Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au








télécharger 1.67 Mb.
titreCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au
page15/58
date de publication07.12.2016
taille1.67 Mb.
typeCompétition
p.21-bal.com > économie > Compétition
1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   ...   58

EL TOUNY Khadr Sayed (1915-1956) Egypte / Haltérophilie

L'haltérophile égyptien est l'un des héros des Jeux de Berlin en 1936. Non seulement, il s'impose très facilement dans sa catégorie des 76 kg, mais il soulève 15 kilos de plus que le vainqueur de la catégorie supérieure des 83 kg. Il devra ensuite attendre dix ans pour devenir champion du monde et le rester pendant quatre ans.
ELLIOT Herbert (1938) Australie / Athlétisme

Absent des Jeux de Melbourne en 56, le coureur à pied australien Herb Elliot remporte entre 1954 et 1960 pas moins de 40 courses de mile ou de 1500 m. C'est donc en favori qu'il aborde les Jeux de Rome en 1960 avec l'intention de s'imposer sur sa distance fétiche de demi-fond. Il y parvient sans difficulté et met ainsi un terme à sa carrière qu'il achève sur ce coup d'éclat alors qu'il n'a que 22 ans. Il tire alors sa révérence pour se consacrer à sa famille et à son métier dans une société pétrolière. Un an avant il avait refusé de passer professionnel en dépit du "pont d'or" qui lui était proposé.
ELVTROEM Paul (1928) Danemark / Voile

C'est le plus grand régatier de tous les temps et surtout le plus fidèle aux Jeux puisqu'il a disputé 9 olympiades. C'est le record absolu. Elvstroem obtient sa première médaille d'or dans la baie de Torquay en Angleterre lors des Jeux de 48 et termine sa carrière sur le plan d'eau de Séoul en 1988 alors qu'il vient de fêter sa soixantième année. Vainqueur également à Helsinki, Melbourne et Rome de 52 à 60, ce fils de capitaine au long court obtiendra 4 médailles d'or aux Jeux et 11 titres mondiaux dans sept catégories de bateaux différents. Il est l'inventeur de la position dit "du trapèze" qui consiste à se pencher hors du voilier pour stabiliser le bateau et surveiller ses adversaires. Marin infatigable, Elvstroem est également un homme d'affaire avisé qui a créé sa société de construction navale.
ENDER Kornélia (1958) Allemagne / Natation

C'est à ce jour la meilleure nageuse de tous les temps. Elle remporte 4 médailles d'or à Montréal en 76 dont trois titres individuels. A chacun de ses titres est associé un record du monde. Elle impose un tel charme et une telle facilité dans les bassins que les critiques sur le dopage qui concernent ses compatriotes lui sont épargnées. Pourtant celle qui avait commencée la natation pour prévenir des problèmes de hanches reconnaît après la chute du Mur de Berlin avoir subit de nombreuses injections sans en connaître le contenu. Les nageurs n'avaient pas le choix. On sait depuis que le dopage était généralisé dans le sport est-allemand. Mariée au double champion olympique est-allemand Roland Matthes, dont elle a divorcé depuis, Kornélia Ender abandonne la natation après ses exploits canadiens pour devenir médecin, spécialiste en pédiatrie.
ENDO Yukio (1937) Japon / Gymnastique

Avec ses compatriotes Kato et Ono, Endo est un des maîtres de la gymnastique mondiale dans les années 60. Il s'impose au concours général des Jeux de Tokyo en 64 et remporte au long de sa carrière olympique 5 titres de 60 à 68 : deux titres par équipes, un titre au sol et un autre aux barres parallèles. Il laisse à la gymnastique un nom qui désigne un mouvement à la barre fixe.

Ce parcours exceptionnel vaut à Yukio Endo, de recevoir la plus grande distinction du Japon, la Médaille de l'Empereur, en 1996. Aujourd'hui, Endo est Vice-président de l'Association de Gymnastique japonaise et l'entraîneur de l'Université Nippone à Tokyo.
ENGEL-KRAMER Ingrid (1943) Allemagne / Plongeon

Trois médailles d'or viennent confirmer la domination de cette plongeuse est-allemande originaire de Dresde lors des Jeux de Rome et Tokyo au début des années 60. Elle s'impose à deux reprises au tremplin de haut vol après avoir remporté le titre olympique du plongeon acrobatique en 60. La nageuse est-allemande met ainsi fin à une insolente suprématie des américaines dans l'épreuve du plongeon féminin. A Rome, elle s'impose à la favorite l'américaine Paulo Myers-Pope.
ENGQUIST Ludmilla (1964) Suède / Athlétisme

Née en Union soviétique, mariée et d'abord connue sous le nom de Narochilenko, Ludmilla Engquist a gardé de bien mauvais souvenir des Jeux. Victime d'une chute lors du 100 m haies des Jeux de Séoul en 1988, elle est blessée aux Jeux de Barcelone. Puis, elle est contrôlée positive et interdite de compétition pendant deux ans. Elle divorce d'avec celui qu'elle considère comme responsable de sa suspension, épouse son agent et obtient la nationalité suédoise. C'est alors que la chance tourne. Elle est championne olympique à Atlanta et championne du monde en 97 à Athènes du 100 m haies. Mais le destin la rattrape. Victime d'un cancer dont elle sort vainqueur, elle renonce finalement à l'athlétisme quelques semaines avant les Jeux de Sydney. Elle aurait aimé participer aux Jeux d'hiver de Salt Lake city en 2002 dans l’épreuve du bobsleigh, mais elle est convaincue de dopage quelques mois avant les Jeux. Sévèrement punie, elle met un terme à sa carrière sportive.
ENKE - KANIA Karin (1961) Allemagne / Patinage de vitesse

C'est par le patinage artistique que Karin Enke vient à la compétition. Mais ces places ne sont pas suffisamment bonnes pour lui donner l'envie de continuer. Elle se tourne vers le patinage de vitesse avec bonheur, puisqu'elle est médaillée dès les Jeux de Lake Placid en 80. Mais c'est aux Jeux de Sarajevo qu'elle triomphe. Elle est double championne olympique sur 1000 et 1500 m et obtient deux médailles d'argent sur 500 et 3000 m. Des médailles d'argent qui viennent également récompenser sa longévité à Calgary où elle est cette fois dominée par la hollandaise Van Gennip.
ENVIRONNEMENT
Après le sport et la culture, l’environnement est le troisième pilier de l’olympisme. Le Comité International Olympique s'est engagé dans ce sens. Le CIO veille donc à ce que les Jeux olympiques se déroulent dans le respect de l'environnement. Il incite les membres du Mouvement olympique à promouvoir l'environnement dans le cadre des projets d’urbanisme liés à l’organisation des Jeux.

A ce titre, le CIO a signé en 1994 une charte avec les Nations Unis pour un programme en faveur de l’environnement. Cette année là, des signes sont donnés lors des Jeux de Lillehammer et ceux d’Atlanta en 1996 avec un système de gestion des déchets. A Nagano, quelques constructions sont réalisées avec des normes écologiques, des économies d'énergie sont faites et un effort de reforestation est engagé. Mais c’est Sydney qui reste dans l'histoire de l'Olympisme comme la première ville à avoir placé la dimension écologique au coeur de sa candidature, s'associant même à Greenpeace pour l'occasion. En plus des économies d'énergie, l’architecture privilégie l'éclairage et l'aération naturels, ainsi que les énergies solaire ou renouvelables ; la gestion écologique de l'eau et des déchets ; la lutte contre la pollution, l’utilisation de matériaux recyclables ou respectueux de l'environnement ; et enfin des choix d'implantation favorisant la "protection d'environnements naturels et culturels précieux".
EPREUVES ANTIQUES

A l’origine des Jeux, il n’y avait à Olympie qu’une seule épreuve, le dromos, la course du stade longue de 192,27 m. Cette distance c’est celle qui représentait 600 fois la longueur du pied d’Herakles. Les spectateurs prenaient place sur les talus autour du stade. Il y avait environ 50.000 personnes et près de 300.000 suivaient les épreuves. C’est à partir de la XIIIème olympiade que de nouvelles épreuves sont inscrites au programme olympique. Il y a tout d’abord le diaulos, deux fois la longueur du stade et le dolichos qui consiste à courir 7, 12 ou 20 fois la longueur du stade. Viendra l’épreuve mythique du pentathlon qui rassemble le lancer du disque, le saut en longueur, le javelot, le dromos et la lutte. Avec l’arrivée des sports de combat, vient l’avènement du pugilat et du pancrace qui se dispute dans la boue. Il faudra attendre la XXVème olympiade pour découvrir les courses de chars disputées sur l’hippodrome.
EQUITATION

Si le cheval est dit-on le meilleur ami de l'homme, il est difficile de savoir à quand remontent les premières épreuves mettant en selle un homme sur un cheval. Il semble toutefois que les joutes et les tournois du Moyen-âge en soient les premières manifestations. Les premières épreuves équestres que nous connaissons aujourd'hui remontent au début du 20ème siècle. On distingue trois épreuves : le dressage individuel et par équipes doit permettre au cavalier de réaliser une série de figures imposées. Le saut d'obstacle consiste comme son nom l'indique à franchir un certain nombre de difficultés en un minimum de temps. Enfin le concours complet comprend trois épreuves : le dressage, les obstacles et le cross. Dans ces disciplines, la Suède, la France et l'Allemagne sont les meilleures nations mondiales.
ERENG Paul (1967) Kenya / Athlétisme

La légende veut que les fabuleux coureurs kenyans soient originaires des hauts plateaux et qu'ils élèvent des chèvres. Avec Paul Ereng, la légende en prend un coup. Le champion olympique du 800 m à Séoul en 1988 est originaire de la région des lacs, il a fait ses études dans une high school aux Etats-Unis où il vit et s'entraîne. Il est en Corée du sud, le chef de file d'une délégation kenyane qui obtient 4 médailles d'or avec Peter Rono sur 1500 m, Julius Karuiki sur 3000 m steeple et John N'Gugi sur 5000 m. C'est un sacré pied de nez à ceux qui prétendent que les kenyans n'ont pas d'intelligence de course.
ERIKSEN Stein (1927) Norvège / Ski alpin

Stein Eriksen est le premier skieur qui ne soit pas originaire du massif alpin à remporter une médaille d'or dans une épreuve olympique masculine de ski alpin. Lors des Jeux d’Oslo en 52, il s’impose sur une piste qu’il connaît bien dans le slalom géant. Quelques jours plus tard, il est deuxième du slalom spécial.

Stein Eriksen avait de qui tenir. Son père avait participé aux Jeux de 1912 à Stockholm dans les épreuves de gymnastique.
ERMENAULT Philippe (1969) France / Cyclisme

Membre de l'excellente équipe de France de cyclisme sur piste qui participe aux Jeux d'Atlanta en 1996 et qui ramène 9 médailles dont 4 d'or, ce poursuiteur remporte pour sa part deux médailles. La première est d'argent dans la poursuite individuelle. Il s'incline en finale face à l'italien Collinelli. La deuxième est en or. Elle est obtenue avec l'équipe de France de poursuite également composée de Capelle, Morin et Moreau.
ERYTHROPOIETINE

Plus connue sous le nom d'E.P.O, l'érythropoïétine est une hormone sécrétée par les reins. Cette hormone a été récemment synthétisée et produite sous forme de médicament. Il permet aux athlètes qui l'utilisent de stimuler leur production de globules rouges et donc d'augmenter leur capacité d'oxygénation. Ce produit est donc aujourd'hui devenu le principal dopant utilisé par certains athlètes. On disait il y a peu qu'il est indécelable dans le sang et les urines et donc de nature à faciliter la fraude. Mais ce médicament est dangereux et provoque des défaillances cardiaques pour ceux qui l'utilisent à fortes doses comme les cyclistes par exemple. Lors des Jeux de Sydney en 2000, la commission médicale du CIO s'est donnée les moyens de traquer l'EPO. 2700 contrôles ont été réalisés dont 300 spécifiques à l'EPO au moyen de tests sur les urines et le sang. Tous les médaillés ont systématiquement été contrôlés. 11 sportifs dont deux champions olympiques sont tombés. L'un avait utilisé des anabolisants et l'autre un produit interdit destiné à soigner un rhume.
ESCRIME

L'escrime est un sport lié au combat. Dès l'époque gréco-romaine, on utilise des épées pour se battre. Il en est de même au Moyen-Âge où les combattants utilisent des épées larges et lourdes. Puis au 16ème siècle, l'épée a un dessin comparable à celles qui sont utilisées en compétition aujourd'hui. L'escrime ne devient discipline sportive en Europe qu'à la fin du 19ème siècle. Aujourd'hui, on distingue trois techniques: le fleuret où l'on ne peut toucher son adversaire qu'au buste. Avec l'épée, il est possible de toucher toutes les parties du corps de l'adversaire avec seulement la pointe de l'instrument, tandis qu'au sabre on touche avec la pointe et le tranchant de l'arme. Il faut noter qu'à la différence des autres armes, le sabre n'a été électrifié qu'à partir de 1987. Pendant le combat, l'escrimeur n'a pas le droit de changer d'instrument, sauf en cas de blessure et seulement après que l'arbitre l'ait autorisé. L'escrime est la discipline reine des français, des italiens et des hongrois.
ESPAGNE

Comme la plupart des pays latins, l'Espagne a le plus souvent imposé aux Jeux de brillantes individualités plutôt qu'un collectif. Seule exception, son équipe de football qui remporte le tournoi de Barcelone dans le célèbre Nou Camp, l'un des plus grands stades d'Espagne, lors des Jeux de 1992. C'est précisément à Barcelone que les espagnols obtiennent leur meilleure moisson olympique en remportant un total de 22 médailles dont 13 en or. C'est surtout en voile et en course à pied que ces derniers dictent leur loi.
ESTANGUET Tony (1978) France / Canoë-kayak

Le jeune canoïste français est devenu champion olympique en eaux vives dans le bassin de Penrith à Sydney en 2000 là où son frère Patrice avait échoué quatre ans plus tôt à Atlanta. Tony a d'ailleurs dédié la victoire à son frère, médaillé de bronze en Georgie et qu'il avait éliminé de la sélection pour Sydney. Déjà champion d'Europe en titre de la discipline cette médaille d'or obtenue aussi jeune laisse présager de nouveaux titres. Il s'impose à Sydney au champion olympique de la discipline, le slovaque Michal Martikan.
ETATS-UNIS

Quelle nation peut revendiquer le titre de meilleure nation mondiale aux Jeux, si ce n'est les Etats-Unis ? Ce vaste pays a produit depuis l'origine des Jeux les plus grands champions du siècle, de Ray Ewry à Carl Lewis, de Johnny Weissmuller à Matt Biondi en passant par Mark Spitz, sans parler des boxeurs d'exception, des basketteurs, des cyclistes, il n'y a pas une discipline qui ait un jour échappé à un champion américain. Il est là question des Jeux d'été, mais il faut savoir qu'il en est de même aux Jeux d'hiver. Les sportifs américains sont tout aussi impressionnants. Ils se sont principalement imposés en ski et patinage de vitesse. De plus les Etats-Unis ont largement contribué à enraciner le mouvement olympique. Qu'ils s'agissent de financer le voyage de délégations, compte tenu de l'éloignement, voire en organisant les Jeux. Ils le feront à quatre reprises s'agissant des Jeux d'été : à Saint Louis en 1904, à Los Angeles en 1932 et 1984, à Atlanta en 1996. C'est également le cas pour les Jeux d'hiver que les américains organisent à quatre reprises. Des Jeux disputés à Lake Placid en 1932 et 1980, à Squaw Valley en 1960 et à Salt Lake City en 2002.
EVANS Janet (1971) Etats-Unis / Natation

Des chercheurs démontrent que ce petit bout de femme de 1,66 m pour 42 kg possède un coefficient de finesse et de flottabilité tel, que rien ne peut l'empêcher de tout rafler dans le bassin de Séoul en 1988. Pourtant à côté des nageuses est-allemandes, elle a l'air d'une petite fille. Elle remporte trois médailles d'or sur 400, 800 m nage libre ainsi que sur 400 m 4 nages. Quatre ans plus tard à Barcelone, âgée de 21 ans, elle vient défendre ses titres. Elle en conserve un seul, sur 800 m et prend une deuxième place au 400 m nage libre. Sur les conseils de son entraîneur elle poursuit sa carrière jusqu'aux Jeux d'Atlanta. De mauvais conseils puisqu'elle peine à atteindre la finale du 800 m où elle prendra une piètre sixième place. Si Janet Evans a perdu sa pointe de vitesse, reste sa légende !
EVANS Lee (1947) Etats-Unis / Athlétisme

Membre du syndicat des étudiants noirs qui participent aux Jeux de Mexico en 68, Lee Evans manifeste également son attachement au Black Power en montant sur la première marche du podium du 400 m, coiffé d'un béret, il tend le poing vers le ciel. En s'imposant sur le tour de piste, Evans bat le record du monde. Il le conservera pendant près de 20 ans. Deux jours après cette victoire, il achève le relais 4x400 m américain qui bat le record du monde et gagne une nouvelle médaille d'or. A l'issue de cette carrière, il part en Afrique et devient entraîneur.
1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   ...   58

similaire:

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLes maladies pulmonaires obstructives sont des affections qui se...
«poumon du fumeur». En général, 10 paquets-années, ce qui correspond au fait de fumer un paquet par jour pendant 10 ans, sont nécessaires...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconI présentation l'École de football regroupe les enfants nés entre 2002 et 2007
«Débutants» et les U10/U11 les «Poussins». Depuis maintenant 2 ans, les U13 (ex «Benjamins») ont été rattachés à la préformation...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconExercices sur «representation visuelle» avec corriges
«chapelle Sixtine de l'art pariétal», l'âge de ses peintures est estimé entre 18 600 et 18 900 ans. Malheureusement, en arrivant...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé : Pour réussir une distribution de documents pédagogiques...
«seconde main». Le réalisme impose alors d’utiliser des systèmes d’exploitation correspondant à leurs capacités (Windows 2000, Win...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL’âge de toutes les révolutions
«Avant, l’adolescence, ça n’existait pas. À 15 ou 16 ans, on était un adulte», dit-elle

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL’âge de toutes les révolutions
«Avant, l’adolescence, ça n’existait pas. À 15 ou 16 ans, on était un adulte», dit-elle

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL’âge de toutes les révolutions
«Avant, l’adolescence, ça n’existait pas. À 15 ou 16 ans, on était un adulte», dit-elle

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLa plus grande série de courses d’obstacles au Canada célèbre ses 5 ans
«Nous combinerons tous les meilleurs éléments des événements Mud Hero, et de nouvelles surprises qui sauront impressionner même les...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé Thérèse Raquin est la fille d'un capitaine français, qui en...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconManuel d’operations
«v n x» qui devient alors «v n x+1» mais reste non applicable. Lorsque les amendements mineurs successifs le justifient ou lors d’un...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com