Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’








télécharger 0.74 Mb.
titreNotes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’
page3/10
date de publication02.04.2018
taille0.74 Mb.
typeNote
p.21-bal.com > loi > Note
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
parts de transmissions familiales les plus élevées (de 19% à 21%, contre 13% en moyenne). A l’inverse, les reprises de fonds constituent la majeure partie des opérations de transmission dans les secteurs des débits de boisson (77%) et de l’hôtellerie-restauration (64%). Enfin, les locations-gérances sont utilisées dans une transmission sur cinq dans le secteur du commerce de détail (contre 13% en moyenne régionale).

Les entreprises de petite taille constituent la majorité des opérations de reprise : 79% sont le fait d’entreprise de 5 salariés au plus, mais les 6 salariés et plus ont les taux de reprise les plus élevés (entre 19,6 et 31,5) :





0 salarié

1-5 salariés

6-19 salariés

20-99 salariés

100 salariés et plus

Nombre de reprises

909

513

237

95

23

Taux de reprise pour 1 000 entreprises

8,2

14,2

19,6

21,3

31,5


Les plus petites font majoritairement l’objet d’une reprise de fonds (56%) alors que la quasi-totalité des transmissions d’entreprises de 100 salariés et plus se fait par rachat de parts (94%) ; mais la reprise par rachat de parts n’est pas négligeable, même parmi les plus petites entreprises (32% des entreprises sans salarié ; 50% des 1 à 5 salariés), notamment dans les services aux entreprises/commerce de gros (71%), et 62% dans l’industrie/transport et la construction.
Portrait-robot de l’entreprise reprise :

L’entreprise reprise est majoritairement composée d’un établissement (91%) ; elle appartenait pour 67% à un seul dirigeant, 27% à un groupe d’associés et 6% à une autre entreprise ou à un groupe.

31% des repreneurs estiment avoir repris une entreprise connaissant des difficultés économiques, parmi elles 8% faisaient l’objet d’une procédure légale de redressement ou de liquidation judiciaire (39% pour les cafés et 36% dans l’hôtellerie-restauration).

La taille moyenne de l’entreprise reprise est de 6,2 salariés (de 17,6 salariés en moyenne pour l’industrie-transport à 3,5 salariés pour les débits de boisson), avec des chiffres d’affaires fort différents  (en moyenne 649K€) :





Industrie

transports

Construction

Services aux entreprises

Commerce de gros

Services à la

personne

Commerce

Détail

Hôtel

restaurant

cafés

Nombre moyen de salarié

17,6

10,7

8,2

6,8

6,2

3,6

3,5

Chiffre d’affaires moyen en K€

1 709

1 177

719

314

859

380

277




  • Le profil des repreneurs (base : 367 répondants)


Les femmes représentent 25 à 30% des repreneurs et sont davantage présentes dans les services à la personne, les débits de boisson, l’hôtellerie-restauration et le commerce de détail ; elles sont assez mal représentées dans les autres activités.

Les repreneurs sont avant tout motivés par leur épanouissement (31% être indépendants, 24% travailler dans un secteur qui leur tient à cœur, 21% le plaisir d’entreprendre, 17% relever un défis), un peu moins pour des motivations économiques (25% investir et gagner de l’argent, 18% développer une entreprise qui existe déjà, 14% sortir du chômage).

Les niveaux de formation différent selon les secteurs d’activité : si en moyenne 47% ont un niveau d’études supérieures, ils sont 64% dans l’industrie, 74% dans les services aux entreprises/commerce de gros et 87% dans la construction :




Construction

Services aux entreprises

Commerce de gros

Industrie

transports

Services à la

personne

Commerce

détail

HCR

Cafés

Au-delà du bac

87

74

64

42

42

39

31

Bac

2

15

10

26

19

15

30

Inférieur au bac

11

11

26

32

39

46

39


69% des repreneurs n’ont jamais été en poste dans l’entreprise qu’ils ont reprise, mais 68% ont déjà travaillé dans le secteur dans lequel est située l’entreprise (35% pendant 10 ans, 25% pendant 3 à 10 ans).

41% étaient salariés (surtout employés ou ouvriers), 31% chefs d’entreprise et 24% en situation de chômage ; noter que 36% ont déjà eu une ou plusieurs expériences de création d’entreprise et 18% de reprise
Les profils par secteur différent (le nombre de répondants ne permet pas d’aborder tous les profils) :






Hôtellerie-restauration

Débits de boisson

Commerce de détail

Services aux entreprises/Commerce de gros







Le connaisseur

Le franc-tireur

L’indépendant

Le développeur




Connaissance du secteur

31% y ont travaillé de 3 à 10 ans,

33% plus de 10 ans

48% n’y ont jamais travaillé

20% y ont travaillé de 3 à 10 ans,

48% plus de 10 ans

NS




Expérience entrepreneuriale

43% ont déjà créé une entreprise

22% ont déjà créé une entreprise

34% ont déjà créé une entreprise

47% ont déjà créé une entreprise




Travaillait dans l’entreprise reprise

14%

5%

31%

62%




Diplômes spécialisés
(On retient les modalités choisies par au moins 10% des répondants)

25% de CAP/ BEP

21% de BTS/DUT

16% n’ont aucun diplôme

25% de CAP/BEP

23% de bac général

15% de BTS/DUT

14% n’ont aucun diplôme

12% de bac +3 ou +4

28% de CAP/BEP

19% de BTS/DUT

10% de bac techno ou pro

10% de bac +3 ou +4

23% de BTS/DUT

19% de bac+3 ou +4

16% de DU du 3ème cycle

13% de bac général

RAISONS DE LA REPRISE

Etre indépendant

29%

27%

40%

17%

Plaisir d’entreprendre

26%

13%

23%

16%

Créer son propre emploi

16%

31%

8%

4%

Développer une entreprise

11%

8%

14%

39%




  • Le profil des cédants (305 répondants)


52% des cédants étaient à l’origine de la création de l’entreprise et 48% d’entre eux avaient été les repreneurs des entreprises qu’ils cèdent aujourd’hui, mais avec de fortes différences par secteur :

entreprise

Services aux entreprises

Commerce de gros

Construction

Services à la

personne

Industrie

transports

Hôtels

Restaurants

Commerce de

Détail

Cafés

Créée par le cédant

82

75

62

57

48

44

23

Déjà reprise par le cédant

18

25

38

43

52

56

78

L’ancienneté du dirigeant (plus de 20 ans dans l’entreprise) est élevée dans les secteurs des services à la personne, l’industrie-transport et la construction avec respectivement 35%, 29% et 27%, alors que dans l’hôtellerie/restauration 48% y ont moins de 5 ans.

Les raisons connues de la cession conjuguent départ en retraite (41%), repositionnement économique (27% dont 18% création ou reprise d’une autre entreprise, 9% reprise d’un emploi salarié), redressement économique (19%), raisons personnelles (15%) dont maladie/décès (9%).

  • Les modalités de reprise


La reprise est principalement facilitée par la connaissance préalable de l’entreprise via le réseau, qu’il soit professionnel ou amical (42% et 49% dans l’hôtellerie et la restauration) ; dans l’industrie, la reprise est majoritairement une entreprise dans laquelle le repreneur travaillait déjà (48%), alors que la prospection directe est peu développés (8%).


Relations professionnelles,

amicales

Reprise de l’entreprise où ils

étaient salariés

annonce

Cabinet spécialisé

Prospection directe

Autre

42%

21

14

9

8

9


Pour 64% des repreneurs, l’entreprise était déjà à vendre lors du 1er contact avec le cédant ; toutefois, dans l’industrie/transports et la construction, l’entreprise n’était pas à la vente lors du 1er contact (respectivement 70 et 72%).

62% des chefs d’entreprise l’ont trouvée via leurs relations professionnelles ou amicales (contre 42% en moyenne) ; les personnes au chômage depuis moins d’un an utilisent davantage les cabinets spécialisés (24% contre 9% en moyenne) et les annonces (31% contre 14% en moyenne) ; les chômeurs de longue durée ont davantage recours à de la prospection directe (18% contre 8% en moyenne).
Une transmission sur dix est réalisée via la création d’une holding : 24% des transmissions par rachat de parts, et par ailleurs 31% des entreprises de 6 à 19 salariés.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconNotes mensuelle d’analyses de juin 2015 d’
«Les rendez-vous de l’économie, juin 2015», sondage Odaxa pour fti consulting, les Echos et Radio Classique, et dossier «l’argent...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ icon2 postes à pourvoir à partir de janvier 2017 au Laboratoire d'Analyses...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconBilan stage cf3 janvier 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconDurée : 6 mois – Début : Janvier 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconLe Mucem présente, du 24 septembre 2016 au 3 janvier 2017, l’exposition «Albanie, 1207 km est»

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconVendredi 14 janvier et samedi 15 janvier 2011

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconExam de janvier : on a accès à nos notes de cours. On ne nous demandera...
«pauvre» (statut vertueux aux yeux de l’Église, d’ailleurs). Une politique pour les pauvres consiste donc à l’époque à faire en sorte...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconBouquinorium Catalogue Livres – Janvier 2016 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconEcherche un emploi étudiant de Mai 2016 jusqu’à fin Juillet 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconDécret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com