Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’








télécharger 0.74 Mb.
titreNotes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’
page2/10
date de publication02.04.2018
taille0.74 Mb.
typeNote
p.21-bal.com > loi > Note
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10


Les créateurs d’entreprise seraient peu avertis des aides et de leur seuil de rentabilité

« Les créateurs d’entreprise et la préparation de leur projet : succès et écueils », Groupe Soregor, cabinet d’expertise comptable spécialiste de la création d’entreprise,

Méthodologie : 440 créateurs d’entreprise interrogés entre octobre 2014 et septembre 2015 sur la préparation de leur projet.

Sans autre précision sur la constitution de l’échantillon
Les principaux résultats :

- 60% des créateurs d’entreprise ne connaissent pas les aides auxquelles ils peuvent prétendre.

- Près de 45% des porteurs de projet n’ont qu’une vague idée de la répartition entre apport personnel et emprunt bancaire.

- 56% des porteurs de projet ne connaissent pas leur seuil de rentabilité

- 66% des porteurs de projet ont une expérience dans le métier

- 63 % disposent d’aptitudes commerciales.

31% des dirigeants du Nord-Pas-de-Calais souhaitent transmettre leur entreprise ; 79% sont le fait d’entreprises de 5 salariés au plus et 57% de commerce de détail et de restaurants/cafés/hôtels ; 67% des dirigeants ont au moins 55 ans, mais 45% d’entre eux n’ont pas commencé à préparer leur transmission.

« La transmission d’entreprise en Nord-Pas de Calais : étude prospective sur le potentiel d’entreprises à transmettre à horizon de 5 ans », Horizon Eco N°192, avril, CCI région Nord de France et Préfecture de région

Note méthodologique : La base d’enquête permettant de chiffrer le nombre d’entreprises potentiellement à transmettre provient des résultats de trois enquêtes réalisées en 2012, 2013 et 2014, ainsi que d’entretiens des conseillers CCI et de campagnes de prospection téléphonique réalisées en 2013 ; le fichier porte sur 5 600 établissements et ne prend pas en compte les artisans et les libéraux non-inscrits au RC. Un redressement sur le secteur d’activité, la taille et l’âge du dirigeant a ensuite été réalisé pour obtenir des résultats représentatifs des 104 000 établissements inscrits au registre du commerce et des sociétés des CCI début 2013.

Une seconde étude permettra, à partir d’une méthodologie d’analyse spécifique, de chiffrer pour l’année 2014, le marché de la transmission en Nord-Pas de Calais et de mieux connaître les cédants et les repreneurs.
31% des dirigeants de la région déclarent souhaiter transmettre leur entreprise dans les cinq prochaines années, correspondant à 32 000 établissements et 90 000 emplois salariés pour les établissements de moins de 20 salariés ; une situation proche entre 2012 et 2014.
Le taux d’intention de transmission varie selon l’âge du dirigeant, le secteur d’activité et la taille de l’entreprise :

- il est bien sur nettement plus élevé en corrélation avec l’âge du dirigeant : les plus de 55 ans sont 57% des intentions de transmission (18 000 établissements); de 56 à 61% au sein de leur classe d’âge souhaitent transmettre. Noter que les plus de 65 ans sont peu nombreux dans le flux de ceux qui ont l’intention de transmettre, et qu’ils sont 44% à ne pas envisager de transmettre (36% pour les 56-65 ans) :





Total ou moyenne

Moins de 35 ans

35-45 ans

46-55 ans

56-65 ans

65 ans et plus

Répartition des intentions de transmission

100

7

14

22

45

12

Part des dirigeants souhaitant transmettre

au sein de leur classe d’âge

31

17

18

22

64

56

- Le taux d’intention de transmettre moyen de 31% diffère selon les secteurs d’activité ; il est de 57% dans les HCR et de 41% dans le commerce de détail, secteurs où l’intention de transmettre est proche quelle que soit la classe d’âge ; noter que dans les HCR le taux de création d’entreprise est par ailleurs faible, contrairement au commerce de détail, mais les taux de défaillances sont élevés dans ces 2 secteurs. Noter enfin que le commerce de détail et les HCR sont 57% du flux des intentions de transmettre :





Moyenne

total

HCR

Commerce

de détail

Services aux

particuliers

Commerce

de gros

Industrie

Transports

Construction

Services aux

entreprises

Répartition des intentions

100

21

36

8

6

6

2

6

15

% des dirigeants souhaitant transmettre

au sein de leur activité

31

59

41

32

27

25

23

20

17


- Ce sont les entreprises de 1 à 20 salariés qui ont les taux les plus élevés de transmission (38 et 40% contre 31 en moyenne) et comptent pour 96% du flux d’intention (dont 63% pour les 0 à 5 salariés). 55% des dirigeants souhaitent transmettre à un « extérieur » à l’entreprise, 17% à la famille et 4% à un salarié de l’entreprise (24% n’ont pas exprimé à qui ils souhaitaient transmettre); noter que le souhait de transmettre au sein de la famille augmente avec la taille de l’entreprise et se focalise dans des activités que l’on transmet peu :
Selon la taille de l’entreprise:





Moyenne

0 salarié

1-5 salariés

6-20 salariés

Plus de 20 salariés

Répartition des intentions

100

33

46

17

4

% des dirigeants souhaitant transmettre au sein de leur taille

31

23

40

38

18

% d’intention de transmission au sein de la famille

17

11

16

25

34


Selon l’activité de l’entreprise :


% intentions de transmission

Moyenne

Construction

Transports

Industrie

Commerce

de gros

Services aux

Entreprises

Commerce

détail

Services aux

particuliers

HCR

A la famille

17

36

28

28

25

21

13

11

10

A un salarié

4

9

11

5

1

4

3

9

2


Les plus de 55 ans (60% des intentions de transmission) souhaitent transmettre du fait de leur départ à la retraite (90% d’entre eux) ; seulement 45% ont commencé à préparer leur transmission ; 62% ont rencontré des difficultés dont 37% pour trouver le bon repreneur, 27% ne pas savoir où trouver le repreneur, 25% des questions d’ordre fiscal ou réglementaire, 14% pour évaluer l’entreprise, 10% pour trouver les bons interlocuteurs pour se renseigner et 5% pour le maintien de leur niveau de vie.
La part des entreprises à transmettre varie selon les territoires, les différences s’expliquant par des profils économiques et démographiques différents: de 45% dans le Montreuillois, 41% en Sambre-Avesnois et dans le Valenciennois, contre 23% dans la zone d’emploi de Lille et en Flandre-Lys, et de 24% dans l’Audomarois.

En 2014, le marché de la transmission en Nord-Pas de Calais représente près de

1 800 reprises d’entreprises et 12 600 emplois. 79% sont le fait d’entreprise de 5 salariés au plus, mais les 6 salariés et plus ont les taux de reprise les plus élevés

« La transmission d’entreprise en Nord-Pas-de-Calais : le marché de la transmission en 2014, volumes et caractérisation des reprises », Horizon éco N°209, CCI région Nord de France et Préfecture de région, décembre

Méthodologie : TMO régions et CCI Haute-Savoie : l’originalité de cette méthode réside dans le fait qu’elle permet de quantifier tous les types de reprise, y compris celles par rachats de parts (qui n’étaient jusque-là prises en compte dans aucune statistique sur la transmission).

Deux sources de données : pour les reprises de fonds, le fichier des créations-reprises des CFE des CCI (listant les nouvelles immatriculations au RCS), et pour les rachats de parts, le fichier régional de la CCI de région (listant l’ensemble des entreprises immatriculées au RCS), dans lequel ont été sélectionnées celles dont le dirigeant a changé entre 2013 et 2014.

Une enquête téléphonique a été réalisée pour vérifier l’effectivité de ces reprises potentielles entre le 19 février et le 10 mars 2015, et a permis de récolter 1 586 questionnaires, soit un taux de retour de 46%. Les résultats ont été redressés par strates (type de transmission, activité et taille). Les entreprises dont le siège est hors région ont été écartées du périmètre de l’étude. Les transmissions familiales et les locations-gérances ont été identifiées dans les fichiers (ce qui a permis d’en estimer les volumes), mais écartées du champ de l’enquête. La caractérisation des reprises provient de l’analyse des 420 questionnaires faisant partie du périmètre de l’enquête sur la qualification de la reprise.

  • Les reprises en 2014

En 2014, le marché de la transmission en Nord-Pas-de-Calais représente près de 1 800 reprises d’entreprises et 12 600 emplois. 45% des reprises ont été réalisées par rachat de parts, 42% en rachat de fonds et 13% via une location-gérance. Par ailleurs, près de 240 transmissions l’ont été dans le cadre familial (13% de l’ensemble des reprises).


Modes de reprises par

Artois

Côte d’Opale

Grand Hainaut

Grand Lille

Reprises de fonds

66

66

61

25

Rachats de parts

28

18

26

62

Locations-gérances

7

16

13

14


Le Grand Lille concentre 57% des reprises de la région, avec, dans plus de 6 cas sur 10, des reprises par rachat de parts ; à l’inverse, en Artois, sur la Côte d’Opale et en Grand Hainaut, c’est le rachat de fonds qui domine le marché (61% à 66%).

3 secteurs d’activité concentrent 77% des reprises : l’hôtellerie/restauration/cafés (530 reprises), le commerce de détail (450), les services aux entreprises/commerce de gros (400) ; l’industrie et la construction ne cumulent que 15% des reprises mais  30% des emplois concernés :




Commerce

de détail

Services entreprises

Commerce de gros

Hôtels

restaurants

cafés

Construction

Services

personnes

Industrie

transports

Répartition des entreprises reprises

25

22

19

11

8

8

7

Répartition des emplois concernés

22

26

10

5

11

7

19

Taux de reprise pour 1 000 entreprises

14,9

7,3

36,8

63,0

7,4

3,7

11,6

Le taux de reprise (nombre de reprise comparé au nombre d’entreprise du secteur) est faible dans le secteur de la construction (7,4‰), alors que le taux de création d’entreprise y est un des plus élevés (17,4%) ; 2 autres secteurs ont un faible taux de reprise : les services à la personne (3,7‰) et les services aux entreprises/commerce de gros (7,3‰) ; ce taux est moyen pour le commerce de détail (14,9) ; il est élevé pour les hôtels/restaurants (36,8) et plus encore pour les cafés (63).

Les reprises par rachat de parts (moyenne de 45%) sont particulièrement importantes dans les secteurs de l’industrie/transport (81%), de la construction (74%) et des services aux entreprises/ commerce de gros (72%) ; ils possèdent par ailleurs les
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconNotes mensuelle d’analyses de juin 2015 d’
«Les rendez-vous de l’économie, juin 2015», sondage Odaxa pour fti consulting, les Echos et Radio Classique, et dossier «l’argent...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ icon2 postes à pourvoir à partir de janvier 2017 au Laboratoire d'Analyses...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconBilan stage cf3 janvier 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconDurée : 6 mois – Début : Janvier 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconLe Mucem présente, du 24 septembre 2016 au 3 janvier 2017, l’exposition «Albanie, 1207 km est»

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconVendredi 14 janvier et samedi 15 janvier 2011

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconExam de janvier : on a accès à nos notes de cours. On ne nous demandera...
«pauvre» (statut vertueux aux yeux de l’Église, d’ailleurs). Une politique pour les pauvres consiste donc à l’époque à faire en sorte...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconBouquinorium Catalogue Livres – Janvier 2016 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconEcherche un emploi étudiant de Mai 2016 jusqu’à fin Juillet 2016

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconDécret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com