionnent bien ensemble, peuvent sonner bien. Mais la plupart du temps, ce nombre ne peut suffire à créer le son riche d'une chorale, tout en étant moins clair que d'avoir seulement une ou deux voix. La combinaison de son idéale pour moi est un duo homme-femme, avec les autres voix qui chantent des harmonies aux endroits appropriés. Cela sonne assez bien, et bien que les deux voix aient encore besoin de travail pour obtenir un bon mélange (voir ci-dessous), il est plus facile de le faire avec deux voix distancées d'une octave que de le faire avec plusieurs.

Bien sûr, il peut y avoir d'autres considérations. Par exemple, la voix solo du conducteur de louange peut ne pas être d'une qualité suffisante pour figurer de façon aussi proéminente, et alors peut avoir besoin d'être cachée par une autre voix dans le même registre. De façon alors à rendre le son plus clair, cela peut aider à la voix la moins appréciée de se reculer de quelques pouces (1 pouce = 2.54 cm) du microphone pendant le déroulement de la chanson, et s'approchant plus près pour donner des consignes à l'église.

Le mélange

Le sujet du mélange et de la fusion des voix a déjà été couvert précédemment dans ce magazine, mais il peut valoir la peine de rappeler quelques points. Le mélange est le son résultant de deux ou de plusieurs voix combinées pour créer un seul son de volume supérieur. La clé pour un bon mélange réside dans deux secteurs, le phrasé et le timbre.

Le phrasé implique de vous assurer que vous chantez chaque partie de chaque mot de la même manière, au même moment. La prononciation en fait évidemment partie, où les accents peuvent jouer une part significative. Mais la terminaison des mots est également cruciale, spécialement à la fin des phrases musicales ; et placer les sonoritées consonnantes (b, c, d, f, g,...) qui surviennent au milieu des phrases à la même place (c'est surtout difficile quand les notes sont longues). Cela est payant de bien les pratiquer.

Je me suis toujours discipliné moi-même ainsi que les chanteurs avec qui je travaille de terminer les phrases sur un temps déterminé de la mesure. Cela tend à garder les choses ordonnées, et vous serez plus enclin à obtenir un bon résultat !

Le timbre est un sujet plus difficile et cela implique les sons individuels de chaque voix. Certaines voix sont naturellement plus fortes, d'autres plus douces ; certaines plus profondes et sonores, d'autres assez nasales. Si le son doit se mélanger, les volumes doivent être assez égaux, et cela peut être atteint par une combinaison d'auto-contrôle et de niveau d'amplification du système de son. De plus, quelques leçons de chant peuvent aider à acquérir de la profondeur à un son nasal, qui peut être le résultat d'une piètre technique. Demandez à tous vos chanteurs d'ouvrir davantage leurs bouches quand ils chantent, cela n'augmentera pas simplement le volume des voix de vos chanteurs timides, mais aidera à relaxer la voix qui sonne éraillée.

Le vibrato

Un vibrato mal contrôlé peut être un obstacle majeur au mélange des voix. Le vibrato est l'oscillation naturelle de la voix qui chante et il est particulièrement observable dans le chant d'opéra. Quand il est sous contrôle, il ajoute de la richesse et de la personnalité à une voix ; quand il n'est pas limité, il peut être terrible ! Si un de vos chanteurs a un vibrato prononcé que les autres n'ont pas, il va ressortir des autres comme un pouce endolori ! Encouragez les rebelles à contrôler leur son. Gardez en tête, toutefois, que si vous pouvez arriver à faire en sorte que tous vos chanteurs pratiquent leur vibrato ensemble, chacun selon leurs parties, l'effet peut-être merveilleux !

Vous devez aussi accepter que certaines voix ne vont simplement pas ensemble. Si vous avez plusieurs chanteurs parmi lesquels choisir, essayez différentes combinaisons durant vos pratiques, et puis alternez ces différents groupes le dimanche, plutôt que d'essayer d'ajuster ensemble des voix qui sont aux extrêmes.

Les harmonies

Les harmonies sont une façon assez simple de faire en sorte que votre chant sonne bien. Elles ajoutent à la fois de l'intérêt musical et de la puissance dynamique, mais elles peuvent être trop utilisées durant un cantique, diminuant ainsi l'impact général. Elles peuvent aussi paraître très brouillonnes si la discipline n'est pas au rendez-vous. Découragez vos chanteurs d'harmoniser quand "ils en ont le goût", mais prenez du temps pour travailler et pratiquer les parties préalablement.

Les harmonies à 3 voix sont faciles à travailler. Demandez à un homme et à une femme de chanter la mélodie, une femme pour la voix d'alto et un homme pour le ténor. La ligne d'alto suit la mélodie à une tierce ou une quarte en dessous de la note de la femme qui chante la mélodie, dépendant de l'accord. Le ténor suit à une quinte ou une sixte en dessous de la femme qui chante la mélodie, près du niveau supérieur de la tessiture masculine. Ces harmonies fonctionnent lorsque chacune des parties ont à peu près le même volume, alors travaillez à la fois avec vos chanteurs et les gens du système de sonorisation pour obtenir les bons niveaux.

Quand la mélodie est haute, il peut être plus confortable pour les harmonies de descendre, c'est à dire aux altos d'être une quinte en dessous de la mélodie et les ténors une tierce en dessous de la mélodie, mais une octave plus bas. L'effet n'est pas aussi puissant, toutefois, surtout à cause du fait que le ténor chante maintenant dans la portion inférieure de son registre. En général, le ténor sonne à son mieux en chantant le ré et le mi au-dessus du do central, mais cela dépend du chanteur !

Comme règle, permettez des notes de passage dans les harmonies quand elles surviennent dans la mélodie. De bonnes parties d'harmonie sont de bonnes mélodies par elles-mêmes, alors si les parties ont besoin de bouger de façon bizarre pour accommoder les accords de la chanson, vous êtes probablement en train d'essayer d'harmoniser une ligne qui n'en a pas besoin.

Souvenez-vous, ce n'est pas un cantique au complet qui a besoin d'être harmonisé, en fait, seulement des portions ont besoin d'être harmonisées. Mettez-en moins plutôt que trop, et utilisez cela pour mettre une emphase sur certaines phrases et dynamiques dans la chanson, plutôt que pour tenir occupé vos chanteurs !

Quelquefois, une harmonie à deux voix est plus forte et moins douce qu'une harmonie à trois voix, alors expérimentez. Et si vous vous sentez créatif, essayez d'ajouter des phrases de réponses ou de "oohs" aux bons endroits. Faites attention à ce que cela ne sonne pas banal.

La présentation

Les chanteurs sont une partie vitale de l'équipe de musique. S'ils ont l'air d'adorer, cela va encourager l'église à faire la même chose. S'ils ont l'air détaché et sans implication, l'effet sera négatif. Encouragez-les à prendre l'initiative, à lever les mains par exemple, cela donnera le signal aux autres que c'est correct d'exprimer leur propre adoration. Et encourager les choristes qui chantent l'harmonie à chanter à l'unisson certaines sections, mais en se reculant du microphone, et puis de se joindre aux portions en harmonie.

Cet article a été traduit et diffusé avec la permission de la revue Worship Together. Il y a des droits d'auteur internationaux et tous les droits sont réservés. Vous pouvez aller voir leur site internet à l'adresse suivante : http://www.worshiptogether.com/ . Pour de plus amples informations, vous pouvez écrire à magazine@worshiptogether.co.uk

Conducteur de louange (1 de 4)

Chapitre 1 : Bien comprendre sa mission

Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. (Jean 4:23)

1a) À quoi sert un conducteur de louange ?

Le rôle du conducteur de louange a évolué passablement depuis les vingt dernières années. Les nouvelles attentes du peuple de Dieu et les changements dans le répertoire musical nous amènent à nous ajuster afin de répondre à la demande. Si la forme du culte est appelée à se modifier en fonction des époques et des cultures, le fond demeure le même : c'est la direction de l'Esprit Saint qui est un gage de succès. Si l'Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain (Ps 127:1).

L'adoration est la réponse du cœur, dans un contexte de révélation et d'inspiration, vis à vis de la relation personnelle que nous avons avec Dieu. Le fondement de la louange se trouve en Dieu seul, nous le louons car Il en est digne et non pas premièrement parce que nos sentiments ou les circonstances nous poussent à le faire. C'est une expérience dynamique nous exposant à sa présence qui transforme nos cœurs et nos esprits à son image et construit une relation toujours plus profonde.

La forme de culte qui est privilégiée présentement est "l'adoration interactive". L'assemblée partage l'intimité spirituelle établie entre le conducteur de louange et Dieu. Le conducteur de louange invite l'assemblée à l'imiter, dans la vérité. Le rôle du conducteur de louange consiste à faire la connexion, à établir le contact. Il ne doit pas jouer l'intermédiaire, cela placerait l'assemblée dans une attitude passive. La période d'adoration est un moment de prière musicale, de communion avec Dieu.

Au début, je croyais qu'un conducteur de louange était un mélange de musicien, de chanteur, d'animateur et de prédicateur. C'est totalement faux, bien que ces talents puissent beaucoup aider. La musique et les paroles sont simplement un outil que j'utilise pour amener l'assemblée dans une atmosphère intime et empreinte de liberté. Je veux créer un moment spécial où chacun se trouve seul devant le Seigneur, le cœur à nu et en mesure de recevoir la grâce de Dieu. En ce sens, Don Moen est un excellent exemple. Ron Kenoli pour sa part est plus dynamique et exubérant. Les styles très différents de ces deux conducteurs de louange ont inspiré cette étude. J'aimerais mentionner ici que Ron Kenoli est le conducteur de louange qui a eu le plus d'impact sur la musique "praise and worship" au cours de la dernière décennie. Plusieurs églises, aux États-Unis notamment, ont adopté son style de façon presque intégrale. Les partitions "full score" sont disponibles. Naturellement, cela demande du travail et des effectifs musicaux supérieurs pour pouvoir bien les interpréter.

L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur. (1Sa 16:7)

1b) Comment choisir un conducteur de louange ?

Exercer le ministère de conducteur de louange demande un appel. C'est premièrement Dieu qui choisit les personnes pour chaque fonction dans son église. Le ministère de conducteur de louange présente la difficulté de mettre le candidat en position de "vedettariat", puisque c'est un ministère très visible. La sélection de la bonne personne est d'autant plus exigeante. Si quelqu'un croît avoir toutes les capacités pour remplir le poste, il est préférable pour cette personne de s'abstenir et de prier. Dieu seul peut nous rendre capable, par sa grâce seule.

  • Sauvé par la grâce et fondé dans les écritures.

  • Homme de prière.

  • Soumis à l'autorité, respecter le temps alloué et ne pas prendre le rôle du prédicateur.

  • Sensible aux gens et et à leurs besoins.

  • Esprit de service.

  • Visionnaire pour son ministère.

  • Musicien ou chanteur apprécié (le niveau requis dépend du contexte).

  • Leader.

  • Communication verbale claire, a le contrôle de sa langue.

  • Relationnel.

  • Bonne présence sur la scène, ne pas être nerveux en face des gens.

  • Avoir le support de sa famille.

Le choix d'un conducteur de louange doit être davantage basé sur son caractère (ce qu'il est) que sur ses capacités (ce dont il est capable). Les talents deviennent un don spirituel au moment où ils contribuent à la fois à la gloire de Dieu et à l'édification de l'église.

Il est important de bien connaître son don, de l'accepter et d'opérer à l'intérieur de ses capacités. Il est tentant de vouloir imiter quelqu'un d'autre. Ne tombez pas dans ce piège ! Un cœur pur qui sert dans la dépendance et l'obéissance à Dieu peut accomplir de grandes choses.

Moïse lui répondit : Es-tu jaloux pour moi ? Puisse tout le peuple de l'Éternel être composé de prophètes ; et veuille l'Éternel mettre son esprit sur eux ! (No 11:29)

1c) Comment former un conducteur de louange ?

Apprendre la direction de culte est comme apprendre un instrument de musique, cela prend des années de perfectionnement pour obtenir le résultat souhaité.

Voici quelques conseils pour le parrainage :

  • Impliquer graduellement (Luc 16:10, 1Timothée 5:22).

  • Inciter à se perfectionner constamment (1Timothée 4 : 14-15), à assister à des conférences, lire des livres, regarder des vidéos.

  • Développer un lien avec ses élèves, l'élève doit être redevable à son "parrain" (au pasteur ou à un autre conducteur de louange).

  • Ne pas prendre d'engagement à plus long terme que 3 mois.

  • Donner ses commentaires ("feedback"), mais pas le dimanche même. Attendre quelques jours et être le plus spécifique possible.

  • Il est sain de faire une rotation des conducteurs de louange.

Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l'édification. (1Co 14:26)

1d) Quel est le mandat du conducteur de louange ?

Le rôle premier du conducteur de louange est la direction musicale et spirituelle :

  • Le conducteur de louange doit donner une direction musicale claire pour tous. Le langage du corps doit aider les gens à chanter ensemble. Ainsi, le conducteur de louange émet par ses gestes, des directives sur les entrées, le rythme, la mélodie, les notes longues, les modulations et les reprises. Il lui est possible de participer activement à la musique (chant ou instrument).

  • Le conducteur de louange guide spirituellement l'assemblée à travers le temps d'adoration. Il ne comble pas les temps morts mais utilise ceux-ci, sans parole inutile, pour donner une facette nouvelle à des chants connus. Il ne craint pas le silence, pour autant qu'il participe positivement à l'atmosphère du culte, mais laisse l'opportunité aux gens de réfléchir. Personnellement, je trouve prioritaire que le temps de louange ait un bon rythme en ce sens qu'il n'y ait pas de musique inutile entre les chants. Certains croient qu'il est nécessaire de faire une introduction complète pour tous les chants. C'est une erreur. Cela revient à entendre un solo pour piano entre tous les chants. En général, quelques mesures sont suffisantes pour moduler et introduire le nouveau cantique. Pour le reste, c'est au conducteur de louange de faire démarrer l'assemblée au bon endroit et selon le bon tempo. Si la personne au piano a de la difficulté à faire des transitions rapides, choisir des chants ayant la même tonalité et le même tempo (ex. JL 314 Majesté et JL 336 Hosanna) pour en faire un bloc.

Je rêve du jour où je pourrai amener mon église où je désire vraiment la conduire dans l'adoration. Ce sera un moment exubérant et intime à la fois, où chacun se sentira libre de prier publiquement et de confesser ses péchés en toute pureté. Un moment de profond réveil personnel.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

similaire:

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth...
«Alors Josué parla à ['Éternel, le jour où ['Éternel livra l'Amoréen aux enfants d'Israël, et IL dit, en présence d'Israël: Soleil,...

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Essais et conférences
«essais et conférences» portant sur les résultats de quelques-uns de nos travaux. Notre nouveau recueil, où se trouvent groupés des...

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Résumé 16 Première partie repenser le gouvernement 21 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Les régimes totalitaires dans les années 1930
«homme nouveau» réduit à sa fonction sociale (mère de famille, soldat, paysan, ouvrier) et au service du collectif (Etat, Parti)....

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\«L’Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, IL souffla...

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Le changement climatique; effet de serre et climat du futur document...

Recherche du futur ancestral(18) 6-Chantez à l\Description
«Technology Leadership» recherche 1 stagiaire pour son Centre de Recherche et Développement basé à Méru








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com