Sommaire








télécharger 211.52 Kb.
titreSommaire
page1/6
date de publication15.04.2017
taille211.52 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6




SYNTHESE DES TRAVAUX DU GROUPE DE TRAVAIL

SPECIFICATIONS TECHNIQUES’

de l’ART sur le dégroupage

Mars 2002


SOMMAIRE


1.Description des solutions technologiques 3

2. Gestion des interférences / perturbations 8

3. Compatibilité et acceptabilité des systèmes 23

4. Cas de l'accès partagé: optimisation du filtre au répartiteur 26

5. Procédures de pré-qualification / qualification des lignes d’abonnés 33

6. Mise en œuvre du protocole de localisation sur les paires de cuivre 37

40

7. Installation terminale du client 40


Annexes
Annexe 1 - Contributions de France Télécom STFT02 et STFT06
Annexe 2 - Spécifications techniques:
ST/FTR&D/7040 Filtre principal abonné POTS/ADSL

ST/FTR&D/6955 Filtres distribués enfichables POTS/ADSL

ST/FTR&D/6958 Filtres au nœud de répartition d'abonné pour accès partagé POTS/ADSL entre France Télécom et un opérateur alternatif
Introduction


Les travaux du « GROUPE DE TRAVAIL ‘SPECIFICATIONS TECHNIQUES’ de l’ART sur le dégroupage » ont été guidés par l’objectif suivant :

décrire les conditions techniques nécessaires et suffisantes pour permettre un dégroupage massif de la boucle locale cuivre.

Le dégroupage est un moyen pour créer les conditions nécessaires à l’émergence d’une nouvelle économie.
La croissance des services de contenu à forte valeur, véhiculés par des réseaux à haut débit jusqu'à l'abonné,
laisse entrevoir la nécessité de disposer d’un réseau de haute qualité.
La synthèse qui suit, regroupe les résultats des travaux qui décrivent les conditions techniques du succès du dégroupage, présentés sous la forme de documents officiels d’avis et de décision du groupe. Un grand nombre d’informations complémentaires figure dans les comptes rendus de réunion (36 réunions de Février 2000 à fin Mars 2002).
  1. Description des solutions technologiques



Le groupe a fait l’état des lieux des techniques de transmission dans la boucle locale cuivre à paires symétriques. Le tableau DST0616-3_final rassemble ces techniques à fin Juin 2000.Les phases 1 et 2 mentionnées dans le tableau désignent les 2 phases d'expérimentation menées en 2000:

  • la phase 1 s'est déroulée de Juillet à Septembre 2000 sur 7 sites pré-sélectionnés

  • la phase 2 s'est déroulée à partir de Septembre 2000 sur les 7 sites initiaux ainsi que sur un certain nombre d'autres sites choisis par les opérateurs entrants.




Liste des techniques de transmission dans la boucle locale cuivre à paires symétriques
















DST0616-3_final













21 Juin 2000




Remarque générale:

Agrégation possible en SDSL, HDSL, HDB3, RNIS, MSDSL
















Accord pour expérimentations en phase 1 et 2 [15]

Liste des techniques et paramètres importants

Débit (Mbit/s) descendant/remontant

Codage/Modulation

Nombre de paires

Spectre

Puissance d'émission (dBm)

Ajustement puissance d'émission (dB)

Distance théorique (hypothèses à bien préciser: calibre de la paire, marge système, type de bruit,…)

Compatibilité avec masques

Techniques de transmission déjà déployées par FT

Oui, mais non demandé pour phase 1

POTS et modems vocaux

0,3k à 56k

non renseigné

1

cf. ETSI.ETS.300.001







<10 km




Oui

Oui, mais non demandé pour phase 1

Raccordement BdB

48k; 56k; 64k; 128k; 256k

IO2 code entrelacé d'ordre 2

2

0-72kHz; 0-144kHz; 0-288kHz. Réf. STFT03.doc




Oui

Oui, mais non demandé pour phase 1

RNIS Accès de base et IDSL/2B1Q

2x64k+16k

2B1Q (4B3T [11])

1

cf. UIT.G.961, ETSI.TS.102.080, ANSI.T1.601

répéteur possible




Oui en 2B1Q

Non demandé, déconseillé

E1/HDB3

2

HDB3

2

cf. UIT G.703







répéteur possible




Oui. N'est plus acheté par FT

Oui

ADSL/POTS/FDD

0,032 à 6,144/0,016 à 0,640 [1]. Configurable ou adaptatif max.9/0,640 [12]

DMT.FDD

1

cf. UIT.G.992.1, ETSI.ETR.328, ANSI.T1.413 catégorie 2 v1/v2

2,7km à 8,448 M; 4,6km à 2 M; 5,5km à 1,544 M [2]

Oui

Oui

ADSL/POTS/EC

0,032 à 6,144/0,016 à 0,640 [1]. Configurable ou adaptatif max.9/0,640 [12]

DMT.EC

1

cf. UIT.G.992.1, ETSI.ETR.328, ANSI.T1.413 catégorie 2 v1/v2

2,7km à 8,448 M; 4,6km à 2 M; 5,5km à 1,544 M [2]

Non

ADSL/RNIS/FDD

0,032 à 6,144/0,016 à 0,640 [1]

DMT.FDD

1

[3]
















Non

ADSL/RNIS/EC

0,032 à 6,144/0,016 à 0,640 [1]

DMT.EC

1

[3]
















Oui

ADSL Lite/G.lite

0,064 à 1,536/0,032 à 0,512 [4]

DMT.FDD [13]

1

[4]







6km [5]







Non demandé pour phase 1

RADSL

<8,192/<1

CAP

1

ANSI TR 59 - 9/99
















Oui, sur 2 et 3 paires

HDSL/2B1Q

0,784; 1,1; 2 ou 2,3 (typ: 2) [6]

2B1Q

1 à 3 (typ: 2)

Cf. UIT.G.991.1, ETSI.TS.101.135, ANSI.TR 28 [2]

3,6 km à 2M/2p, répéteur possible, câble 5/10 [6]

Oui en 2 paires (1,1 Mbit/s par paire) et en 3 paires (0,784 Mbit/s par paire)

Oui, sur 2 paires

HDSL/CAP

0,784; 1,1; 2 ou 2,3 (typ: 2) [6]

CAP

1 à 2 (typ: 2)

Cf. UIT.G.991.1, ETSI.TS.101.135 [2]

3,6 km à 2M/2p, répéteur possible, câble 5/10 [6]

Non

HDSL2 (ANSI)

1,544 [7]

TC-PAM16 avec spectre OPTIS

1

[7]







4km [8], répéteur possible mais non normalisé

Oui sous certaines conditions particulières [15]

SDSL

0,192 à 2,304 par pas de 8k

2B1Q

1

Non normalisé, HDSL, [10]




[10]







Oui

SDSL ETSI

0,192 à 2,304 par pas de 8k

TC-PAM16

1

cf. UIT.G.991.2, ETSI.RE/TM.06011-1/2 (2 PSD : sym, asym), réf. ETSI TS 101 524 V 1.1.1. SDSL ETSI sous-ensemble de G.SHDSL

2,5km à 2M; répéteur possible




Oui

G.SHDSL (ITU)

0,192 à 2,304 par pas de 8k[9]

1 ou 2

G.991.2 annexe B

















Non demandé

MSDSL

0,192 à 2,304 par pas de 8k

CAP

1

Non normalisé
















Demande non confirmée pour phase 1

VDSL

<36/<36 symétrique, <52/<6,4 asymétrique [2]

QAM/DMT/CAP (FMT à venir)

1

cf. UIT.G.993, ETSI.TS.101.270-1 [14]

0,3km à 52M; 1km à 25M; 1,5km à 12M [2]




Références :































[ 1 ]

Norme ANSI T1.413-1998

























[ 2 ]

Forum ADSL : http://www.adsl.com/general_tutorial.html



















[ 3 ]

Norme ETSI: TS 101 388 v1.1.1 (1998-11) et ITU G992.1 annexe b pour ADSL/RNIS/EC










[ 4 ]

Norme ITU-T: G.992.2 (G-Lite)

























[ 5 ]

www-cerig.efpg.inpg.fr/ICG/Dossiers/ADSL/Ch-2.html



















[ 6 ]

ETSI: ETR 152 ed.3 (1996-12)

























[ 7 ]

Draft de la norme ANSI HDSL2 : T1E1.4/99-006R5, T1E1.4/2000-006
















[ 8 ]

Orckit : www.orckit.com/hdsl2.html

























[ 9 ]

Une révision de G.991.2 annexe B

est en cours pour prendre en compte les derniers ajouts de l'ETSI







[10]

Spectres T1E1.4/2000-099, performances T1E1.4/2000-057



















[11]

4B3T normalisé. Comme non utilisé, il n'est pas recherché plus d'information sur le 4B3T










[12]

La norme indique jusqu'à 6,144 Mbit/s. Il existe des matériels allant jusqu'à 9 Mbit/s sur une ligne courte. Aucune incidence sur le spectre, mais limitation en distance




[13]

DMT.EC existe en théorie. Pas de norme en Europe. Utilisation interdite aux USA













[14]

2 allocations possibles pour le VDSL apparaissent dans les documents de l'ETSI et de l'ITU, qui sont incompatibles entre elles




[15]

Voir note DST0519


























  1   2   3   4   5   6

similaire:

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com