Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité








télécharger 76.07 Kb.
titreCriirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité
page1/4
date de publication31.03.2018
taille76.07 Kb.
typeRecherche
p.21-bal.com > documents > Recherche
  1   2   3   4

CRIIRAD


Commission de Recherche

et d’Information Indépendantes

sur la Radioactivité

Document CRIIRAD – 1/9

11-2003 – 3H - Castanier


Comment déterminer si une montre contient du tritium ?




A. Introduction



Des consommateurs contaminés à leur insu
Introduire des substances radioactives dans un objet de notre environnement quotidien n’a rien d’anodin. On pourrait donc s’attendre à ce que les normes et règlements rendent obligatoire la signalisation des produits concernés : une signalisation obligatoire et sans ambiguïté pour le consommateur. Malheureusement, il n’en est rien : c’est au consommateur de défendre son droit à l’information, à lui de mener son enquête pour déterminer si la montre qu’il a achetée, ou qu’il veut acheter, contient ou non du tritium.
Comme nous l’avons expliqué au cours de notre conférence de presse du 2 octobre dernier, le tritium est une forme radioactive de l’hydrogène dont la particularité est de diffuser à travers la plupart des matériaux. Le tritium qui est utilisé dans les montres pour faire briller les aiguilles et index des cadrans n’est pas confiné dans le boîtier : il se disperse dans l’atmosphère (et peut donc être respiré) et diffuse également à travers la peau, au niveau du poignet, provoquant une contamination générale de l’organisme de celui qui la porte. Les fabricants et les autorités ont délivré des autorisations arguant que les risques étaient très faibles, voire insignifiants. Outre le fait que la question est controversée, que la radiotoxicité du tritium est certainement très sous-évaluée et que l’appréciation du risque est de toute façon subjective, nous considérons qu’il n’est pas admissible que le consommateur puisse acheter un produit qui va le contaminer (et le cas échéant contaminer l’embryon, le fœtus ou le nourrisson) sans en être correctement informé.
Malheureusement les réticences sont très fortes. En effet, comme nous l’ont dit avec sincérité et cynisme certains industriels : en matière de radioactivité, l’information du consommateur équivaut à la mort du produit.

Un guide pour vos recherches
Depuis notre conférence de presse du 2 octobre dernier, nous avons reçu de très nombreux courriers nous demandant si tel ou tel produit contenait du tritium ou encore si nous pouvions publier une liste des modèles concernés afin de pouvoir acheter sans crainte. Il nous est malheureusement impossible de répondre de façon exhaustive : les coûts de recherche et d’analyse seraient prohibitifs. Cependant, comme nous ne pouvions laisser nos correspondants dans l’incertitude, nous avons choisi de rédiger un document qui permettre à chacun de répondre à la question particulière qui le préoccupe.
Le texte est un peu long mais vous pouvez effectuer une lecture plus rapide en ignorant les paragraphes en retrait qui ne donnent que des précisions ou des exemples.

Le présent document constitue une première version. Nous espérons que vous nous enverrez vos questions, vos critiques mais aussi le résultat de vos recherches,, ce qui nous permettra de l’améliorer et de l’enrichir des expériences de chacun. Vous pouvez nous joindre par courriel (contact@criirad.com) par courrier (CRIIRAD 471 av. Victor Hugo 26000 VALENCE) ou par fax (04 75 81 26 48). Merci d’avance de votre participation !

Doc CRIIRAD – Castanier – 3H – 11-2003 - p. 2/9




B. Les conseils de la CRIIRAD

1. Les indications portées sur la montre



La signalisation de l’objet (en l’occurrence le marquage du cadran) n’est ni obligatoire, ni claire.
Les normes (ISO et NF) stipulent que le marquage n’est obligatoire que pour les « instruments spéciaux », c’est-à-dire les instruments de mesure du temps spécialisés, ceux qui exigent les plus grandes quantités de tritium. Pour la majorité des montres au tritium, le marquage est facultatif.

  1   2   3   4

similaire:

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconLa radioactivité est un phénomène exclusivement naturel jusqu’en...

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconCommission cce des conditions de travail et des risques psychosociaux
En se basant sur les tout premiers résultats observables, la commission des conditions de travail du cce a décidé de présenter une...

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconRecherche et extraire l’information utile

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconRecherche d’information : débuter avec Google & Wikipédia

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité icon2. Recherche de partenaires 15
«Quelles informations pour aider les pme à faire de l‘innovation technologique ?». Pour ce faire, nous avons dû mettre en place une...

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconRésumé La mission des bibliothèques universitaires est de mettre...

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconÉtaient Présents les membres suivants
«jeunes» et insiste sur les rencontres importantes à prendre en charge par la Commission d’Arbitrage

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconPremier séminaire sur l’Information Stratégique

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité iconInformation sur pratiques administratives méprisables (3)

Criirad commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité icon L' donne une information sur le ( son identité, ses caractéristiques physiques ou morales …)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com