1 – Préambule








télécharger 1.34 Mb.
titre1 – Préambule
page3/18
date de publication16.04.2017
taille1.34 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   18

2.3 Démarche Qualité

Appui méthodologique en éducation pour la santé


L’Agence s’implique dans la professionnalisation des acteurs en lien avec le Pôle Régional de Compétences en Education Pour la Santé (PRC-EPS) vers lequel elle orientera certains porteurs pour un appui méthodologique ou une formation (cf. annexe 4). Elle entend aussi développer le partage d’expériences sur certaines thématiques – par exemple sur le dépistage organisé des cancers ou la prévention du VIH.


2.4 Déclinaisons territoriales des actions



L’Agence souhaite que chacune des actions soutenues dans le cadre de la prévention et de promotion de la santé réponde à un besoin territorial infra-départemental clairement identifié. Cette échelle d’intervention est en effet jugée la plus pertinente pour lutter contre les inégalités de santé.


  • Le Contrat Local de Santé (CLS) est un outil majeur de construction de la transversalité avec les collectivités territoriales et de mise en cohérence des actions portées par les différents acteurs de santé opérant sur les secteurs de la prévention, de l’organisation des soins et du secteur médico-social. Ainsi, les actions portées par les communes et les associations sur les territoires devant faire l’objet d’un CLS seront prioritaires.




  • La méthode de hiérarchisation des priorités territoriales s’appuie sur l’utilisation de l’indicateur IDH (Indice de Développement Humain) développé par l’Organisation des Nations Unies en 1990. Cet indicateur prend en compte trois dimensions : celles de la santé, de l’éducation et du niveau de vie. Il se présente comme un nombre sans unité compris entre 0 (développement humain nul) et 1 (développement humain maximal). Si L'IDH permet d’établir une comparaison entre pays très disparates, il est en revanche peu approprié pour des échelles géographiques plus fines.




  • Un indicateur mieux adapté à la région Ile-de-France, l’IDH-2 a donc été instauré. Cet indicateur s’apprécie au niveau communal : les communes présentant un indicateur IDH2 inférieur à 0,52 sont considérées comme prioritaires, et peuvent donc faire l’objet d’un effort spécifique en termes d’allocations de ressources (voir annexe 2).




  • Cependant, ce niveau n’étant pas toujours le plus adapté au ciblage des actions de prévention, il est possible de prioriser un quartier, une commune ou une communauté de communes.

  • cet indicateur peut lisser des situations infra-communales très disparates, c’est pourquoi au sein d’une commune ayant un indice IDH2 supérieur à 0,52 il est possible de cibler un quartier en difficulté, ainsi que des zones ZEP-REP, CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale) ou concernées par un programme de Réussite Éducative

  • pour certaines populations ou thématiques, il est difficile de définir une zone géographique précise (femmes enceintes précaires, jeunes en difficulté, migrants, prostitués, détenus ou sortants de prison, etc.). Il s’agira alors de préciser des lieux d’actions (structures, services, espaces de vie etc.) où ces populations pourront être rencontrées.



3 – Le cadre général de la programmation en 2013


L’ARS d’Ile-de-France (siège et délégations territoriales présentes dans chacun des départements de la région) est l’interlocutrice privilégiée des porteurs de santé publique franciliens dès lors que ceux-ci souhaitent mettre en œuvre un projet nécessitant un soutien, notamment financier, dans le domaine de la prévention et promotion de la santé.

Sont concernés :

  • Les associations

  • Les collectivités territoriales

  • Les gestionnaires de structures pérennes telles que:

  • structures de gestion des dépistages organisés des cancers du sein et colorectal,

  • centres de lutte anti tuberculeuse,

  • consultations de dépistage anonyme et gratuit,

  • centres de dépistage et de diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles,

  • centres de vaccination



  • Les structures « supports » telles que le Pôle Régional de Compétences en Education Pour la Santé (PRC-EPS) et les pôles ressources en politique de la ville.



1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   18

similaire:

1 – Préambule iconPartie I préambule théorique et méthodologique

1 – Préambule iconPréambule : Le règlement intérieur du saad a pour objet de déterminer...

1 – Préambule iconPreambule le gip-fcip de l’académie de Créteil est identifié comme pouvoir adjudicateur
«Persévérance scolaire 0 : le numérique au service de la réussite» se décline en 3 actions

1 – Préambule iconI préambule permettant aux candidats d’appréhender le contexte
...

1 – Préambule iconPréambule: l’héritage de la philosophie antique dans le vocabulaire quotidien
«Qui tient de l'insensibilité et de la fermeté des stoïciens». De nos jours, on entend par stoïcisme une attitude caractérisée par...

1 – Préambule iconPréambule
Je conçois l’éducation des adultes en termes de nouvelle technique d’apprentissage…un processus mettant l’adulte en mesure de prendre...

1 – Préambule iconPreambule
«Generic Top Level Domain (gtld), nationaux «Country Code Top Level Domain» (cctld) et sponsorisés «Sponsored Top Level Domain (stld),...

1 – Préambule iconAssurer l’égalité d’accès à l’éducation
«Charte Internationale des Droits de l’Homme», la «Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples» et les «Conventions relatives...

1 – Préambule iconProgramme 4 Formulaire de Reconnaissance et de Consentement programme...
«Code» en juin 2004. L’étude internationale du Code par tous les signataires a été suivie de la validation du nouveau Code mondial...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com