L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey








télécharger 103.08 Kb.
titreL’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey
page3/3
date de publication15.04.2017
taille103.08 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3


Résumé


L’économie des conventions a émergé, en France, dans les années 1980, comme un projet de recherche ambitieux qui rejette la conception utilitariste de la rationalité et introduit la référence à la convention, sans en proposer une définition stabilisée. Le travail de clarification des concepts fondamentaux mobilisés par ce courant, qui est entrepris dans cet article, conduit à considérer que ce terme désigne une méthode de recherche. Le chercheur qui ‘fait de l’économie des conventions’ est confronté à la question méthodologique de la présence des institutions dans l’action et à la question politique de l’évaluation et de l’amélioration des dispositifs institutionnels. Cet article entend montrer comment la philosophie pragmatiste de John Dewey aide à répondre à ces questions.
Mots clé : convention, institution, action, pragmatisme, Dewey

Classification JEL : A13, B41, B52, B59

Abstract


A branch of the French social sciences has emerged in the 1980s, known as ‘the economics of conventions’. The term convention is introduced to subvert the utilitarianism of neo-classical economic theory. However, there is no consensual and stabilized definition of this notion. According to the investigation undertaken in this paper in order to clarify basic concepts, this term should be used for naming a research perspective. Researchers involved in ‘the economics of convention’ face two issues : the methodological issue raised by the interactions between institutions and action; the political issue raised by the assessment and the improvement of institutional measures. This article aims to show how the pragmatic philosophy of John Dewey allows for dealing with these issues.
Key words : convention, institution, action, pragmatism, Dewey.

Bibliographie

Batifoulier P. (sous la dir.), 2001, Théorie des conventions, Paris, Economica.

Benetti C., Cartelier J., 1980, Marchands, salariat et capitalistes, Paris, Maspero.

Bessy C., 2002, « Représentation, convention et institution. Des repères pour l’économie des conventions », doc. de travail n° 20, Centres d’études de l’emploi.

Boltanski L. et Thévenot L., 1991, De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard.

Chatel E. et Rivaud-Danset D., 2005, « L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey », communication à la journée d’études « Les philosophes pragmatistes et les économistes : quelles proximités ? », http://www.idhe.ens-cachan.fr

Descombes V., 1996, Les institutions du sens, Paris, Les éditions de minuit.

Dewey J., 1920 [2003], Reconstruction en philosophie, trad. fr. de P. di Mascio, Publications de l’Université de Pau, Farrago/Editions Léo Scheer.

Dewey J., 1922, Human Nature and Conduct, An Introduction to Social Psychology, New York, Henry Holt.

Dewey J., 1926 [2003], Le public et ses problèmes, trad. fr. de J. Zask, Publications de l’Université de Pau, Farrago/Editions Léo Scheer

Dewey J., 1938, trad. fr. et présentation par G. Deledalle, [1967] La logique : théorie de l’enquête, Paris, PUF.

Dupuy J.-P., 1989 « Convention et Common Knowledge », Revue économique, 40 (2), p. 361-400.

EC, 1989, Dupuy J.-P., Eymard-Duvernay F., Favereau O., Orléan A., Salais R., Thévenot L.

Introduction, Revue économique, 40 (2).

EC, 2003a, Eymard-Duvernay F., Favereau O., Orléan A., Salais R., Thévenot L., « Valeurs, coordination et rationalité, L’économie des conventions ou le temps de la réunification dans les sciences économiques, sociales et politiques », doc. miméo, colloque Conventions et Institutions, La Défense, 11-13 déc.

EC, 2003b, Eymard-Duvernay F., Favereau O., Orléan A., Salais R., Thévenot L., « Des contrats incitatifs aux conventions légitimes, Une alternative aux politiques néo-libérales », doc. miméo, colloque Conventions et Institutions, La Défense, 11-13 déc.

Eymard-Duvernay F., Thévenot L., 1983, « Les investissements de forme », notes de l’Insee, n° 1878.

Favereau O., 1989, « marchés internes, marchés externes » in Revue économique, 40 (2).

Gazier B., 1996, « Justice, calcul et convention : à propos de De la justification, de L. Boltanski et L. Thévenot », Sociologie du travail, n°4.

Hodgson G. M., 1998, « The Approach of Institutional Economics », Journal of Economic Literature, vol. XXXVI.

Kirat T. et Raveaud G., 2002 « Compte-rendu de Théorie des conventions », Economie et Institutions, n°1.

Lewis D., 1969, Convention, A philosophical Study, Cambridge Mass., Cambridge University Press.

March J.-G. et Simon H.-A., 1958, 1ère ed. en langue anglaise, Les organisations, problèmes psychosociologiques, 2ème éd. [1999], Paris, Dunod.

Mead G., 1934, Mind, Self and Society, Chicago University Press.

Orléan A., 1990, « Le rôle des influences interpersonnelles dans la détermination des cours boursiers », Revue économique, 41.

Orléan A. (sous la dir.), 2004, Analyse économique des conventions, 2ème éd., Paris, PUF.

Postel N., 1998, « L’économie des conventions, Une approche instrumentale de la rationalité individuelle ? », Revue économique, n°2.

Quéré L., 1993, « A-t-on vraiment besoin de la notion de convention ? », Réseaux, n°62.

Raveaud G., 2005, L’économie des conventions : théorie pragmatique ou méthode radicale ?, doc. de travail de l’IDHE, n°05-03.

Salais R., 1998, « A la recherche du fondement conventionnel des institutions », in Salais R., Chatel E. et Rivaud-Danset D. (sous la dir.), Institutions et conventions, La réflexivité de l’action économique, Raisons Pratiques, Paris, Editions de l’EHESS.

Salais R., Chatel E. et Rivaud-Danset D. (sous la dir.), 1998, Institutions et conventions, La réflexivité de l’action économique, Raisons Pratiques, Paris, Editions de l’EHESS.

Salais R., Storper M., 1993, Les Mondes de production. Enquête sur l’identité économique de la France, Paris, Editions de l’EHESS.

Sen A. (1999), trad. fr. [2000], Un nouveau modèle économique, développement, justice, liberté, Paris, Editions Odile Jacob.

Simon H.-A., 1991, “Organizations and Markets”, The Journal of Economic Perspectives, vol. 5 (2).

1* Une version préliminaire a été présentée en avril 2005 à l’IDHE-ENS Cachan. Cette version a bénéficié des remarques des participants et, tout particulièrement, des suggestions de Joëlle Zask, en qualité de rapporteur.

 Dans ce papier, EC2003a désigne le texte de la séance introductive du colloque Conventions et Institutions, coordonné par Laurent Thévenot et EC2003b désigne le texte de la séance conclusive coordonné par François Eymard-Duvernay.

2 Voir la contribution de Laure Bazzoli et Véronique Dutraive dans ce dossier.

3 Sont privilégiés les textes suivants : l’introduction du numéro de la Revue économique de 1989 et les deux textes préparant le colloque Conventions et Institutions, La Défense, 11-13 décembre 2003. Ont également contribué à notre réflexion des textes de synthèse mais non collectifs, tels que les deux introductions d’André Orléan à l’ouvrage Analyse économique des conventions [1994, 2004]. Un second cercle de travaux a nourri notre réflexion quoique nous n’y fassions pas explicitement référence, notamment : Bessy [2002], Gazier [1996], Kirat et Raveaud [2002], Postel [1998].

4 F. Eymard-Duvernay valorise cette dimension dans différents textes (en particulier [1997], p. 88). Elle est présente dans plusieurs contributions de l’ouvrage collectif Institutions et conventions dirigé par Salais et al. [1998].

5 Olivier Favereau [1989] préfère le terme de règles, définies comme un dispositif collectif d’ordre cognitif qui rend prévisibles les comportements dans des situations bien définies.


6 Dans l’introduction de la Revue économique de 1989, les auteurs déclarent se placer dans la tradition institutionnaliste, tout en souhaitant s’en écarter pour la renouveler.

7 Sur la différence entre les premiers économistes institutionnalistes et les néo-institutionnalistes, voir Goeffrey Hodgson [1998].

8 En Europe continentale, les économistes tendent à privilégier la définition ‘dure’ où l’institution est proche de l’organisation mais la dépasse parce qu’elle est porteuse de principes d’une portée plus étendue. Selon cette conception restrictive, les institutions sont toujours construites intentionnellement et leur émergence comme leur évolution supposent de délibérer sur les principes qui les soutiennent. Dans la suite de ce texte, nous emploierons l’expression « règles »ou « dispositifs » pour évoquer cette conception durcie de l’institution.

9 Cet apport de l’EC est précisé dans Chatel et Rivaud-Danset [2005].

10 Sur le thème de l’incompatibilité avec le pluralisme, voir Raveaud [2005].

11 Ce risque de dérive est perceptible dans l’ouvrage collectif Théorie des conventions, sous la dir. de Batifoulier [2001] notamment dans le chapitre 6 « L’économie des conventions : l’affirmation d’un programme de recherche ». « Le point de convergence de toutes ces analyses est que la coopération repose non pas tant sur une régulation des comportements – opérée par le suivi des règles – que sur une régulation des représentations. Plus précisément, l’action collective présuppose une harmonisation des façons de penser et de juger. Sur la base de cette harmonisation s’effectuera une stabilisation de la relation, qui gagnera en prévisibilité. Il importe donc davantage d’aligner les représentations que les actions elles-mêmes ; il s’agit sans doute là du cœur du message de l’EC » (p. 211).



1   2   3

similaire:

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconRÉsumé critique de lecture

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconDémystifier l’économie; science humaine & sociale comme les autres;...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconCivilisations de l’Asie Orientale Cadre naturel et chronologique
«indépendance historique». Ce recours à l’histoire peut aussi cacher une critique adressée à des gouvernements où la liberté de pensée...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconRésumé : L’œuvre de Maurice Allais est abondante et protéiforme....
Contributions pionnières à la théorie des marchés et de l’utilisation efficace des ressources ces travaux qu’il obtient, 40 ans plus...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconLa science économique est l'ensemble des travaux élaborés par les...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconUne lecture méthodique consiste à un repérage préliminaire du sens...
«de quoi?», IL est possible de répondre en énumérant tous les sous-thèmes dont IL est question dans le texte

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconRecherche de la sagesse concernant la conduite de la vie (savoir-faire...
«philosophie» apparaît en Grèce au Ve s av. J. C., au moment de l’âge d’or de la civilisation grecque, qui voit naître tout à la...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconAtelier de philosophie animé par alexandre schild saison 1 (2015-2016)...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconRésumé Face à une économie mondiale caractérisée par l’ouverture...

L’économie des conventions : une lecture critique à partir de la philosophie pragmatiste de John Dewey iconA partir d’une étude rétrospective de 100 observations colligées au Centre des Massues à Lyon








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com