Utilité sociale, éthique et déontologie








télécharger 109.3 Kb.
titreUtilité sociale, éthique et déontologie
page1/2
date de publication16.04.2017
taille109.3 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2

DHOS /CG conseil

V 7 bis après réunion du 20 mars 2008


Diplôme d’Etat de

Masseur-kinésithérapeute
Référentiel d’activités

La kinésithérapie1 est un art, une science clinique et une méthode thérapeutique pratiquée manuellement ou à l’aide d’instruments dont l’objet est à la fois la prévention, le dépistage, la conservation, le rétablissement, l’optimisation ou la suppléance des différents niveaux de la fonction motrice depuis la conception du geste jusqu’à son exécution ou des autres fonctions nécessaires à son bon fonctionnement.
Le métier de kinésithérapeute, est centr sur le mouvement et l'activité humaine, qui vise la réadaptation et la réhabilitation de la personne avec pour finalité sa réinsertion psychosociale et / ou professionnelle.
Formulation à revoir.
Utilité sociale, éthique et déontologie :

Les interventions de kinésithérapie s’inscrivent dans les politiques de santé, elles participent aux actions de santé publique.
Tenant compte de l’activité des autres professions de santé, la kinésithérapie met au cœur de sa une pratique le patient et vise à le rendre coauteur dans la gestion de ses capacités fonctionnelles, de son autonomie et de sa santé.
La kinésithérapie est exercée par des professionnels diplômés qui s’engagent :

  • à respecter les règles déontologiques et les pratiques éthiques des professions de santé,

  • à acquérir et développer les compétences professionnelles nécessaires à la réalisation des activités de prévention, d’éducation et de soins reconnues efficientes par l’état de la science.

  • à participer à une démarche continue d’évaluation et de validation des connaissances et pratiques professionnelles


Champ d’activité :

La kinésithérapie identifie et évalue les potentiels et les capacités d'activité et de mouvement, en tenant compte des caractéristiques de chaque individu.

La kinésithérapie propose, en toute autonomie et en pleine responsabilité, en lien avec les autres professions de santé, un ensemble d’actions auprès des personnes pour préserver, développer retrouver et suppléer les capacités fonctionnelles et le mouvement à tous les âges de la vie, lorsqu’ils sont perturbés par les traumatismes, la maladie et le vieillissement, l’ignorance ou la négligence.

La kinésithérapie optimise le fonctionnement de l’individu, pour ce qui concerne le mouvement, au niveau de ses structures et fonctions, de son activité et de sa participation à la société ; la kinésithérapie vise à réduire les déficiences, les limitations d’activités et les restrictions de participation à la société du patient de façon à minimiser son handicap et le rendre acteur de la gestion de sa santé et de son autonomie.
Contexte d’intervention :

La kinésithérapie place le fonctionnement et le mouvement humains au cœur du concept de santé. Pour ce faire, elle porte son action thérapeutique sur 3 catégories de mouvements :

  • les mouvements externes produit par le corps humain : sa gestuelle;

  • les mouvements animant l'intérieur du corps : l'ensemble des systèmes circulants assurant les fonctions vitales;

  • les mouvements de la pensée, processus aboutissant à l'élaboration, l'organisation et l’intégration de ces manifestations externes et internes.


La kinésithérapie s'appuie sur une démarche d'évaluation posant un diagnostic portant sur ces trois niveaux et débouchant sur une vision fonctionnelle du patient dans son environnement. La kinésithérapie optimise le fonctionnement de l’individu, pour ce qui concerne son niveau de participation à la société de façon à minimiser son handicap et le rendre acteur de la gestion de sa santé et de son autonomie. La kinésithérapie tient compte des caractéristiques biologiques, psychologiques, sociales, culturelles et environnementales de chaque patient.
Dans ses activités de rééducation, réadaptation, réinsertion, réhabilitation, entretien et prévention, les activités en masso-kinésithérapie mobilisent des compétences génériques et spécifiques. Elles utilisent des méta-activités (car permanentes et indissociables de la décision et de l’action) qui sont : évaluation, éducation.

Code de la santé publique

« La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale »…

« Lorsqu'ils agissent dans un but thérapeutique, les masseurs-kinésithérapeutes pratiquent leur art sur ordonnance médicale et peuvent prescrire, sauf indication contraire du médecin, les dispositifs médicaux nécessaires à l'exercice de leur profession. » Article L 4321 du CSP
« La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l'altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu'elles sont altérées, de les rétablir ou d'y suppléer. Ils sont adaptés à l'évolution des sciences et des techniques. » Article R 4321-1 du CSP
« Dans l'exercice de son activité, le masseur-kinésithérapeute tient compte des caractéristiques psychologiques, sociales, économiques et culturelles de la personnalité de chaque patient, à tous les âges de la vie. Le masseur-kinésithérapeute communique au médecin toute information en sa possession susceptible de lui être utile pour l'établissement du diagnostic médical ou l'adaptation du traitement en fonction de l'état de santé de la personne et de son évolution.

Dans le cadre de la prescription médicale, il établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de soins, ainsi que le choix des actes et des techniques qui lui paraissent les plus appropriés.

Ce bilan est adressé au médecin prescripteur et, à l'issue de la dernière séance, complété par une fiche retraçant l'évolution du traitement kinésithérapique, également adressée au médecin prescripteur. » Article R 4321-2 du CSP
« La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale »…

« Lorsqu'ils agissent dans un but thérapeutique, les masseurs-kinésithérapeutes pratiquent leur art sur ordonnance médicale et peuvent prescrire, sauf indication contraire du médecin, les dispositifs médicaux nécessaires à l'exercice de leur profession. » Article L 4321 du CSP
« La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l'altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu'elles sont altérées, de les rétablir ou d'y suppléer. Ils sont adaptés à l'évolution des sciences et des techniques. » Article R 4321-1 du CSP
« Dans l'exercice de son activité, le masseur-kinésithérapeute tient compte des caractéristiques psychologiques, sociales, économiques et culturelles de la personnalité de chaque patient, à tous les âges de la vie. Le masseur-kinésithérapeute communique au médecin toute information en sa possession susceptible de lui être utile pour l'établissement du diagnostic médical ou l'adaptation du traitement en fonction de l'état de santé de la personne et de son évolution.

Dans le cadre de la prescription médicale, il établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de soins, ainsi que le choix des actes et des techniques qui lui paraissent les plus appropriés.

Ce bilan est adressé au médecin prescripteur et, à l'issue de la dernière séance, complété par une fiche retraçant l'évolution du traitement kinésithérapique, également adressée au médecin prescripteur. » Article R 4321-2 du CSP

Définition du métier
Proposer et réaliser des actes de kinésithérapie, à partir d’une prescription médicale et de l’évaluation de la situation dans le cadre d’un plan de soins intégré, coordonné et réajusté. Ces actes concourent à la prévention au dépistage, au diagnostic, au traitement, à la promotion de la santé et à la recherche. Il réalise des activités de conseil en ergonomie et kinésithérapie, et peut être amené à gérer un cabinet.
Proposer une rédaction qui montre qu’une partie de l’activité n’est pas sur prescription.

Activités 

1 – Examen, recueil de données, d’informations et diagnostic nécessaire à l’intervention du kinésithérapeute
2 - Interventions et soins en kinésithérapie
3 - Conseil, éducation, prévention et dépistage en kinésithérapie et en santé publique
4 – Organisation et coordination des activités de santé
5 - Gestion des ressources
6 – Formation et veille professionnelle
7 - Etudes et recherches dans les domaines en lien avec la kinésithérapie, la rééducation, réadaptation et réhabilitation 
8 - Formation et information des professionnels et des futurs professionnels


Activités détaillées 2
1 – Examen, recueil de données, d’informations et diagnostic nécessaire à l’intervention du kinésithérapeute


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Consultation de données concernant le contexte de l’intervention

  • Prise de connaissance de la prescription ou de la demande (médicale, entreprise, conseil, patient, groupe) et de la spécificité des informations liées au terrain de l’intervention (dossier médical, administratif, examens complémentaires, personnels soignant médical et paramédical, organigramme…)

  • Lecture de données reliées au contexte ou à la situation (documents, publications, sources, législation…)


Observation de l’état d’une personne ou d’un groupe

  • Observation de la fonction motrice spontanée du patient ou des personnes (salle d’attente, lieu de travail…)

  • Observation de l’attitude générale (maintien, position, station, expression, tenue...)

  • Observation de la mobilité fonctionnelle (déambulation, , transferts, déshabillage …)

  • Interaction corps/environnement


Interrogatoire d’une personne, d’un groupe et de l’entourage

  • Recueil de données concernant la personne ou le groupe : attentes, manière de percevoir l’intervention du kinésithérapeute, l’environnement social, professionnel et familial, les ressources, les projets

  • Ressenti douloureux (intensité, fréquence, localisation…)

  • Recueil des peurs et des croyances concernant la raison de l’intervention du kinésithérapeute

  • Facultés cognitives et langagière (mémoire, verbalisation, …)

  • Impossibilités motrices éprouvées et/ou relatées (incapacités, situations de désavantage, ….)

  • Possibilités motrices souhaitées (activités physiques, mode de vie, prospective en entreprise, ….)


Examen de situation

Quelles activités ?
Examen clinique :

  • Exploration des tissus, des rapports des volumes corporels (visuelle, palpatoire)

  • Examen des différentes fonctions :

    • de la fluidité articulaire de la fonction articulaire (fluidité, bruits, ressaut, raideur, blocage, crépitation, tactilité,….)

    • de la fonction musculaire

    • de la posture et de l’équilibre des équilibres/déséquilibres musculaires (compensations, ré équilibration des appuis, proprioceptivité, équilibres/déséquilibres musculaires ….)

    • de la fonction motrice de l’exécution réflexe ( mouvement réflexe, automatique, intentionnelle , initiation du mouvement , coordination, complexité..)

    • des fonctions sensorielles et douleur

    • des fonctions cognitives et mentales

    • des fonctions cardio vasculaires et respiratoires

    • autres fonctions organiques

    • du niveau d’adaptation de la fonction examinée aux contraintes physiques exercées (ex1 musculaire : pesanteur, résistance, amplitude, répétition, …ex 2 : cardiovasculaire )


Réalisation des mesures

  • Préparation du matériel, des conditions de recueil (consentement si vidéo-photos))

  • Installation, explication, sollicitation du patient

  • Réalisation de la mesure en utilisant : sa perception corporelle (travers de doigt.), des instruments (système d’analyse de marche, de posture, d’amplitude, de force, …), des échelles d’évaluation (de la douleur, de la dépendance, de la qualité de vie…)

  • Transcription des données dans le dossier du patient


Réalisation du diagnostic kinésithérapique

  • Rédaction des conclusions issues de l’analyse des données

  • Formalisation du projet d’intervention




  • Types de situations significatives


Prises en charge individuelles, à domicile, en établissement de santé, en milieu scolaire, auprès de populations à risque, ou de personnes asymptomatiques

Prises en charge de groupes

Dépistage


  • Résultats attendus


Fiabilité des données observées et mesurées

Pertinence et précision des éléments observés et relevés

Justesse dans l’identification des risques

Pertinence du projet d’intervention


  • Méthodes, outils, ressources utilisés

Outils de la mesure (objective, subjective, score,..)

    • corps du praticien (travers de doigt..)

    • instruments (appareil photos-vidéos, goniomètre, ergomètre, dynamomètre, appareils d’isocinétisme…)

    • échelles, scores

Démarches élaborées d’observation ou d’entretiens

Echelles d’évaluation de la douleur, de la dépendance, de la qualité de vie, ...

Supports de transcription des informations (papiers, LGC, …)

Supports d’archivage d’information


2 – Interventions et soins en kinésithérapie


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Préparation de l’intervention

  • Prise de connaissance de la prescription (activités thérapeutiques) ou de la commande (activités hors champ thérapeutiques)

  • Installation du patient, du groupe et du kinésithérapeute, ajustement aux conditions de l’intervention (mise en place du matériel, d’appareils…)

  • Explication orale, et/ou tactile et/ou instrumentale sur la nature de l’intervention (consignes, sens du mouvement, dessin…)

  • Organisation des conditions nécessaires au déroulement de la séance de kinésithérapie

  • Réalisation d’un programme d’exercices que le sujet, le groupe, doit effectuer entre les séances (par lui-même ou avec l’aide de l’entourage)


Mise en œuvre de la prescription médicale

- Conduite d’exercices utilisant des techniques passives :

    • application de force corporelle (mobilisation passive, posture, manipulation, stretching…)

    • application de forces physiques produits par instruments (physiothérapie=ondes courants, thermothérapie, cryothérapie. arthro-moteurs, montages poulies, mécanothérapie.)

    • sollicitation/détournement de l’attention du patient

- Conduite d’exercices utilisant des techniques actives imposant un seuil de participation motrice du patient 

    • application de résistances corporelles

    • surveillance de l’utilisation du matériel (tension élastique…°)

    • commande du mouvement

    • programme de réentrainement et/ou protocole 

- Conduite d’exercices utilisant un milieu ou des appareils particuliers (balnéothérapie, parcours de marche, isocinétisme, bicyclette ergométrique..)
Construction de situation d’apprentissage moteur et gestuel

- Conduite du mouvement aidé

    • stimulation verbale et perceptive de la coopération du patient :

    • utilisation des appareils facilitateurs (rétrocontrôle, électrostimulation…)

    • association de techniques (proprioceptives, neuro-facilitation, inhibition de spasticité, stimulation sensorielle …)

- Conduite de la progression de l’apprentissage (imitation, reproduction, adaptation aux imprévus…)

- Réalisation et surveillance de contentions et appareils temporaires et de posture (attelles,…)
Clôture de l’intervention

  • Enoncé et transcription des acquis,

  • Préparation et vérification de l’intervention de l’entourage dans la prise en charge rééducative. (prise d’aérosols, pose d’attelles ou de contentions, éducation à la manutention…)

  • Coordination interdisciplinaire des interventions, des différentes modalités de prise en charge. (réunions de service, coordination des soins à domicile)

  • Préconisation :

    • nombre et le rythme des séances

    • programme et auto-rééducation

    • aides techniques dont les aides techniques à la marche (cannes béquilles, fauteuils roulants..)

  • Prescription :

    • dispositifs médicaux (appareils, aides techniques, fauteuils…)


Conduite d’intervention à visée esthétique et de mise en forme

  • Réalisation d’acte de santé à visée esthétique (cellulalgie, surcharge pondérale, amincissement) manuel ou instrumental avec ou sans produit pharmaceutique (appareil de massage, de physiothérapie.)

  • Activités de surveillance diététique

  • Activités d’entretien corporel (gymnastique d’entretien, maintien…)

  • Réalisation des techniques de mobilisations, lever de tensions et de blocages fonctionnels


Conduite d’intervention visant le soulagement et la souffrance physique et psychologique

  • Massage corporel à visée d’apaisement et d’accompagnement


Conduite d’intervention à visée sportive

  • Activités de récupération physique (manuelle ou instrumentale)

  • Suivi de sportifs ou d’équipes 

  • Activités d’entraînement, du suivi des sportifs et amélioration des performances


Conduite d’intervention à visée d’activité physique adaptée

  • Activités physiques et sportives adaptées (handicap, aux pathologies chronique et évolutives)

  • Expérimentation dans le domaine des activités physiques adaptées


Conduite d’intervention à visée professionnelle

  • Suivi d’un groupe de professionnels


Intervention à visée de soins de bien être et de confort

  • activités liées au confort et au bien-être corporel

    • Le sommeil

    • La mobilisation

    • La relaxation musculaire

    • La douleur

    • « Détente globale (physique et mentale) par le biais de soins corporels »

  • activités liées au confort et au bien-être de l’esprit

    • La conscience et l’état d’éveil

    • La souffrance


Intervention à visée de maintien de la qualité de vie et adaptation aux situations

  • Conduire des entraînements

    • en endurance

    • en force

    • à la coordination

  • activités occupationnelles


Confection, pose, adaptation d’orthèses, bandages, contentions

  • Prise de mesure et confection de bandages, d’orthèses et vêtements compressifs

  • Activités d’adaptation, de réparation et de maintenance d’orthèse


Réalisation et pose de moulages, plâtres, attelles

  • Prises de mesures

  • Réalisation d'un moulage en plâtre de membre

  • Réalisation d'un corset ou d'un moulage en plâtre du tronc

  • Application et adaptation de l'appareil


  • Types de situations significatives


En situation thérapeutique :

  • Toutes les populations (nouveau né au grand senior)

  • Tous les champs médicaux (rééducation, de réadaptation et de réhabilitation)

  • Toutes les situations (urgence, aiguë, chronique, douleur…)

  • Suite à une ordonnance médicale

  • Quelque soit le lieu et le mode d’exercice


Hors champ thérapeutique

  • Dans le cadre d’une démarche professionnelle

  • Hors contexte « médical » (suivi de sportifs, …)

  • Quelque soit le lieu d’exercice

  • Quelque soit le commanditaire (individu, entreprise, association, services sociaux, services municipaux…)

  • Suivi de sportifs

  • Mise en place et suivi de programmes d’activités physiques adaptées

  • Mise en place et suivi de programmes de ré entraînement à l’effort

  • Suivi de professionnels ou de groupes professionnels, de l’amélioration de la qualité des gestes professionnels

  • Analyse d’une activité

  • ergonomie

  • Maintien au domicile de personnes dépendantes

  • Prise en charge du stress

  • Esthétique




  • Résultats attendus



3 - Conseil, éducation, prévention et dépistage en kinésithérapie et en santé publique


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Entretien avec la personne et son entourage

  • Entretien initial et suivi de la personne physique et/ ou morale, de sa famille, de son entourage et éventuellement de l’équipe thérapeutique

A retravailler
Information et conseil en direction d’une personne ou d’un groupe de personnes

  • Information et/ou sensibilisation sur la prévention kinésithérapique des problématiques de santé

  • Vérification de la compréhension des informations

  • Recueil du consentement aux soins, à l’éducation et la prévention

  • Conseil en kinésithérapie à destination de la personne ou du groupe et de son entourage en fonction des périodes de la vie (famille, amis, personnes ressources dans l’environnement, milieu scolaire, travail, loisirs…)

  • Conseil sur le mode de vie et les activités physiques en rapport avec les capacités et les potentialités de la personne ou du groupe)

  • Conseil pour le choix des aides techniques dont les aides techniques à la marche


Conseils en direction des structures, des institutions, des entreprises

  • Conseil et expertise auprès des institutions, entreprise ou autres structures : adaptation personnalisé du poste de travail,

  • Conseils dans les stratégies d'aménagement des aires de mobilité, de la salle de bain, des toilettes; de l'agencement pour la préparation des repas et l'adaptation des éclairages…

  • Propositions d’amélioration pour faciliter les actes de la vie quotidienne et diminuer le risque de chute.

  • Conseil d’amélioration des environnements pour faciliter les actes de la vie quotidienne et diminuer le risque de chute. du choix des aides techniques dont les aides techniques à la marche

  • Interventions dans des institutions ou des groupes professionnels

  • Présentation dans des entreprises ou instances des indicateurs de qualité en kinésithérapie

  • Intervention sur le rôle du mouvement dans la santé


Conseil à visée ergonomique

  • Repérage des gestes et postes de travail

  • Proposition d’adaptation des postes de travail


Conseils et éducation en prévention primaire

  • Information et conseils en direction de l’enfant, l’adulte, la personne âgée en individuel ou en groupe

  • Dépistage de troubles fonctionnels (musculo-squelettique, équilibre, respiration, dus au stress…) et des facteurs de risque en santé mettre dans le référentiel de compétences

  • Activités gymniques adaptées à l’individu (morphotype, prédominances fonctionnelles, activités habituelles…)


Conseils et éducation en prévention secondaire

  • Propositions d’adaptation environnementale pour un retour à l’activité (travail, loisir, sport…) le maintien et ou le retour à domicile, aux loisirs et aux sports

  • Analyse et propositions d’adaptation du geste professionnel en situation d’activité


Conseils et éducation en prévention tertiaire

  • Education à la compliance et à la bonne gestion des aides techniques thérapeutiques (oxygénothérapie, matériel de déambulation, …)

  • Réalisation d’actions visant à l’éducation thérapeutique personnalisée


Evaluation du travail réalisé par le patient

  • Explication, démonstration, du travail prescrit

  • Contrôle et suivi du travail prescrit pendant que le patient l’effectue

  • Vérification que le programme prescrit a été exécuté, dans quelles conditions



  • Types de situations significatives




  • Situations de confort et bien-être ou maintien de l’état de bonne santé

  • Situations d’apprentissage de l’autonomie de la personne quel que soit son âge et/ou son handicap

  • Situations de dépistage en kinésithérapie



  • Résultats attendus

  • Compréhension de la maladie et/ou de la problématique des soins par la personne ou le groupe

  • Appropriation des informations par la personne, lui permettant de faire des choix éclairés sur sa santé

  • Expression de la personne et de son entourage acceptée par les soignants

  • Vérification de l’expression d’une qualité de vie par la personne malgré la pathologie ou le handicap

  • Diminution des complications, des ré hospitalisations

  • Atténuation de la crainte ou de l’inquiétude liée aux soins


4 – Organisation et coordination des activités de santé


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Planification des activités et des soins

  • Formalisation et rédaction d’un programme personnalisé d’activités de kinésithérapie

  • Rédaction d’un cahier des charges notamment dans le cadre d’une commande institutionnelle

  • Prescription d’un programme d’exercices que le sujet, le groupe, doit effectuer entre les séances (par lui-même ou avec l’aide de l’entourage)

  • Planification des activités pour une personne ou un groupe de personnes pris en charge

  • Planification et organisation de consultations : dossier, traçabilité

  • Organisation des rendez-vous, des plannings

  • Utilisation des logiciels de gestion spécifiques


Prescription de dispositifs médicaux

Etablissement d’une ordonnance kinésithérapique dans le cadre de l’arrêté du 09 janvier 2006 fixant la liste des dispositifs médicaux que les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés à prescrire.
Enregistrement et transmission des données concernant le patient

  • Rédaction des documents : prescription, dossier…(nombre de séance, nomenclature, …)

  • Rédaction de la fiche patient / fiche client, du diagnostic de kinésithérapie, des fiches de kinésithérapie…

  • Enregistrement de données cliniques et administratives

  • Rédaction et envoi d’un compte rendu dans le cadre d’une prise en charge par ordonnance médicale et dans le cas d’une commande institutionnelle

  • Enregistrement d’information sur logiciels informatiques dédiés

  • Transmission d’informations orales et écrites aux médecins et aux professionnels de la santé pour un suivi de la prise en charge

  • Transmission orale d’informations à la famille, aux proches de la personne soignée, à la personne de confiance ou aux aides à domicile

  • Transmission des dossiers adéquats aux différentes caisses pour remboursement des prestations


Gestion de documents et de formulaires

  • Ecriture des documents de liaison avec les partenaires ou les caisses

  • Saisie de données informatiques sur les logiciels dédiés

  • Transcription des informations sur le dossier ou la fiche/patient

  • Mise à jour des fiches patients

  • Tenue du dossier

  • Classement du dossier patient/client


Interventions en réunion institutionnelle

  • Interventions lors de réunions de travail ou institutionnelles

  • Préparation de synthèses cliniques

  • Intervention en réunion de synthèse ou de transmission entre équipes de soins


Coordination des activités et suivi des parcours de soins

  • Coordination de ses activités avec les partenaires en santé

  • Coordination des activités et des prises en charge entre les différents lieux sanitaires, sociaux, et médico-sociaux, le domicile, la maison de repos, les réseaux de soins ou de santé....

  • Echanges d’information avec les partenaires du soin et de la santé




Suivi et traçabilité d’opérations visant à la qualité et la sécurité

  • Enregistrement de données spécifiques à la gestion des risques et aux procédures de vigilances sanitaires (matério-vigilance…)

  • Enregistrement et vérification des données de traçabilité spécifiques à certaines activités


Réalisation d’outils d’organisation des activités de soins


  • Types de situations significatives


  • Résultats attendus



5- Gestion des ressources


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Gestion des ressources humaines de la structure

  • Gestion du personnel participant à l’activité : administratif, d’entretien, soignant,

  • Gestion de la collaboration entre les différents acteurs / gestion du temps de concertation avec les autres professionnels

  • Gestion des activités des associations ? (sociétés savantes, syndicats, …)

  • Animation et gestion de réseaux


Gestion comptable de la structure

  • Facturation

  • Réalisation d’un devis pour les soins

  • Suivi banque

  • Archivage (classement des factures, du courrier bancaire, des dossiers…)

  • Facturation ;

  • Gestion d’un budget, des investissements (plateau technique)

  • Tenue du journal de comptabilité, ventilation des dépenses et des recettes

  • Transmission des feuilles de soins

  • Rendez-vous comptable

  • Rendez-vous juridique

  • Tenue de statistiques

  • Ecriture de compte rendu d’activité


Gestion et maintenance de matériels

  • Réparation fauteuil roulant tricycles et autres aides

  • Maintenance fauteuil roulant tricycles et autres aides

  • Protection orthopédique

  • Adaptation des dispositifs de sécurité

  • Aménagement du confort

  • Adaptation fauteuil roulant, tricycle, et autres aides techniques

  • Application des règles d’hygiène et de sécurité concernant le matériel et contrôle de leur respect

  • Application de protocoles de désinfection ou de stérilisation

  • Contrôle de la fiabilité des matériels


Gestion et suivi des stocks

  • Commande de matériel, de produits pharmaceutiques, de dispositifs médicaux

  • Rangement et gestion des stocks de matériel et de produits

  • Contrôle de l’état des stocks et du matériel

  • Contrôle des conditions de stockage des matériels et des produits


Gestion et suivi des locaux

Gestion et contrôle de l’hygiène et de la sécurité des locaux et (préparation, mise à disposition, remise en ordre)
Gestion de l’élimination des déchets

Réalisation de l’élimination des déchets en fonction des circuits, de la réglementation et des protocoles établis



  • Types de situations significatives

Travail en cabinet libéral ou en établissement

Situation de collaboration avec des professionnels d’autres services : médecins, soigants, personnels médico-techniques , personnel des service techniques, personnels des services administratifs

Situation de maintenance du matériel en établissement et à domicile


  • Résultats attendus

Matériels toujours en état de servir et en nombre

Propreté et hygiène assurées

Matériaux et lieux stériles contrôlés

Traçabilité effective



  • Méthodes, outils, ressources utilisés

Protocoles de rangement

Diversité des appareillages et modes d’utilisation

Etat des dotations

Textes réglementaires

Bonnes pratiques
6 – Formation et veille professionnelle


  • Principales opérations constitutives de l’activité


Relation avec des réseaux professionnels

  • Lecture de revues professionnelles

  • Réalisation d’un état des lieux (pairs, bibliographie, …)

  • Lecture de travaux de recherche en soins

  • Constitution et alimentation d’une base d’information sur la profession de kinésithérapeute et les connaissances professionnelles

  • Recherche sur des bases de données existantes dans les domaines de l’intervention du kinésithérapeute

  • Recherche, sur les bases de données existantes, des recommandations de bonnes pratiques


Rédaction de documents professionnels

  • Réalisation d’études et dans le domaine des soins et de l’intervention du kinésithérapeute

  • Réalisation de publications à usage de ses pairs et/ou d’autres professionnels de santé

  • Rédaction de protocoles ou de procédures

  • Accompagnement de travaux professionnels

  • Formalisation de pratiques professionnelles à visée d’évaluation des pratiques


Bilan sur les pratiques professionnelles

  • Echanges de pratiques professionnelles avec ses pairs ou avec d’autres professionnels de la santé

  • Apport d’éléments dans le cadre d’élaboration de recommandations de bonnes pratiques ou dans le cadre d’évaluation de pratiques professionnelles

  • Mise en place de débats sur les éléments éthiques dans un contexte de rééducation, de réadaptation, soins

  • Veille professionnelle et réglementaire


  1   2

similaire:

Utilité sociale, éthique et déontologie iconPrésentation générale apf 06 / Groupe Ethique et Santé : Dominique veran
«groupe éthique & santé apf 06», le samedi 06 Novembre 2010, se sont réunis au Foyer d’Accueil Médicalisé R. Labreuille, des associations...

Utilité sociale, éthique et déontologie iconLa déontologie du praticien en thérapie

Utilité sociale, éthique et déontologie iconFédération reconnue d’Utilité Publique, agréée par le Ministère de l’Agriculture

Utilité sociale, éthique et déontologie iconRapport final pour la Délégation Interministérielle à l’Innovation...
«Le programme Nouveaux Services Emplois Jeunes en 2000 : Près du tiers des embauches effectuées par des associations», Premières...

Utilité sociale, éthique et déontologie iconSymposium 1 : De l'esthétique de la jeunesse à l'éthique des institutions

Utilité sociale, éthique et déontologie iconCharte Alzheimer Ethique et Société 2007 : les soignants s'engagent

Utilité sociale, éthique et déontologie iconSecurite sociale et protection sociale
«sociétés de secours mutuels», qui seront reconnues et strictement règlementées par une loi Humann du 22 juin 1835. Elles seront...

Utilité sociale, éthique et déontologie iconCours de déontologie plan
Les obligations du stage sont déterminées par le conseil de l’Ordre, sans préjudice des pouvoirs attribués à l’Ordre des barreaux...

Utilité sociale, éthique et déontologie iconCours en anglais, rwth, Aachen, Allemagne Options : Nouvelles Technologies...

Utilité sociale, éthique et déontologie iconDe l'Utilité de la Flagellation dans la médecine et les plaisirs...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com