Synthèse additive (cercles chromatiques)








télécharger 41.74 Kb.
titreSynthèse additive (cercles chromatiques)
date de publication15.11.2016
taille41.74 Kb.
typeThèse
p.21-bal.com > documents > Thèse

Page sur 6


Chapitre III- Couleurs et art : Synthèse additive et soustractive - Application à la peinture et à l’impression couleur

I) DECOMPOSITION DE LA LUMIERE BLANCHE



I-1) Spectre de la lumière blanche
Par l’intermédiaire d’un prisme, la lumière blanche peut être décomposée en une succession de couleurs. On dit qu’elle subit une ____________. Cet ensemble continu de couleurs constitue le __________________________.



La lumière blanche est constituée d’une infinité de couleurs différentes appelées radiations __________________.

N.B. On peut recomposer la lumière blanche à l’aide d’un disque de Newton. En rotation rapide les différentes couleurs du disque se superposent sur notre rétine et donne la sensation de blanc.

II) SYNTHESE ADDITIVE : COULEURS PRIMAIRES, SECONDAIRES ET COMPLEMENTAIRES

Le spectre de la lumière blanche peut grossièrement être subdivisé en trois zones colorées : ____________ , _____________ et _____________.
II-1) Couleurs primaires
Les trois couleurs susnommées, bleu (foncé), vert et rouge sont appelées couleurs ______________. A partir de ces trois couleurs on peut reproduire toutes les autres couleurs y compris le blanc.
vert + rouge + bleu = _________________
II-2) Synthèse additive
Les couleurs secondaires sont obtenues par addition de deux couleurs ……………………. : c’est la synthèse ……………………….
Rouge + vert = ………….

Bleu + vert =……………

Bleu + rouge = ………….

Compléter le schéma ci-après : 

Synthèse additive (cercles chromatiques):


rouge

bleu



vert


II-3) Couleurs complémentaires

Une couleur est dite complémentaire d’une autre si l la synthèse additive des deux donne …………………………… ……………. .

A l’aide des résultats du § II-2) compléter le tableau ci-dessous :

Couleur

Couleur complémentaire

Rouge




vert




Bleu




Comment sont disposés une couleur et sa couleur complémentaire sur le schéma du §II-2 ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

III ) SYNTHESE SOUSTRACTIVE ET FILTRES COLORES
Un filtre coloré transmet certaines couleurs du spectre et absorbe les autres.
III-1 ) Filtre primaire



Un filtre primaire, par exemple bleu, éclairé en lumière blanche, laisse passer sa ……………………et absorbe les autres (……………………………………………..)

Deux filtres primaires superposés (de couleurs différentes) arrêtent tout le spectre.

Par exemple :

filtre vert filtre bleu


III-2) Filtres secondaires et synthèse soustractive
Un filtre secondaire transmet les deux couleurs primaires qui le composent et arrête la troisième
Exemple : Un filtre jaune transmet le ________ et le _________ mais arrête le ________.

Superposition de deux filtres secondaires

lumière blanche filtre jaune filtre cyan

lumière blanche filtre cyan filtre magenta



lumière blanche filtre magenta filtre jaune

La superposition de deux filtres de couleur secondaire donne une couleur __________________. C’est ce que l’on appelle la synthèse _________________ des couleurs.
La superposition de trois filtres de couleurs secondaires donne du ____________.
Synthèse soustractive (cercles chromatiques):



jaune

cyan




Magenta

Comment sont disposés une couleur et sa couleur complémentaire sur la figure ci-dessus?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

La synthèse soustractive de deux couleurs complémentaires donne du …………………
IV ) COULEUR DES OBJETS OPAQUES
IV-1) Couleur des objets opaques éclairés en lumière blanche
Un citron observé en lumière blanche, paraît vert. Cela signifie que le citron ________ une partie du spectre de la lumière blanche et ne renvoie ou _____________ que les radiations monochromatiques qui superposées donnent la sensation de vert.
Schéma simplifié


Citron




IV-2) Couleur des objets opaques éclairés par une lumière de couleur
Un citron vert éclairé en lumière magenta paraîtra ______________
Schéma simplifié

V) APPLICATION A LA PEINTURE ET A L’IMPRESSION COULEUR

V-1) Synthèse soustractive et peinture

Questions :

  1. Pourquoi une peinture jaune éclairée en lumière blanche parait jaune ?

  2. Pourquoi une peinture cyan éclairée en lumière blanche parait cyan ?

  3. Pourquoi un mélange de peinture cyan et de peinture jaune effectué dans les bonnes proportions parait vert (éclairé en lumière blanche) ?

V-2) Impression couleur

Le rôle des encres est de nous donner des sensations colorées en stimulant de façon contrôlée les trois types de cônes de nos yeux : les S sensibles aux lumières bleues, les M intermédiaires, et les L qui captent les lumières rouges. Mais l'encre n'émet pas de lumière... elle absorbe seulement une partie de la lumière blanche qui l'éclaire, et nous voyons le reste, qu'elle renvoie. Sur le papier, les couleurs se soustraient : chaque gouttelette d'encre prélève une partie de la lumière qui lui parvient, selon sa couleur.

Questions :

  1. Quelle synthèse chromatique est à la base de la technique d’impression en couleur ?

  2. Pour une imprimante quatre couleurs, quelles sont les couleurs des différentes cartouches d’encre ?

  3. Que se passe-t-il lors de l’impression d’un texte jaune?

  4. Que se passe-t-il lors de l’impression d’un texte rouge ?

  5. Que se passe-t-il lors de l’impression d’un texte noir ? Il y aurait-il un autre moyen pour obtenir du noir ?

  6. Que se passe-t-il lors de l’impression d’une image contenant du blanc ?


V-3) Le pointillisme

Au milieu du 19e siècle, c'est l'effervescence parmi les artistes parisiens. Un groupe de peintres veut rompre avec l'académisme figé alors en vogue. Les impressionnistes renouvellent la peinture en choisissant des sujets issus de la vie quotidienne, mais surtout en usant différemment de leur pinceau.

Ils s'inspirent alors de recherches contemporaines. En 1839, le directeur de la manufacture des Gobelins, Michel-Eugène Chevreul publie des observations sur les pigments glanées au cours de la restauration de tapisseries.

Selon « la loi du contraste simultané des couleurs », des coloris placés côte à côte s'influencent réciproquement et modifient leur tonalité. En procédant de la sorte, on aboutit à une sensation colorée très différente de celle qu'obtient le peintre en mélangeant directement des pigments sur sa palette. Ces travaux de Chevreul inspirent Monet et Sisley qui, dès 1860, animent leurs toiles en juxtaposant des touches de couleurs « pures » : c'est à l'œil du spectateur de mêler ces taches colorées pour finalement voir la couleur désirée.

En 1880, Seurat veut rénover l'impressionnisme, qui s'essouffle déjà, en revenant à ces résultats scientifiques. C'est le pointillisme, encore appelé divisionnisme, qui remplace les libres coups de pinceau par de minuscules points aux couleurs soigneusement choisies. La peinture devient une vraie analyse scientifique où chaque nuance doit être systématiquement décomposée en certains tons de base. Cet «art scientifique» s'avère un travail épuisant : Seurat mettra souvent un an à peindre une toile, après des dizaines d'ébauches...

Cette « peinture au petit point » (dixit Renoir) n'aura guère la faveur des impressionnistes, hormis Signac et Pissarro. Mais ces recherches sur la perception des couleurs auront une influence durable sur certains mouvements, en particulier le fauvisme et le cubisme.

D’après http://www.curiosphere.tv/rdv_science/dossier3_couleurs

Question :

  1. Quelle synthèse chromatique est à la base de la technique picturale pointilliste ?

  2. Quel appareil d’usage courant utilise ce type de synthèse pour produire des images (expliquez) ?

similaire:

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse additive

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse additive (première S)
«effet photoélectrique» : une plaque de zinc, décapée, montée sur un électroscope est chargée, puis éclairée par la lumière émise...

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse additive
«la télévision à la loupe» qui permet d’afficher une mire. IL est possible d'utiliser une loupe ou la fonction «loupe» du logiciel....

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconEssai de synthèse

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse Personnelle

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse in vitro

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse de stage

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse lors de la 6

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSection 1: Synthèse coordonnées

Synthèse additive (cercles chromatiques) iconSynthèse de vos apprentissages 23








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com