L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel








télécharger 44.74 Kb.
titreL’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel
date de publication14.04.2017
taille44.74 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > histoire > Documentos



Evaluation

Module : Médias et patrimoine



L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel
Le patrimoine culturel comme était défini par l’UNESCO, il recouvre plusieurs grandes catégories de patrimoine à savoir le patrimoine culturel matériel qui comprit:

Le patrimoine culturel mobilier (peintures, sculptures, monnaies, instruments de musiques, armes, manuscrits).

Le patrimoine culturel immobilier (monuments, sites archéologiques).

Le patrimoine culturel subaquatique (épaves de navire, ruines et cités enfouies sous les mers)

Ensuite, le patrimoine culturel immatériel : traditions orales, arts du spectacle, rituels et Le patrimoine naturel : sites naturels ayant des aspects culturels tels que les paysages culturels, les formations physiques, biologiques ou géologiques.

Médias et patrimoine culturel 

Parmi les questions soulevés lors de colloque international« patrimoine culturel et développent : moyens et stratégies » organisé dans le cadre de la 5éme édition de festivals des caravanes de Sidi Ifni. La question de l’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel.

Le thème était abordé par plusieurs intervenants dans les secteurs médiatiques français et marocains ainsi par des universitaires.

La séance a était débuté par M. LAGHDAF, directeur de la télévision régionale de LAAYOUNE, qui a fait son intervention sur le rôle des médias radiophoniques dans la sauvegarde du patrimoine culturel.

Ensuite Pr. Hicham MADACHA, de FSJES, Université IBNOU ZOHR, a pris la parole, en évoquant la question de mémoire audiovisuelle nationale : réalité et perspectives de sauvegarde et de conservation.

Puis Pr. Mohamed Abdelwaheb ALLALI, de l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication, ISIC, Rabat a fait son apport sur le patrimoine culturel audiovisuel et la Mémoire, quelle relation et quelle stratégie de préservation et de développement.

Ranya ZOUBAIRI, Professeure de Communication institutionnelle, Université américaine et Faculté des sciences de l’éducation, Rabat, a parlée de L’approche communicationnelle de la patrimonialisation. Pendant que Mr. Abdeilah AMZIL, Président de l’Association des Cadres de 2M (Société SOREAD 2M) a traité le sujet de L'audiovisuel marocain et son rôle dans la promotion du patrimoine culturel, le cas de 2M.

Mm. Bouchra JDAINI, Professeur en droit privé, FSJES, Université IBNOU ZOHR a abordé le sujet du droit et les médias numériques. Enfin Mr. Jean François TEALDI, rédacteur en chef à France télévisions, membre du Conseil d’Administration en charge des questions méditerranéennes, a évoquer : " Le rôle des médias français dans la patrimonialisation’’ ; on citant le rôle joué par l’INA dans la préservation et la mise en valeur des archives de France télévisions, la mission fixée au Groupe public dans la diffusion des grands événements patrimoniaux.
Il a rappelé ainsi que France télévisions diffuse aussi le patrimoine cinématographique et littéraire français et que le Groupe, grâce à sa plate-forme interactive Culture-lycée, permet aux lycéens
d’accéder au œuvres du patrimoine.

A conclure que l’usage de la nouvelle technologie et les médias jouent un rôle très important et primordial dans la préservation de patrimoine culture. Or tous les médias national marocains quelque soit médias classiques ou numériques doivent s’engagé a réservé et valoriser notre patrimoine culturel à partir d’adoption des stratégies efficaces et optimales dans ce sens.
Le colloque Sidi Ifni :

  1. Le thème de la rencontre scientifique cette année étais « Patrimoine culturel et développement : moyens et stratégies » débattre par des spécialistes et chercheurs marocains ainsi que européens dont l’ultime but est de démontré l’importance du patrimoine, de sa valeur ajoutée dans l’économie et le développement du pays, de sa diffusion et aussi des dispositifs à mettre en œuvre pour permettre sa protection et sa conservation pour les générations futures.




    1. Les mots d’ouverture

Les activités de colloque a était levé par le mot de Monsieur le directeur de festival des caravanes qui a expliqué le choix de slogan '' patrimoine culturel et de sa relation au développement: possibilités et les stratégies "de cette 5éme édition de festival des caravanes de Sidi Ifni, et il a attribué ce choix à l'importance de patrimoine culturel , ainsi il a insisté sur l’importance de préserver ce précieux patrimoine et investir dans le domaine du développement et vers la fin de son mot il a sollicité qu’il soit parmi les recommandations de ce colloque ; la création d'un musée à Sidi Ifni.

Ensuite Monsieur le gouverneur a pris la parole et il a affirmé la relation entre le patrimoine et le développement culturel en tant que deux facteurs contributeurs dans le développement, ainsi il a souligné l’importance d’ implanter l'esprit de compétition dans les artisans et de les encourager ; par ce que la plupart des études existantes sont basées sur l'étude de patrimoine matériel et non-matériel pour son impact sur les peoples, et il a terminé sa parole par réaffirmer l’importance de la préservation de patrimoine et l'intégration de development humain et avec la nature et la culture a fin d’avoir une development l'intégrante .Et sur le même contexte était l'intervention de doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ibn Zohr, qui a aussi a son tour parlé de l’importance de patrimoine qui considère comme notre identité et ajoute que l'université essaye d'incarner cette importances on créant un Master spécialisé dans le patrimoine.

Ensuite le mot de Mr. Omar Abdou, chef de master spécialisé métiers et pratiques des medias, qui va exprimer sa joie de participer pour la deuxième fois dans cette événement accompagné des étudiants de la deuxième promotion de master, dont le but de l’ouverture de l’université sur son environnement et l’échange des connaissances et de la recherche scientifique. Puis le mot était passé à Monsieur Mohamed Benaatou qui a représenté le livre “ Sidi Ifni Ait Baimran de marginale à la construction territorial”.

La cérémonie d’ouverture de colloque a était clôturé par la signature de trois conventions, l’une entre l’observatoire universitaire des métiers et pratiques des medias de la FLSH Ibn Zohr, avec le centre de mémoire commune pour la démocratie et la paix a Elhousseima et une autre convention avec l’observatoire et le forum Ifni et l’association des cadre de 2M.
Les panels et les intervenants

  • Panel 1 :


Le première assise était autour de ‘’ Le concept du patrimoine culturel et son exploitation au service du développement’’, un thème débattu par Cristina ROBALO CORDEIRO, de l’Agence Universitaire de la Francophonie, Bureau Maghreb, qui a fait son intervention sur le Patrimoine méditerranéen et mémoire commune. Puis la deuxième intervenante était de Mme. Leila MAZIANE, Pr. D’histoire à la FLSH de Ben Msik, Casablanca, sur la mer en tant que patrimoine et levier de développement. Ensuite Max Guy , Ancien professeur de géologie à l'Institut Français du Pétrole ,Chercheur associé au CNRS, UMR 5140, Lattes France, a parler de l’important commerce de pourpre, récoltée sur le rivage du Sous- Massa, vers les pays du Nord méditerranéen dans l'antiquité. Ensuite la troisième intervention était sur la valorisation du patrimoine culturel et atouts du développement par Elmokhtar EDRISSI, Délégué régional de la résistance. Enfin, Romain SIMENEL, Ethnologue, France, a fait son intervention sur Les Aït Ba'amran dans leur histoire ou comment l'ailleurs incarne les valeurs de la fondation et du patrimoine matériel.


  • Panel 2 :


Le thème de deuxième panel était sur le Patrimoine culturel et Mémoire, quelle stratégie de préservation ?, un sujet traité par des chercheurs tel Madame Hajar SEKHER, chercheuse en études internationales et diplomatiques, Facultés des Sciences juridiques, économiques et sociales, Suissi- Rabat, qui a parlé sur la ville de Sidi IFNI, et l’histoire commune maroco-espagnole. Ensuite Youssef BOKBOT, tant qu’Archéologue Professeur à l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, INSAP, Rabat, a traité la thématique de Patrimoine archéologique de l’Oued Noun. Puis Jorge ONRUBIA-PINTADO, Archéologue, Professeur à l’Université Castilla-la Mancha, Ciudad Real, Espagne, a fait son intervention sur l’Archéologie de la présence coloniale hispano-canarienne dans le sud du Maroc (XVème-XVIème siècles), suivi par Karim ANEGUAY, de l’agence du Sud pour le développement, qui a parlé des produits du terroir du Maroc Saharien: vers une valorisation des richesses identitaires "?

Ensuite l’intervention d’Alexandra BRAVIN, doctorante, Université Aix en Provence, sur les sites archéologiques et sites d’art rupestre de la région de Sidi Ifni-Mirleft, et enfin la communication de Mr. Abdelkrim MADOUNE, Pr. D’histoire, FLSH, Université Ibn ZOHR, Agadir sur la Mémoire et société.


  • Panel 3

ce panel était autour de la thématique de potentiels culturels et scientifiques de Sidi IFNI et leurs rôles dans le développement de la région, un thème abordé par les intervenants en plusieurs axes, d’abord sur Les Familles érudites à Sidi Ifni et leurs rôles dans le développement, présenté par Mohamed Ali Amskin. puis Mr. Omar Tidrarin , président de centre Misti des études et de la recherche , qui a fait son intervention sur La contribution des hommes de sciences Ba’amranis dans le développement, suivi par Mr. Ali Lyousfi , professeur de l’enseignement supérieur, le centres régional des métiers de l'éducation et de la formation, qui a parlé sur le sujet des Zaouïas et Rituels soufis dans la province de Sidi Ifni. Ensuite Mr. Aiyad Sbaai, professeur chercheur dans l’histoire et la culture de WAD NON, qui parlé sur Les Caravanes entant que prolongement historique et profondeur du patrimoine culturel. Enfin Mademoiselle Sana BENHNIA, doctorante en études espagnoles, qui a fait son intervention autour de thème " El español como patrimonio cultural en la region de Sidi Ifni"..


    1. Les communications et les recommandations


Atelier :
« Préparation de stratégies pour la conservation et la préservation du patrimoine local et régional. »



  • Création d’un laboratoire de recherche doctorale, axe patrimoine et diversité culturelle et médias.




  • Un indicateur qualitatif (pour analyser et mesurer la qualité pour dépasser le concept du quota et des statistiques).




  • Création d’un observatoire national pour la veille et la promotion du patrimoine et diversité culturelle à travers les médias.




  • La prise en compte des critères internes et externes dans toute opération visant le développement.




  • Agir par la bonne gouvernance.




  • La participation des différents acteurs dans le processus de préservation du patrimoine :




      • -Les autorités locales.

    • Les autorités nationales.

      • -La société civile.

      • -Le secteur privé.




  • Prendre l’exemple des expériences internationales.

  • (Corée, Japon, Egypte, Ghana).




  • Joindre l’art à la science : La recherche scientifique aux réalisations audiovisuelles.

  • (Proposition : Documentaire Spécial Ifni)




  • Intégrer le patrimoine dans les réalisations publicitaires, mais encore la musique, le cinéma etc …




  • Reprise de l’enseignement de la langue espagnole et tout ce qui vient avec en matière de traditions culturelles.




  • Prise en compte de la théorie du genre.




  • Approche participatives regroupant toutes les catégories sociales, éducationnelles, émotionnelles et artistiques.




  • Révision et amélioration du processus et des lois d’archivages.




  • Développer des entités pour faciliter la communication externe pour des conventions sur le niveau international.




  • Création d’une passerelle entre le journalisme et les sciences de l’archéologie et de l’Histoire.




  • La création d’un musée culturel de Sidi Ifni.




  • Postuler auprès de l’UNESCO pour classer Ifni comme patrimoine mondiale.




  • L’importance de l’individu, qui reste responsable de sa propre identité et de son propre patrimoine.




  1. Les ateliers de formation:

    1. Ecriture du scénario :

Dans le deuxième jour de colloque le scénariste Mohamed Lyoussfi a donné une formation sur l’écriture de scenario au profit de l’ensemble des étudiants et des participants dans la 5eme édition de festival des caravanes de sidi Ifni, une séance dont il a fait une initiation et il a donné une idée superficiel et plus général sur le scénario et son l’écriture, tout on racontant des histoires pour concrétisé l’idée de scénario.

    1. Analyse de l’événement 

La colloque de Sidi Ifni qui porte cette année le slogan de « Patrimoine culturel et développement : moyens et stratégies » était marqué par le poids des intervenants qui sont venus de monde entier et qui ont enrichis le débat.

Ainsi les thèmes abordés lors de colloque qui porte tous autour de patrimoine étaient très important surtout sur qui concerne l’usage de la technologie et des exemples qui sont donnés dans ce sens par les intervenants, tant que l’exemple de L'audiovisuel marocain et son rôle dans la promotion du patrimoine culturel.

Mais malgré l’importance des sujet traités qui touche et intéresse la région, il a avait pas une grand présence de la population de la ville dans les débats ou même dans le publique.

    1. Les impressions et les apprentissages

L’événement de festival des caravanes de sidi Ifni et plus notamment le colloque dont on est assisté, était une occasion pour nous d’assumé la responsabilité et de confronté avec le travail professionnel ainsi pour créer un réseau de contacte et de rencontrer et échanger des idées et des connaissances.


  1. Ma propre production durant le colloque et le festival :

  1. Reportage photographique de colloque


https://soumiaworldcinema.wordpress.com/2014/06/18/la-couverture-de-colloque-international-patrimoine-culturel-et-developpement-moyens-et-strategies-sidi-ifni-du-20-au-21-juin-2014-festival-kawafel-par-mpm/
2- Article

Kawafil : bien plus qu'un festival


Le festival de KAWAFIL à SIDI IFNI de cette année, constitue une destination directe, pour les gens à qui la commercialisation des produits locaux, couvre plus d'importance et d'intérêt. Yassine, directeur de la commercialisation de la société Comptoir Bio, pour la production de l'huile de Cactus, ou ce qui s'appelle en vernaculaire local « AKNARY » n'a pas raté l'aubaine de prendre part de cette manifestation. De même qu'elle s'en est bien bénéficié, à la fois pour, faire la publicité de ses produits, mais aussi pour leur commercialisation.
La société en question, dont le local se trouve au quartier de ID lAASSRI, Qiyadat Mesti SIDI IFNI Ait Baâmrane, a été créée en 2009, dont l'ultime objectif est la valorisation et exposition du Cactus ; fameux produit de la région.
L'utilité d'AKNARY : une découverte Japonaise
Selon le membre de la sté désignée au préalable : « les Japons sont les premiers à avoir découvert l'huile du fruit d'Aknary . Dès lors, ils commencent à s'y intéresser de plus en plus ». Et c'est justement pour cette raison, qu'une coopérative a été créée en 2003, visant la promotion de ce produit.


Le cactus est généralement fait pour la fabrication des confitures, du miel. Mais aussi , il sert d'embellissement, puisqu'il est destiné à la beauté sous toutes ses formes . En effet, grâce à l'huile d'Aknary, l'homme Baâmrani en particulier et les marocains en général se servent des produits esthétiques, tels que les crèmes, l'huile de cheveux, antirides, savon et bien d'autres...) le Cactus est aussi exploité dans le domaine sanitaire. De son huile, plusieurs types de médicaments se fabriquent, comme le poudre de nopal, mondialement connu et récemment découvert. Il guérit les maladies de diabète, de tension. Ainsi qu'il diminue les cholestérols et bien d'autres avantages.

La société Comptoir Bio participe à différentes expositions nationales aussi bien qu'internationales, à titre d'exemple l’Allemagne. Preuve de son accréditation, professionnalisme et du travail colossal qu'il mène dans le cadre des coopératives.
Le Cactus entre difficultés et moyens de dressage
Comme toutes coopératives, qui s'activent dans le domaine de la préservation et l'identification des produits locaux au grand public. La société dont il est question, affirme le jeune, affronte toute une panoplie d'obstacles. Ces derniers sont plus remarquables au niveau national qu'international, autrement dit, le citoyen marocain ignore presque l'existence et l'importance de ce fruit. En contrepartie, les Européens le connaissent mieux que les marocains.


L'extraction de l'huile d'Aknary, nécessite de grandes potentialités. Selon Yassine « l'huile d'Aknary est la plus chère du monde, un litre coûte 1 millions et 5000dh ». La société en question, exporte ses produits de Cactus en France, en Espagne, la Corée du sud, l’Allemagne et dans d'autres pays du monde.

Comme stratégie applicable, dans le dessein de remédier aux problématiques du secteur de la production de Cactus : « il faut que l'État repense sa vision portée sur les produits locaux, ses moyens doivent être fournis au profit de la promotion et la publicité d'Aknary, huile de graines de figue et de barbarie. Et ce, pour que les produits inconnus soient connus par les marocains en premier lieu.

Le fruit d'Aknary, est devenu, le principal produit local de la région de SIDI IFNI, il contribue, entre autres, dans sa richesse, ainsi que dans son essor économique et commercial.

Said Ouhra, Soumia Oulhaj Alla, Houria Laghizi

3- Reportage :

http://soumiaworldcinema.wordpress.com/2014/06/20/reportage-cactus/



Soumia Oulhaj Alla


similaire:

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconL’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel
«patrimoine culturel et développent : moyens et stratégies» organisé dans le cadre de la 5éme édition de festivals des caravanes...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconMots-clés : patrimoine, succession, Web, numérique, entreprise, économie, juridique, nouveautés
«nuage» (Cloud), IL se compose des codes et mots de passe, données stratégiques et sensibles du consommateur et dirigeant d’entreprise...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconDepuis la fin du vingtième siècle
«le Continuum Culturel»1 s’efforcent d’ailleurs de démythiser l’usage de ces topostructures et cyber-architectures traversant avec...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconLes conduites addictives : alcool, tabac, drogues illicites
«verres» par semaine en usage régulier pour un homme, moins de 14 «verres» pour une femme, et jamais plus de 4 «verres» par jour...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconRévélatrices de l'image d'une marque ou d'une enseigne, les vitrines...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconLes drogues sont naturellement consommées pour leurs effets mais...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconÀ l’usage des groupes de pratique et groupes autogérés
«Proposition de cadre à l’usage des groupes de pratique et groupes autogérés en Communication NonViolente». A l’époque, cette contribution...

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconSemaine de la presse et des médias dans l'école

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconPartie 3 – qu'EST-CE qu'une personne pour le droit
«représentant légal» (tuteur, parent). Cette incapacité a pour fondement la protection du patrimoine de la personne incapable

L’usage de la technologie numérique et des médias pour la préservation du patrimoine culturel iconSociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com