Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche.








télécharger 207.91 Kb.
titreRésumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche.
page1/11
date de publication01.04.2018
taille207.91 Kb.
typeRésumé
p.21-bal.com > économie > Résumé
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11


Le système de communication scientifique :
enjeux et perspectives

Une étude de cas dans le contexte de l’ULB


Résumé



La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. Le développement des technologies de l’information et de la communication, les nouveaux services d’information et l’évolution du marché de l’édition scientifique permettent d’améliorer considérablement l’accès à l’information. Mais simultanément, la capacité des bibliothèques à remplir leur mission est remise en cause par la sur-inflation des prix, l’évolution rapide des technologies et la croissance exponentielle du volume d’information produit. Le présent rapport examine le système de la communication scientifique1, les causes de la sur-inflation des prix et les modèles alternatifs émergents.


  • Contexte

Facteurs souvent invoqués de la sur-inflation des prix, la prolifération des revues et l’augmentation des coûts de production et de distribution des éditeurs n’en sont pas les seules causes. Les restrictions budgétaires des années 1980 ont certes contribué à entraîner les bibliothèques dans une spirale inflationniste : les annulations provoquent des hausses de prix et la hausse des prix oblige les bibliothèques à annuler encore plus de titres. Ensuite, la concentration des chercheurs sur un petit nombre de revues incontournables, les revues « phares » (« core journals ») de leur domaine, renforcée par l’utilisation du facteur d’impact des revues pour évaluer les publications individuelles, a créé un marché inélastique où la demande reste insensible aux prix : le nombre d’abonnements diminue de façon marginale comparé à la hausse des prix. Enfin, le potentiel marchand de ces revues n’a pas échappé à certaines entreprises d’édition, qui rachètent des revues prestigieuses à des sociétés scientifiques confrontées à des difficultés financières grandissantes. La fusion des maisons d’édition accentue encore le processus de concentration des revues essentielles auprès de quelques éditeurs. Ainsi la concurrence diminue-t-elle alors que la demande se maintient. Ces phénomènes de concentration contribuent à renforcer le monopole des grands éditeurs commerciaux sur la publication des périodiques scientifiques.


  • Etat de la question

Des études statistiques récentes révèlent les tendances suivantes : l’inflation des prix touche tous les éditeurs, qu’ils soient commerciaux ou scientifiques, avec des variations entre eux suivants les domaines (taux plus élevés en sciences, techniques et médecine (STM) et en économie) ; en général les revues des éditeurs non commerciaux sont moins chères (facteurs de différence allant de 2,5 à 6,5 selon le domaine) ; quelques éditeurs commerciaux européens possèdent systématiquement les revues les plus chères et présentent les hausses de prix les plus fortes ; il n’y a pas de corrélation systématique entre le prix élevé d’une revue et sa qualité (coût/facteur d’impact). Les marges bénéficiaires dégagées par certains éditeurs, largement au dessus de la moyenne du secteur de l’édition scientifique, soulèvent la question de l’existence d’un marché compétitif. Le cas de Reed Elsevier illustre parfaitement les phénomènes de concentration et leurs effets sur les prix : Elsevier détient 1.200 revues et applique une politique de prix systématiquement plus élevés que les autres éditeurs ; le secteur de l’édition scientifique est le plus rentable de l’entreprise, laquelle soutient une stratégie d’expansion de cette branche. La société vient de racheter Harcourt General (juillet 2001), comprenant Academic Press et Harcourt Health Science, fusion qui renforcera encore la position de l’éditeur dans tout le secteur STM.

Internet et l’accès électronique à l’information scientifique, qui apportaient un espoir de solution à la crise, ont été rapidement maîtrisés par les grands éditeurs qui y transposent le modèle économique de l’édition imprimée, gardant le contrôle de la production et augmentant leur contrôle de la diffusion. Ils instaurent un nouveau rapport à l’information par la vente de droits d’accès (les licences) à des revues numérisées, lesquelles restent entièrement la propriété de l’éditeur. Bien qu’ils permettent aux bibliothèques de limiter et de contrôler leurs budgets à court terme, les achats en consortium resserrent le monopole des grands éditeurs, en confortant leurs parts de marché, et contribuent à isoler et à fragiliser davantage les petits éditeurs.


  • Réponses à apporter

Dès le début des années 1990, différents acteurs du système de communication scientifique réagissent pour lutter contre les phénomènes de concentration et la sur-inflation des prix : les chercheurs, qui créent des « Open Archives » de leurs publications scientifiques, qui exercent une pression sur les éditeurs, en tant que membres de comité d’édition, pour faire baisser le prix des revues, voire qui démissionnent pour créer une revue alternative à un prix raisonnable ; les presses universitaires et les sociétés savantes, qui se regroupent pour faire face aux défis technologiques et financiers et numériser leurs revues ; les bibliothèques, qui offrent un nouveau type de services d’édition, qui se regroupent dans une association comme SPARC (Scholarly Publishing And Resources Coalition) pour lutter contre le rapport de force imposé par les grands éditeurs.
Un certain nombre d’indicateurs soulèvent la question de la position dominante de certains éditeurs sur le marché de l’édition scientifique. Une analyse économique approfondie est nécessaire pour comprendre les mécanismes mis en œuvre et vérifier les conditions réelles de concurrence du marché, en tenant compte des spécificités de ce marché très particulier, telles qu’elles sont mises en évidence par l’économiste M.J. McCabe2.
Les initiatives récentes ouvrent la voie à une forme de résistance, non pas dans le but de supprimer les éditeurs commerciaux, mais pour faire baisser le prix des revues excessivement chères par rapport aux autres éditeurs, en utilisant les armes de l’économie de marché, pour rétablir les conditions de la concurrence sur le marché de l’édition scientifique.
Concrètement, il faut mobiliser les bibliothèques et les communautés scientifiques des institutions académiques en Belgique et au niveau européen, afin qu’elles contribuent activement à la restauration d’un marché concurrentiel de la communication scientifique, de façon à réduire le coût des revues, et à améliorer la diffusion et l’accès à l’information pour tous les scientifiques, y compris dans les pays les plus pauvres. La création de SPARC Europe est signe d’une prise de conscience des bibliothèques européennes et est prometteuse d’activités de sensibilisation de tous les acteurs concernés et de mise en place de nouveaux paradigmes commerciaux.

The scholarly communication system :

issues at stake and perspectives
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconProgramme 1 Organisation de l’université
«trucs» pratiques pour mettre à profit l’enseignement universitaire et réussir ses examens

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconRecherche Scientifique Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconMinistère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconMinistère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. icon2. titres universitaires et expériences professionnelles
«Animation et développement des territoires ruraux» (adtr) au Centre universitaire de Châteauroux

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique...

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. icon2. Recherche de partenaires 15
«Quelles informations pour aider les pme à faire de l‘innovation technologique ?». Pour ce faire, nous avons dû mettre en place une...

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconL’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre
Les systèmes dynamiques complexes renferment une certaine information et sont capables de moduler cette information en fonction de...

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconQcm – Enseignement Post-Universitaire 2005

Résumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre à la disposition de la communauté universitaire l’information scientifique nécessaire à l’enseignement et à la recherche. iconRésumé : L’analyse d’un film sur le détecteur de recherche actuel...
«pêcheurs d’étoiles» sur le détecteur antares est en ligne sur le site du cnrs images à l’adresse








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com