Microéconomie (Module 1 – rappels)








télécharger 368.04 Kb.
titreMicroéconomie (Module 1 – rappels)
page1/7
date de publication31.03.2018
taille368.04 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7
Economie approfondie ECE

Microéconomie (Module 1 – rappels)
Document 1 : Pourquoi a-t-on besoin d’une théorie des choix individuels ?

Il est stimulant intellectuellement de pouvoir essayer de saisir la façon dont les individus prennent leurs décisions. (…) Comprendre le comportement de l’agent économique, et définir des concepts clés, qui plus est mesurables, comme les élasticités de réponse des individus à des changements de prix ou à des variations de taux d’intérêt, permet aussi de développer de nombreuses applications, que ce soit pour la tarification des entreprises, pour les marchés financiers, pour le marketing, pour appréhender les décisions de consommation et au-delà toutes les grandes décisions de notre vie. (…) Un autre avantage d’être capable de saisir l’essentiel des déterminants des décisions individuelles est que l’on peut ensuite construire des modèles plus ambitieux, qui tiennent compte des forces de marché, et qui deviennent donc de véritables « maquettes » de l’économie, qui vont pouvoir alimenter en connaissances et en prédictions les centres de recherche en économie, les banques centrales, etc ...

Source : Etienne Wasmer « Principes de microéconomie », Pearson, 2010, p.81



  1. La détermination de l’équilibre des agents




    1. Le choix du consommateur

Objectifs

Etre capable de définir et représenter :

- l’utilité du consommateur et les courbes d’indifférences ;

- le taux marginal de substitution ;

- la contrainte budgétaire ;

- l’équilibre du consommateur ;

Etre capable d’expliquer

- les conséquences d’une modification du revenu sur l’équilibre du consommateur ;

- les conséquences d’une modification du prix relatif sur l’équilibre du consommateur ; on distinguant notamment effet substitution et effet revenu ;


      1. La construction des courbes d’indifférence


Activité 1 : le panier de consommation

Le modèle du consommateur en CPP fait l’hypothèse que l’agent économique connaît la liste de tous les biens qu’il peut utiliser ainsi que le niveau de satisfaction qu’il peut obtenir grâce à chaque niveau de consommation.

Par exemple, le consommateur peut acheter des pommes et des poires, qui lui apportent les niveaux de satisfaction suivants :

Quantités Pommes

Niveau d’utilité (ou de satisfaction)

Utilité totale

1

10




2

7




3

5




4

3




5

1







Quantités Poires

Niveau d’utilité (ou de satisfaction)

Utilité totale

1

12




2

9




3

6




4

2




5

1




  1. Sur les deux graphiques suivants, associez à chaque niveau de consommation supplémentaire l’utilité retirée (utilité marginale) :



  1. quelle est la satisfaction totale retirée par la consommation de 1 pomme, 2 pommes, 3 pommes, 4 pommes et 5 pommes ? Remplir la colonne de droite du tableau et représentez graphiquement cette relation (quantité ; satisfaction) ci-dessous ; que constatez vous ? comment explique ce constat ?



  1. quelle hypothèse d’évolution de l’utilité marginale utilise le modèle de concurrence en CPP ?


Activité 2 : le raisonnement à la marge (ou par séquence)

Faisons l’hypothèse pour l’instant que le consommateur puisse choisir des biens sans contrainte budgétaire, son choix ne dépend finalement que de ses goûts (ses préférences).

  1. Compte tenu des niveaux d’utilité donnés dans l’activité précédente, quel sera son choix pour la première quantité consommée, la seconde quantité consommée, la troisième … Comment justifiez vous votre réponse ?

  2. Remplir les deux premières colonnes vides du tableau :




    Pomme ou poire ?

    Utilité de la dernière unité consommée

    Utilité totale

    La 1ière quantité consommée sera une







    Pour 1 unité consommée :

    La 2ième quantité consommée sera une







    Pour 2 unités consommées :

    La 3ième quantité consommée sera une







    Pour 3 unités consommées :

    La 4ième quantité consommée sera une







    Pour 4 unités consommées :

    La 5ième quantité consommée sera une







    Pour 5 unités consommées :

    La 6ième quantité consommée sera une







    Pour 6 unités consommées :

    La 7ième quantité consommée sera une







    Pour 7 unités consommées :

    La 8ième quantité consommée sera une







    Pour 8 unités consommées :

  3. remplir la troisième colonne vide du tableau « l’utilité totale »


Activité 3 : les paniers de consommation qui apportent le même niveau d’utilité

On cherche à connaître le niveau d’utilité apporté par chaque combinaison de pommes et de poires ; par exemple, (1 pomme + 1 poire) apporte une utilité de 22.

  1. Trouvez l’utilité obtenues par les différentes combinaisons (pommes ; poires) et remplir le tableau suivant :

    Quantité de poires

    Quantité de pommes

    1

    2

    3

    4

    5

    1
















    2
















    3
















    4
















    5
















  2. Qu’observez-vous lorsque l’on se change de colonne (avec la ligne inchangée) ?

  3. Y a-t-il des combinaisons de biens (paniers de biens) qui apportent la même utilité ?

  4. si on représente graphiquement ces paniers (abscisses : quantité de pommes et ordonnées : quantité de poires) et qu’on les relie entre eux, comment appelle-t-on les courbes ainsi créés ?


Activité 4 : les caractéristiques des courbes d’indifférence



  1. quelles combinaisons du tableau ci-dessus trouve-t-on dans la courbe U1, dans la courbe U2 et dans la courbe U3 ?

  2. on constate que les courbes d’indifférence ne se coupent pas, comment expliquer cela ?

  3. On constate que la pente de la courbe d’indifférence est négative, quelle interprétation peut-on alors donner de la nature des biens, s’agit-il de biens complémentaires ou substituables ?



      1. Le taux marginal de substitution


Activité 5 : le Taux Marginal de Substitution

Les paniers de consommation de la courbe d’indifférence

Quantité de pizzas

Quantité de Pepsi

2

14

3

8

4

6

5

5

6

4

7

3

8

2

  1. si le consommateur décide de consommer 3 pizzas plutôt que 2, comment cela doit-il se traduire dans sa consommation de Pepsi s’il décide de garder le même niveau de satisfaction ? quel est le coût d’opportunité en terme de Pepsi d’une pizza supplémentaire ?

  2. si le consommateur décide de consommer 7 pizzas plutôt que 8, comment cela doit-il se traduire dans sa consommation de Pepsi s’il décide de garder le même niveau de satisfaction ? quel est le coût d’opportunité en terme de Pepsi d’une pizza supplémentaire ?

  3. comparez les deux coûts d’opportunité ; que constatez-vous ? associez l’évolution du coût d’opportunité à la notion de rareté ;

  4. remplir le tableau :




    Quand la quantité de pizza déjà consommée est faible

    Quand la quantité de pizza déjà consommée est élevée

    La quantité de pepsi déjà consommée est : élevée ou faible







    Le sacrifice de pepsi qu’impose 1 pizza supplémentaire est : élevé ou faible










    1 pizza de plus vaut 6 pepsi

    1 pizza de plus vaut 1 pepsi


  5. quelle est la formule pour obtenir le Taux marginal de substitution ?




      1. Intégrer la contrainte budgétaire dans le choix du consommateur


Document 2 : l’objectif de l’agent économique, maximiser son utilité sous contrainte

Au sens strict, l’utilité est simplement ce que les agents économiques maximisent. L’économiste observe les individus faire certains choix, sacrifier certains biens pour en consommer d’autres, sacrifier des heures de temps libre pour augmenter leur revenu, etc… l’utilité est un objet spécialement imaginé par la théorie économique dans le but d’expliquer ces comportements. Chaque individu a une fonction d’utilité qui peut lui être spécifique, puisque ses préférences lui sont propres. les préférences peuvent incorporer différentes dimensions : la consommation, le loisir, le milieu de vie, le réseau social, voir le bonheur d’autrui, … l’hypothèse de rationalité est que compte tenu de ses ressources et de l’information dont il dispose, l’individu agit dans le but de maximiser cette fonction d’utilité.

Source : Etienne Wasmer « Principes de microéconomie », Pearson, 2010, p.133
Document 3 : distinguer préférences et choix

Il est crucial de bien distinguer les préférences qu’on n’observe pas, des choix des individus, qui seuls sont potentiellement observables. (…) Une bonne façon de saisir la nuance entre préférences et choix est l’exemple suivant : je peux préférer une Porsche à une Twingo. Cela ne veut pas dire que je vais forcément choisir d’acheter la Porsche : compte tenu de mon revenu et des prix, et surtout du coût d’opportunité de cette Porsche (ne plus pouvoir nourrir sa famille à cause de son prix), il est vraisemblable que je vais acheter la Twingo. Cela suggère que mes préférences ne vont pas pouvoir entièrement guider mes choix : ceux-ci sont limités par une contrainte imposée par mon revenu et le prix des biens.

Source : Etienne Wasmer « Principes de microéconomie » , Pearson, 2010, p.83
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconRappels –rappels –rappels –rappels tableau descriptif d’evolution...

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconQuelques rappels de l’année dernière

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconTransferts quantiques d’energie (rappels et compléments)

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconQuelques rappels sur la réglementation fiscale en matière de calcul de l’irg

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconChapitre 1 : rappels l’atome
«p» se présentent sous la forme de ballons allongés orientés perpendiculairement selon les axes X, y et z

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconModule sante publique

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconModule geologie appliquee

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconModule 1 : savoir se presenter

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconModule 1 : savoir se presenter

Microéconomie (Module 1 – rappels) iconChimie 20 : Quiz préparatoire module 1








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com