Coordination nationale des maitres de l'enseignement prive siège social et courrier








télécharger 22.04 Kb.
titreCoordination nationale des maitres de l'enseignement prive siège social et courrier
date de publication17.05.2017
taille22.04 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
COORDINATION NATIONALE DES MAITRES DE L'ENSEIGNEMENT PRIVE
Siège social et courrier :  6 route du Foirail – 12240 RIEUPEYROUX

06.02.34.43.99
Site Internet :
http://cnmep.org/

courriel : cnmep@neuf.fr
------------------------------------

Nantes, le 22 février 2016

Monsieur le Député, vice-président des Affaires Culturelles et de l’Education,

Vous avez su, en juin, relayer nos inquiétudes auprès du ministère de l’Education Nationale, c’est pourquoi nous espérons que vous pourrez à nouveau interpeler Madame la Ministre sur ces nouvelles interrogations liées à la réforme du collège.

Permettez-moi de vous rappeler, dans un premier temps, les termes de la réponse du ministère à votre courrier (dernier paragraphe) :


 »
« 

Or la circulaire envoyée par le rectorat de Nantes le 5 novembre 2015 nous conforte dans notre idée que cette réforme supprime bien des heures dans certaines matières (technologie, sciences physique, allemand …). Pour preuve l’extrait de la circulaire (1er et 2ème paragraphe):

« J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la situation des personnels de votre établissement qui sont susceptibles de perdre leur contrat, de perdre des heures ou qui souhaitent changer de discipline voire de métier.

La rentrée 2016 sera marquée par la mise en œuvre de la réforme des collèges. Si cette nouvelle organisation pédagogique avait pour conséquence de générer des pertes horaires ou de contrat dans certaines disciplines, je souhaite que vous examiniez avec les enseignants concernés leur situation afin d’anticiper ces changements pour l’année scolaire 2016/2017. »

Comme nous vous l’avions déjà annoncé , les préoccupations premières du Ministère de l’Éducation Nationale à travers cette réforme ne sont pas la valorisation des enseignements de Technologie et de Sciences, mais bien d’amener plus de flexibilité dans la gestion des personnels, de réduire les moyens horaires des matières expérimentales et de production et d’imposer une bi ou trivalence aux enseignants, voire un changement de discipline ou de métier !

La globalisation des 3 matières (SVT, Sciences Physique et Technologie) au cycle 3 en EIST (Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie) donne aux chefs d’établissements une plus grande souplesse pour jouer sur les moyens horaires de ces trois matières. Or avec cette nouvelle réforme la technologie, pour rappel, perd ½ h prof en 6ème et ½ h élève en 3ème, les sciences physiques ½ h en 3ème, la SVT ½ h prof en 6ème.

Selon la répartition des 4h d’EIST, les SVT et SC Physique peuvent retrouver leur horaire de 2015 mais la technologie perd de toute façon au moins 1/2h par cycle.

La CNMEP est très inquiète pour l’avenir des enseignants de technologie qui ont déjà subi maints et maints changements de discipline…[ Pour rappel, avant de devenir technologie on parlait d’EMT (Education Manuelle et Technique) qui recouvrait la cuisine, la couture, le travail du bois de la métallerie, l’étude de plan de maison… puis elle est devenue : mécanique, électronique, gestion-bureautique, informatique avant de devoir enseigner la robotique, l’agencement d’un espace, l’environnement, l’étude des ouvrages d’art, les énergies dans les moyens de transport etc…]

Cette nouvelle réforme qui va leur imposer (faute de moyens horaires) au mieux de devenir prof de SVT ou SC Physique au pire de changer de métier, c’est la réforme de trop, celle qui les anéantit.

La CNMEP est d’autant plus inquiète que les enseignants du privé sous contrat avec l’état peuvent au pire n'avoir que 9h soit un mi-temps pour maintenir leur contrat et ne seront payés que sur ce mi-temps (à la différence des enseignants du public) ce qui deviendrait catastrophique pour eux, d’où l’envoi de cette circulaire du rectorat aux seuls enseignants du privé !

Cette réforme met aussi en danger l'éducation dite « nationale », les élèves n'auront pas tous accès aux mêmes notions dans les disciplines sur un même niveau ce qui pénalisera les enfants qui changeront d'établissement.
Elle induit une charge de travail sans précédent : appropriation des programmes, des cycles, conception des séances de cours sur 4 niveaux simultanément, interdisciplinarité obligatoire, mise en place de l'AP, réunions multiples et chronophages sans véritable allègement du nombre d'heures devant les élèves par les équipes pédagogiques. Cette rentrée 2017 va aggraver la souffrance de nombreux enseignants qui se plaignent de voir leur travail empiéter de plus en plus sur leur vie familiale.
Elle ignore la réalité de terrain en voulant nous faire croire que, grâce aux EPI, les élèves vont retrouver l'envie de travailler et que vont croître leur intérêt et leur compréhension.

Ces EPI ne sont-ils pas d'ailleurs les héritiers des parcours diversifiés, travaux croisés, IDD, dont l'efficacité n'a guère été prouvée ?

Face à ces craintes, nous vous soumettons nos interrogations :

  1. Le Ministère de l’Education Nationale peut-il garantir qu'aucun professeur ne perdra d'heures, voire de contrat (technologie, latin, allemand, SVT)  suite à la réforme ? Les enseignants parfois en fin de carrière ne vont t-ils pas être obligés de se soumettre à une énième reconversion ?



  1. Pourquoi ne pas revoir le calendrier de mise en place de cette réforme : au cycle 3 l’an prochain puis au cycle 4 les années suivantes au lieu des 4 niveaux simultanément à la rentrée 2016 ? Cela permettrait à tous les collégiens actuels d’avoir un même cursus et de pouvoir faire un bilan fin 2016 et des ajustements éventuels.



  1. Quand les enseignants du privé seront-ils formés pour assurer correctement ces EPI, AP et nouveaux programmes dans les différentes disciplines ? Les 8 journées de formation prévues par le ministère sont très attendues par les professeurs.


Nous vous remercions par avance pour votre écoute en espérant que vous pourrez à nouveau relayer nos inquiétudes auprès du Ministère.

Restant à votre disposition, Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, en l’assurance de nos sentiments distingués.

Pour les professeurs de technologie,

Pour l’antenne de Nantes de la CNMEP,

  Isabelle Grégam

isabelle.gregam@orange.fr

tel : 06 70 55 17 33

similaire:

Coordination nationale des maitres de l\Siège social : 13-15, quai Le Gallo ­­- 92100 Boulogne Billancourt
«société anonyme» ou des initiales «SA», de l'énonciation du montant du capital social et du numéro d'immatriculation de la société...

Coordination nationale des maitres de l\Art 4 : durée Sa durée est illimitée. Art 5 : siège social Son siège...
«tremplin pour une activité artistique, culturelle, physique et de loisirs en milieu rural» une association intercommunale agissant...

Coordination nationale des maitres de l\Adresse du siège social

Coordination nationale des maitres de l\Adresse du siège social

Coordination nationale des maitres de l\Adresse du siège social

Coordination nationale des maitres de l\Adresse du siège social

Coordination nationale des maitres de l\X euros, ayant son siège social à X

Coordination nationale des maitres de l\Constitution-obligations-affiliation- denomination- duree- siege social- objet- moyens d’action

Coordination nationale des maitres de l\Michèle Bourton, ancien professeur dans l'Éducation nationale, a...
Elle nous a envoyés notre numéro d'établissement national. Nous sommes connus et inspectés par l'Éducation nationale, mais nous ne...

Coordination nationale des maitres de l\Adresse du siège
«société par action simplifiée» ou de l'abréviation «sas» de l'énonciation du capital social ainsi que du numéro d'immatriculation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com