Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue








télécharger 55.12 Kb.
titreEtat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue
date de publication15.04.2017
taille55.12 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
Parcours d’Excellence Sportive (PES)

Ligue du Centre de Tennis de Table
Tous pour un… Champion !!!

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue
Les clubs ont du mal à s’engager dans la formation vers le Haut Niveau car ils ne peuvent proposer plus de 3 à 4 séances par semaine à leurs meilleurs jeunes ou profils. La mutualisation des moyens pour l’entraînement et la formation des jeunes n’est pas un principe bien mis en place sur le territoire ce qui ne permet pas d’optimiser le travail de qualité fait pourtant localement.
Les comités départementaux s’éparpillent : un peu de détection, un peu d’élite, un peu de développement... Les comités doivent se spécialiser sur le développement en particulier sur les petites catégories (regroupements détection de masse, qualitatif, aide au recrutement des clubs).
La Ligue dotée d’une structure permanente d’entraînement à Tours depuis 15 ans a montré ses possibilités par le passé, mais depuis quelques années n’a pas bénéficié de l’engouement collectif pour répondre aux résultats : difficulté de recrutement des meilleurs (géographie, pas ou peu de soutien des clubs et de l’entourage).
Bilan : des résultats en progression avec la mise en place du programme détection mais avec une difficulté de culture de la performance dans les clubs de la Ligue qui ne permet pas de garder nos meilleurs jeunes à niveau.
Objectifs de l’olympiade


  • Recruter toujours plus tôt les jeunes talents

  • Détecter et accompagner ces jeunes dans leur « PES »

  • Entraîner pour permettre aux jeunes d’atteindre leur meilleur niveau


RECRUTER MIEUX, PLUS TÔT
Philosophie générale :

Préparer son club à accueillir les 4-7ans. Mettre en place des actions de recrutement spécifiques au niveau de l’age et du potentiel.
Pour recruter les clubs doivent avoir un encadrement pour accueillir les enfants. Il faut donc dans un premier temps travailler avec les clubs qui ont les moyens (encadrement, créneaux…), et aider les autres à se structurer pour le faire. C’est à dire proposer un entraînement adapté au 4-7 ans au club : section Baby-ping ou intégration spécifique de jeunes enfants dans des séances pour les poussins.
Le recrutement idéal doit avoir lieu entre 4 et 6 ans, l’âge de l’école maternelle. On doit donc envisager des actions à l’école et des actions dans les clubs par le biais du Premier Pas Pongiste des 4-7 ans (PPP), s’ouvrir davantage (écoles maternelles, halte garderie, enfants de licenciés…) et valoriser l’activité pour ces jeunes enfants (coordination et développement moteur).

Pour recruter qualitativement, on peut utiliser les outils existants : Tests d’évaluation, passage de la balle arc en ciel… Ne pas oublier que l’essentiel à cet âge est le potentiel physique, l’habileté intrinsèque et l’oeil qui brille.
Actions mises en œuvre pour répondre à cet objectif :


  • Encourager et valoriser les actions locales sur le recrutement : mise en œuvre des actions PPP, cycles scolaires avec des maternelles, section Baby-ping 4-6 ans, journées « découverte » avec utilisation des tests d’évaluation, de la balle arc en ciel…

    • Objectifs : 10000 enfants sur l’olympiade, 20 sections Baby-ping (3 par département au moins), 10 à 20 clubs avec actions en maternelles.




  • Conventions avec les comités pour un accompagnement du recrutement, pour la mise à disposition du technicien départemental sur la détection locale quantitative.

    • Objectif : Visite du technicien départemental sur les actions réalisées sur son territoire d’intervention afin de repérer très tôt les potentialités (PPP notamment).




  • Organisation de journées de secteur ou de recrutement des clubs (plateau d’entraînement, passage de grade MF, compétition par âge…).

    • Objectifs : regroupement de tous les entraîneurs investis sur ce public sur cette JDD pour détecter mieux, mutualiser déjà les moyens.


Moyens mis en œuvre par la Ligue :

  • Aide financière et logistique aux clubs mettant en place des actions de recrutement qualitatif et/ou labellisé Baby-Ping (voir plus loin).

  • Aide de 0,5€ par kit PPP acheté par les clubs ou comités.

  • Aide financière aux comités dans le cadre d’une convention d’objectifs

  • Création d’un label club Baby-Ping pour se faire reconnaître auprès de l’entourage du club et se faire aider.


DETECTER ET ACCOMPAGNER LES TALENTS
Philosophie Générale :

Garder un oeil attentif dans toutes les actions de recrutement sur le potentiel sportif et pongiste, orienter et aider le jeune pour lui proposer des actions qui lui permettrait d’atteindre le Haut Niveau.
Pour Détecter, chaque échelon est important : le club qui identifie un profil dans une action de recrutement doit réussir à le faire venir au club. Si son profil se confirme, il faut en parler au technicien départemental.

Le comité doit proposer des actions relais (recrutement et détection) permettant de voir et « détecter » les jeunes talents (dans leur club, sur des journées de secteur, des regroupements, la Journée Départementale, l’Open -10 ans Butterfly, un Top ou des compétitions…). Le comité doit proposer un suivi des jeunes détectés tout au long de l’année pour garder une ouverture et garantir une qualité d’entraînement. Le technicien départemental doit contacter le responsable régional sur les profils intéressants pour leur proposer un suivi encore plus personnalisé.
La Ligue met en place le Top Régional Détection et un stage régional (sur proposition) pour affiner la détection départementale et garder le système ouvert. C’est à partir de ce moment que la Ligue prend le relais des jeunes très identifiés.

Ce suivi sera mis en place à partir de regroupements d’entraînement, d’une réunion d’harmonisation avec tous les acteurs. Cela pourra déboucher sur une aide financière de la Ligue auprès d’un entraîneur référence pour qu’il réalise une séance en leçon avec le jeune détecté.
Les échéances de recrutement et de Détection doivent se dérouler tout au long de l’année avec tout de même en point d’orgue le Top Régional en janvier et la possibilité ensuite de faire le top interrégional, le stage interrégional puis national…

Le Club et le comité départemental peuvent centrer leurs actions de recrutement et de détection sur la fin et le début de l’autre saison (mai-juin et septembre-décembre) ce qui permet d’optimiser le recrutement des talents. Mais le système doit rester très ouvert pour intégrer un profil dès sa détection à n’importe quel moment de la saison).
L’accompagnement des jeunes détectés :
L’accompagnement doit se faire progressivement avec le club, puis le comité et la Ligue. Un bon accompagnement passe par une réunion des acteurs (enfant, parent, club, comité voir ligue et école) pour éclaircir l’ensemble des attentes.

L’accompagnement sur ces jeunes peut être sur l’ensemble du temps à l’école primaire d’où l’intérêt d’associer l’école au projet sportif de l’enfant, de pouvoir utiliser le temps périscolaire pour augmenter le volume d’entraînement (midi par exemple). Un cahier des charges ou une convention doit être signé par les parties en fonction des éléments contractualisés.

Dans l’accompagnement, chacun à un rôle et ne prend pas la place d’un autre. Chacun apporte sa compétence, son service au service de l’enfant. Chacun est un guide et doit donc montrer le bon chemin en respectant les intimes convictions du joueur.
Actions mises en œuvre pour répondre à cet objectif :


  • Journées Départementales de Détection avec utilisation du guide d’évaluation et mise en place d’ateliers d’entraînement et d’évaluation.

    • Objectifs : 300 enfants par an




  • Mise en place de regroupements réguliers (hebdomadaire) à l’échelon de secteur ou départemental pour les jeunes identifiés par le comité départemental.

    • Objectifs : CPS dans tous les départements, suivi individuel si besoin




  • Mise en place de plusieurs stages vacances dont un au moins avec hébergement pour les jeunes de -10 ans identifiés et garder une ouverture au fil de la saison.

    • Objectif : le comité doit être l’acteur principal des premiers jeunes détectés et proposer des actions à chaque vacances.




  • Open -10 ans Butterfly : ateliers et compétition de masse dans les comités départementaux. Outils de sélection au Top Régioanl

    • Objectifs : 150 à 200 enfants par an




  • Top Régional Détection : compétition sur proposition des comités départementaux par demi année d’âge. Outil de sélection au Top interrégional.




  • Stage régional de détection sur sélection et propositions des comités départementaux (JDD).

    • Objectifs : à terme, accueillir des jeunes déjà détectés pour s’entraîner




  • Visite et organisation de la logistique annuelle pour les jeunes à fort potentiel (réunion avec entourage, signature d’une convention avec cahier des charges).




  • Financement d’une séance en leçon individuelle pour les quelques jeunes identifiés à fort potentiel avec un entraîneur local de référence. C’est le cadre qui sera rémunéré


Moyens mis en œuvre pour cet objectif :
- Aide financière aux comités dans le cadre d’une convention biannuelle d’objectifs.

- Financement de l’Open -10 ans, stages et regroupements de Détection Régionale

- Financement des réunions d’accompagnement et d’une séance en leçon pour les tous meilleurs profils qui répondront au cahier des charges de son âge (voir plus loin).


ENTRAÎNER POUR SOUTENIR LES EXIGENCES DU HAUT NIVEAU

Philosophie générale :

Permettre à tous les jeunes détectés qui le désirent de profiter des meilleures conditions d’entraînement pour atteindre le Haut Niveau.
On parle ici des enfants de 9 à 12 ans. Des jeunes déjà détectés et ayant un projet sportif cohérent avec l’investissement qu’ils souhaitent y apporter.

Les clubs de la Ligue doivent pouvoir quand cela est nécessaire proposer des actions supplémentaires (entraînements en plus, travail individuel, leçon) aux jeunes qui le méritent. Les clubs ayant une équipe de Haut Niveau ou s’en rapprochant doivent permettre aux jeunes d’avoir des modèles et partenaires d’entraînement de choix. Ces clubs doivent mutualiser leurs moyens et compétences au service du joueur et non de leur structure. Ils doivent pouvoir suivre leurs jeunes dans les compétitions et stages d’entraînement (régionaux et nationaux).

Un label du club formateur sera créé. Celui-ci sera réservé aux clubs répondant à un cahier des charges précis et correspondant aux exigences du PES National (entraînement, hébergement, suivi scolaire et médical).
La Ligue doit être la tête de réseau locale pour assurer le suivi des athlètes détectés. Ce suivi est assuré tout au long de l’année par des regroupements régionaux et stages d’entraînement. De plus les visites d’accompagnement doivent permettre d’appréhender encore mieux la planification du joueur.
Pour combler les lacunes des clubs, la structure Pôle Espoirs existante propose depuis 11 ans les conditions adéquates pour répondre aux exigences du Haut Niveau :

- Basée à Tours dans un complexe sportif (CTRO) et une salle spécifique de 10 tables avec hébergement, maître d’internat, plateau médical, collège à horaires aménagés à 2mn à pieds.

- A proximité, les 2 meilleurs clubs de la Ligue en (formation et équipe de Haut Niveau (TT Joué les Tours et 4S Tours TT).

- 15h d’entraînement par semaine avec 2 entraîneurs en permanence et relanceurs. (Possibilité de passer à 20h d’entraînement hebdomadaire).
La structure peut accueillir :

  • des athlètes de manière permanente

  • des athlètes sans cadre de manière ponctuelle

  • Un petit groupe 3-4 joueurs avec 1 cadre


Pour évoluer avec le Parcours d’Excellence Sportive, la structure Pôle Espoirs a su s’ouvrir davantage pour bénéficier de l’appui de la FFTT et en ouvrant une structure associée. La dynamique locale autour de la performance doit continuer de s’accentuer pour permettre l’accès au Haut Niveau au sein de la Ligue et servir de point d’appui au PES National.

Actions à mettre en œuvre pour répondre à cet objectif :


  • Le Pôle Espoirs Centre s’inscrit dans le PES National et doit continuer d’être reconnu comme tel.

  • Les jeunes de la structure Pôle doivent aller s’entraîner dans les clubs « référence » pour tirer ces clubs vers le Haut et mutualiser les compétences autour des joueurs identifiés.

  • Les joueurs des clubs « référence » (Pro A&B, Nationale 1) relancent sur le Pôle en semaine ou dans les stages et regroupements régionaux.

  • Entraîneurs des jeunes de la structure intégrés dans le suivi de l’entraînement (participation aux séances du Pôle, participation aux stages régionaux)

  • Invitation des cadres avec leurs jeunes identifiés sur la structure pour des stages ponctuels

  • Aide logistique aux sportifs identifiés hors structure. (séance avec entraîneurs « référence » pour atteindre le volume d’entraînement requis et le suivi obligatoire).

  • Augmenter les contacts scolaires proches des lieux de pratique de Haut Niveau identifiés, pour trouver des partenaires d’accueil des sportifs (écoles primaires, collèges, lycées). Contact avec le CNED pour mise en place de suivi personnalisé.

  • Accueil de sportifs extérieurs avec suivi scolaire sur le site du CTRO de Tours (Pôle Espoirs)

  • Ouverture du Pôle le Mercredi matin pour augmenter le volume d’entraînement des meilleurs jeunes de la Ligue et répondre au PES.



Moyens mis en œuvre pour répondre à cet objectif :


  • Financement des cadres de la structure Pôle et assurant le suivi du PES Régional (stages, regroupements, animation régionale, suivi individuel)

  • Aide financière et logistique aux clubs répondant au cahier des charges et devant suivre un jeune identifié.


LE RÔLE DES ACTEURS DU PES

LE CLUB:


  • organiser des actions de recrutement qualitatives, se structurer pour accueillir les enfants de 4 à 7 ans.




  • Apporter des solutions d’entraînement pour les 7-11 ans correspondant aux exigences du Haut Niveau.




  • Travailler en collaboration avec le Comité Départemental et la Ligue pour le suivi des sportifs.


Les Clubs référencés actuellement qui pourraient s’inscrire dans le PES :
- 4S Tours TT : recrutement tôt, formation de jeunes, équipe masculine en N1, entraîneur identifié.
- TT Joué les Tours : recrutement scolaire, formation de jeunes, équipe féminine en Pro A, entraîneur identifié.
3 clubs Orléanais : Sud Loire TT, USM Olivet et Ping St Jean 45 qui en mutualisant proposent un recrutement qualitatif, une formation de jeunes importante et où les entraîneurs sont identifiés.
+ autres clubs qui voudraient s’engager dans le PES.

Les Entraîneurs référencés (compétence dans le cadre du PES) :
Nicolas Métaireau - BEES 2 – Formation Entr. Haut Niveau - Responsable Pôle Espoirs
Nicolas Gaudelas - BEES 1 – spé BEES 2 – module Prépa phys – Entr. adjoint Pôle
Nicolas Quetard - BEES 1 – stages en Chine – Entr. du club de USM Olivet TT
Jean-Robert Reynaud - BEES 2 – module prépa phys et RHN – Entr. Indépendant
David Rigault – BEES 2 – Entr. 4S Tours TT
Florent Grandvillain – BEES 1 – module RHN – Entr. TT Joué les Tours
Calin Toma – BEES 1 – Entr. Pro A Chartres
(liste non exhaustive de base qui demande à être amendée au cours de la saison)

LE COMITÉ :

  • Soutenir les clubs dans leurs actions de recrutement

  • Organiser la détection départementale pour optimiser la détection quantitative et qualitative.

  • Suivre et accompagner les jeunes détectés en proposant des entraînements hebdomadaires et des regroupements réguliers.



LA LIGUE :

  • Soutenir et aider financièrement et logistiquement les clubs et comités pour améliorer le recrutement et la détection.

  • Organiser une détection régionale qualitative.

  • Suivre et Accompagner les jeunes identifiés.

  • Proposer des solutions d’entraînement régulières répondant aux exigences de Haut Niveau et compatibles avec un double projet (scolaire et sportif)



LE JOUEUR :

  • Se positionner progressivement dans son projet en accord avec la famille

  • Se donner les moyens de ses objectifs : investissement, nombre d’heures effectuées, travail personnel demandé…

  • Avoir confiance et s’entourer dans les moments difficiles.


MODALITES D’ENTREE DANS LE PES RÉGIONAL

Cahier des charges d’entraînement pour les jeunes de -10 ans pour s’inscrire dans le PES Régional :
- Recrutement par les clubs sur les 4-7ans.

- Section Baby ping en club avec 1 puis 2 séances par semaine pour les 4-5 et 5-6 ans.

- 3 séances d’1h à 1h30 par semaine pour les poussins 7- 9 ans.

- Participation à la JDD et regroupements détection départementaux dès 7 ans.

- Participation à l’Open -10ans régional dès 7 ans et intégration suivi régional dès 8-9 ans.

- A partir de 8-9 ans :

- 5 séances par semaine (6-8h/semaine): 3 au club, 1 comité, 1 leçon entraîneur référence, stages départementaux et régionaux.

- A partir de 9-10 ans : utilisation du pôle espoirs : séance du mercredi, stages vacances Détection et Espoirs, semaines ciblées avec intégration scolaire sur la structure.

- Centre d’entraînement l’été (fin juillet-début août) pour augmenter le volume d’entraînement des meilleurs joueurs de la Ligue.

Cahier des charges d’entraînement pour les jeunes de -13 ans pour s’inscrire dans le PES Régional :
- 12h d’entraînement par semaine minimum en 6 séances minimum.

- Aménagement de créneaux spécifiques (relanceurs, travail individuel, leçon)

- Participation à des stages d’entraînement à chaque période de vacances

- Suivi scolaire et médical organisé et identifié


Label Club : Baby-Ping - Accueil 4-7ans

  • Encadrement professionnel ou amateur reconnu sur le plan régional,

  • Proposer une séance minimum par semaine pour les 4-7ans avec un groupe de 8 enfants minimum.

  • Valider le programme pédagogique annuel en adéquation avec les orientations du classeur « Route du Haut Niveau ».

  • Organiser des actions de recrutement en milieu scolaire ou non pour ce public 4-7ans.

  • Participation du cadre aux actions départementales de Détection


Label Club : Club Formateur  6-10ans

  • Être labellisé Accueil 4-7ans

  • Avoir un groupe d’entraînement Poussins avec 3 entraînements par semaine minimum (hors mercredi matin et samedi matin réservé au comité)

  • Avoir un groupe d’entraînement Benjamins avec 5 entraînements par semaine minimum (dont 1 comité si existant)

  • Possibilité de mise en place de suivi individuel supplémentaire si besoin pour les jeunes identifiés par le Comité ou la Ligue.

  • Détachement de l’entraîneur de référence pour leçon individuelle

  • Participation de l’entraîneur aux regroupements Espoirs et Détection du comité ou de la Ligue avec leurs jeunes.

Stéphane Lelong Ligue du Centre de Tennis de Table

CTS Tennis de Table

similaire:

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconLes lieux du monde : voilà un titre bien plat, voire un peu décevant,...
«maîtrise et de possession» des hommes, qu’il ne serait pas surprenant qu’une oreille un peu exercée s’étonne qu’un travail de niveau...

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconAncien sportif de haut niveau reconverti dans les arts martiaux extrêmes et la cascade d'action

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconA. Absences – Marche à suivre pour signaler une absence : Prévenir...
«Le Bois Haut», dans le bâtiment de l’école et dans le cadre d’activités scolaires

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconStructures de formation haut niveau rugby à Dijon

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconPasser d’une logique de bibliothèque à une logique de médiathèque. 3- l’etat des lieux p 08

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconComment les entraîneurs peuvent-ils s’y prendre pour aider chaque...
«motricité athlétique» semble donc être la voie la plus pertinente pour que chaque lanceur puisse atteindre son haut niveau

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconCours individualisés des sportifs Cahier des charges des structures régionales du pes
«parcours intégré» du recrutement des 4 – 7 ans («babyping» avec accueil spécifique, qualité pédagogique, travail des fondamentaux...

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconLes sports de combat a l’ecole et les rp des eleves
«usine à champions» toujours présente au plus haut niveau des compétitions internationales. (En 2011, les Judokas français ont récolté...

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconCréation artificielle de gravité
«Tout corps persévère dans l'état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans lequel IL se trouve, à moins que quelque...

Etat des lieux de la filière de Haut Niveau dans la Ligue iconPhase un Etat des lieux : nécessité et outils
«non fréquentants», c’est-à-dire tous ceux à qui la bm ou la bdp sont susceptible de s’adresser (les habitants de la ville, du département,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com