A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration








télécharger 104.37 Kb.
titreA. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration
page3/3
date de publication16.04.2017
taille104.37 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3


L’Asie orientale est dominée par 2 grandes puissances classées aux 2e et 3e rangs mondiaux, auxquelles s’agrègent les pays voisins comme la Corée du Sud, Singapour et Taïwan .L’ensemble forme l’Aire de l’Asie Pacifique. Les économies de ces pays sont principalement fondées sur l’exportation de marchandises vers l’Europe et l’Amérique du Nord. L’Asie de l’est concentrent 8 des 10 plus grands ports du monde (doc 2 p141). La façade pacifique de l’Asie apparaît donc comme la 1ère interface de la mondialisation. Les fonctions portuaires ont contribué à l’émergence d’un archipel mégalopolitain asiatique.

http://1ber.free.fr/ensgmnt/plancour/g4/g4-01c-carte.jpg

b) L’archipel mégapolitain Asiatique :

Aire urbaine (métropole + banlieue)

PUB (en milliards $)

Pays

nombre d’habitants dans l’aire urbaine

mégalopole

Tokyo

1 479

Japon


33 400 000

Mégalopole japonaise : 100 Millions d’habitants.

Osaka-Kóbe

417

16 600 000

Nagoya

?

8 200 000

Séoul

291

Corée du Sud

23 100 0003




Shanghai

328

Chine

18 600 0006




Pékin (Beijing)

224

12 400 000

Shenzhen

115

11 200 000

Mégalopole en construction de la Pearl River (Chine du Sud)43 Millions d’Habitants

Canton (Guangzhou)

143

9 950 000

Hong Kong

263

7 050 000

Taipeh

160

Taïwan

6 950 000




Singapour

274

Singapour

4 750 000


L’Asie de l’Est présente une très importante polarisation de l’espace sur le littoral du Pacifique. Une dizaine de métropoles forment un archipel mégalopolitain s’étendant sur plus de 8000 km de Tokyo à Singapour. Au sens propre, il ne s’agit pas d’une mégalopole mais d’un ensemble plus vaste présentant une concentration de population unique au monde.

Cet ensemble urbain regroupe les métropoles asiatiques les plus puissantes et les plus dynamiques de l’espace est-asiatique. Tokyo joue un rôle majeur dans cet ensemble et constitue le cœur de la mégalopole japonaise. Au sud de la Chine, l’immense région urbaine de la Pearl River se transforme en mégalopole dont le centre est Hong Kong.

Les métropoles de l’archipel mégapolitain asiatique cumulent les fonctions de commandement dans les domaines portuaires, industriels, financiers.



http://diplomatie-presse.com/wp-content/uploads/2010/06/dhs07-archipelmegalopolitain.jpg
La mondialisation favorise la concentration des activités et donc des populations et des richesses dans les centres urbains. A l’échelle planétaire, les métropoles mondiales (villes mondiales) constituent les centres d’impulsion de l’économie entretenant des relations de partenariat mais aussi de concurrence. Elles sont reliées par des réseaux (aériens, télécommunications, routes maritimes…) générant des flux multiples (populations, marchandises, informations, flux financiers…) faisant de ces territoires les principales interfaces de la mondialisation.

http://diplomatie-presse.com/wp-content/uploads/2010/06/dhs07-archipelmegalopolitain.jpg

III. Quels avenirs pour les « Sud » ?

Les Etats du « Sud » ne connaissent pas tous une situation identique. Certains états ou territoires s’intègrent rapidement à la mondialisation alors que d’autres restent en marge. Les voies de développement sont multiples mais n’aboutissent pas toujours à des résultats identiques.

1. Les processus d’intégration :

Repère p146 : La métropolisation des territoires.

Les pays du Sud connaissent un processus d’urbanisation rapide. Ainsi, le taux d’urbanisation dans le monde a dépassé les 50% vers 2010.

De grandes métropoles sont apparues dans les pays du Sud. Elles concentrent les activités économiques (industrielles et tertiaires) et attirent chaque année des populations rurales (exode rural) qui recherchent en ville de meilleures conditions de vie.

Les grandes métropoles des pays émergents (Mexique, Brésil, Turquie, Inde, Thaïlande , Afrique du Sud) ou des Pays en développement en situation intermédiaire (Egypte, Indonésie) apparaissent comme des interfaces entre les pays en développement et les pays du Nord.

Doc 2 p 147 : L’organisation par des pays du Sud de grands événements sportifs (JO de Pékin, Coupe du Monde de Football en Afrique du Sud ou les futures organisations des JO 2016 et de la Coupe du Monde de Football 2014au Brésil témoignent de l’intégration croissante des pays et des métropoles du Sud.

Doc. 1 p147. La stratégie des FTN, l’exemple de Louis Vuitton :

Q1 : En quoi la stratégie d’implantation des réseaux de vente de Louis Vuitton permet-il de différencier l’intégration des territoires dans la mondialisation ?

Près de 90% des boutiques du groupe français de Luxe sont installés dans les pays de la Triade (375/420). Les implantations dans les pays du sud représentent moins de10% du réseau de vente. L’Afrique représente aujourd’hui près de 17% de la population mondiale mais moins de 1% des boutiques Louis Vuitton qui n’est présent que dans 2 pays (Maroc et RSA).
Q2 : Dans quels pays du Sud, l’entreprise investit-elle ? Pourquoi ?

L’implantation des boutiques Louis Vuitton suit l’élévation du niveau de vie et l’émergence d’une clientèle fortunée. C’est pourquoi l’entreprise de luxe est davantage présente au MO ou en Amérique du Sud qu’en Afrique ou en Asie du Sud. Les boutiques s’implantent dans les aéroports internationaux ou dans les centres commerciaux spécialisés des grandes métropoles.

La présence de boutiques peut être liée au tourisme. Ainsi le Maroc a été choisi pour l’ouverture de 2 boutiques. Le pays accueille chaque année plus de 4,4 Millions de visiteurs étrangers dont les plus fortunés sont des clients potentiels.

Carte : La croissance économique des Sud, l’exemple africain :


Comme le montre la carte, les pays d’Afrique ont connu une croissance de près de 4% en 2011. Après des années de stagnation, la situation économique s’améliore rapidement dans la plupart des pays du continent. Cependant, les crises politiques comme en Libye, en Tunisie, en Egypte ou en Côte-d’Ivoire peuvent provoquer une récession ou un ralentissement très important.

Les pays d’Afrique s’appuient sur leurs ressources naturelles ou agricoles pour s’intégrer à la mondialisation.

Certains états ont connu une croissance supérieure à 10% et voit donc s’élever le niveau de vie moyen de leur population.

Le fossé entre pays du Nord et PED est donc globalement en train de se réduire.
c:\documents and settings\vt\mes documents\lycée\2013-2014\terminale stmg\eco-2011-23-croissance-afriquev2-small.jpg


P150 : Le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) utilise plusieurs indicateurs pour mesurer l’accès des populations aux ressources vitales. L’un des plus précis est l’IPH qui permet de connaître la proportion d’habitants d’un pays vivant sous le seuil de pauvreté.

L’observation de la carte montre le maintien d’une grande pauvreté en Afrique, particulièrement au Sahel, ainsi qu’en Asie du Sud.

La situation sociale peut être aggravée par les crises politiques et les guerres civiles qui conduisent au déplacement de milliers de réfugiés (doc. 2 p 149).

Actuellement 1/3 de l’humanité (2,8 Md de personnes) vit avec moins de 2$/jour.



2. Le maintien de la marginalisation :


Sahel
http://www.histocollege.fr/flash/atlas/g5-pauvrete/02_iph_2009.jpg

Doc. 3 p 149 : Les inégalités sociales sont internationales mais surtout internes. Les exclus sont principalement des ruraux ou des citadins contraints de vivre dans des quartiers informels (bidonvilles, favelas, slums). Pour sortir ces populations de la marginalisation, il est nécessaire de rompre leur isolement. L’aménagement urbain du quartier de San Antonio de Medellin est un exemple de politique publique d’intégration sociale. Les habitants de ce quartier pauvre peuvent grâce à un téléphérique (métrocable) accéder au centre de la ville et plus facilement trouver du travail.
Conclusion : La mondialisation se caractérise par l’accroissement des échanges de toute nature entre les pays du monde. Elle induit une hiérarchie des territoires caractérisées par des phénomènes d’intégration et de marginalisation à l’échelle mondiale (Pays du Nord/ pays du Sud) mais surtout à l’échelle nationale.
1   2   3

similaire:

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconAnnale terminale s chimie/obligatoire

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d’écoute et de médiation scolaire

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconL'aura et les centres énergétiques

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration icon...
«dans un premier crayon» (à Elisabeth, mai 1646, texte 5) lors de l’hiver 45-46 (texte 2) de 2 parties, une «partie physique» et...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration icon6-1 Le port du casque à calotte rigide de taille adaptée ainsi que...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCompétitions n’est pas obligatoire. IL s’agit d’une volonté
«bmx cernay» à me remettre en main propre ou à m’envoyer à l’adresse suivante

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconI. L’institutionnalisation de la gymnastique : Les premières mesures...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconQuelques questions pendantes de l’integration du continent








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com