La Mort en Guêpière








télécharger 20.39 Kb.
titreLa Mort en Guêpière
date de publication27.03.2017
taille20.39 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > finances > Documentos
La Mort en Guêpière
Noir et rose. L’ennui et la peur affrontent l’ambition et la violence ; le lecteur est projeté de la moiteur rose d’un foyer aux eaux noires et froides d’un canal. Mais la vie n’est pas un long canal tranquille.
Le pitch :

«  Dans la Deûle, la police a repêché un jeune cadre dynamique Frédéric Magnard, ivre mort d’avoir trop fêté sa fulgurante promotion. Mais des doutes planent sur ce qui pourrait s’avérer être un homicide involontaire ou même un meurtre, toutes traces ayant été effacées. Le capitaine Flahaut d’abord consulté mais engagé dans une autre enquête s’accroche à la marge, en particulier à la personnalité de Marie Noëlle Vaillant femme d’un collègue de la victime, trop émue lors d’un interrogatoire concernant l’alibi de son mari Antoine dont nous savons qu’il est faux. Antoine, cadre sans envergure, est manipulé par son ami et supérieur dans la société de prêts Crédit pour tous , Pierre Ponçon, personnage égocentrique et violent, ancien parachutiste au passé trouble. Flahaut va rechercher et tenter de se faire une alliée de l’amie intime de Marie-Noëlle, l’informaticienne de haut vol, Nassima Tarak. Personnage rebelle et pivot de ce roman, Nassima va déverrouiller quelques portes, celles de la vie, de la mort et même celle d’une chambre pour l’amour, vaste programme…»
Une construction formelle résistible dans une géométrie.

Une guêpière évoque la symétrie donnée aux formes rebelles d’un corps d’où le jeu du roman sur une géométrie des rapports deux à deux en répons ou en symétrie:

  • la blonde soumise s’oppose à la brune rebelle.

  • La femme s’acquittant des tâches du foyer aux antipodes de l’executive woman à l’activité free-lance.

  • La mère de famille petite bourgeoise élevant ses enfants en miroir de la fille des cités s’élevant contre sa famille traditionnelle.

  • Flahaut/Ponçon : proches en physique et en force mais aux buts de vie opposés.

  • Ambition de carrière absente chez le flic/ arrivisme meurtrier chez le cadre.

  • La symétrie des buts professionnels des deux personnages antagonistes tend le récit : refus de se laisser imposer un dessaisissement de l’enquête du flic/ refus de se plier aux décisions hiérarchiques du cadre alors que tous deux sont inscrits dans des hiérarchies sévères.

  • Flahaut et Ponçon sont tous deux des marginaux dans leur milieu professionnel, leurs modes d’action, en opposition sur leurs conséquences, sont à la lutte dans une étroite bande d’arrêt d’urgence mais à contre sens.



La guêpière est la figure géométrique centrale. L’originalité de la fonction de la guêpière dans la description des rituels la création littéraire la place en signal y compris dans le titre (titre original de l’auteur « La guêpière de velours rouge ») des autres cadres de cette géométrie rigoureuse de l’espace romanesque :

  • la figure rectiligne du canal vient imposer la symétrie de ses rives maçonnées.

  • La hiérarchie des plateformes de l’établissement de crédit est strictement pyramidale : chef de bureau/ de secteur/ de région / à Paris.

  • Les 2 cités HLM du Paco-Vandracq et du Bd de Metz, nord-ouest et sud-ouest de Lille sont opposées de façon cardinale, les bars étant à leur centre ainsi que le Vieux-Lille des boutiques (achat de la guêpière) et des restaurants.

  • Aux deux enquêtes de Flahaut répondent les deux crimes de Ponçon.

  • La symétrie des savoir-faire du flic et du criminel, maîtrise, discrétion, manipulation et contrôle.


Brèches dans ce système géométrique :

  • descente canal aviron club rupture dans la maçonnerie de la berge

  • frustration sexuelle/ fantasmes / écrits érotiques

  • promotion du jeune Magnard vécue comme une injustice

  • refus de se laisser déposséder d’une enquête par le capitaine

  • rebellions successives de Nassima Tarak: ordre familial, sociétal, relationnel, pirate (informatique) et pétroleuse (style « ni putes ni soumises »).

  • La société « Crédit Pour Tous » où travaillent Frédéric Magnard la victime, Pierre Ponçon le criminel et Antoine Vaillant le mari de Marie-Noëlle est perturbée par l’installation d’un nouveau logiciel aux conséquences déstabilisatrices pour les salariés placés sous le contrôle d’une intervenante paradoxalement rebelle et provocatrice : Nassima.


Sensualité

Couleurs :

  • Rose de la vie, de la peau et du sexe de Marie-Noëlle (Tarte au saumon)

  • Noir : Nuit, Deûle mortifère, cagoule, gants, 4/4 Volvo noir, blouson et pantalon d’action violente, néfaste, masque, dentelles noires remparts impudiques.

  • Rouge : guêpière, sangria de la rébellion, érotisme, à lèvres, aux joues, turgescence des tétons.


Olfactive : odeur de Ponçon détectée par Nassima

Rapports Marie-Noëlle/Flahaut
Toucher : bondage de la guêpière qui offre en écrin aux caresses intimes auto ou exogènes les parties les plus érogènes d’un corps, cette mise en stand by, érotise les sens en attente, sensualité de l’ordinateur personnel en opposition aux ordis de bureau sous surveillance encore que Nassima y trouve peut-être son compte mais Antoine Vaillant est dans la confusion des genres puisqu’il prend le contrôle de l’ordinateur personnel de sa femme / arrachage des mauvaises herbes mais malgré la corvée la caresse du soleil attise les sens de Marie-Noëlle.

A noter que ces descriptions fines et cette utilisation fréquente des sens comme élément romanesque est un des fondamentaux particuliers à l’auteur. Ils circulaient également dans les précédents romans.
Ce que l’on retrouve dans La mort en guêpière des autres romans :

Les frustrations et les blocages sont à l’origine d’explosions de violence :

  •  La Grosse tue un innocent pour un poste à la Poste 

  • L’ancien militaire de la coloniale raciste et homo refoulé du Petit Assassin n’est pas sans annoncer Pierre Ponçon l’ancien parachutiste.

  • Mariette qui mène l’enquête dans Les peupliers noirs est agressée par strangulation par un tueur récidiviste comme ici Nassima.

  • Marie-Noëlle assume son sort de femme au foyer comme l’épouse du pharmacien des Bagnoles ne tombent pas du ciel. acceptant elle aussi cette destinée en abdiquant tout rôle social hors la famille.

  • Marc Flahaut use de la complicité amoureuse de Sylvie en Gaspésie comme de celle de Nassima à Lille dans Lille-Québec aller simple.

Les femmes, protagonistes positifs des premiers romans, occupent presque toujours des positions sociales subalternes alors que leurs capacités intellectuelles et leur réactivité intuitive les amènent à percer à jour les énigmes se mettant alors en danger. Elles ont alors recours de l’aide physique des hommes au final.

Par contrecoup le personnage de Flahaut, flic sans ambition de carrière, mais habité par une idée de justice personnelle dans une société trop dure aux humbles et laxiste pour les notables, une personnalité en retrait voire infantilisée par le personnage de confidente maternante d’Esther une ancienne copine de lycée devenue femme de ménage. Flahaut y retrouve les femmes de son enfance sans père.

Dans ce récit la seconde enquête du capitaine Flahaut, officielle mais presque totalement passée sous silence dans le roman, semble assez difficilement réaliste, on ne peut imaginer à l’écran un flic en pleine action répondant sur son portable à un appel extérieur or rien ne vient souligner l’éventuel humour de la scène.

La construction laisse peu de liberté aux personnages et met à l’écart toute la troupe des rôles secondaires : enfants, familles, copains et collègues.

Ils restent muets et stéréotypés.

Le grand charme du livre tient évidemment à la guêpière et à ses généreuses conséquences érotiques et onanistes rarement évoquées dans le genre policier plutôt du côté intellectuel de la masturbation. On retrouve, dans le port de ce corset qui libère la sensualité en emprisonnant le corps, la métaphore de ce que la romancière puise dans le genre policier : des cadrages du genre : type de récit, personnages imposés, situations attendues qui en fait libèrent l’auteur de certaines contingences d’écriture en lui offrant des lignes de force et lui autorisent les transgressions.

  • les rituels des personnages ici brasseries et bars, la vie monocorde du quotidien, mais aussi le rituel de l’écriture en guêpière, se mettre en scène comme pour le meurtre de Magnard, rituel de l’amour pour Antoine, des devoirs pour l’aîné. Ces rituels qui sont ceux des vies de couple ou des personnages dans leurs activités professionnelles ou criminelles sont fréquemment utilisés par l’auteur comme une connivence avec le lecteur pour mieux le brutaliser par les inévitables ruptures : le rituel des tensions dramatiques du roman policier. On entre dans la ronde processionnaire de la liturgie du genre.

  • L’absence de toute conscience morale de Ponçon est habituelle aux criminels des romans de Lucienne Cluytens enfermés dans leur propre logique,

  • Le précédent crime de Ponçon était beaucoup plus élaboré et compliqué, le meurtrier semble en avoir tiré un savoir-faire, un art, une épure, au point que le seul témoin certes malade et peu lucide n’a rien perçu du meurtre.



La petite mort en guêpière on pourrait proposer cet autre titre, concentré métaphorique de l’onanisme et de l’accessoire érotique de ce roman noir et rose.


François BAUDINET

Animateur du Cercle Polar Maison de Quartier du Vieux-Lille Halle aux Sucres.

similaire:

La Mort en Guêpière iconPlan introduction I – L’appréhension de la mort dans le monde contemporain
«La mort n’a peut-être pas plus de secrets à nous révéler que la vie ?» adresse Gustave

La Mort en Guêpière iconThèse de G. Mosse, Fallen soldiers. Reshapping the Memory of the World War
«L’expérience et la transcendance de la guerre et de la mort ont-elles conduit à ce que l’on pourrait appeler la domestication de...

La Mort en Guêpière iconLe Livre de la Mort

La Mort en Guêpière icon1972-10-13 la mort est du domaine de la foi

La Mort en Guêpière iconMark Rothko : «l’extase, la tragédie, la mort»

La Mort en Guêpière iconMark Rothko : «l’extase, la tragédie, la mort»

La Mort en Guêpière iconLire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort

La Mort en Guêpière icon… isbn 2-9516161-7-1 Dépôt légal de la première édition : 4ème trimestre...

La Mort en Guêpière iconExercice I – collisions au lhc (6 points)
«naissance» et «mort» ont lieu au même endroit, c'est-à-dire dans le référentiel {méson}

La Mort en Guêpière iconLa mort est aussi indispensable que la reproduction а la survivance...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com