Titre Contact et/ou Source Descriptif








télécharger 137.46 Kb.
titreTitre Contact et/ou Source Descriptif
page1/4
date de publication16.04.2017
taille137.46 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4
Repérage d’actions intergénérationnelles

Titre

Contact et/ou Source

Descriptif


Accordages : une démarche de proximité en faveur des liens entre générations

Accordages

Mohammed Malki

16 rue du Général Brunet F-75019 Paris - tel +33 (0)1 47 70 79 67 - fax +33 (0)1 47 70 79 70 - http://www.accordages-intergeneration.com/_v3/

Dans une société confrontée à la longévité et aux risques de rupture entre les âges, l’intergénération est devenu un nouveau défi. Partout en France, des habitants, des bénévoles, des associations, des professionnels issus de différents milieux et des élus oeuvrent au quotidien pour tisser des liens entre les générations.
Des âges des publics concernés, de la petite enfance au grand âge en passant pour toutes les étapes du parcours de vue.
Les domaines d’action se sont diversifiés : culture, mémoires, valorisation du patrimoine, éducation, soutien scolaire, parrainage, insertion, prévention, prévention santé, habitat services, sociabilité et solidarité de proximité, loisirs, activités physiques et sportives, environnement et cadre de vie en milieu urbain, technologies de l’information et de la communication...
Des initiatives porteuses de dynamismes
Ces actions sont facteurs de dynamismes individuels et de reconstruction des liens sociaux. Les aînés en particulier y trouvent des opportunités de rencontre, de valorisation leur savoir-faire et de leur rôle social dans la cité. Leur impact positif sur le développement social local est de plus en plus perçu par les pouvoirs publics nationaux et territoriaux. Dès lors, comment passer d’une action locale ou d’un site pilote à l’élargissement de cette démarche au plus grand nombre ?
Des besoins en outils méthodologiques
Le « charme de la rencontre » des âges ne suffit pas à la mise en place, à la réussite et à la pérennité d’un projet. Un projet intergénérationnel ne s’improvise pas. Il doit s’inscrire dans une demande sociale, répondre à des objectifs opérationnels, fédérer des acteurs et partenaires concernés, associer les publics cibles, assurer un cadre organisationnel pertinent, des ressources matérielles et humaines, un plan de communication et des outils d’évaluation.
Diffusion et valorisation des meilleures initiatives
Souvent locales, les initiatives sont peu connues au-delà de leurs sites de réalisation. Dès lors, le recensement des actions, la diffusion de l’information, le partage des connaissances et des savoir faire deviennent une nécessité pour affirmer les valeurs et faire épanouir les potentiels de l’intergénération.
Telle est la démarche d’Accordages.

Démarche Mix’Âges de la Ville d’Angers

http://www.agevillage.com/AgeNet/upload/documentation/angers.pdf
CCAS d’Angers – Tél 02 41 23 13 31 - espace.welcome@ville.angers.fr
Echange et découverte autour de l’équilibre : Arnaud Barais

Association Siel Bleu (Sports, Initiative Et Loisirs)

Tél : 06 12 44 44 30

SIEL Bleu en Basse Normandie :

66 rue G. Clémenceau - 14700 Falaise

Tél : 02 31 80 68 16

Angers compte 30 000 personnes de plus de 60 ans. Cette réalité démographique a été prise en compte par la Ville qui a répondu aux besoins d’hébergement, de maintien à domicile et d’animations. Aujourd’hui, l’objectif poursuivi est de favoriser les liens entre les générations et de rompre l’isolement des personnes âgées.
« ANGERS a fait de la mixité des âges un axe fort de son projet social. Avec le Centre Communal d'Action Sociale, nous avons fait le pari du dialogue avec ceux qui, dans la ville, veulent faire tomber les barrières, enjamber les obstacles à la rencontre entre les âges. Une dynamique de développement social est en émergence. Elle associe dans tous les recoins de nos quartiers de nombreux citoyens bénévoles et aussi institutions embarquées dans l'aventure de la rencontre autour de thèmes d'une grande diversité. Ce sont ainsi plusieurs dizaines de pionniers de l'intergénération qui peuvent être fiers de s'être engagés pour développer une action dont le but est de nourrir le sentiment d'appartenance. Le CCAS a mobilisé depuis l'année 1999 des moyens importants pour soutenir ces acteurs essentiels dans une grande ville. Nous mobilisons d'importants moyens pour soutenir durablement cette mobilisation citoyenne : L'Espace Welcome, plateforme d'initiatives est un lieu ressources où des actions de formation et des temps de réflexion sont proposés. Nous aspirons à ce que toutes ces actions soient autant de sources d'inspiration pour gonfler le fleuve de l'intergénération. »

Hervé CARRE, Adjoint au Maire, Vice-président du CCAS d'Angers.
Recueil d’actions sur les thématiques suivantes : Echanger et transmettre des savoirs, des expériences ; Rassembler autour du jeu et de la fête ; Agir pour plus de Solidarité ; Se mobiliser au quotidien pour combattre l'isolement ; Inviter autour du thème artistique et culturel ; Charte de l’intergénération
Exemple d’action : Echange et découverte autour de l’équilibre

L'association Siel bleu regroupe des professionnels du sport qui interviennent dans différents foyers logements et maisons de retraite du département. Ils proposent des séances de gymnastique adaptée selon le degré d'autonomie et les capacités physiques du public.

Dans le cadre de la démarche Mix'âges, un cycle de séances sur le thème de l'Equilibre a été mis sur pied. Certains établissements pour personnes âgées étant partenaires avec des écoles, des séances ont été proposées à un public d'enfants et de personnes âgées favorisant ainsi l'échange intergénérationnel. Les exercices sur l'équilibre ont permis un travail d'éveil corporel pour les enfants et un travail de prévention des chutes pour les retraités. Les séances s'articulaient autour de la proprioception, l'approche du sol, le maintien des capacités musculaires, le développement du schéma moteur et corporel. L'objectif était également de travailler sur le rythme des uns et des autres. L'ensemble de ces actions a permis de sensibiliser le public à la pratique d'une activité physique et sportive afin de leur faire prendre conscience que le sport à tout âge est possible.


Centre de santé communautaire Jean Bruder de Cherbourg Octeville

Anne-Marie Bacher, responsable du centre de santé communautaire Jean Bruder

1 rue du Léon- 50 130 Cherbourg Octeville

Tél ; 02 33 10 12 00 – Fax : 02 33 10 12 04
Cindy Quinquenel, agent de développement en santé au CORES Basse Normandie

1 place de l’Europe – 14200 Hérouville Saint Clair

Tél : 02 31 43 83 61 – Fax : 02 31 43 83 47

E-mail : cores.bn@wanadoo.fr


Le Centre de santé communautaire a été créé grâce à la volonté de la Ville de Cherbourg Octeville et du CORES (Comité régional d’éducation pour la santé) de Basse Normandie. A la suite d’une analyse des besoins de santé confiée au CORES, la ville a missionné celui-ci et a trouvé le financement pour mettre en œuvre le Centre. Celui-ci fonctionne depuis 1999.
Les principaux besoins de santé exprimés par la population portent sur :

  • l’estime de soi,

  • la façon de vivre ensemble dans la cité,

  • l’alimentation,

  • la santé des enfants et l’exercice de la parentalité.


Les objectifs du Centre sont :

  • organiser l’accueil et l’écoute des habitants, notamment en créant un cadre accueillant pour les différentes générations du quartier et en favorisant les rencontres et la convivialité ;

  • développer, accompagner et valoriser des actions collectives (faciliter le lien social dans le quartier et en particulier entre générations différentes) ;

  • construire des liens avec les structures existantes dans le quartier ;

  • mettre à disposition du public une documentation sur les différents thèmes de santé.


L’équipe impulse une dynamique avec les habitants pour contribuer à la qualité de vie dans les quartiers. Des évènements publics tels que Immeubles en Fête ou la Fête des familles sont autant d’occasions de tisser des liens intergénérationnels sur la base de la convivialité, de jeux partagés ou de découvertes communes. Quelques initiatives ont permis d’associer les personnes âgées à cette dynamique, en particulier les résidents d’une maison de retraite à l’occasion d’un après-midi qui clôturait un travail avec les enfants et leurs parents. Ce travail portait sur la familiarisation alimentaire grâce au plaisir sensoriel. Il visait à favoriser la santé grâce à la diversité alimentaire. Le fonctionnement collectif allie souvent l’échange à une activité partagée. Par exemple, un atelier cuisine, en alternance avec des temps de discussion, permet aux participants (mères de famille, enfants, grand-mères) d’utiliser les ressources de chacun et l’échange de savoir-faire et de savoir-être pour dépasser les difficultés et s’enrichir du regard de l’autre génération.
Les résultats qualitatifs de l’activité du Centre sont :

  • les déplacements d’attitude en terme de choix de santé,

  • l’organisation collective consécutive au fonctionnement du groupe,

  • le rôle actif des habitants dans la réflexion,

  • le rôle actif dans le fonctionnement du groupe lui-même.

Programmes de santé communautaire intergénérationnels

Centre de santé communautaire de Sudbury (CSCS)
Site : http://www.cscsudbury.on.ca/


Le Centre de santé communautaire de Sudbury (CSCS) propose des programmes communautaires qui visent l'intégration des différents groupes d'âges à travailler ensemble pour améliorer la santé individuelle ainsi que collective. Quelques exemples :

- Apprendre à lire la musique : Ce cours présente aux participants "comment lire la musique". Cette activités encourage le partage culturel et intergénérationnel et offre l'occasion de socialiser et demeurer actif et positif. Ce cours favorise également l'expression de soi, l'agilité digitale, et la détente. En termes de bien-être, ce service permet d'augmenter et de maintenir le niveau de santé mentale, émotionnelle et sociale.

- Danse en ligne sociale et country : Les personnes qui participent à cette activité apprennent les pas de base de diverses danses en ligne, telles que la Cha-Cha, le Tango, le Tumba, la Sumba et le Jive. Tout en encourageant le partage culturel et intergénérationnel, ce cours offre une occasion de faire l'exercice physique, de socialiser, de se détendre et de demeurer actif et positif.

- Jeux de crib : Les membres de ce club se réunissent régulièrement pour jouer au crib. Ces rencontres permettent de briser la solitude et de faire des échanges et offrent des occasions de socialiser et de demeurer actif et positif. Cette activité encourage aussi le réseautage, le partage culturel et le partage intergénérationnel.

- Jeux de poches : Les participants se réunissent pour jouer des jeux organisés de poches. Cette activité encourage le partage culturel et intergénérationnel et permet d'augmenter et de maintenir le niveau de bien-être physique, mental, émotionnel et social.





Projet de prévention primaire de l’obésité de l’enfant

Dr Nathalie LESPLINGARD,Directrice adjointe CORES de Basse Normandie

Cindy QUINQUENNEL, agent de développement en santé au CORES Basse Normandie

1 place de l’Europe – 14200 Hérouville Saint Clair

Tél : 02 31 43 83 61 – Fax : 02 31 43 83 47

E-mail : cores.bn@wanadoo.fr



Le projet s’appuie sur un groupe scolaire de Ouistrham (maternelle et primaire) et une école primaire d’un quartier de Caen. Il a débuté en 2002 et se poursuit en 2006.
Différentes activités sont proposées aux enfants, en fonction de leurs besoins et de leur âge (éveil sensoriel, travail sur l’équilibre alimentaire…).Le projet concerne aussi les parents qui ont pu participer, par exemple, à de moments d’échanges autour de la vie quotidienne de la famille et à des ateliers cuisine. Les journées portes ouvertes des restaurants scolaires primaire et maternelle de Ouistreham permettent des échanges autour de l’alimentation de l’enfant et la rencontre entre tous les acteurs du projet : enfants, parents, enseignants, municipalité….D’autres acteurs sont associés sur différents aspects du projet comme par exemple pour la commission de restauration scolaire de Ouistreham avec, entre autres, la municipalité, l’équipe de restauration scolaire, un représentant des parents d’élèves, les directeurs d’école, la responsable du personnel ATSEM, le CORES…. Le public bénéficiaire de ce projet est donc très large.
En terme de résultats, on constate que la municipalité et les écoles sont fortement mobilisées autour de ce projet. Les acteurs s’approprient progressivement la démarche participative autour de l’alimentation et la santé. Les parents s’impliquent, surtout lors des groupes d’échanges autour de l’alimentation et lors des journées portes ouvertes, en particulier à Ouistreham.


La nutrition, l’hygiène et la santé


Intergénération et fraternité : Recueil d’actions 2004 : http://www.personnes-agees.gouv.fr/dossiers/intergenerations/recueil_actions.pdf
Dominique Eyraud,

04 71 04 80 80,

mr.vertbocage@wanadoo.fr

À Brives-Charensac (Haute-Loire), le foyer Vert-Bocage et l’école maternelle publique de Brives-Charensac ont chaque semaine rendez-vous dans le cadre d’un atelier sur le thème : nutrition, hygiène et santé. En

place depuis deux rentrées scolaires, l’atelier s’inscrit par ailleurs dans le projet national “nutrition-santé” et bénéficie d’un partenariat avec la Caisse primaire d’assurance maladie et la municipalité de Brives-Charensac.
Cette séance de cuisine et de découverte des aliments a lieu une fois par semaine le jeudi en début d’après-midi, dans les locaux du foyer. Elle réunit une quinzaine d’enfants de 3 à 4 ans, les résidents qui le souhaitent, des professeurs des écoles, l’animatrice de l’établissement parfois aidée d’une cuisinière, des parents bénévoles ou des aides maternelles, et une diététicienne de l’hôpital Émile Roux qui supervise l’ensemble.
Au-delà de l’apprentissage du “mieux manger”, il a pour objectif de changer le regard porté sur la vieillesse. Les très jeunes enfants sont souvent les vecteurs de cette transformation par les récits qu’ils font de leur journée. N’ayant pas les appréhensions des adultes face aux effets du vieillissement, ils abordent la personne âgée de manière simple et spontanée, en particulier lorsque celle-ci est dépendante.
Les personnes âgées sortent également vivifiées de ces échanges. Celles qui ne participent pas à l’atelier regardent le groupe déambuler dans la maison en souriant. Des enfants assez turbulents

se calment à leur contact; des résidents souvent à l’écart sont présents pour déguster avec eux des madeleines à la mode Vert-Bocage. Telle est la recette choisie par le foyer et l’école maternelle qui travaillent maintenant sur un projet de ludothèque.

  1   2   3   4

similaire:

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconDescriptif carnets de liaison

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconCalendrier 2016- 2017 et descriptif des stages

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconRésumé Le soleil est la source de

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconLe portrait est la description physique et/ou psychologique (morale)...

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconLe texte descriptif
«Est-ce que je suis un objet?» – son ami répond : «Non tu n’es pas un objet.»

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconLe titre
«personnages» avec deux oreilles (ce ne sont pas de vrais personnages, on est déjà dans le domaine de l’imaginaire), ils ouvrent...

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconChapitre 1 : trouble de la présentation et du contact

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconContact Presse Salon Parfums & Arômes

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconPrise de contact. Pont du Gard. Un événement lumineux

Titre Contact et/ou Source Descriptif iconLes territoires : une nouvelle source d'impulsion pour le développement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com