Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle








télécharger 67.54 Kb.
titreProjet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle
date de publication17.05.2017
taille67.54 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle

Année 2014/2015

Groupe scolaire Elisabeth et Robert Badinter

Avenue de Hasbergen

54 510 TOMBLAINE

Circonscription de Saint Max


« Les solutions d’accueil pour ces très jeunes élèves, qui passeront quatre ans à l’école maternelle, ne peuvent consister uniquement en une scolarisation dans les formes traditionnelles. Les projets d’accueil et de scolarisation des enfants de moins de trois ans prennent en compte l’analyse des besoins, l’implantation des locaux, les matériels spécifiques, l’adaptation possible des rythmes scolaires. »

(Eduscol)

1. Contexte 
Spécificité des besoins

L’école est située dans un quartier dont les difficultés sont identifiées :

  • économiques et sociales :

  • nombreux enfants issus de milieux non francophones

  • nombreuses familles bénéficiant des minimas sociaux

  • éducatives : de plus en plus « d’enfants rois », d’enfants auxquels on ne sait pas dire non », d’enfants passant leur temps devant les écrans….

  • scolaires : un constat partagé avec la PMI

  • Ces dernières années plus de 20% des enfants présentent un retard de langage en fin de MS. Beaucoup d’enfants doivent être suivis par un orthophoniste.

  • Plusieurs enfants nécessitent chaque année d’un suivi CAMPS, CMP, des services sociaux ou de la PMI.


Voici quelques constats fait lors de la rédaction du projet :

● Certains enfants, parmi ceux, qui, nombreux, n'ont pas le français pour langue maternelle, ne parviennent pas en grande section (GS) à avoir un niveau de langue leur permettant d'aborder sereinement le CP.

●Pour beaucoup d'enfants, la rentrée est un moment douloureux car ils n'ont jamais été séparés de leur mère avant ce jour. Cette douleur devient encore plus difficile à calmer lorsque les mots de l'enseignante ne sont pas compris.

●La participation des familles demeure plutôt faible (problème d'accompagnement des sorties). Le rôle de l’école maternelle est parfois sous évalué par les parents par rapport à l’école élémentaire, du coup, nos demandes ne sont pas toujours une priorité. Cela va jusqu’à entraîner parfois une fréquentation irrégulière. Certains parents « déposent » leurs enfants à l’école mais ne prennent pas le temps d’échanger avec les professionnels et ne s’impliquent pas ou peu dans la vie de l’école.

● On peut remarquer un certain manque d'intérêt des familles par rapport aux courriers distribués (les documents restent plusieurs jours dans les sacs, ne sont pas remplis, se sont pas remis en temps voulu à l'enseignant, signés sans avoir été lus ...) cependant cette remarque est à tempérer face à certains parents pour qui la lecture en français peut être très difficile ou pour qui l’alphabétisation n’a simplement pas eu lieu.

● Bien sur, la communication avec un nombre important de familles est difficile lorsque la langue française est inconnue ou pas encore maîtrisée…

Déroulement de la rentrée pour l’année scolaire 2013-2014 dans la classe des enfants de moins de 3 ans :

il est à signaler que cette rentrée s’est faite dans des conditions inhabituelles à cause des facteurs suivants :

Les bâtiments de l’école, en profonde rénovation, sont, pour moitié, inaccessibles, contraignant deux classes à vivre dans des locaux provisoires exigus et dont le nombre d’élèves ne peut pas « exploser ».

  • Du coup, la répartition n’a pas pu se faire « normalement » puisque d’habitude ce sont les petites sections qui sont privilégiées mais que les locaux actuels ne l’ont pas permis.

  • Cela a provoqué une situation de départ compliquée à cause d’un nombre d’enfants plus important dans la classe TP/P qui a concentré tous les tout petits alors qu’ils sont d’habitude répartis sur deux sections. La moyenne section a dû être morcelée pour permettre aux M/G d’accueillir 27 enfants( 28 à une période ) dans des locaux provisoires prévus pour une vingtaine d’enfants au grand maximum.( cette année :une section P/TP, une section P/M, une section M/G,une section GS la plupart du temps par le passé : Deux sections P/TP, une section M/G, une section GS)


Effectif de la classe : 20 TP et 11 P

Présents le jour de la rentrée : 27 enfants

Un enfant est arrivé le jour de ses 2 ans trois semaines après la rentrée (comme cela avait été prévu à l’inscription, début juin, avec le directeur selon les nouvelles directives de l’accueil des deux ans) .

La rentrée devait se dérouler sur deux journées : les petits de 8h30 à 10h puis les tout petits de 10h15 à 11h30.

Les modalités de rentrée ont été plus ou moins respectées car beaucoup de parents les ont découvertes le jour même en amenant leur enfant à l’école car le message n’était pas passé clairement auparavant.

Sur les 27 enfants présents le jour de la rentrée, seul un était venu passer du temps dans la classe au mois de juin pendant une semaine de 8h20 à 9h.

Les parents étaient invités à entrer dans la classe et à y rester pour la faire découvrir à leur enfant, pour jouer avec lui. Beaucoup de parents se sont trouvés démunis ne sachant comment explorer les lieux, gardant leur enfant dans les bras et ne l’incitant pas à jouer avec les jeux mis à disposition.

Il faut sans doute considérer que pour beaucoup de parents, l’école est un endroit « à part » et son appropriation est aussi un apprentissage pour les adultes.

Deux enfants de 2 ans ½ ont été laissé à la porte de la classe sans même que l’enseignante n’échange quelques mots avec les parents où ne connaisse le nom de l’enfant.

L’enseignante n’avait jamais vu les autres enfants ni rencontré les parents afin de préparer avec eux et leur enfant l’accueil de ce dernier à l’école.

Les enfants ont énormément pleuré le premier mois. Leur rentrée n’avait pas été préparée du tout.

Les parents, l’enseignante, la psychologue scolaire étaient inquiets face à la souffrance manifeste des enfants.

Les pleurs ont commencé à s’estomper au bout d’un mois et n’ont cessé qu’au cours de la seconde période (après les vacances de la toussaint). Les accidents de propreté furent très nombreux.
Cette rentrée s’est faite dans la douleur
« La scolarisation d'un enfant avant ses trois ans est une chance pour lui et sa famille lorsqu'elle correspond à ses besoins et se déroule dans des conditions adaptées. Elle est la première étape de la scolarité et, pour beaucoup d'enfants, la première expérience éducative en collectivité. »

circulaire n° 2012-202 du 18-12-2012

2. Objectif 
Améliorer les conditions d’accueil pour :

  • Prévenir les difficultés d’adaptation scolaire

  • Prévenir les difficultés scolaires notamment dans le domaine du langage et du devenir élève

  • Favoriser une première acculturation scolaire


3. Objectifs spécifiques
Par rapport aux élèves 

  • Permettre à l’enfant de développer ses capacités de communication et son langage.

  • Renforcer l'entrée dans le langage oral

  • Permettre l'acquisition de la langue française

  • Atténuer l'écart langagier entre les enfants issus de différents milieux

  • Respecter l’enfant dans son propre rythme d’apprentissage

  • Le guider vers une autonomie affective et sociale pour mieux vivre la séparation avec sa famille

  • Offrir un accueil progressif et individualisé à l'école pour permettre une appropriation sereine de la culture scolaire.

  • Offrir à l’enfant des espaces d’apprentissage et de socialisation différents de son quotidien

  • Permettre aux enfants de se développer grâce à un aménagement matériel adapté

  • Acquérir de l'autonomie

  • Construire l'image du groupe, se concevoir comme une entité de ce groupe,

respecter les règles de base de la vie sociale


Par rapport aux parents 

  • Favoriser l’implication des parents dans le processus d’éducation et de scolarisation de leur enfant

  • Créer des liens entre les familles, les enseignants et les professionnels de la petite enfance pour expliciter le rôle de chacun

  • Permettre aux parents de s’investir dans la vie de leur enfant à l'école en valorisant leurs rôles et leurs compétences et en créant une relation de confiance

  • Aider les parents à accompagner leur enfant dans son développement et ses apprentissages

  • Favoriser l'ouverture sur le quartier et encourager les démarches des parents

  • Dédramatiser la scolarisation et accepter progressivement la séparation avec leur enfant pour que celle-ci soit moins pénible pour les parents comme pour l'enfant



«Réduire les décalages culturels préjudiciables au développement d’une personnalité, respecter les particularités des développements individuels en favorisant les échanges et les stimulations, faire accéder à l’idée de communauté sans collectiviser prématurément, tel est l’enjeu d’une scolarisation précoce»

(A-M Gioux, Première école -Premiers enjeux, Hachette éducation, 2000)


4. Organisation pédagogique 
L’aménagement de l’espace :
Les locaux offriront dans le bâtiment neuf une vaste salle de classe communicant à l’aide de panneaux coulissants à un deuxième espace qui servira de salle de repos l’après-midi. Ces deux espaces adjacents permettront de disperser les élèves afin de limiter le fond sonore et de créer un environnement plus sécurisant.

La salle de classe principale réservera aux enfants des espaces propices à leur âge. Elle sera aménagée en "coins". La deuxième pièce sera dédiée aux activités physiques et motrices.

L'aménagement de l’espace est particulièrement important. Il sera composé d'espaces d'évolution adaptés à des apprentissages sensoriels, graphiques, ludiques, moteurs... :

- des coins-jeux évolutifs, symboliques et d'imitation qui correspondent aux besoins sociocognitifs des enfants : un espace cuisine, un espace nursery, un espace voitures et garage, un espace déguisement et coiffure avec miroir, un espace bricolage,

- un espace de manipulations avec un bac à sable et un bac avec des objets pour visser, dévisser, transvaser, assembler...

- un espace avec des jeux de construction pour fabriquer, assembler, détruire et reconstruire,

- un espace dédié aux découvertes graphiques avec différents supports (chevalet, table, tableau blanc) et différents outils afin de multiplier les expériences graphiques,

- un espace repos peut être proposé selon les besoins de l'enfant pour se calmer, se reposer

- un espace bibliothèque pour découvrir et manipuler les livres et pour prendre plaisir à écouter une histoire,

- un espace regroupement pour partager un petit moment ensemble autour de différents supports (marionnette, comptines, histoires, écoute

de sons, ordinateur).

Tous ces espaces seront utilisés régulièrement pour des activités de langage et de communication en groupes restreints et /ou en jeu libre.
L’autonomie dans la classe sera facilitée par la présence d’un point d’eau, des aménagements adaptés pour l’habillage, le rangement.
Les circulations de proximité seront possibles : les sanitaires (bloc de 8 toilettes offrant des conditions d’intimité suffisante) et la salle de motricité sont proches de la classe.



  • Assuré par la mairie : achat du matériel pédagogique et des meubles spécifiques répondant aux normes de sécurité (homologué pour les moins de 36 mois)  permettant de créer des espaces rassurants et gais dans la classe.

Les moyens humains :
Ce qui est déjà en place :

  • Une enseignante

  • Une ATSEM présente dans la classe toute la journée excepté pendant son temps de pause de 30 minutes en début d’après-midi.


Ce qui serait souhaitable  :

  • L’ATSEM est associée au projet en amont. Elle participe aux mêmes formations que les enseignants( si la Mairie le permet).

  • Une personne supplémentaire (ATSEM, stagiaire…) est présente dans la classe les matins jusqu’au mois de décembre.

  • La psychologue scolaire est présente les premiers jours pour aider à la séparation, trouver les mots qui rassurent.

  • Aide d’une personne disponible du RASED

(Nous devrons néanmoins prendre en compte le fait que ces adultes auxquels vont s’habituer les enfants ne pourront pas être présents toute l’année. ).


L’organisation des temps éducatifs
Une attention particulière est portée à la prise en compte des rythmes spécifiques adaptés à ces très jeunes élèves.


  • Accueil des enfants le matin :

Tous les matins les parents auront la possibilité de venir passer le temps d’accueil dans la classe avec leur enfant


  • Récréation :

Elle sera placée en milieu de matinée de 10h à 10h30.

En début d’année les enfants seront seuls dans la cour de récréation puis par la suite ils auront ¼ d’heure en commun avec les plus grands.

Pas de récréation l’après-midi : réveil échelonné et activités calmes dans la classe.


  • Motricité :

Réflexion pour aménager un coin motricité dans la classe, modulable et

évolutif au cours du temps.


  • Emploi du temps évolutif au cours de l’année




  • Organisation des temps de repos et de repas :

A étudier avec la municipalité ( les modalités restent donc à définir) :

- coucher les enfants dès le retour de la cantine

- Privilégier un nombre très restreint d’enfants par adulte, tout faire pour favoriser une prise en charge dans le calme et l’harmonie en donnant la priorité aux tout petits en cas de difficultés ponctuelles.


Les premiers apprentissages
L’accueil précoce dans une structure collective favorise la maîtrise de la langue, l’autonomie, la socialisation, le désir d’apprendre et peut contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de l’école par les familles.
L’école maternelle est, comme son nom l’indique, une école.

Complémentaire de l’éducation familiale et préparatoire à la scolarité élémentaire, elle met en œuvre un projet pédagogique : développement du langage, de la motricité et de l’habileté manuelle, éveil de la sensibilité et de la curiosité pour le monde environnant, acquisition de repères spatio-temporels, entrée dans la culture. Il ne s’agit ni de précipiter l’entrée dans des apprentissages scolaires ni de freiner ceux qui auraient la maturité nécessaire mais de permettre à chaque enfant de progresser à son rythme


5. Scolarisation

Le temps des inscriptions

Si certains enfants peuvent accepter d’être séparés de leurs parents en sachant que cette situation est momentanée, d’autres, parce qu’ils n’auront pas fréquenté d’accueil collectif avant l’entrée à l’école ou parce qu’ils n’auront jamais quitté le cocon familial vivent de manière douloureuse cette séparation et manifestent des signes de souffrance qui s’expriment par des pleurs ou un isolement synonyme d’angoisse. Il convient de préparer avec attention cette première scolarisation bien en amont du jour de rentrée en accueillant l’enfant et sa famille avec bienveillance et empathie.

Inscription en mairie


Les préinscriptions à l'école maternelle se font en mairie.

La situation serait plus aisée si les enfants étaient inscrits au plus tard au mois de juin précédant la rentrée scolaire mais nous savons bien que les difficultés socio économiques d’une certaine partie de la population du quartier entravent cette disposition.

À l'issue des démarches, la mairie délivre aux parents un certificat de préinscription.

Admission à l'école


L’inscription de l’enfant en mairie ne signifie pas forcément son admission.

Pour inscrire définitivement son enfant, il faut se présenter à l'école.

Il est demandé que les parents se présentent avec leur enfant aux inscriptions dans l’école, pour un premier contact. Un temps est consacré à ce moment pour informer les parents, questionner et laisser jouer l’enfant dans sa future classe. Une visite des locaux est faite si les parents le désirent.

* Invitation

Un rendez- vous est pris avec les parents et l’enfant pour qu’ils viennent passer quelques heures les matins dans la classe (mai, juin ou juillet). L’enfant pourra se séparer de ses parents qui resteront cependant dans les locaux de l’école.

Une photo portrait de l’enfant sera prise pour être placée au-dessus de son crochet le jour de la rentrée montrant ainsi qu’il est attendu et qu’il est déjà reconnu comme un membre du groupe classe.

* Livret

Un livret réalisé par l’école et résumant la qualité et l’importance de l’école ainsi que quelques conseils et repères pour la première rentrée est donné à chaque enfant. Les photographies de la maîtresse, de l’ATSEM et de la classe sont incluses dans ce livret.

La rentrée échelonnée

Téléphone

Avant la rentrée, la maîtresse téléphone à chaque famille pour réactiver le lien, montrer l’attente de l’école et rappeler la réalité de la rentrée.

Elle en profite pour prendre des nouvelles de l’enfant (est-il propre ? est-il prêt ?) et ré explique les conditions d’une rentrée échelonnée.

Elle réexplique que dans tous les cas il est utile que les enfants apparaissent à l’école à la rentrée afin d’être inscrits et de pouvoir ensuite intégrer leur classe en cours d’année.

Rentrée échelonnée

La rentrée échelonnée s’effectue sur une semaine afin de permettre à l’enseignante d’accueillir chaque jour de cette première semaine un tout petit groupe donc d’être très présente et sécurisante.

Le premier mois de scolarisation : les parents accompagnent les enfants dans le couloir, les déshabillent et les passent aux toilettes puis sont accueillis dans la classe sur un temps quotidien décroissant.

Les enfants présentant des difficultés d’adaptation auront la possibilité d’arriver plus tard dans la matinée vers 10h, 10h30 afin de réduire leur temps passé à l’école. (quelle adaptation possible pour un enfant pleurant 3 heures tous les matins pendant un mois ?). Il sera nécessaire d’établir des règles précises à ce niveau afin de ne pas être sans cesse en train de gérer des départs de parents avec leur enfant et des sorties d’enfants dans la cour…

Une rentrée aura lieu à chaque début de période scolaire jusqu’au mois de janvier pour accueillir les nouveaux arrivants.
Objectif en fin d’année: Pour tous les élèves au moins une fréquentation quotidienne sur toute la matinée de classe.

Les relations avec les parents
Il est indispensable que l'école maternelle soit ouverte aux familles et entretienne avec elles des relations de confiance pour permettre à l'enfant de grandir sereinement entre école et maison. Une attention particulière doit donc être portée à la relation aux parents d'élèves.

Les parents sont incités à s'impliquer activement et positivement dans le suivi de la scolarité. Ils doivent pour cela comprendre les attentes et exigences de l'école et de la vie en collectivité, avoir la possibilité de communiquer avec les personnels de l'école.


  • Accueil de l’enfant et de sa famille dans la classe en mai,juin

  • Entretien individuel avec la maîtresse au mois de mai, juin afin de connaître les attentes des parents et de mettre en place un projet d’accueil personnalisé

  • Réunion de rentrée : présentation et explicitation du projet de scolarisation et explication du fonctionnement de la classe

  • Durant le temps d’accueil les parents sont conviés à venir jouer dans la classe avec leur enfant

  • Site internet de l’école présentant des photos des enfants en activité

  • Cahier de vie emmené à la maison au minimum tous les 15 jours

  • Cahier de liaison

  • Des parents sont invités durant le temps des APC pour venir jouer en classe avec leur enfant et l’enseignante : « Les moments de partage avec mon enfant»

Ce sont des temps réservés aux jeux entre parents et enfants. Sous ce terme, sont regroupées plusieurs activités. (« Jeu libre », maquillage, déguisement, cuisine, ...).

Objectifs :

● Proposer des mises en situations éducatives par le jeu et le partage avec l'enfant

● Favoriser les échanges parents / enfants, parents / parents ,parents / enseignant

● Encourager les parents à jouer avec leur enfant

● Créer une relation de proximité et de confiance avec les parents

● Prendre du plaisir avec son enfant.

  • Les parents interviennent en classe de manière ponctuelle pendant le temps d’accueil pour des lectures d’albums, des jeux avec les enfants.

  • La semaine des parents : permettre aux parents au mois de février de venir passer ½ journée avec leur enfant en classe.


La Régularité et la fréquence des échanges avec les parents seront l’une des clés de réussite de ce projet
Constitution de la classe

Le tout-petit est encore très dépendant de l'adulte notamment dans la prise en compte de ses besoins physiologiques, affectifs et cognitifs. Il est donc important d'être proche des enfants pour percevoir leurs besoins, de prendre le temps d'observer pour accompagner au mieux chacun. De ce fait :
Effectif de la classe
Le nombre d’enfants admis sera limité en anticipant avec les services municipaux (au niveau des préinscriptions). Une liste d’attente sera mise en place.

Cependant il est nécessaire de tenir compte d’un certain équilibre concernant le nombre d’enfants par classe. Une école doit assurer une prise en charge moyenne de 25 enfants par enseignant :

limiter à 22 enfants deux classes de TP/P, assurerait un grand confort aux sections de petits/tout petits mais condamnerait, de fait, les deux autres classes à accueillir 56 enfants au minimum (quand cela pourrait être bien plus encore). A la rentrée prochaine par exemple les prévisions annoncent déjà 29 enfants en MS et 30 en GS…
Vu le jeune âge des enfants, leurs besoins particuliers, et afin d’assurer un accueil de qualité l’effectif sera le suivant :

  • 25 enfants maximum (en tenant compte du fait qu’il y a le plus souvent un différentiel de trois enfants entre les inscrits en début d’année et ceux qui fréquentent réellement la classe). La possibilité sera étudiée chaque année de répartir les TP dans deux classes parallèles de TPS-PS.

  • Les autres sections auront alors à se répartir les autres élèves même si leur nombre sera logiquement plus élevé (mais dans des proportions raisonnables car les enfants de moyenne et grande section ont eux aussi besoin d’une prise en charge importante).


Critères de choix des enfants bénéficiaires

Les enfants doivent être physiquement et psychologiquement prêts à fréquenter l’école.

La propreté doit être acquise.

La classe accueillera:

  1. Prioritairement des enfants du secteur de l'école

  2. Les enfants les plus âgés

  3. Les enfants dont un frère où une sœur fréquentera l’école à la rentrée.

6. Partenaires de projet

La scolarisation des enfants avant trois ans se conçoit en complémentarité des autres services de petite enfance.

La qualité de la prise en charge éducative des enfants est dépendante des collaborations qui s'établiront entre :

  • La municipalité : aménagement de la classe, Atsems pendant le temps scolaire et le temps des repas, transmission des informations lors du temps d’inscription

  • La halte-garderie « la récré » pour faciliter le passage d’une structure à l’

autre

  • La PMI qui pourra solliciter la scolarisation d’un enfant dont la famille est très éloignée de la culture scolaire

  • La crèche « frimousse » (14 places pour les enfants de Tomblaine)

  • Les conseillers pédagogiques pour accompagner l’équipe dans la mise en œuvre du projet et la formation des enseignants.



7. Evaluation du dispositif 

Evaluation quantitative 

- nombre d’enfants présents chaque jour

- régularité de la présence de chaque enfant

- nombre de parents présents lors des ateliers, des moments de partage, …
Evaluation qualitative

- synthèse pour chaque élève en fonction de son projet personnalisé

- observation des élèves et de leurs progrès : livret de progrès

- Dans les classes suivantes, les enseignants pourront évaluer l'entrée dans les apprentissages de chaque enfant et leur aisance à l'école

- La continuité ou non de l’investissement des parents dans la vie de l’école.


  • L’investissement des parents à l’accueil, lors des ateliers, des moments de partage




similaire:

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconAccompagnement des enfants de moins de 3 ans ou des personnes agées...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconLa crise d’adolescence n’a rien d’une fatalité
«jeune», entre 12 et 17 ans, est instable émotionnellement et s’oppose à l’autorité en s’affirmant. Cela provoque des conflits entre...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconI présentation l'École de football regroupe les enfants nés entre 2002 et 2007
«Débutants» et les U10/U11 les «Poussins». Depuis maintenant 2 ans, les U13 (ex «Benjamins») ont été rattachés à la préformation...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconComprendre la fonction de l’école Se construire comme une personne...
...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconAlimentation des enfants de 4 à 18 ans
«limitées» pour des raisons morales mais des observations ont été faites sur les comportements alimentaires des enfants hospitalisés...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconLa deuxieme enfance ( la periode d’enfant en ecole maternelle )

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconRapport aux institutions des parents d’enfants en situation de handicap 62
«structures d’action médico-sociale précoce» sont prévues pour l’accueil d’enfants «chez qui un handicap aura été décelé ou signalé»...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconSynthèse globale
...

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconXiiième Collège des Ceintures Noires
«art martial» pratiqué en France (16ème position des sports pratiqués avec 65% de moins de 19 ans)

Projet d’accueil des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle iconSommaire présentation de la Micro Crèche
«peut accueillir des enfants de 0 à 6 ans avec une capacité maximale de 9 places»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com