1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5








télécharger 86.94 Kb.
titre1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5
date de publication15.04.2017
taille86.94 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos






PROJET DE JEU DE L’ABER BENOIT HBC

Sommaire

1- Qu’est ce qu’un projet de jeu……………………………………………………………………p.5


  1. Pourquoi un projet de jeu……………………………………………………………………………p.5




  1. Commission technique……………………………………………………………………………………p.6




  1. Les différentes équipes du club……………………………………………………………….p.7




  1. Le projet de jeu…………………………………………………………………………………………….p.8


5-1- la défense………………………………………………………………………………….p.8

a) Garçons………………………………………………………………………………..p.9

b) Filles……………………………………………………………………………………..p.11
5-2- L’attaque…………………………………………………………………………………….p.13

a) L’occupation de l’espace……………………………………………………p.13

b) Le trapèze……………………………………………………………………………p.14

c) L’attaque d’un système de défense………………………………p.14

d) L’attaque des dispositifs défensifs………………………………p.15



  1. Mise en place du projet de jeu par rapport aux classes d’âges………p.17

a) L’école de handball………………………………………………………………p.17

b) Les -12 ans.…………………………………………………………………………p.19

c) Les -14 ans………………………………………………………………………….p.20

d) Les -16 ans………………………………………………………………………….p.21

e) A partir de 16 ans…………………………………………………………… p.22


  1. Conclusions………………………………………………………………………………………………………..p.22



  1. Qu’est un projet de jeu



Un projet de jeu est un document permettant de définir la volonté d’une suite logique dans la formation, de l’école de handball jusqu’aux équipes séniors.
Ce document ne doit pas être une obligation de formation mais une orientation de formation pouvant évoluer à tous moments.
Ce document se doit d’être une aide concrète aux coaches des différentes équipes.



  1. Pourquoi un projet de jeu


L’Aber Benoit HBC existe depuis sept saisons. Après quatre années avec seulement deux équipes séniors, le club a ouvert une section jeune.
Or, les jeunes sont l’avenir du club. Nous nous devons donc de les former du mieux possible. En mettant en place un projet de jeu, chaque joueur et joueuse arrivera en sénior avec le même apprentissage du handball. C’est d’autant plus important que certaines classes d’âges peuvent jouer dans deux catégories différentes, par exemple cette saison, une joueuse de 1998 pouvait aussi bien jouer en -13 ans qu’en -15 ans.

L’intérêt du club est d’avoir dans ……….. années des équipes séniors performantes aux niveaux supérieurs à ceux des équipes séniors actuelles.
Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes en pleine structuration. C’est pourquoi un document conducteur peut vraiment apporter un plus pour les dirigeants et entraineurs d’aujourd’hui, c’est-à-dire nous-mêmes, mais aussi aux futur(e)s entraineurs qui désireront s’occuper de nos équipes.



  1. Commission technique



Il serait très intéressant de créer une commission technique pour permettre d’échanger et de résoudre les problèmes pouvant exister avec les différentes classes d’âges.
Cette commission regroupera les coaches des différentes équipes. Elle pourra se réunir à la demande d’un coach ou d’un entraineur.
Il serait également intéressant qu’une fiche type soit réalisée et serve de communication entre les coaches des différentes équipes et les entraineurs. Cela permettra un suivi pour les entraineurs qui ne voient pas obligatoirement les équipes jouer.

4- Les différentes équipes du club

Cette saison 2010-2011, le club est composé de sept équipes, deux séniors et cinq jeunes. Le club a crée également une école de handball.
En jeunes, les effectifs sont un peu justes. En effet, pour la catégorie -15 ans, nous avons seize joueuses pour deux équipes. En -13 ans, nous avons 10 joueuses inscrites, mais 2 ont arrêtées, donc 8. Pour les -13ans garçons, nous avons prêté quatre joueurs à Porspoder. En -11 ans, 7 joueuses et 9 joueurs composent les deux équipes.
Pour la saison à venir, les règlements ont encore évolués. Nous repassons aux catégories -12 ans, -14 ans, -16 ans et -18 ans.

Nous nous devons de bien regarder nos besoins et essayer de « recruter » en fonction de ceux-ci, ce qui, je vous l’accorde, n’est pas évident.

Le club est en plein développement, donc nous nous devons de bien former nos jeunes, car ils sont l’avenir du club.


  1. Le projet de jeu



Le projet de jeu se doit d’être la façon dont nous voulons que les futures équipes séniors jouent.

Mais il ne faut pas mettre de côté pour autant les caractéristiques de chaque joueuse et joueur de l’effectif.
5-1) En défense
Les schémas de jeu défensifs intéressants à mettre en place, à mon avis, sont les 0-6 et 1-5 pour les garçons, et les 0-6, 1-5 et 2-4 pour les filles. Ces schémas sont bien sur à adapter en fonction de plusieurs critères, dont l’un des plus importants est le gardien et les dispositions morphologiques des défenseurs.

Il faut aussi mettre en avant les capacités physiques du défenseur par rapport à son poste :

    • Les postes 1 n’ont pas besoin d’être physiques, mais doivent avoir une bonne vitesse de projection vers l’avant et un bon sens de l’anticipation pour permettre les contre-attaques.

    • Les postes 2 doivent être physiques et avoir une bonne vitesse de déplacement pour se déplacer au sein de la défense.

    • Les postes 3 doivent être grands pour permettre le contre dans une défense 0-6. Dans une défense 1-5, l’électron libre doit être rapide, avoir de bons appuis et un bon sens de l’anticipation pour permettre les contre-attaques.

    • Le gardien doit être capable de rester concentrer, doit avoir une bonne souplesse et un sens de l’anticipation important ainsi qu’une grande vitesse de déplacement.



Bien sur, ce n’est qu’une ébauche des capacités de chaque poste. Mais sans technique, ces capacités ne servent à rien.
Ensuite, deux systèmes ressortent dans chaque dispositif défensif : le système de zone et le système homme à homme.

Le système de zone donne la priorité à la position de la balle. Le principe est d’être toujours en surnombre de défenseurs coté ballon. Il permet aussi un flottement pour suivre la balle. Ce système est plus facilement utilisable sur une défense 0-6.

Le système homme à homme donne quant à lui priorité à l’adversaire. Une fois défini, il ne doit pas mettre de but. Le défenseur doit toujours être placé dans le couloir de jeu direct de l’attaquant.
a) Garçons
Chez les garçons, l’impact physique en défense est très important. Mais ce n’est pas le seul atout à posséder. La vitesse de déplacement, le sens de l’anticipation et la cohésion avec ses partenaires est aussi très important pour le défenseur.

Je privilégie la 0-6 et la 1-5 car il est bon d’avoir au moins deux schémas défensifs, ce qui permet de s’adapter aux équipes adverses.
a-1) 0-6

Pour la 0-6, il faut une défense flottante, c’est-à-dire pas de véritable homme à homme, même en poste 3. Il faut des postes 2 agressifs qui montent chercher les arrières adverses aux 9 m, des postes 1 rapides et avec une bonne anticipation pour pouvoir jouer des montées de balles rapides.

Les avantages de la 0-6 sont :

    • Gros secteur central, ce qui force les tirs extérieurs (aux ailes) et les tirs lointains (extérieur aux 9 m).

    • Peu d’espace pour l’équipe attaquante entre les 6 m et les 9 m.

    • Peu de fatigue physique pour les défenseurs

    • Grande capacité de contre des défenseurs


Les défauts de la 0-6 sont :

    • Difficulté à se projeter rapidement vers l’avant


a-2) 1-5
Pour la 1-5, il faut plus de discussions entre les 5 défenseurs de la base arrière car, avec 1 joueur de moins en base arrière, cela implique une plus grande mobilité de la base arrière. Cela implique aussi d’avoir 1 joueur avancé très mobile avec un bon sens de l’anticipation. Les arrières doivent fonctionner en tiroir et le poste 3 bas doit combler les espaces vides.
Les avantages de la 1-5 :

    • Capacité à se projeter vite vers l’avant

    • Harcèlement du porteur de balle

    • Possibilité de récupération de balle plus grande

    • Possibilité de passer le défenseur avancé en strict sur un attaquant



Les inconvénients de la 1-5 :

    • Plus de déplacements en défense

    • Plus d’espace pour l’attaque dans les 9 m

    • Fatigue plus importante


b) Filles
Chez les filles, l’impact physique est moindre. La dissuasion et le harcèlement sont plus intéressants à maitriser. Or, pour la dissuasion, comme le harcèlement, demande une bonne condition physique, une bonne cohésion du groupe, ainsi qu’une bonne maitrise tactique.
Je privilégie, pour les filles, les défenses 0-6, 1-5 et 2-4.

Avec une priorité sur la défense 2-4.
b-1) 0-6
Pour la 0-6, il faut une défense flottante, c’est-à-dire pas de véritable homme à homme, même en poste 3. Il faut des postes 2 agressifs qui montent chercher les arrières adverses aux 9 m, des postes 1 rapides et avec une bonne anticipation pour pouvoir jouer des montées de balles rapides.
Les avantages de la 0-6 sont :

    • Gros secteur central, ce qui force les tirs extérieurs (aux ailes) et les tirs lointains (extérieur aux 9 m).

    • Peu d’espace pour l’équipe attaquante entre les 6 m et les 9 m.

    • Peu de fatigue physique pour les défenseurs

    • Grande capacité de contre des défenseurs


Les défauts de la 0-6 sont :

    • Difficulté à se projeter rapidement vers l’avant

    • Difficulté pour le gardien si les tirs d’ailes ne sont pas sa qualité



b-2) 1-5
Pour la 1-5, il faut plus de discussions entre les 5 défenseurs de la base arrière car, avec 1 joueur de moins en base arrière, cela implique une plus grande mobilité de la base arrière. Cela implique aussi d’avoir 1 joueur avancé très mobile avec un bon sens de l’anticipation. Les arrières doivent fonctionner en tiroir et le poste 3 bas doit combler les espaces vides.
Les avantages de la 1-5 :

    • Capacité à se projeter vite vers l’avant

    • Harcèlement du porteur de balle

    • Possibilité de récupération de balle plus grande

    • Possibilité de passer le défenseur avancé en strict sur un attaquant


Les inconvénients de la 1-5 :

    • Plus de déplacements en défense

    • Plus d’espace pour l’attaque dans les 9 m

Fatigue plus importante
b-3) 2-4
Pour la 2-4, qui est la plus intéressante à mes yeux, il faut une très bonne maitrise tactique, beaucoup de discussions des joueuses de la base arrière ainsi que des deux joueuses avancées. En effet, la difficulté est qu’une des joueuses avancées harcèle le porteur de balle pendant que l’autre dissuade les non porteurs de balle situés à proximité. Il faut aussi mettre deux bons défenseurs secteur central pour combler les espaces. Il faut aussi une très bonne condition physique, car il y a beaucoup plus d’espaces à combler.
Les avantages de la 2-4 :

    • Harcèlement intensif du porteur de balle

    • Dissuasion visant à diminuer au maximum les passes courtes des attaquants

    • Interception de balle plus aisée

    • Grosse projection vers l’avant à la récupération de balle

    • Possibilité pour l’un des deux défenseurs avancés de passer en strict


Les inconvénients de la 2-4 :

    • Grosse débauche d’énergie

    • Beaucoup d’espace dans les 9 m

    • Obligation d’avoir un secteur défensif central très fort au un contre un



A cela, il ne faut surtout pas oublier de mettre en place un bon système de repli défensif.
5-2) En attaque
En attaque, il n’y a pas de différences notables entre les garçons et les filles sur les différents systèmes et dispositifs de jeu. Je vais donc parler des principes généraux à connaitre et maitriser.

  1. L’occupation de l’espace


L’occupation de l’espace passe par une bonne maitrise tactique des ailiers et arrières. Plus les ailiers vont chercher les fonds d’ailes, plus les arrières peuvent s’excentrer, et ainsi agrandir la surface de jeu effective. Cà permet une meilleure circulation de balle sur l’ensemble de l’attaque.

L’attaque entoure la défense.


  1. Le trapèze




Le trapèze, ici représenté par la surface grise, doit toujours être en place. C’est le système parfaitement équilibré. Il permet à l’attaque d’entourer la défense. Chaque croisé d’arrière ou rentrée d’ailier doit être compensé pour toujours garder un maximum de solution pour les passes.

Si il s’agit d’une rentrée d’ailier, alors l’arrière coté rentrée d’aile prend la place de l’ailier, le demi-centre prend, quant à lui la place de l’arrière.



  1. Attaque d’un système de défense


c-1) Défense de zone
Les qualités à avoir ou à maitriser pour battre une défense de zone sont :

        1. La vitesse de circulation de balle

        2. La variété de circulation de balle

        3. Les renversements de passes (d’une aile à l’autre par exemple)

        4. L’attaque dans l’intervalle

        5. L’utilisation du pivot en bloc pour gêner le flottement défensif


c-2) Défense à homme à homme
Les qualités à avoir ou à maitriser pour battre une défense homme à homme sont :

  1. le un contre un

  2. les déplacements sans ballon

  3. le passe et va

  4. Le bloc et le bloc remise du pivot


Dans les deux cas, il faut savoir exploiter le surnombre.



  1. L’attaque des dispositifs défensifs


d-1) L’attaque d’une 0-6
L’objectif principal d’une attaque sur une 0-6 est de faire travailler la défense dans la profondeur, l’obliger à se désaligner. Pour cela, il faut forcer les défenseurs à se déplacer d’un coté pour libérer les espaces de l’autre coté.

Il faut aussi avoir de bons tireurs de loin et un pivot costaud au bloc. L’attaque doit utiliser des croisés courts et longs pour forcer les défenseurs à sortir de leur alignement.

La maitrise de la sortie du pivot en poste est intéressante également.
d-2) L’attaque d’une 1-5
Il faut un bon 1 contre 1 pour éliminer le n°3 avancé. Il est primordial de créer du mouvement sur la base arrière pour obliger la défense à se désorganiser. Les croisés dans le dos du n°3 avancé sont également intéressants pour créer le surnombre. Le pivot est important sur ce type de défense.
d-3) L’attaque d’une 2-4 et d’une 3-3
Sur une défense 2-4, le principe n’est pas de jouer sur les ailes, mais jouer sur les rentrées d’ailiers. Le pivot doit être secteur central, et prendre le dessus sur les défenseurs centraux. Il faut beaucoup de mouvements de la base arrière pour obliger les deux défenseurs avancés. Le jeu sans ballon est très important entre les deux lignes de défense.


6) Mise en place du projet de jeu par rapport aux classes d’âges
Nous acceptons les jeunes à partir de l’année de leurs 6 ans.

Or entre un enfant de 5 ans et un jeune de 14-15 ans, nous ne pouvons pas demander la même chose. C’est pourquoi, il faut adapter les connaissances à maitriser par rapport à l’âge du public visé.
a)L’école de handball (5 à 8 ans)
Par école de handball, entendons bien nos jeunes qui ne sont pas encore en compétition, c’est-à-dire, les 5-8 ans.
Dès 5 ans, le travail peut commencer en coordination, en différentiation, et en orientation spatiale.
Evidemment, ne demandons pas à l’enfant de 5 ans de maitriser ces différents facteurs, mais faisons le travailler ces compétences.

La coordination consiste à l’apprentissage et la maitrise de gestes simples, par exemple la course en ligne droite, en virage, le dribble en marchant, en courant, le saut après 3 pas, etc.…

La différentiation consiste à habituer l’enfant à remarquer les différences simples, par exemple, les lignes de limitation du terrain de handball, les différences de couleur entre les deux équipes, etc.…

L’orientation spatiale consiste à savoir se repérer dans l’espace par rapport à des repères connus. On peut la développer par des jeux tels que l’épervier, des circuits sur lesquels les enfants font la course, etc.…

A partir de 7 ans, nous pouvons ajouter à petites doses à ceci, le travail de capacité aérobie, de vitesse, d’équilibre et de réaction.

La capacité aérobie est la facilité que le corps a de se servir de l’oxygène de l’air pendant l’effort. Pour la travailler, il faut apprendre à l’enfant à respirer pendant l’effort, la course, etc…. C’est extrêmement important pour la suite de son évolution (voir le nombre de jeunes qui ne savent pas respirer pendant l’effort à 14-15 ans).

La vitesse commence également à se travailler à cet âge là. Il ne faut bien sur pas la leur faire travailler intensément, mais on peut commencer à faire de petits exercices dans ce sens.

L’équilibre est aussi important chez l’enfant. Celui-ci rentre dans un travail de proprioception plus ou moins intense en fonction de l’âge. En école de handball, ce type d’exercice doit surtout être ludique, comme par exemple une course à cloche pied, course en marche arrière, etc….

L’amélioration de la réactivité doit également se faire sous la forme de jeux.
Bien sur, l’école de hand doit rester un jeu pour les enfants. Psychologiquement parlant, il faut qu’ils aient l’impression de faire plein de choses, mais pas l’impression de travailler. En effet, à ces âges là, l’enfant peut rapidement se désintéresser d’une discipline s’il la trouve trop compliquée. On doit surtout les familiariser avec l’environnement du handball.
b) Les -12 ans (9,10 et 11 ans)


Les -11 ans commencent à jouer en « compétition ».

A partir de 8 ans, l’enfant commence à comprendre ce qu’est une compétition, et veut la gagner. Il ne faut pas lui enlever cet état d’esprit, mais il faut le canaliser. En effet, tous les enfants de cette tranche d’âges n’ont pas le même développement moteur et psychologique. Il faut les habituer à jouer en équipe.

Le travail spécifique reprend le même travail que l’école de hand, à savoir coordination, différentiation, orientation spatiale, travail de capacité aérobie, vitesse, équilibre et réaction mais en le poussant un peu plus.

C’est la tranche d’âge de transition. L’enfant doit terminer d’acquérir les connaissances travaillées depuis le début de sa « carrière handballistique » tout en continuant à se développer morphologiquement, ce qui peut prendre du temps.

Au niveau technique, l’enfant peut commencer à apprendre les gestes techniques. Il est en capacité motrice de commencer à travailler le débordement, le couloir de jeu direct, le un contre un, le passe et va, etc.….

Au niveau tactique, il peut apprendre les différentes tactiques défensives et offensives. Il est apte à discerner les différentes taches à réaliser pour gêner l’attaque et la défense de l’adversaire.
A la fin de sa dernière année de -11ans, l’enfant doit maitriser les compétences suivantes :

- Il doit savoir dribbler

- Il doit savoir faire des passes simples

- Il doit commencer à avoir une vision du jeu

- Il doit savoir gêner l’adversaire par son placement

c) -14 ans (de 11 à 13 ans)
Cette tranche d’âge est très importante dans l’évolution sportive de l’enfant. En effet, à 10 ans, la première mutation morphologique est terminée, mais la puberté peut débuter vers 12-13 ans, entrainant une croissance rapide, des problèmes de motricité ainsi que des problèmes d’orientation spatiale.

Il faut s’habituer à prendre ces changements morphologiques en compte, car ce n’est pas évident d’entendre souvent l’enfant se plaindre.

On peut commencer à travailler le gainage, sans trop forcer, et la proprioception. En effet, la proprioception est très importante dans le développement physique du jeune, car çà permet de limiter les risques d’entorses graves, ou autres lésions pouvant être handicapantes à court ou moyen terme.

Durant cette période, le travail de coordination continue, pendant que l’on peut augmenter un petit peu le travail de capacité aérobie. Les exercices pour continuer à développer la vitesse, la réactivité, l’équilibre et le rythme peuvent être mis en place en augmentant l’intensité très progressivement.

Les étirements peuvent commencer à être plus poussés, tout en prenant garde qu’ils soient bien faits par le jeune.

Les règlements départementaux imposent des règles de jeu auxquelles nous devons nous plier. Mais cela n’empêche pas d’apprendre aux jeunes les différents dispositifs défensifs et offensifs.

En termes de jeu, en défense, il faut habituer le jeune à aller toucher son adversaire direct. Car nous pouvons le voir, le jeune a des difficultés à se montrer agressif, dans le bon sens du terme, en défense ainsi qu’en repli défensif.

On doit leur apprendre également le repli défensif qui est autorisé dans les règlements de la catégorie. En effet, si le repli défensif est bien exécuté, la récupération de balle peut en être largement simplifiée.

A la fin de sa dernière année de -14 ans, le jeune doit maitriser, ou être en cours de maitrise, les compétences suivantes :

- Le jeu vers l’avant

- Le jeu dans l’espace

- Le contact en défense

- Le harcèlement défensif

- La passe précise, courte et longue

- Le tir

- Le repli défensif

- La contre attaque

d) Les -16 ans (De 13 à 15 ans)
La catégorie -16 ans est la catégorie charnière, car nous pouvons travailler l’ensemble des compétences avec les jeunes.

Toutes les compétences acquises, ou en cours d’acquisition, sont à approfondir et à spécifier.

C’est aussi la catégorie ou nous devons placer plus ou moins définitivement les joueurs à un ou deux postes. Les mutations morphologiques sont en cours, mais les différents aspects du jeune doivent nous permettre de leur faire travailler les postes par rapport à ce qui a été énoncé plus haut sur les spécificités des postes.

Le travail de gainage s’intensifie, avec gainage des trois ceintures du joueur : ceinture pelvienne, ceinture abdominale et ceinture claviculaire. Le travail de renforcement musculaire aussi augmente.

Il faut porter beaucoup d’attention à la proprioception, car les corps se développent pour la dernière fois, donc les articulations sont en fin de formation. Pour éviter de graves blessures ultérieures, il faut les habituer, par séquences de 5 à 10 minutes par entrainement, à travailler la proprioception.

Coté technique, nous pouvons leur apprendre les techniques de croisés, de passe et va, de soutien de pivot, etc.…. Nous pouvons travailler également les combinaisons défensives, et la défense en général.

A la fin de la catégorie, le jeune doit maitriser le maximum de choses qu’on lui a enseigné depuis le début de sa formation.
e) A partir de 16 ans
La catégorie -18 ans doit servir à terminer l’apprentissage du jeune. Les différentes compétences acquises au cours de la formation doivent être toujours travaillées.

Le jeune en -18 ans, doit être capable de jouer en sénior.

7) Conclusions

Ce document n’est pas une fin en soi. Ce n’est qu’une aide plus ou moins complète, prête à être modifiée par les expériences des uns et des autres.

J’ai essayé de mettre en avant les capacités physiologiques de chaque tranche d’âge, tout en sachant qu’aucun enfant ni jeune ne se ressemblent.

N’hésitez pas à me dire ce qui ne vous convient pas pour que nous puissions échanger et modifier cette trame.

Merci de votre patience, et longue vie à l’Aber Benoit HBC.
Mik




similaire:

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconCe document est un guide d’entraînement à l’attention des différents...
«clinicienne» proposée permet d’établir un projet de jeu, d’apprentissage individuel et un projet pédagogique nécessaire à une action...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconL’invention et la diffusion d’un nouveau jeu (1874-1876)
«tenetz» (vieux français) est l’étymologie la plus couramment admise; IL était employé au jeu de paume pour prévenir l’adversaire...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconReglement du jeu-concours «Alexandra ledermann noel 2009» Objet
«ubisoft», et est représenté en sa qualité de Directeur Général par Geoffroy Sardin, organise un Jeu-Concours gratuit et sans obligation...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconProjet educatif notre projet est basé sur la confiance, le dialogue,...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconReglement du jeu-concours «les coulisses de lea passion maitresse d ecole classe verte»
«ubisoft», et est représenté en sa qualité de Directeur Général par Geoffroy Sardin, organise un Jeu-Concours gratuit et sans obligation...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconRèglement du Jeu Facebook
«Entreprise des Postes et Télécommunications», ci-après dénommée la «Société Organisatrice», dont le siège social est à 8a, avenue...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconRèglement du jeu «internet mon espace»
«internet mon espace» du 25 janvier 2010 au 7 février 2010 (participation jusqu’au dernier jour minuit). Ce jeu est gratuit et sans...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconRésumé Le projet est la continuation du projet présenté en 2010 qui...

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconReglement de jeu
«so game, le festival du Jeu Vidéo» organisé par la Société Générale aux Greniers Saint Jean le 22 octobre de 11h à 00h

1- qu’est ce qu’un projet de jeu p. 5 iconRèglement du Jeu Grand Jeu Smartbox idtgv – Décembre 2015
«Participant»), à l’exclusion des personnes travaillant pour Smartbox ainsi que des membres de leur famille directe (ascendant, descendant,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com