Emmanuelle: Ok on appelle la police








télécharger 45.04 Kb.
titreEmmanuelle: Ok on appelle la police
date de publication14.12.2016
taille45.04 Kb.
typeManuel
p.21-bal.com > loi > Manuel

Rejet © Stéphane Belugou

Rejet

Scène 1a

Des jeunes courent dans les bois. Ils sont totalement paniqués. Ils parlent en courant puis s’arrêtent pour continuer de parler tout en regardant partout pour vérifier si personne ne les suit.

On doit sentir qu’ils ont très peur.

 

Myriam : Mais c’est quoi qui s’est passé ? J’comprends rien...

Jessica : Tais-toi... .Cours...

Julie : C’est impossible qu’il nous ait suivis... ça fait comme 1heures qu’on court.

Jennifer: J’me sens pas bien... J’ai la tête qui tourne... Ça va pas du tout... J’vais être malade.

Chloé : Mais c’est un méchant malade c’te gars là...

Julie : Ok on s’arrête ici... Comme ça on peut surveiller s’il arrive.

Emmanuelle: Ok on appelle la police...

Maryse : Pis tu vas leur dire quoi à la police : On est 9 pis on a peur d’un gars tout seul... pis c’te gars ça s’adonne à être notre meilleur ami...

Jennifer : Pis ? T’as vu ses yeux ??? Sérieux il avait pas des yeux normaux... Il avait le genre de regard du gars qu’à tirer tout le monde à son école.

Maryse: C’était pas passé aux nouvelles y a deux ans...  ?

Etienne : Celui dans l’école... Ouais j’me souviens.

Myriam : Comment tu sais le regard qu’il avait ?... Tu dis tellement de niaiseries.

Jennifer : Ben à la télé ils ont montré des images : le gars s’était filmé juste avant d’aller faire sa fusillade... Pis il avait les yeux exactement comme Max...

Jessica : C’est vrai que Maxime il avait vraiment des yeux bizarres. J’croyais qu’il avait pris de quoi...

 

Scène 2a (flash back) maison : Ambiance retrouvailles d’après secondaire.

Jessica : T’as pris de quoi ?

Maxime : De quoi tu parles ?

Maryse: Ben j’sais pas t’as fumé ou quoi ? T’es comme ben ben bizarre.

Émilie : C’est vrai elle a raison t’es weird... Je te reconnais plus

Maxime : Ben non j’suis juste content de vous voir... J’ai pas changé tant que ça quand même... Même si ça fait longtemps...

Karine : La dernière fois qu’on était toute la gang ensemble c’était y a 3 ans pour la fête à Émilie.

Émilie : Méchant party... C’était l’fun à part que ma mère veut voir aucun de vous...

Maxime :Pourquoi vous êtes pas contents d’me voir ?

Emmanuelle : Ben c’est sûr qu’on est content sinon on serait pas venu...

Émilie : Mais c’était quoi l’idée de ton party retrouvaille... Il me semble qu’on se voit encore souvent.

Etienne : ( sourire) Trop souvent...

Chloé : Normalement pour ce genre d’affaire là on attend d’avoir 40 ans pis d’avoir pris 40 livres et d’avoir plus de cheveux... Enfin pour les gars.

Max : t’aime toujours ça te moquer du physique des gens hein ?

Chloé : Ben oui ,pourquoi tu dis ça ?

Maxime : Non j’niaise....Il me semble qu’il y a pas d’ambiance :On dirait qu’y a personne qui se fait du fun...

Julie : On vient juste d’arriver... Laisse nous une chance... T’sais c’est plus comme quand on avait 15 ans pis que juste l’idée de faire un party on était tout excité.

Max : Moi j’peux vous proposer un jeu... vraiment original

Myriam : Yes un jeu... ça s’est le fun... Qu’est-ce que tu proposes : on joue à la tague ? Sérieux Max faut qu’t’en reviennes on a plus 11ans...

Max : Non mon jeu il est différent...

 

Scène 1b Dans la forêt.

Toujours en courant.

Maryse : faut qu’on se sépare.

Émilie : De quoi tu parles faut qu’on se sépare, t’as jamais vu de film...

(Ils s’arrêtent de courir)

Emmanuelle : Elle a raison dans les films quand ils se séparent c’est là qu’ils se font tous tuer.

Julie : Non mais revenez en là... J’suis sûre qu’on capote pour rien.

 Jennifer: C’est pas possible que ça soit vrai... Max il ferait jamais ça... Il est super gentil.

Etienne : Mais les filles qui font des affaires comme ça... Ils sont toujours super gentils...

Jessica : Mais t’es pas sérieux là, ON la connait Max. C'était ta gardienne.

Etienne : Oui, mais on connait jamais vraiment les gens. Pis ça fait longtemps que je l'ai pas vu

Jessica : C’est de notre faute aussi...

Chloé : Ah non... j’étais sûr qu’il y aurait quelqu’un pour dire une niaiserie de même... Sérieux ça  a aucun rapport... On était jeunes... On a rien fait de mal... ( elle commence à craquer) On a rien fait de mal... ( ad lib)

 

Scène 2b Maison :

Julie : Donc on se raconte des souvenirs de quand on était petits... C’est ça ton ‘’jeu ‘’ ?

Max : Non c’est pas exactement ça... On doit se raconter des affaires que personne sait...

Jessica : Ouais c’est ça qu’il a dit des affaires personnelles sur nous.

Karine : Genre si Jennifer raconte qu’elle avait un kick sur Étienne ça compte pas parce que ...

Tous : Tout le monde le sait...

Etienne : J’suis crampé...

Maryse : Ok ouais j’commence... Pis qu’est ce qu’on gagne ?

Émilie : C’est vrai ça c’est quoi qu’on gagne... On va tous raconter des affaires super personnelles, pis ça sert à quoi si on gagne rien.

Max : Mettons que celui qui aura raconté une anecdote que personne connaît il aura la vie sauve.

Scène 1c Forêt :

Emmanuelle : C’est ça qu’il a dit : Il a dit ‘’la vie sauve’’ ça ça veut dire que c’est celui qui va pas tuer...

Karine : Pis finalement c’est qui...  ? Hein... C’est qui qui a ‘’la vie sauve’’...

Julie : En tout cas c’est pas toi...

Scène 2c Maison :

Karine : Fait que le soir quand je rentrais chez nous ...

Jessica: Tu t’faisais vomir...

Maryse : Pis le midi tu faisais semblant de manger... genre tu jetais la nourriture par terre ou j’sais pas quoi...

Myriam: Non mais c’est chien là laisse la raconter...

Julie: Non mais sérieux tout le monde était au courant.

Karine : Non mais là pourquoi vous m’niaiser j’vous compte de quoi de super personnelle pis tout le monde rit de moi.

Chloé : Excuse Karine on dit pas qu’c’est pas grave, c’est juste que ... vu que tout le monde était au courant ben... pour le jeu là... Ben ... t’es morte...

Max : T’es morte... ouais...

Scène 1d Forêt :

Karine : Il va commencer par moi... J’avais pas bien compris le jeu...

Suzie : C’est plus un jeu...

Scène 2d Maison :

Maxime : C’est pas vraiment un jeu... Tu vois ce qu’il faut raconter c’est quelque chose que t’as pas osé raconter même à ta meilleure amie, même à ta mère.

Etienne : Moi y a une affaire que j’ai jamais osé raconter à personne c’est que... Heye c’est gênant...

Myriam: Non c’est pas gênant vu qu’on va tous raconter quelque chose.

Etienne: Ouais mais moi c’est comme vraiment personnel... Mais bon j’étais jeune... J’avais... j’sais pas 11 ans... Pis y ‘avait un gars à mon école primaire.

Karine: Attends attends tu nous niaises là... Tu vas pas nous faire le coup de : ‘’J’étais attiré par les gars quand j’avais 11 ans... ’’

Etienne: Non c’est pas ça...

Etienne: J'suis pas gay.... C'te gars là, avait vraiment des belles shorts, pis j'y ai volé. J'y ai volé ses shorts.

Jessica: ok... T'es sur que t'étais attiré par lui, parce que ça expliquerait pourquoi tu passes ton temps à dire ça c'est fif, ça c'est fif. Maudit gros fif!

Émilie: Hey! c'était pas le surnom qu'on donnait au Gros Éric ça, gros fif?

Max : J’me demandais quand est ce que vous alliez commencer à en parler...

Scène 1e Forêt.

Ils courent. On comprend que quelqu’un est derrière eux. (Bruit de respiration qui les poursuit) La panique monte d’un cran.

Jennifer (en criant vers les bois): Arrête... Sérieux... Arrête... On t’a rien fait !!! Sors pourquoi tu te caches on va parler...

Jessica (toujours en criant vers la foret): Pis on n’a rien fait à Eric non plus...

Émilie: Pourquoi tu nous l’as pas dit quand tu voyais qu’on passait notre temps à l’écœurer...

Chloé : C’est toi qui passais ton temps à L’écœurer.

Émilie : Heye c’est un peu facile ça... Tu les trouvais très drôles mes jokes.

Scène 2e Maison :

Chloé: Le gros Eric J’l’avais complètement oublié... Il était tellement looser... Pis tellement ‘’lette’’

Julie: C’qui est fou pareil c’est qu’il avait genre redoublé 4 fois... Il avait quoi... 18 ans quand on avait 14 ans...

Jessica : Pis il se laissait faire... Il était tellement épais. Sérieux j’crois qu’il était un peu attardé.

Jennifer : Ben là s’il avait été attardé ça aurait été vraiment chien de le niaiser comme ça...

Myriam: C’est vrai, en plus j’crois que ça le dérangeait même pas... On lui donnait de l’attention

Chloé: Une fois j’me souviens j’lui avais fait croire que j’voulais sortir avec lui... Pis il l’a cru : On était tellement crampé...

Etienne: Sérieux même nous les élèves du primaire on l'écoeurait c’était chien, mais c’était l’fun... Il était tellement ‘’looser’’

Sofia-Rose: Anyway ça prend toujours un rejet dans une école...

Maxime : Pis c’est tombé sur lui... Sur mon frère... .

Stupéfaction de la part de ses amis. On comprend qu’ils sont partagés entre incrédulité et compréhension.

Karine: Ah ben tu t’excuseras de notre part ... Tu lui diras qu’on est désolé...

Etienne : Sérieux dis lui que... j’sais pas......

Maxime: Il s’est pendu.

Julie: Quoi ?... Ben non...

Myriam: C’est pour ça qu’on la plus vu... excuse je savais pas.

Maxime : Vous en faites pas vous allez le rejoindre très vite ...

Jessica: Qu’est ce que tu veux dire ?

Scène 1f Image dans la forêt.

Aucun bruit... juste des respirations... ambiance très oppressante...

Scène 2f Retour maison :

Myriam: T’es malade ou quoi... C’est pas parce qu’on a un peu niaisé ton grand frère ...

Emmanuelle : Pis c’est pas comme si on n’avait été les seuls à se foutre de sa gueule.

Jennifer: C’est vrai elle a raison, tout le monde l’écœurait à l’école... C’était comme un sport...

Jessica : Fallait l’écœurer sinon on était pas ‘’hot’’.

Maryse : Pis il faisait rien pour s’aider, on aurait dit que ça le dérangeait pas... Il était gros... Il était mal habillé...

Jennifer : Pourquoi t'as jamais dit que c’était ton frère...

Maxime : Pourquoi vous auriez arrêté ?...Ben nous vous m’auriez niaisé aussi... Comment tu penses que j’me sentais à l’école quand tout le monde lui criait des noms, pis qu’j’riais avec tout le monde sans pouvoir dire que c’était mon grand frère ?....

(Silence de mort)

Maxime : Maintenant vous allez tous le rejoindre...

Scène 1g Forêt

Ils avancent de plus en plus difficilement : On comprend qu’ils essayent de se cacher le plus loin possible de leur poursuivant. Ils n’arrêtent pas de regarder derrière eux.

Emmanuelle : Le rejoindre ça peut vouloir dire qu’une chose...

Maryse: Oui on sait on a compris...

Jennifer: C’est pas possible que Maxime veut nous tuer... sérieux...

Jessica : On savait pas que c’était son frère et puis anyway tout le monde le niaisait on n’était pas les seuls.

Myriam: Pis on savait pas qu’il s’était pendu... Sérieux c’est vrai que c’est horrible, mais pourquoi il nous a rien dit ?

Maryse : Moi aussi j’étais rejet, j’ai jamais voulu tuer du monde pour ça...

Chloé : Arrête t’as jamais été rejet.

Maryse : Oui en 1 ère secondaire, j’suis sûre que tu t’souviens même pas de moi... Tout le monde m’appelait ‘’chucky’’

Karine : Ben non ça pouvait pas être toi Chucky... Chucky elle avait des broches, pis des boutons plein la face... Hein... C’était toi ?

Tout en marchant ils retrouvent nez à nez avec Maxime.

Maxime : J’peux pas croire que vous soyez allés vous cacher ici... Sérieux vous manquez vraiment d’imagination. ( flash back audio d’eux enfants en BG qui chantent une chanson)

Jennifer : Fais pas ça... J’t’en supplie, on savait pas...

Emmanuelle : J’veux pas mourir... (ad lib)

Chacun le supplie... ils pleurent...

Maxime : sérieux, y’a pas de raison de pleurer... Pourquoi on chanterait pas notre chanson comme quand on était jeune...

Chacun leur tour il commence à chanter leur chanson d'enfants...

Éric arrive et commence à chanter avec eux... Quand ils le découvrent ils sont tous totalement terrifiés.

Jessica: Ah mais ... t’as... heu... changé... avant t’étais plus...

Éric : Gros...  ? Hein c’est ça que tu voulais dire...

Jessica: Non mais c’est vrai que t’as changé.

Éric : Et puis c’est moins le fun ...

Julie: Comment ça ?

Éric : Ben J’sais pas on dirait que vous vous faites pas d’fun... Avant quand vous m’voyiez on aurait toujours dit que c’était l’affaire la plus comique du monde...

Myriam: Ben c’est pas ça c’est juste que... Qu’est ce que tu vas nous faire...

Éric : Ben j’sais pas encore... on jase... C’est tout non ?....Qu’est ce que vous avez le goût de faire... On pourrait se rappeler des souvenirs...

Émilie: Mais j’comprends pas... Max nous avait dit que tu t’étais suicidé...

Éric : c’est vrai mais mon frère à décidé que c’était pas le temps

Jessica: Ah ben... tout est beau alors...

Éric : Ben pas vraiment quand même vu que c’est à cause de vous que j’ai voulu me tuer...

Étienne: Mais t’avais l’air de trouver ça drôle quand on te niaisait...

Éric : c’est sûr que se faire traiter de gros porc toute la journée c’est super comique...

Maxime : C’est vrai j’m’en étais pas rendu compte sur le coup... Je dois pas avoir un très bon sens de l’humour...

Éric : faut qu’on vérifie... Ok voilà ce que je propose chacun votre tour vous allez me raconter une joke pis si je la ris... ben tout va bien...

Jennifer: Mais si tu la ris pas ???

Éric : ben dans c’temps là... on verra... faut bien laisser un petit suspens...

Myriam: Il va nous tuer...

Maxime : ce serait la joke qui tue... Ben quoi c’est drôle non ?

Éric : Ok qui commence ?

Etienne: Moi j’connais pas de joke... J’te jure...

Éric : Mais t’en connaissais plein de joke... T’sais des jokes sur les gros... C’est comique ça...

Etienne: Non mais on était jeune... On était épais...

Maryse: Laisse-nous... On s’excuse... (Commence à pleurer)

Chloé: T’sais on faisait ça pour faire comme tout le monde... Moi j’avais rien contre toi... J’te connaissais même pas...

Julie: Même y’a des soirs quand j’revenais chez nous je l’savais que c’était pas correct ce qu’on faisait... Mais bon on n’était pas les seuls...

Éric : C’est vrai que dans ce cas alors c’est pas grave... hein...  ? C’est ça...

Jessica: Ok mais sérieux tu vas nous faire quoi ???

Max : Ok suivez nous... .

Scène 1h

Jessica: on s’excuse... On s’excuse tellement (commence à pleurer)

Myriam: On est désolé... On n’était pas les pires quand même... hein... Pourquoi tu dis rien ?

Chloé: En plus pourquoi tu disais rien à l’époque ? Pourquoi tu nous laissais t’écœurer ?

Émilie : T’aurais pu, j’sais pas, t’aurais pu t’en foutre.

Maryse : Après tout qu’est ce qu’on aurait pu te faire... j’comprends même pas pourquoi t’avais tellement peur.

Éric : C’est beau vous pouvez arrêter de me supplier

Karine : J’t’en supplie nous tue pas... sérieux on s’excuse... On regrette tellement...

Cloé : C’est vrai... J’te jure on regrette... tu peux pas savoir comment je regrette... J’t’en supplie...

Jessica: Tu sais en fait à part te ‘’niaiser’ on a jamais rien voulu te faire...

Éric : Comme moi... (Regard d’incompréhension)... Non mais sérieux vous pensiez quoi que j’allais vous tuer... Mais sérieux j’ai même pas d’arme...

Maxime : Pis moi vous croyez vraiment que j’aurai pu faire ça...

Éric : Non tu sais quand tu te fais harceler le problème c’est les histoires que tu t’inventes dans ta tête... Tu finis par croire que c’est vrai.

Emmanuelle: Mais là tu vas rien nous faire...

Éric : Ben non... Vous ça a duré 10 minutes, moi ça a duré 4 ans... Maintenant vous allez pouvoir réfléchir... Ok ?

Karine :: Mais tu sais j’voulais te demander pardon pour ce qu’on t’a fait... j’te demande pardon pas parce que j’ai peur... Non j’te demande pardon parce que... ben... j’ai honte...

Éric : Bon ben j’vous pardonne...

Ils se quittent. On comprend qu’ils sont tous bouleversés. Tout le monde se sépare. Chacun finit par marcher seul... (Musique) Dans leur yeux quelque chose à changer.

F I N

Page sur


similaire:

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconEmmanuelle Prager

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconFiche N° 9 : Police des ports

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconPar contre, la police est obligée de s’identifier

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconJe rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconEmmanuelle Devos
«De battre mon cœur s’est arrêté» est un remake du film «Fingers» (titre français : «Mélodie pour un tueur»)

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconEmmanuelle sibeud (département d’histoire, Paris 8)
...

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconComment s'appelle un 69 avec une Polonaise ?

Emmanuelle: Ok on appelle la police icon01/06/13 / revue de la presse congolaise de ce samedi (CongoForum)
«Matadi : Le parquet, principal auteur de l’insécurité selon la police», source d’une forte dissension entre ces deux corps

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconLes pouvoirs de police renforcés pour se passer de l’état d’urgence
«d’obtenir des outils performants susceptibles de réduire la nécessité de l’état d’urgence», décrypte un proche du dossier

Emmanuelle: Ok on appelle la police iconQuestionnaire jeu/concours
«artificiellement» au niveau des petites hanches, c’est ce qu’on appelle la «taille basse»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com