Histoire du sport I l'histoire en général, par rapport aux staps








télécharger 218.72 Kb.
titreHistoire du sport I l'histoire en général, par rapport aux staps
page8/18
date de publication19.05.2017
taille218.72 Kb.
typeRapport
p.21-bal.com > histoire > Rapport
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   18

les annees 1920


Les médecins vont remettre en cause le monopole des militaires. Le lendemain de la guerre fait que le contexte n'est pas favorable aux militaires : c'est plutôt le discours médical qui se fait entendre. On passe ainsi d'une conception mécanique à une conception thermodynamique (énergétique). Dès la fin du 19ème siècle, les médecins critiquaient la méthode militaire. De nouveaux objectifs sont définis : la santé, l'éducation. Il faut donc développer les qualités physiques. L’école de Joinville publie la méthode française (programme d’EP) différente de la gymnastique militaire. On a les IO pour la gymnastique au primaire en 1923 avec l’appellation EP. L’objectif est centré sur la santé, l’hygiène et l’éducation  correction des attitudes défectueuses et développement des qualités physiques. Rupture du monopole militaire  1920 : monopole médical jusqu’en 1958.

1925-1958 : le monopole médical


Tissié, Demeny appartiennent au même courant : l’EP scientifique. Ils rompent avec la méthode amorosienne (empirisme).

La méthode qui se construit à partir de la méthode suédoise va se séparer, Demeny est en rupture avec cette méthode de Tissié et sa gymnastique suédoise.
DEMENY : c’est un scientifique comme Tissié, il fréquente en tant que pratiquant les gymnases privés. Il veut donner un caractère scientifique et rationnel à l’éducation physique.

Demeny fonde en 1880 le Cercle de Gymnastique Rationnel (institution privée). Un certain nombre d’instituteurs et de professeurs de gymnastique y viennent pour suivre des cours sur la physiologie pour être former. Avec Marey il analyse le mouvement humain. En 1902, il devient prof de physio à Joinville, il est très rapidement exclut (militaire  scientifique). En 1909, on lui confit la direction, reconnu par l’état, du cours supérieur EP qui permet de préparer et d’obtenir un diplôme le Certificat d’Etude Supérieur d’EP. Demeny est au départ avec Tissié (gymnastique suédoise) mais par la suite il la trouve trop rigide et statique. Il va faire évoluer cette gymnastique avec des exercices arrondis et souples (les danseurs et chorégraphes s’y intéressent).

Sa leçon : 6 ou 7 phases, à chaque exercice est référé un objectif (éducation du rythme => marche, travail sur les rectifications des mauvaises attitudes => mouvement des membres…)

Demeny est donc un scientifique qui voulait promouvoir les exercices avec les sciences. Il sera chargé à plusieurs reprises de présider des commissions nationales dont le but est d’élaborer des programmes pour la gymnastique scolaire. Avant sa mort il devient un partisan de la gymnastique éclectique. Demeny  Tissié, car homme de consensus. Il reconnaît que toutes gymnastiques ont du bon. 1910 – 1915  méthode éclectique (méthode française = éclectisme des méthodes).

Tissié (1852 – 1935) : il s’intéresse aux activités physiques et à la gymnastique. En 1871 il fonde une société de gymnastique. Son projet et de promouvoir les jeux et exercices de plein air à l’école. Ses contenus sont basés sur l’anatomie, il milite pour rénover le contenu de la gymnastique scolaire (trop militaire et rigide). Pour compenser le travail scolaire, il pense que les jeux et exercices de plein air sont une bonne méthode.

Pour plus d’influence il fonde la ligue Girondine d’EP en 1888. Avec cette ligue, il organise les 1er jeux scolaires de plein air. Il s’associe avec De Coubertin pour le Conseil Supérieur d’EP.

En 1896, il devient inspecteur des exercices physiques. Tissié est un militant fervent des jeux et exercices de plein air.

Il va avoir un accident et sa rééducation sera faite par un médecin suédois. Il est subjuguer par ce qu’il entend et part en Suède, puis il défendra cette méthode en France jusqu’à sa mort, en 1935.

Il était associé avec Demeny, mais à partir de son voyage en Suède, il critique De Coubertin, il s’oppose à Demeny et aux professeurs de gymnastique des sociétés de gymnastique. Sa position fait que son influence sur Bordeaux diminue. Les lendits seront interdits en 1903. Il est déchargé de sa fonction d’inspecteur en 1907

Les lendits : Tissié veut donner l’occasion aux jeunes le goût des activités physiques. Des équipes venues de différents établissements arrivent pendant une durée de 3 jours. Les épreuves étaient le rallye à pied ou à vélo, boxe, canotage, course à pied avec ou sans obstacle, escrime… Les lendits sont très structurés : le 1er jour il y avait des exercices collectifs de formation, le 2ème jour : épreuve de tir et de canotage, et le 3ème jour : course vitesse… En 1935 d’anciens élèves rétablissent les lendits, après la mort de Tissié, dans le primaire.

Son œuvre était de militer pour la propagation des jeux à l’école et au plein air, et il prônait la gymnastique scientifique. « EP est avant tout une sur science biologique » avec l’anatomie, la physiologie, la psychologie.

Son EP se compose en 2 parties :

  • la gymnastique analytique de formation et constitution pour développer le corps

  • la gymnastique synthétique d’application, introduction des jeux et exercice sportif

Sa méthode est précise (car scientifique), la conception du corps est la machine humaine puis avec la physiologie elle devient une machine thermodynamique.

Dans cette période 3 moments traversent la méthode médicale : le Front Populaire, Vichy, 4ème République.

Le contexte est favorable au médecin parce que :

  • Les savoirs et pouvoir de la médecine se sont développé.

  • Surveillance médicale de l’effet de l’exercice physique.

  • Formation de cadre.

Les années 1920 montre l’idée qui consiste à prétendre que l’on ne peut plus confier l’enseignement de l’EP à des enseignants qui n’ont pas de formation.

1927, création de IREP (Institut Régional d’EP) à Bordeaux qui dépend de la faculté de médecine de Bordeaux. Dans les années qui suivent l’IREP se développe (1 par région).
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   18

similaire:

Histoire du sport I l\Rapport general
«La Redynamisation du Sport et de l’Education Physique» se sont déroulés conformément aux orientations contenues dans le document...

Histoire du sport I l\Emmanuelle sibeud (département d’histoire, Paris 8)
...

Histoire du sport I l\Introduire un certain thème historiographique dans un courant général...
«Maradona des Carpates»[1], Hagi participe à trois coupes du monde (1990, 1994 et 1998). IL est élu joueur du siècle par les Roumains[]....

Histoire du sport I l\Histoire de l’éducation physique et du sport de 1918 – 1945

Histoire du sport I l\I. Comment ? Epistémologie A. Quelques principes épistémologiques
«les peuples heureux n’ont pas d’histoire»; et permanence, pour que l’histoire ait malgré tout un sens qui la rende intelligible

Histoire du sport I l\Civilisations de l’Asie Orientale Cadre naturel et chronologique
«indépendance historique». Ce recours à l’histoire peut aussi cacher une critique adressée à des gouvernements où la liberté de pensée...

Histoire du sport I l\Histoire de l’éducation physique et du sport de 1887 – 1918 I. Pour une réforme de l’éducation

Histoire du sport I l\L’histoire de l’aide juridique c’est plus que l’histoire d’un gros...
[constituer] de façon analogue au droit des sociétés, au droit fiscal et au droit criminel, une autre spécialisation de la science...

Histoire du sport I l\In-Terre-Activité
«histoire dont vous êtes le héros» à réaliser oralement en classe avec les élèves. Lire l’histoire à voix haute et solliciter l’avis...

Histoire du sport I l\Problématique de l’histoire Africaine: sources et procédés d’investigation...
«le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com